Le militantisme, maladie mentale ?
Publié par The Troll le 12 02 2022

Cela fait longtemps que je n'ai pas publié un billet de ce genre. en fait ils me fatiguent. Mais j'ai l'impression que si je ne le fait pas maintenant à l'heure de ma mort, j'aurais un bref regret. Alors c'est partie pour un moment de chiantitude.

Tout part d'une publication sur diaspora ou un péquin partage un truc de la FSFE - la FSF europe (la FSF est un truc censé défendre le logiciel libre, mais que l'on a vu à la manœuvre pour virer stallman, pourtant fondateur du mouvement, poussée - ou infiltrée - par un wokisme à la solde du logiciel privateur). Déjà cela commençait à me titiller le pistil, mais je laisse courir. Inutile de discuter avec des gens qui sont si loin de ces combats. Laissons les utiliser firefox sur leur windows 10 ou 11, ou leur navigateur de rebeltz sur un android gogole.

Mais, et c'est là que le bas blesse. Il est proposé la création d'un comité (ou agence, ou truc du genre) pour promouvoir le logiciel libre. Là mon sang n'a fait qu'un tour et je fais remarquer aimablement que

encore un truc pour placer des copains bons à rien, mauvais à tout qui vont être payés 150 000 à l’année à pondre un rapport de 16 pages sous word…
. C'est vrai que c'est un peu rêche comme intervention, mais c'est la triste réalité de TOUT ce qui a été crée dans ce sens, aussi bien au national qu'au local. Et je parle d'expérience.

Alors, il y aurait tout plein de truc à répondre, histoire de discuter.. avec par exemple :

  • on peut toujours espérer que cela peut marcher
  • Avec les bonne personnes, cela peut le faire
  • C'est pas parce que cela à toujours raté que cela ne peut pas réussir...

enfin un truc comme ça. et le truc était clos avec 2 opinions probablement divergentes, chacun restant sur sa position mais se quittant indifférents.

Las, nous sommes en période électorale et les péquins qui ne font rien pendant 4 ans et 6 mois se réveillent et veulent donner des leçons à tout le monde. donc, le bougre me répond :

tu fais des présages macronistes sur un programme qui en bien des points est novateur et issu des réflexions d’un grand nombre de personnes dont des libristes. La politique d’avant c’était avant (enfin depuis plus de 30 ans) il est temps de passer à une autre vision du monde sans les “magouilles des arrivistes antérieurs”.

La c'est la goutte qui a fait déborder le vase de ma très très fragile bienveillance. et pour plusieurs raisons :

  1. j'assume le fait d'être un troll, certes, mais sûrement pas macroniste
  2. Je parle d'expériences vécues à de nombreuses reprises
  3. J'ai du mal à recevoir des leçons de puceau qui font de la politique derrière leur écran
  4. les trolls melenchon commence à me gonfler sévère.

Et donc je me fends d'une longue réponse énervé.e je sais pas si le plus énervé est moi ou la réponse, donc le point médian est super rigolo

je ne fais pas de présage macroniste, je fais un retour d’expérience de 30 ans de militantisme pour le libre.

J’ai pas attendu la FSF pour militer pour le logiciel libre. J’étais même assez actif sur mon territoire, en étant d’ailleurs plutôt conspué par la “communauté du libre” sur le net.

J’étais chef de projet d’un logiciel libre de laboratoire de langue que l’on a fait pour le canton de Genève, on a livré un produit utilisable que l’on devait managé sur la version suivante SI on trouvait un peu de subvention sur notre territoire. Il n’y a pas eu moyen de trouver ne serait-ce que 3 000 boules sur tout la région. Même les collèges démarché voulait bien qu’on mette le truc en place, mais sans débourser un seul centimes, même pas pour les câbles…

Alors les création de comités mes couilles gnagnagna qui serait une autre vision du monde, j’y crois très très moyens. Même l’addulac n’a pas été capable de trouver un bout de financement pour que la france garde le projet. alors la suite a été géré par le canton de genève avec une “star-up” helvétique… qui a fait un truc en flash.

On ne marchait qu’avec des trucs libres et un peu de code de liaison en C++ (qu’on aurait refacturé en python, je pense…

* un truc de moi en 2007 : Lettre oouvert sur le logiciel libre à soissons

* un truc de moi en 2007 : Mort sur le libre

Et ensuite ? bien plus de libre sur le territoire… ils ont pompé 300 000 euros de subventions européennes qu’ils se sont partagés entre copains et on a laisser crever tout le reste… alors ma vision “macroniste” se heurte probablement à ta vision “bisounours” de la vie.

Bon la le mec qui doit être pour le libre depuis son windauws ou son android, qui travaille sous windauws parce que c'est "pragmatique", dont toute la boite travaille avec outloock sur les serveur micrausoft et des adresses jaimails se dit qu'il a tapé un peu trop fort et va tenter un rétablissement. Attention ne faites pas cela chez vous, laisser faire les pros...

C’est bien ce que je dis, en Fr il est temps que ça change pour l’avenir en commun des bisounours. Pour ce qui concerne la Suisse, je vous laisse le soin de vous en occuper.

Alors là je suis über énervé. d'abord avec le ton un poil condescendant que je ne supporte pas. Ensuite le mec à lui en diagonale. Il pense que je suis en suisse, alors que, sauf erreur de ma part l'aisne est toujours en france (en tout cas je paie en euro et je reçois les feuilles d’impôts de la france). Et puis, comme il est coincé il t'envoie bouler gentiment : pas d'échange, ok, passons au suivant. Pour éviter que mon über énervement ne se transforme en ulcère ou cancer, je vais répondre

moi je suis en france (faut suivre) l’avenir en commun, laisser moi pisser de rire ou de désespoir…

j’ai vu dans la réalité de mon combat que nous sommes toujours seuls lorsque l’on défend un truc, s’il n’y a pas d’élections à venir. il suffit de voir ce que les zinsoumis ont fait pendant ces 2 ans de crises dite sanitaire… ils ont conspué les complotistes. Dans la bataille contre l’interdiction de l’instruction en famille, ils expliquaient que c’était un truc de “bourgeois”…

vous vivez dans un monde de bisounours et n’avez aucun rapport avec la réalité, un monde de bisounours qui cherche un retour sur investissement des combats politiques.

mais on ne peut pas s’entendre avec tout le monde. Moi je suis intimement persuadé que ce comité théodule ne produirait rien. exemple typique, même chez les parlementaires lfi. 2 ans de crises, absence de soins, euthanasies sauvages au rivotril vétérinaire, vaccins qui tuent… leur proposition ? plus de lits et levé les brevets… c’est un CQFD parfait.

point mauvaise foi : les vaccins font exploser les fausses couches, posent des questions sur la stérilité et le film de ruffin sur les femmes… parle QUE de salaire… lfi est à conte temps de la réalité…

Bon, c'était un peu super énervé, parce que ruffin qui me semblait il y a 3 ou 4 ans un espoir politique pour sortir de cette crise s'est effondré. Il est sorti de la réalité tangible qu'il maîtrisait si bien, pour continuer des combats politiques qui ne collent pas avec ces temps de crises. Et donc cette déception se ressent dans cette amertume. Mais bon le péquin pouvait toujours argumenter politiquement, même si on n'est pas d'accord... MAIS nouveau rétablissement : t'es un vieux de la vieille, le monde à changé faut évoluer avec ton temps papy.

près 20 ou 30 d’investissement personnel et d’énergie employée à militer pour le logiciel libre c’est dommage pour la communauté du libre de perdre quelqu’un d’aussi engagé et expérimenté que toi.

Tes 2 billets datent de 2007. 15 ans ce sont écoulés depuis. De quand datent les premiers travaux de Stallman et consorts? Fin 70? Début 80? Il me semble que le libre a continué de faire son petit bout de chemin; malgré le mépris des uns et des autres. Mieux! Cet outil, parce qu’il est puissant et pertinent, existe toujours et aurai maintenant besoin de pas grand-chose pour se démocratiser.

Perso, je n’ai pas de compétence en informatique. Je suis une totale ignorante de la saisie en ligne de commande ou du bash. Mais j’ai installé un linux sur mon pc et ai découvert (un peu) la culture du libre. Je suis convaincue que le monde est meilleur avec ces outils là. Et je suis horrifiée par la quasi toute puissance des GAFAM. Alors, si enfin, des décideurs comprennent et soutiennent le logiciel libre, je pense que c’est plus pertinent de ne pas lâcher l’affaire.

En tout cas, je remercie tous les vieux briscards du libre qui continuent de rendre cet outil accessible aux néophytes malgré les déceptions et les frustrations.

Le mec (en fait c'est une nana je crois) m'explique que bon ayé faut vivre avec son temps le libre gnagnagna.... Comme si je ne faisais plus rien... et donc un petit 36-15 my life

je ne suis pas perdu pour la communauté du libre, qui est bien plus petite que ce que l’on peux imaginer… je travaille autour de moi à créer des alternatives, à monter des serveurs pour se libérer des gafami, à gérer des serveurs pour passer sous les radars, à apprendre aux gens à gérer leurs mails, à mettre en oeuvre du pgp pour signer et crypter les mails; à coder des trucs maison pour être dans l’âme du libre : être capable de gérer soi même, à faire de l’éducation “populaire” à l’hygiène numérique. je hante des groupes locaux IRL à radoter mes trucs de “vieux briscard” . C’est valorisant pour tout le monde, moi qui ai mes 1/4 d’heures de radotage et les quelques personnes à avoir l’impression d’écouter un prophète du passé.

mais l’expérience du terrain me fait fuir à toutes jambes, ce genre de publication de péquins soit ravis de la classe soit cyniques qui tentent de ratisser pendant les périodes électorales et qu’on n’a pas vu se distinguer dans la vie de tous les jours depuis 10 ans. Et surtout lorsque je lis ces fadaises de création de comité mes couilles, j’en ai tellement vu, de droites et de gauches avec des connards nuls et incompétents qui font chier le monde à vivre de l’argent des autres.

Et je ne voulais pas jeter la pierre, mais comme on me relance. la FSF est un sac à merdes qui a été utilisée (et qui s’est vautrée la dedans) pour discrédité stallman dans la grande campagne de l’open source vs logiciel libre, dans la guerre contre le libre. Ces fin de races ont fait de la politique à la mode woke de mes couilles. je préférerais crever que laisser penser qu la FSF est un organisme qui pense au bien de tous : c’est un ramassis de putes qui bouffe à tous les râteliers…

Il ne faut pas vivre chez les bisounours : on vit un environnement toxique et nos amis ne sont pas nos amis… ma longue expérience et désillusions me fait éviter une partie de ces battons merdeux.

La réponse ne se fait pas attendre.... je suis un paumé... aucune relance sur mes actions en ce moment qui sont exactement ce que le mec est censé vouloir promouvoir. Mes actions sont l'archétype de ce qu'il faut pour le libre, pour se libérer des gafamis. sur ce point là, je suis l'exemple parfait le rêve d'un libriste qui veut changer le monde : pas de google, pas de fessbouc et autres rézos, pas de microsoft, que des logiciels libre, je ne forme qu'avec et pour des logiciels libres... Il y avait de quoi. Mon seul point noir, c'est que je ne crois plus à l'état, ni aux comités mes couilles, encore moins à la politique qui s'est vautrée dans la putasserie pendant ces 2 ans. Opposition comprise, zisoumis compris. Mais le but n'est pas le libre, le but est mélenchon.

Juste, au départ, je répondais au poste de machin qui disait : «Les programmes des candidats.es progressistes devraient intégrer l’obligation de préférence d’usage des logiciels libres dans les services travaillant pour l’Etat et les collectivités locales !» Et que justement, ça fait partie du programme de Mélenchon que je suis en train du lire. Voilà. Après, tu fais bien ce que tu veux de ton amertume.

Donc j'explique ce que je fais, j'explique mon expérience, ranafout... il veut juste faire de la pub pour mélenchon. Nous ne parlons pas de libre, nous ne parlons pas de gens, nous ne parlons pas de l'hégémoie des gafami, nous parlons de la récupération par le merluche des libristes parce qu'il a écrit dans son programme qu'il faudrait préférer le libre. En plus le pire est que déjà le cas... sauf que les appels d'offres sont taillées sur mesure pour que le libre ne puisse pas être sélectionné. donc les mecs écrivent un programme pour proposer un truc qui existe déjà, et qui a déjà été détourné. Parce que le soucis ce sont les hommes et pas les lois. et qu'ils sont comme les autres, tout zinsoumis qu'ils sont.

Les militants me débectent

commentaire(s)
Ajouter un commentaire