Lorsque votre modèle vous façonne.
Publié par The Troll le 16 05 2018

Je lisais rapidement, un peu en travers, parce que je n'aime pas trop le ton habituellement un peu condescendant, le blog d'un prof. Il publie la traduction d'un article d'un psy américain confronté à des cas d'enfants accros aux smartphones. Vraiment accros, un truc un peu extrême.

c'est ici : http://laviemoderne.net/mirabilia/175-les-nouvelles-technologies-en-guerre-contre-nos-enfants

Je réagis à chaud. Je ne tiens pas à défendre les smartphones car je trouve que c'est un instrument (même si pratique) aliénant. Il n'existe aucun smartphone abordable pour ceux veulant garder leurs 2 bras qui ne les piste pas, ne triche pas sur les recherches, n'enregistre pas données pour vendre l'utilisateur au plus offrant. Ceci étant dit.

Quelques remarques.

  • Lorsqu'il(le psy) dit que le le téléphone est un soucis parce qu'une fille dit :« Ils me rendent heureuse. » en parlant de son téléphone et des réseaux sociaux. Je lis plutôt que le reste de sa vie ne la rend pas heureuse et qu'elle trouve le bonheur nécessaire à un développement 'normal' QUE dans les réseaux sociaux. C'est une lacune de la société et pas un piège des smartphone.
  • Il explique ensuite que les nouveaux horizons sont taillés pour prendre l’ascendant sur les individus « Des machines conçues pour changer les humains. » Mais au détour d'une phrase "en créant à dessein des environnements numériques qui ont pour vocation de donner à leurs utilisateurs le sentiment de satisfaire – mieux que ne feraient les alternatives du monde réel." De mon point de vue le soucis ne vient pas de la technologie, mais du monde réel qui fabrique une vie de merde à des milliards de gens, pour fabriquer des consommateurs, des citoyens dociles laissant créer une monde dystopique. Les nouvelles technos prennent la place laissée gentiment. Créant une sorte de symbiose, l'un se nourrissant de l'autre pour survivre et prospérer.
  • Et cela monte crescendo : Les adolescents sont programmés pour rechercher une forme de savoir-faire. Maîtriser notre monde et dominer les autres dans n'importe quel domaine.. Si je suis plutôt d'accord avec la première partie : apprendre de nouvelles choses et s'intégrer, je pense que la domination est inculquée dans le seul but de faire se battre les gens les uns contre les autres. Les nouvelles technos utilisant ce que l'on met gracieusement à leur disposition. Ce serait comme accuser le SIDA de se transmettre si on ne met pas de préservatif. Si la société apprenait l'entraide au lieu de la compétition rien dans cet article n'existerait.
  • Tout le reste de l'article n'est qu'une démonstration que notre société crée des manques affectifs, des manques d'attention, des manques de reconnaissances, des manques d'estime de soi... et que les vendeurs utilisent ses manques pour faire du business. Si on ajoute que les pouvoirs publics laissent faire parce que les vendeurs sont leurs bailleurs de fond, la boucle est bouclée. Si nous étions complotistes (je vous rassure nous le sommes) nous dirions que les politiques fabriquent à desseins ces manques pour garder leur hégémonie
  • Il est intéressant de remarquer que cela se passe en amérique, le pays qui a érigé l'argent et le capitalisme comme un dieu qui doit avoir pré-séance sur les individus. Ils paient le prix de leurs choix.

Ce que je trouve croquignolet, c'est qu'un professeur qui est censé amener nos enfants à un meilleur d'eux même accuse la technologie des maux de ce monde pour mieux occulter la société et son système éducatif qu'il défend envers et contre tous et qui fabrique inexorablement ces situations.

commentaire(s)
Ajouter un commentaire