Il faut mettre les bons mots.
Publié par The Troll le 10 02 2017

Un petit coup de gueule rapide suite au débat dans je ne sais quelle émission qui explique que "bamboula" c'est pas si grave que ça que c'est acceptable. A la limite entre amis proches, chacun fait ce qu'il veut mais de la part d'un policier, c'est pas la même chose.

Pas mal pour un représentant syndical policier. Ah et ce monsieur se plaignait de l'insulte 'enculé de flic'. Il a raison, entièrement raison, il faut mettre les bons mots sur les choses. c'est "enculEUR de flic" qu'il faut dire.

Lol - politique ? - Mes combats - Commentez
Je me fous de ta gueule pour pas chèr.
Publié par The Troll le 07 02 2017

Je viens de recevoir le journal (la propagande) de la région hauts de france (beurk le nom) (oui je suis grillé, je suis un hautiste).

Donc en 4ème de couverture, une publicité pour "les promesses,faites promesses tenues", du candidat bertrand je suppose, : l'aide à la mobilité. Un truc de ouf.... un chèque de ... 20 euros par mois pour vous aider à vous rendre à votre lieu de travail (plus de 30 km). Je ne critique pas l'idée en soi chaque centime semble le bienvenu dans cette société de précarisation, dans ce territoire dévasté par la déprise industrielle ou les politiques publiques sont incapables d'impulser une dynamique de développement (hors emploi d'esclaves), tiraillées entre les 2 mamelles que sont :

  • je donne aux copains qui se goinfrent et ne développent pas plus
  • je suis un libéral qui pense que l'état doit en faire le minimum.
Donc 20 euros c'est mieux que rien. certes.

MAIS, et là est le mais, ils donnent à penser que les trajets de et vers son lieu de travail ne 'coûtent' pas grand chose, puisque les 20 euros doivent représenter une bonne partie. Effectivement, si on regarde juste son plein d'essence, 20 euros, c'est un demi plein et de l'ordre de 1/4 de ses dépenses essences pour ces trajets (si on juge à la louche à soupe). Or avec un peu plus de réflexion, l'état "rembourse" (permet de déduire) 0,568 centimes du km (6 cv fiscaux). On peut penser que c'est une estimation basse, connaissant les largesses de l'état. En clair l'administration fiscale estime que chaque kilomètre revient à, au moins, 0,568 centimes pour chaque kilomètre parcourus.

Dès lors les 20 euros par mois (environs 20 jours de travail) représentent 1 euro par jour travaillé et donc 1 kilomètre 76 (aller et retour) soit 880 mètres. En clair si vous garez votre voiture à 880 mètres de chez vous, en direction de votre lieu de travail, vous économisez 20 euros par mois sur vos frais de déplacement. Voila ce que représente cette aide de 20 euros : elle ne sert qu'à en mettre plein la vue à pas chère et SURTOUT ancrer dans la tête des gens que faire 50 km pour aller à son travail (plus 50 au retour) est 'rentable' en étant payé au smic, car il faut être mobile. Alors que ces 50 kilomètres en voiture (plus 50 eu retour) vous coûtent pour 20 jours travaillés 1136 euros. En clair : On travaille juste pour payer les frais de voitures. ah non maintenant on peut manger à macdo 2 fois avec la prime des 20 euros. Faut juste bien planifier ces repas opulents pour tenir le mois entier.

Et le pire dans tout cela est que l'ensemble des politiques publiques cherchent à 'créer' des concentrations d'entreprises (et donc de créer des longs trajets) plutôt que de jouer sur la dissémination du tissu économique sur tout le territoire. Pour le dire mieux, les maires des grosses villes phagocytent le développement économique de la région, pour le garder chez eux en laissant les gens du territoire faire 50 kilomètres pour aller travailler.

Petit aparté sympathique : sur le schéma de cohérence territorial de l'agglo soissonnaise à comme objectif de faire aller travailler les gens sur Paris et donc pleure pour le 2x2 voies intégral jusqu'à la capitale. Soit à la louche 110 km et pour un mois de travail (20 jours) 2499 euros et 20 cts de frais de trajets. La classe non ?

Lol - politique ? - Mes combats - 2 commentaire(s)
la phrase trop lol
Publié par The Troll le 16 01 2017

Je n'ai pu m’empêcher de faire un mini-post pour relayer la phrase d'un journaliste de Marianne qui se moque de l'homme peureux qui a peur de l'avenir et se réfugie dans le passé. Je cite :

"Mais le drame est que, face à l'angoisse de l'inconnu, l'homme a tendance à se raccrocher à un passé qui ne reviendra plus ("Encore une minute, monsieur le bourreau !"), au lieu de s'atteler à la tâche plus difficile de penser l'avenir ."

En effet le condamné à mort n'arrive pas à penser à l'avenir... quel con franchement.

Lol - politique ? - Mes combats - Serveurs - 1 commentaire(s)
Macron, tête de
Publié par The Troll le 16 01 2017

Cela fait un petit bout de temps que je n'avais pas lâché ma logorrhée dans ma blogosphère perso (j'aime bien le rythme de l'expression),mais je suis tombé incidemment sur un article rapportant les propos d’Emmanuelle macrons.

Oui il y a une faute à son nom, mais c'est pour éviter de lui donner de l'importance sur les moteurs de recherche. Donc ce petit étron se targue de parler vrai, probablement pour récupérer le vote de ceux dont la télé à réussi à faire détester le voisin plus pauvre. Et bien parlons vrai aussi. Macrons c'est juste un con. C'est l'archétype du mec qui a eu de la chance et plutôt que de se servir de sa chance pour aider son prochain (bon ayant travaillé dans une banque, il a plus participé à l'évasion fiscal qu'à la croissance économique), il s'imagine qu'il a un mérite que les autres n'ont pas, qu'il mérite ce petit quelque chose en plus qui lui donne le droit d'insulter les gens. Même pire : d'insulter les gens que SA politique économique à mis ou laissé dans la merde. Parce que ce brave petit soldat de la paresse intellectuelle, il était tout de même au pouvoir. Il a même réussi à faire passer 2 lois précarisant le travail déjà pas glorieux.

Donc ce minus habens se permet de juger des faignants alcoolos qui ont la malheur d'habiter dans un désert industriel (bassin minier) qu'aucune politique n'a tenté de redresser. Ah pardon si il doit y avoir quelques boite de consulting de potes de politiques qui se sont goinfrer de subsides publiques pour sortir des plans de relances économiques qu'un gamin de 5 ans trouverait con : le numérique, la nouvelle économie, le service aux personnes. De la merde en barre :

  • le numérique et la nouvelle économie sont trustés par quelques gros qui pompent tout et ce n'est pas les 3 start-up qui réussissent (malgré les battons dans les roues de nos thales et consorts qui vont faire un relais de croissance) qui changent la donne.
  • Le service aux personnes c'est une superbe idée.... si les vieux avait de l'argent. Parce que les vieux actuels ne sont pas les baby bommers qui plient sous le fric accumulé des années de travail facile, mais ceux juste d'avant, ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui ne peuvent se permettre de payer 15-20 euros de l'heure (smic + cotisations) une personne, parce qu'ils en gagnent tout juste assez pour vivre (et aider leurs enfants).
    Je les vois arriver le : il y a trop de chââârges. Pourtant ce sont ces cotisations qui permettent de ne pas avoir à payer les médicaments dont ils ont besoin pour vivre un peu plus longtemps. Bon, mais venant d'un banquier dont le métier est de prendre de l'argent à ceux qui n'en ont pas pour le donner à ceux qui en ont, on ne peut pas attendre grande réflexion.

Tout ça pour dire que macrons, pour parler vrai, c'est juste un con. Et à chaque fois sur les photos, il lève les bras comme un grand homme (hitler y faisait pareil) il ne se rend pas compte du ridicule. Bon, nous vivons une fin de race. Il n'est que voir par exemple MST (oui c'est l'abréviation de marosaul toureine) qui ment devant la représentation nationale. qui ment sans aucune vergogne. Elle avait 'fait' une 'consultation' nationale sur la vaccination : le comité fisher (un immunologiste, on a déjà saisie le résultat attendu), partagé en 2 groupes : les patients et les pro : les 2 ont dit de lever l'obligation, mais le fisher à décidé qu'il fallait obliger encore plus. Et la mst à affirmé que TOUT LE MONDE à demandé d’accroître les obligations. Lorsque l'on peut se permettre de mentir, filmé à la télé, devant les élus de la nation, sur un truc que l'on peut retrouver facilement, c'est qu'il y a une telle morgue de classe que seule la violence peut changer les choses.

Mensonges + vols + justice de lcasse = violence sociale => violence tout court.

politique ? - Mes combats - 24 commentaire(s)
Pharmachiens.... têtes de ... cons
Publié par The Troll le 13 12 2016

Cela fait longtemps que je n'avais pas piqué une gueulante numérique (ça ne fait pas de bruit et tout le monde s'en cogne alors j'ai le droit). Mais je suis tombé par 'sérendipité' sur les propositions de ce 'collectif' de 10 pharmaciens. Oui vous avez bien lu, ils sont 10 et s'imaginent qu'à 10 ils ont assez de reculs et d'intelligence pour avoir une opinion sur LE métier de pharmacien.(je suis encore de bonne humeur, sinon je dirais vendeurs de petits pois)

Alors moi aussi je me suis dit que je peux avoir des idées qui sont bonnes et avec le collectif de ... moi même, j'ai eu aussi quelques idées.

Bon, Premier point : ils pensent qu'il faut dérembourser l'homéopathie (tout le monde sait que ça marche pas, enfin à un moment tout le monde savait que le soleil tournait autour de la terre, et encore avant, tout le monde savait que la terre était plate, ce qui relativise un poil ce que tout le monde sait) . Ça commence déjà mal, parce que, que l'on pense que cela marche ou pas, il faut être un peu con pour enlever à une personne à qui cela fait du bien la possibilité de prendre un truc à 2 euros 20 remboursé à 30% moins 50 cts, soit un coût pour la sécu de 16 cts (dont les effets secondaires sont connus : rien) par une molécule chimique vendu 5 euros (prix planché) remboursé à 65% moins 50cts soit 2 euros 75 (17 fois plus) pour un service rendu à la personne en question équivalent. Je ne parle même pas des effets secondaires lorsque l'on sait que l'iatrogénie (maladie causé par le traitement ou l'intervention) représente 40% des malades et à la louche 20 000 morts par an. Putain 5 fois plus que de morts sur les routes et pas un seul fonctionnaire qui se penche sur la question, mis en balance avec les nuées de force de l'ordre, radars en main, qui sont là pour pomper du fric faire diminuer ce fléau. Cela laisse un peu perplexe sur la volonté de nos gouvernants successif de faire ce qui est bon pour nous, ces pharmacons rejoignant la caravane.

Ce n'est pas une idée à jeter sans réflexion, mais il faut alors, à mon humble avis, prendre en même temps 2 mesures complémentaires :

  • Partant du principe que ça ne marche pas et que ce n'est que du 'sucre', les sortir du champ des médicaments et les mettre en vente dans les grandes surfaces comme toute la parapharmacie. Et demain j'ouvre une boutique de trucs qui marchent pas en granules. on vent bien du 'chocolat' avec si peu de chocolat dedans.
  • Partant du principe que l'on rembourse que ce qui marche, je propose de reprendre les dossiers de tous les médocs (en partant des plus gros chiffres d'affaire en volume) et en vérifiant les études contre placebo et dès qu'un truc marche à moins de 30% (je veux bien discuter du pourcentage) on le retire des médicaments. Et là 2 solutions :
    • soit ça juste marche pas et hop directement grande surface,
    • soit il y a en plus des effets secondaires et hop interdit de production et vente sur le territoire national.

Mais je crois (euphémisme) que ces pharmachiens veulent juste qu'on les dérembourse et qu'ils continuent à avoir l'exclusivité de vente. Pour avoir un peu d'éléments de réflexion sur le pourquoi, la démarche intellectuelle

  • l’homéopathie est utilisé par 53% de la population française (53% pour les adultes, 45% pour les enfants et 10% pour les animaux). (Enquête ipsos de 2010) (et je n'ai pas l'impression que la moitié de notre pays soit en train de mourir)
  • le prix des médicaments remboursés à augmenté de 5% entre 2000 et 2011 (les prix à la consommation ont augmenté de 20%)
  • le prix des médicaments non remboursés à augmenté de (roulement de tambours) : 40 %

Et voila nos pharmacons devenus des pharmaputes. Ils ne défendent rien, juste leurs intérêts de petits boutiquiers de province, comme les collabos pendant la guerre.

Je passe rapidement sur une parti du reste :

  • ils veulent être payé EN PLUS pour vérifier l'ordonnance (les marges sur les médocs ca leur suffit pas ; qui n'a pas vu son pharmachiens arriver à l'officine en vieille R5 de 1982 qu'il n'arrive même plus à entretenir, n'a rien vu)
  • ils veulent avoir le droit de remplacer par un générique (ou ils margent plus ?)
  • ils veulent avoir le droit de remplacer par une autre molécule (un autre médoc qui n'a rien a voir mais qui a le 'même effet') qui ne rêve pas d'avoir du médiator ou du vioxx à la place d'une molécule qui ne fait pas grand chose ?
  • Bon, je veux pas dire, mais nous serions à la libération, je pense qu'on les fusillerait direct. Tout cela pour dire : le pharmachien est une grande surface en plus petit : ils s'en branlent de notre santé et veulent juste notre fric. Pensez y lorsque le collabos des labos essayera de vous vendre un truc contre le rhume.

    Vous trouverez ces élucubrations en copiant-collant le lien suivant :
    https://lacoupedhygie.files.wordpress.com/2016/10/10-propositions-pour-la-pharma9.pdf
    et les infos sur les prix des médocs sur le site de l'insee en suivant ce lien
politique ? - Mes combats - Commentez