Lorsque le journalisme ne fait pas son travail.
Publié par The Troll le 26 09 2016

Cela faisait longtemps que je n'avais rien écris car j'étais occupé à autre chose, mais devant le ramassis de lieu de commun de Marianne (ui,ui, encore eux... je vais finir par faire un prix Marianne pour les articles de 'merde' écrits par des journalistes et publiés) donc voila la chose :
Refus des vaccins : une pathologie politique

J'ai donc écrit une petite lettre à la rédaction, je vous tiendrais au courant si je reçois une réponse.

Concernant l'éditorial de Mr Conan sur le refus de vaccination, je me demande comment la rédaction à pu laisser passer une telle chose.

Peut être que l'objectif est de faire le buzz, peut être que le but est de trouver de nouvelles sources de revenus en élargissant le marché publicitaires aux laboratoires pharmaceutiques, peut être que le but est de faire du remplissage avec le classique marronnier des 'crétins égoïstes' qui ne veulent plus se vacciner. Mais la déontologie journalistique demanderait un minimum d’enquête, de recoupement, avant de pisser de la ligne pour remplir un 'magazine'.

Par exemple, je ne vois pas une seule donnée épidémiologique venant accréditer la thèse que ce recul,ou défiance, à la vaccination viendrait mettre à mal la santé publique (bien collectif s'il en est). En revanche, pas un seul mot non plus sur le fait que la santé publique se dégrade, car, du fait de mauvais remboursements, les gens repoussent ou refusent les soins (il y a un grand livre blanc sur la santé mais probablement trop de mots pour votre 'journaliste'). Pas un seul mot de la réapparition de maladies (je pense à la tuberculose par exemple) qui vient, non pas de l’arrêt du bcg (vaccins reconnu maintenant comme dangereux), mais de l'accroissement de la pauvreté et de l'insalubrité des logements d'une part toujours plus grande de la population, dans votre indifférence générale.

Par exemple, je ne vois aucune donnée de pharmacovigilance montrant la 'sûreté' des vaccins, je ne vois aucune donnée pharmacologique montrant que la prolifération des vaccins correspond à un besoin de santé publique, je ne vois ... rien que des idées reçus d'un discours culpabilisant bien main stream, n''hésitant pas à caricaturer ceux qui ne pensent pas comme vous.

La seule chose qui me console, c'est que l'article montre que plus le niveau culturel est élevé et plus les gens sont méfiants. Ainsi la foi aveugle de votre 'journaliste' ne le place pas dans la catégorie au niveau culturel élevé, ce qui correspond en fait au contenu de l'article : de l'article de gare qui fait passer le temps et n'apporte rien. Une sorte d'épanadiplose narrative.

À chaque fois que je lis un article de votre 'magazine' sur un sujet que je connais, à chaque fois c'est un summum d’approximation et de désinformation. Soit c'est volontaire et là excusez du dérangement, soit cela ne l'est pas, alors changez une partie de l'équipe avant de décrédibiliser la totalité du contenu éditorial.

Lol - politique ? - 1 commentaire(s)
Internet et la liberté
Publié par The Troll le 27 04 2016

je suis tombé par hasard pas si hasardeux sur un article d'un monsieur : https://www.santenatureinnovation.com/jm-dupuis-bientot-supprime/

Ce monsieur (je ne parle pas de lui en particulier, je ne le connais pas, mais c'est un propos bien plus général) fait la grande découverte du siècle : Rien n'est gratuit.

Il faut au moins un ordinateur, une connexion internet, un raccordement électrique, et du temps. Voila pour la partie matériels.

Pour la partie logiciels, Si ce que vous avez est gratuit, c'est que c'est vous la marchandise. Ainsi tous les grands noms touiteur, fassebouc, gogole, unstagramme et consort vous offrent la possibilité de vous servir sans payer de leurs services mais en échange ils utilisent vos données personnelles (navigation, connexions, recherches, mails, contenus, amis, relations...) pour vous 'scorer' (vous profiler économiquement) afin de vous 'vendre' au mieux à des annonceurs, au pire aux gouvernements, aux partis politiques, à vos employeurs. Ils peuvent (et font) de la censure sur leurs réseaux (ils sont chez eux tout de même) pour des bonnes (mœurs, légalités) ou mauvaises (concurrences, vies alternatives...) raisons. Ils utilisent même votre activité numérique pour scorer vos visiteurs et les vendres aux entreprises les plus offrantes. Ainsi le gentil animateur d'un blog sur les produit naturels hébergé gratuitement, avec des statistiques de visites gratuites, des listes de diffusions gratuites, des adresses et comptes mails gratuits offre sur un plateau ses visiteurs à des groupes (par exemple yves rocher, bjorg, danone...) qui sauront utiliser avec intelligence ces données (qu'elles payent bien volontiers).

Mais cela ne veut pas que internet est verrouillé (pour le moment), cela veut dire que vous devez ne pas utiliser leurs réseaux, vous devez prendre un hébergement (un vrai) et apprendre à le gérer : site, blog, mails, listes, flux rss... ou prendre un prestataire pour le faire, un prestataire en accord avec vos valeurs pour qu'il ne vous censure pas. Oui c'est payant.

C'est à ce moment là que les kékés comment à hurler au racket. Lorsque vous achetez(ou louez) une voiture, vous la payez, vous payez votre assurance, votre essence, vous avez même payé le droit de l'utiliser (le permis de conduire), soit vous la réparer vous même, soit vous payez le garagiste et personne ne trouve cela anormal. Par contre, en informatique tout le monde pense pouvoir l'utiliser gratuitement sans aucune contrainte parce que tout le monde à l'impression qu'ouvrir un compte gmail c'est se créer un mail, qu'ouvrir un waurdpresse gratuit sur waurdpresse point com et prendre les stats gogle, c'est gérer un blog que retoucher (j'allais dire saloper) une photo avec un phautoshop piraté c'est être infographiste. Ben non, c'est juste être un 'kéké' en informatique (sans le dire méchamment). Et à chaque fois, lorsque vous tentez de leur expliquer les logiciels libres, comment utiliser quoi, ou apprendre, par quoi commencer, ces gens là vous envoient bouler en vous expliquant qu'ils savent parfaitement ce dont ils ont besoin et ce n'est pas de vous. Dont acte.

Et puis un jour, pour les plus chanceux, ceux qui vont évoluer suffisamment pour heurter le plafond de verre (le vraie), ils vont s’apercevoir que non ce qu'ils font ce n'est pas de l'informatique et qu'ils sont coincés, ils sont censurés, leurs pages fermées, leurs données perdues, leur phautoshop piraté qui ne fonctionne plus que leur waurdpresse a été piraté et vont pondre un long post dithyrambique sur internet qui est trop pourri. Non il ne l'est pas encore, c'est juste leur internet qui est pourri parce qu'ils n'auront pas voulu ou pas pu apprendre (moi je veux que ca marche épicétou).

Et le pire de tout c'est que ces gens façonnent cet internet pourri, en désapprenant à leurs visiteurs les bonnes pratiques, en leur faisant croire qu'une page fassebouque c'est ça internet, en leur faisant croire qu'un gogoleplus c'est ça une gestion de contacts, en leur faisant croire que ce minitel 2.0 c'est cela internet. Alors que non. Il est très facile de s'émanciper : apprendre et prendre un hébergement. Toute la doc est gratuite sur le net (sur les bons sites et pas sur les miroirs gogole.)

ps : vous remarquez que je dis qu'internet n'est pas verrouillé 'pour le moment', c'est parce que les gouvernants voudraient bien le verrouiller pour empêcher les gens qui ne peuvent pas être censurés par gogole et consort puissent l'être par une autorité administrative, pour que les gens qui ne peuvent pas être pistés et contrôlés par gogole puissent l'être par une autorité administrative et lorsque le peu que nous sommes tentons de nous faire entendre pour combattre ces tentatives de flicages et de pistages, ils sont les premiers à nous rétorquer que si on avait rien à se reprocher on n'aurait rien à craindre de toutes ces lois liberticides : ben oui celui qui a un mail gogole n'a rien à craindre de plus, mais le 'rebel' qui aime bien être libre ? La liberté est devenu tellement old school aujourd'hui.

Si je dois vous donnez un conseil : allez regarder derrière le mur, l'herbe est bien plus verte. Si vous avez du mal : faites-vous aider. La liberté requiert du travail pour s’apprécier. Internet ce n'est pas ce que ces gens là vous disent, vous vendent et vous font utiliser : internet c'est vous au centre.

Debian linux - Lol - politique ? - Libre - Serveurs - Commentez
les rebelles en carton pâte
Publié par The Troll le 02 03 2016

Juste un petit court coucou (paloma), pour poser une petite réflexion.

Je visitais le blog d'un rebelle à la société de consommation, qui est capable de hurler sur pas mal de chose, la voiture, les macdos, les supermarchés... enfin tout ce que la société peut faire d’aliénant. Bon faut relativiser un peu car notre rebelle est parisien intra-périph, et donc il peut se permettre l’absence de voitures, et de tout ce 'confort' indispensable en milieu un peu rural.

Mais bon ce n'est pas la question, donc ce "rebelle" (en carton) tient un blog, c'est bien ; mais

  • il est hébergé chez un gros fournisseur de blog gratuit (et donc il vend les infos de ses visiteurs)
  • il 'propose' pas moins d'une dizaine de trackers (et donc il vend les infos de ses visiteurs)
  • Et si cela ne suffisait pas, si vous voulez juste _lire_ les commentaires, vous devez vous identifier sur accounts.gogol.com (et donc non seulement il vend vos informations, mais en plus il vous incite à allez vous enchaîner chez le géant des aspirateurs à données personnelles.
Un vrai rebelle non ? bon faut dire qu'il avait poussé à voter Hollande en 2012 (ca pose la rebellitude) c'est vrai qu'il est un peu déçu, mais je suis persuadé qu'il appellera à voter utile pour le ps en 2017.... parce qu'au moins on a eu le mariage pour tous.

Je ne suis pas certains que des rebelles comme cela ait un impact positif sur la société.

Seigneur, gardez moi de mes amis....

ps : pensez à me faire écrire un petit billet sur le maire de soissons.

Lol - politique ? - Commentez
Tout est dans les mots
Publié par The Troll le 31 01 2016

D'où m'est venu l'idée de ce billet (et non pas de là)... en fait il chaîne au billet précédent. Qui lui aussi faisait une ellipse, j'ai omis de parler de la réponse universelle des dominants et de leurs idiots utiles (non, pas 42, on parle d'idiots) : le libre arbitre.

J'y pensais à la lumière de la 'responsabilité' d'un terroriste. Alors il n'est pas faux de dire 'il a le choix'. Mais est-ce juste ? N'est ce pas de ces formules toute faites que l'on nous abreuve à longueur de journée, les 'quand on veut on peut', "l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt", "la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres". D'ailleurs vous remarquerez qu'on ne le sort JAMAIS pour expliquer à un patron que licencier un mec cela nuit un peu (litote) à sa liberté de travailler. Ok, ilaka aller ailleurs, je connais toute cette vulgate nauséeuse. Le patron lui ilapaka trouver un nouveau marché pour garder ce salarié, ilapaka rationaliser les dividendes, lui ilapaka, mais l'ouvrier, ilaka. C'est ça cela que l'on reconnaît qui est un ouvrier et qui est un patron : l'ouvrier c'est celui ilaka et le patron non.

Donc ilaka est un concept ahurissant celui de rendre responsable la victime.Ainsi si l'ouvrier est au chômage, ilaka vraiment chercher du travail. Peut importe s'ils sont 10 millions comme lui, ilaka. Et s'il y arrive pas, c'est qu'il est responsable

Voila, en 1 mot on s'est dédouané de notre culpabilité. Parce que le but de la manœuvre n'est pas de culpabiliser l'ouvrier, on s'en moque de sa vie, c'est juste de déculpabiliser celui qui le dit. Je ne suis pas responsable de son sort, c'est de sa faute. Ilaka... Parce que peut être que le politique pour lequel j'ai voté est un peu responsable de la débâcle économique, mais ce n'est pas de sa faute, parce que j'ai pris un travail sous qualifié (et donc pris son travail), mais ce n'est pas de ma faute, ilaka. Y'en a même qui disent qu'il aurait mieux dû travailler à l'école. Gros lol. Si 20% des jeunes à la journée de l'armée ont du mal à comprendre des consignes écrites (et donc ne savent pas lire correctement à 17 ans !) c'est difficilement que l'on peut dire que c'est de LEUR fautes. Naturellement un enfant VEUT apprendre, pour le dégoutter de cela, faut y aller sévère. Mais ce n'est pas le propos.

Donc le langage qui avec quelques phrases toute faites, employées toujours dans le même sens : la culpabilisation de l'exploité et le dédouanement de l'exploiteur. La liberté de choix, l'égalité des chances sont autant de niaiseries qu'il est compliqué de démonter car c'est devenu un axiome du langage courant. Ainsi, comme disait coluche, le riche et le pauvre auront tous les deux le droit de dormir sous les ponts : égalité stricte. zavévu, patrie des droits de l'homme ? comme on est égalitaire ?

Pareil, concernant le terroriste, il a le choix de ne pas tuer des gens. Comme l'émir du quatar qui peut, lui aussi, décider de tuer des gens en les mitraillant (parce les pendre ou les torturer, ça il a le droit, c'est juste au bataclan qu'il faut pas.) tous les deux ont le choix, mais hasard, c'est jamais l'émir du quatar que l'on retrouve en terroriste à mitrailler de l’innocent, mais toujours un pauvre type, sans avenir, d'un quartier défavorisé (d'exploités on devrait dire), en déshérence, en rupture scolaire, sans femmes ni enfants. Le hasard

Ainsi ce langage permet de modeler la société en changeant les liens de causalités entre les choses. Et l'émigré, pauvre, rejeté, sans avenir professionnel, sans argent, devient voleur pas parce qu'il est pauvre et sans argent,miséreux, mais bien parce qu'il est émigré, parce que si on veut on peut n'est ce pas ? enfin seulement le pauvre qui peut s'il veut, le gouvernement et l'emploi par exemple, est-ce qu'on pourrait dire Le gouvernement s'en fout de l'emploi parce que quand on veut on peut ? Non, il ne viendrait à AUCUN journaliste de dire cela, mais par contre le chômeur... c'est bien de sa faute... car quand on veut on peut, non ?

l'illettrisme en france

Lol - politique ? - Commentez
La vérité n'empèche pas de prendre partie
Publié par The Troll le 31 01 2016

C'est un peu le drapeau de marianne, attention, pas la vraie, le 'journal' un peu à gauche, mais pas trop. En fait qu'est-ce un journaliste ? normalement une personne qui présente des faits et les éclaire de points de vue, arrive à les remettre en perspective, arrive à lier des choses entre elles pour déconstruire un discours... oh oh oh wait wait...

Ben non, je journaliste ne déconstruit pas un discours car il est producteur du discours. Donc nous allons arrêter là car nous allons nous fâcher avec tous les journalistes, ce serait si grave ^^

Donc marianne tire (encore, et ne s'en cache pas), à boulet rouge sur badiou, parce que badiou (à qui je concède un peu plus de réflexions que le journaliste de marianne) explique que dans la tuerie du 13 novembre, le terroriste est pas le premier coupable. Il ne dit pas qu'ils sont innocents, il dit qu'ils sont le résultat d'un système de prédation de l'occident sur le monde, occident qui veut construire un monde qui n’incorpore pas tout le monde dans sa réussite.

C'est vraie il faut comprendre l'ellipse, et donc avoir un peu de culture.Et plutôt que de compléter pour ceux qui n'ont pas compris (en partant du fait que le journaliste à un peu de culture (je sais, optimisme quand tu nous tiens)), le journaliste balaie le discours. Pas parce qu'il n'a pas compris, parce que ce discours démonte le monde qu'il (le journaliste) défend.

Parce qu'il démonte le monde que le journaliste défend. Hallucinant (avec la voix de luchini.) Ainsi celui qui ne se coule pas dans le moule ambiant et secoue un peu le cocotier ne mérite pas que l'on réfléchisse à ses propos. Bon, venant de marcel devant un jaune à 20h45 (le 30ième) effectivement, mais venant d'un philosophe (et pas BHL n'est ce pas ?) c'est un peu rapide. Et, mauvaise langue que je suis, si je devais classer le journaliste entre philosophe et marcel ; ce serait vite vu.

On peut être d'accord, ou pas, mais de là à rayer d'un trait de plume, comme un haussement d'épaule sarkozien, une réflexion sans apporter une meilleur réflexion, c'est un peu court jeune homme. Mais je ne me fais pas d'illusion, le journaliste de marianne n'est pas un ovni, de nombreuses personnes le pense. Mais est-ce qu'elles le pensent parce que c'est LA vérité, ou est-ce qu'elles le pensent parce que des gens comme chez marianne l'assènent à longueur d'année.

DONC l’ellipse. En fait le système de prédation des trans-nationales occidentales crée de la misère. La hausse de la productivité et la captation du produit de cette hausse de productivité par le capital crée inéluctablement une misère (en france, pib doublé en 20 ans, 10 millions de chômeurs et de sous employés). Quand 1 personne trouve du travail 2 personnes sont éjectées du marché du travail, rapidement on les rend responsables de leur état argg eux aussi ?? mais c'est un mensonge. Je vous propose de trouver sur youtube les conférences de franck Lepage, inculture 1 et 2 qui explique mieux que moi le truc. DONC cette misère qui est créée crée une désespérance et c'est sur cette désespérance que pousse le futur terroriste qui sera tellement dans l'impossibilité d'imaginer une vie décente pour lui que la mort ne lui fera plus peur. Lorsque vous n'avez plus rien à perdre...

Ensuite cette désespérance est récupérée et instrumentalisée par des individus qui ne sont pas du tout désespérés et utilisent ces armes que nous avons façonnées contre nous. Là c'est du marxisme pur de dire que le capitalisme crée les outils qui vont le détruire, mais ce n'est pas le truc. Je passe rapidement, parce que je n'ai pas d'idée très précise, sur le déséquilibre que certains peuvent ressentir : on peut avoir une kippa, être une bonne sœur avec son voile, être un prêtre en tenue d'église, Mais une jeune musulmane voilée, on peut pas. Bon... pourquoi pas

Enfin, il y a une telle désinformation grossière, des mensonges tellement gros, que le moindre 'recruteur' peut démonter en 5 phrases le discours ambiant et montrer au 'jeune' qu'on lui ment. Les politiques savent qu'ils mentent; les journalistes savent qu'ils mentent et tous pensent que les gens sont trop cons pour le voir, faut sortir le soir, et pas juste entre vous. Et inutile de sortir les complotistes, poujadistes, populistes. Si cela permet de 'gagner' une passe d'arme à la radio ou à la télé, le 'recruteur' doit faire rire ses terroristes en herbe avec.

DONC pour conclure, effectivement c'est un crime abject de tuer des innocents (de tuer tout court, même s'il semble que nous ayons le droit de droner des familles (dommage collatéraux) pour faire le bien) MAIS ce n'est pas en disant que c'est abject et que c'est de leur faute que ça va tarir l’approvisionnement en jeunes voulant mourir. C'est en donnant un VRAIE avenir à ses jeunes, une VRAIE place dans la société qui est créée, qu'il ne chercheront pas à détruire ce que nous construisons mais voudront aider à cette construction.

Parce que pas la peine d'avoir un doctorat en théologie et/ou philosophie pour comprendre que l'homme est une être qui veut construire (bon certains malades mentaux et politiques veulent SE construire même si cela doit détruire les autres) et pour le transformer en destructeur, il faut une sacrée force que notre monde s'ingénie à déployer.

ps : l'adresse de l'article (pas de lien) copier-coller :

http://www.marianne.net/tueries-du-13-novembre-adieu-badiou-100239870.html

Lol - politique ? - Commentez