Je quitte le fédiverse
Publié par The Troll le 08 06 2022
Pourquoi je vais quitter le fédiverse

C'est un long cheminement qui se termine sur un point d'orgue. il y a de nombreuses raisons et je vais en énumérer les principales.

les outils et technologies.

Je sais que je vais en surprendre plus d'un, mais les outils ne sont tout simplement pas adaptés aux buts poursuivis. Le pitch du fédiverse est que chacun devrait monter sa propre instance. Mais pour cela il faut que les outils soient facilement mis en place, accessible aux amateurs un peu éclairés, tournant sur un matériel classique. Or j'ai bien regardé les solutions disponibles et de mon point de vue, je ne pense pas que ce soit le cas.

Les langages de programmation sont plutôt abscons et très souvent peu répandus : pour mastodon ruby, nodejs, yarn, redis dans le monde réel, le monde que l'on veut atteindre. Je ne doute pas un seul instant que l'on trouve des gens qui maîtrisent, mais si le but est de tomber de Charybde en Scylla et devoir trouver un bonhomme qui veut se lancer là-dedans. Et je ne parle pas de erlang pour mobilizon.

Les logiciels ne sont pas optimisés pour alléger la charge serveur. c’est souvent une marotte du développement des logiciels dit libres. Les développeurs ont des machines de ouf, des serveurs avec des processeurs multi-multi cœurs, de la ram en pagaille, et forcément on cherche à faire des fonctionnalités sans ce soucier de ce que cela implique en termes de charge. Il n'est pas possible, par exemple, de donner un espace disque maximal utilisable et le logiciel gérant ce qu'il conserve ou pas suivant quelques règles simples.

Le choix de postgresql comme base de donnée me semble inapproprié. Je sais que postgres est la mode chez les geek, probablement que l'ascendance ingres doit donner quelques petites érections, du style, moi j'utilise une VRAIE base de données sgdbrqdftru (un peu à la mode lgbtq+erjiqgsy), mais elle n'est pas optimisée pour le serveur, il faut optimiser le serveur pour elle. Bien entendu si nous parlions de gérer des milliers de processus d'une base de donnée multi-site gérant des milliers d'accès concurrents, et des données utilisés et manipuler par des centaines de processus métiers différents, chaque processus ayant ces autorisations propres. Peut-être qu'une base plus étoffée comme postgresql pourrait peut-être faire gagner du temps de développement. Mais de mon point de vue, empiler une difficulté de plus pour gagner peut-être (ce n'est même pas sur) un peu de temps de dev, me semble un mauvais choix. Je sais que cela fait bien dans les conversations entre geek de dire, moi j’utilise postgres, une Vraie base de donnée, pas comme cette merde de... mais je ne fréquente pas ce genre de conversations.

ainsi maintenir un serveur est compliqué, autant en termes de besoin matériel que de niveau logiciel que de niveau financier. S'il faut un serveur à 50 euros par mois pour son instance, autant dire que l'on scie la branche sur laquelle on se perche : chacun son serveur. lol

La nature humaine

là je sais que je vais enfoncer des portes ouvertes pour certains et en étonner d'autres par ma naïveté. On dit souvent que le problème dans l'informatique se situe entre la chaise et le clavier. C'est vrai, mais pas au bon endroit. la grande partie se situe entre la chaise et le clavier du développeur ou de l'administrateur système. Ainsi toujours plus gros, toujours plus neuf, toujours plus compliqué, toujours plus sécurisé est une erreur, de mon point de vue. je vais prendre un exemple tout bête. Je fréquente des gens "normaux", des gens que j'aide à faire entrer en informatique pour leur simplifier la vie. Je leur mets en place un gestionnaire de mots de passe. Certain site sont programmés pour que cela ne fonctionne pas. C’est un choix de développeurs, pour plus de sécurité…

Et bien que font les gens ? ils choisissent un mot de passe simple à retenir (et donc à deviner) et si ce n'est pas possible, car le développeur est intelligent, lui, ils l'écrivent sur post-it collé sur le bureau ou sur l'écran. Pas certain que l'on y gagne.

Mais ce n’est pas là ou je veux en venir.

Les réseaux centralisés bénéficient d'un système de modération (censure) décrié par de nombreuses personnes "militantes" qui demandent que cette censure soit limitée à ce qui est illégal. Ainsi tous les "progressistes" (je ne reviendrais pas sur ce terme, car ma pression sanguine commence à augmenter) ne veulent pas que leurs idées et propos soit masqués ou leurs comptes supprimés. Et je pense qu'ils ont raison de faire cette demande. Mais, et c'est là que le bât blesse. Dès qu'ils ont leur propre instance, ils font exactement la même chose aux autres. Je ne sais pas si c'est une vengeance, une poussée d’hybris ou juste un problème mental, je préfère ne pas me prononcer. si chacun fait ce qu'il veut sur son serveur (à la limite pourquoi pas) pourquoi dire que ce que fait touiteur c'est pas bien ?

Admettons même que l'on puisse envisager éjecter les gens de son serveur si on n'est pas capable d'accepter d'autres sons de cloches (le mieux dans ce cas est d'aller vivre dans un pays un peu plus autoritaire en ce cas, mais bon). MAIS que penser d'un administrateur d'un "gros" serveur qui "bannit" un utilisateur d'un serveur qui n'est pas le sien, empêchant tous les utilisateurs de son serveur de voir et d'être vu par l'utilisateur honnis ? de supprimer sur le pod ou je suis les utilisateurs de cette instance ? comme amazon qui vient supprimer les livres sur votre liseuse. C’est juste inacceptable. Peu importe comment ou pourquoi. Si ce que je dis est illégal et répréhensible : il faut appeler la police. Si ce n'est pas illégal mais qu'ils n'aiment pas , qu'ils fassent passer une loi pour le rendre illégal. Mais qu'ils ne se fassent pas juges et bourreaux comme dans une autocratie. C’est le retour de l'admin boutonneux pré-pubère des forums 10-15 de jeu vidéo point com qui se sent le dieu sur terre.

Cela a été la goutte qui a fait déborder le vase. Que des utilisateurs individuels ne veulent plus voir certains individus, à la limite je peux comprendre. Cela crée une société de censure, une cancel culture. Cela habitue les gens à la censure. s'ils peuvent faire la leur, ils vont accepter d'être censurés parce qu'ils peuvent faire cela aux autres. Dans mon délire complotiste, je pense que c'est un pion de la société ultralibérale qui avance pour supprimer la liberté des gens, par petites touches. Mais comme je le dis les gens construisent méthodiquement leur prison et dès qu'une porte s'ouvre, ils se dépêchent de poser des cadenas dessus pour être certains de pouvoir s'enfermer et enfermer les autres.

Mais ce qui me fait partir, c'est que des administrateurs d'instance décident pour tous les gens de leur instance qu'ils n'ont pas le droit de lire les propos de tel ou tel. Ils s’arrogent le droit de décider de ce qui peut être lu ou pas. Un peu comme l'imprimatur de l’église dans les temps obscurs, un peu comme les autodafés des nazis dans les heures sombres. Ce n'est pas une société de liberté qui n'annonce, c'est une société de servitude, applaudie par les crétins enfarinés.

Ce monde-là, je n'en veux pas, ces gens-là je ne veux pas les fréquenter, cette société, je ne la veux pas. Donc je vais clôturer mon compte. Je vais le garder jusqu'après les élections et le gouvernement désigné pour avoir le plaisir de les voir chouiner. Ce sera mon ultime plaisir sur le fédiverse

commentaire(s)
Posté par Michel Campillo le 09 06 2022 à 07:36
La censure sur les réseaux centralisés (Touiteur etc.) a certains contrepoids, même si c'est assez subtile vu de loin. Ils ont une masse critique qui les empêche de faire totalement n'importe quoi. Ils sont sous le regard de l'opinion publique, et les investisseurs y sont sensibles. Par ailleurs la censure y suit une certaine logique, chacun peut essayer de passer entre les gouttes en connaissant la règle du jeu. 😉
Posté par Michel Campillo le 09 06 2022 à 07:37
En revanche sur le Fediverse, par principe chacun est totalement à la merci de l'humeur de l'administrateur. De fait je pense que la censure y est pire, car elle est totalement arbitraire. L'admin n'a de comptes à rendre à personne, puisque c'est son serveur et il en fait ce qu'il veut. En soi c'est compréhensible, mais cela pose un problème éthique.
Posté par Michel Campillo le 09 06 2022 à 07:39
Je n'ai été censuré qu'une seule fois sur le Fediverse : j'ai dû retirer mon message, sinon c'était la fermeture du compte. A savoir: l'admin du serveur Mastodon « A » peut clôturer un compte si on lui signale un message que vous avez posté sur le serveur « B ». Donc une vraie censure, qui n'a rien à voir avec un risque juridique ou autre, puisque le censeur ne vous supprime pas pour ce que vous avez posté chez lui, mais chez les autres. J'avais retiré mon message, mais si j'étais allé le poster ailleurs, donc a priori hors de portée du censeur, je me serais fait clôturé.
Posté par Michel Campillo le 09 06 2022 à 07:41
Le pire ce sont les infâmes blocklists de Mastodon (voir framagit.org/clov/mastodon-blocklists) Un article que j'ai mis en ligne l'an dernier sur le Fediverse, mais qui ne répond pas exactement à la problématique que vous abordez. https://michelcampillo.com/blog/4138.html
Posté par herve_02 le 09 06 2022 à 11:34

Oui, la censure est pire sur le fédiverse que sur les rezos centralisés. Mais c'est le tropisme humain, se sentir le droit (pour de bonnes raisons) def aire ce que l'on refuse aux autres.

L'esprit des petits humains étriqués qui se pensent intelligents et ne sont que des animaux, même pas sensibles

Ajouter un commentaire