«Conversation» avec un médecin
Publié par The Troll le 31 01 2024

Je reprends un commentaire que j'avais fait sous une publication d'un médecin (pendant la période covid) ou il était devenu question, pour lui et ses habitués, de ne plus "soigner" les gens qui n'étaient pas vaxXxinés. Inutile de vous dire que j'ai ensuite été banni. Le médecin n'argumente pas il supprime.

=======================================

Même pour les vaccins, nous avons dû passer par les obligations, tant l’idée de prévention est étrangère à notre culture d’assitance.

Reste à taper dans le porte monnaie. Et le jour arrivera ou les soins ne seront plus remboursés dans certaines situations. L’atterrissage sera raide

Nous avons là l’exemple parfait en 2 phrases et 2 phases. Les gens (la populace) est trop conne pour comprendre alors que le médecin, lui, il a fait des zétudes et il sait faire; faut "forcer" les gens à écouter les médecins n'est-ce pas ?

Moi je suis aussi d'avis de taper dans le porte-monnaie. Par exemple dans le cas des décès du à Invaginations intestinales aiguës après le rotarecq, je propose que le médecin qui a fait l'injection paie, sur ses propres deniers et non pris en charge pas ses assurances professionnelles, la totalité des frais et des indemnités, quitte à s’endetter sur 3 générations. Pareil pour le viox, le médiator, le distilbène, la dépakine, le remdesivir...

Par exemple lorsque papy meurent après son vaxXxin anti-covid ou que son cancer repart, je propose que ce soit le médecin vaxXxinateur et pas l'oniam qui prennent en charge.

Ce que vous médecins n'arrivez pas à comprendre c'est que VOUS échouez parce que vous mentez, vous trichez, vous manipulez les patients en état de faiblesse en usant de votre "blouse blanche". Vous avez l'impression d'être des scientifiques parce que vous recrachez ce que vos 15 ans d'études vous ont appris sans jamais l'avoir challengé dans la vraie vie, juste votre foi dans ce que vous avez appris de vieux qui eux-mêmes l'avaient appris 50 ans avant et qui ne l'ont JAMAIS expérimenté scientifiquement. La seule innovation médicamenteuse récente est l'antibiotique et l'invention de la médecin qui a sauvé le plus de vie est.... le lavage des mains du médecin. Sacré science non ?

Déjà octobre rose était (est) une foutaise et ceux qui veulent le savoir le savent. MAIS la crise du covid a fait exploser l'image du médecin qui avait encore, pour certain, une certaine aura. Lorsqu'un crétin en blouse blanche braie sur un plateau TV au lieu de soigner que des grands scientifiques sont des charlatans (sans être inquiété par le conseil de l'ordre de pétain qui semble avoir une idée assez variable de la confraternité) que ce même Con-seil poursuit les médecins qui soignent au lieu de protéger la liberté constitutionnelle du choix du traitement. Ce n'est même plus les médecins qui sont enterrés, mais l'idée même de médecine. Vous n'arrivez même plus à vous rendre compte qu'une grande partie de la populace va maintenant voir des "soignants" qui ont été dégagés parce que pas assez conforme avec la gestion criminelle (et un jour il y aura des tribunaux qui s'y pencheront) et paient en dehors de la sécu et mutuelle pour avoir un vrai diagnostic et pas une prescription d'un labo faite par un médecin qui a peut-être réussi ses études.

Vous vous sentez bien à l’abri de votre "libéralité" mais payé par la sécu et les mutuelles. Cela va disparaître et les gens seront mieux soignés. Vous n'aurez qu'à demander à ceux qui restent de payer leur remdesivir ou leur rivotril parce qu'ils n'ont pas leur 5ème doses. La médecine qui vous défendez tue des gens, mais vous ne le voyez pas parce que vous ne travaillez pas vos sujets, vous préférez enchaîner des consultations de 10 minutes en envoyant chez les "spécialistes" ceux que vous ne vous sentez pas de soigner. et les spécialistes les tuent avec des "protocoles" qui sont des expériences en dehors de tous les clous éthiques sans prévenir les gens.

Si vous avez un peu de temps, faites des recherches sur l'état de santé des gens vaxXxinés covid. si vous vous fiez à verantanplan dont la seule science est de beugler en hémicycle ou insulter les gens plutôt que de répondre aux questions qui lui sont posés, vous avez un peu de travail de retard, cela vous permettra de mieux soigner vos patients.

je vais poser une dernière question : est-ce que vous pensez que si demain une maladie tuait 30% des gens dans la vraie vie et pas dans l'imagination de 3 médecins corrompus et qu'un vaccin empêchait pour de vrai les morts (en gros aucun de celui qui va se faire vacciner ne meurt pas quelques jours après - ou que les vaccinés ne meurent pas dans la vraie vie autant que les vaccinés) vous croyez qu'il faudrait obliger les gens à se vacciner ? Vous ne pensez pas que lorsque le médecin donne du doliprane qui tue et que le voisin donne de l'ivermectine qui soigne en 1/2 journée, vous croyez que le médecin se sort grandi alors qu'il a affirmé, main sur le cœur du "haut" de sa "science" que l'ivermectine c'est pour les chevaux ?

Vous vous rendez compte que les gens devaient commander à l'étranger des médicaments pour se soigner - et ils se sont soignés, tout le monde en a fait l'expérience. C'est cela la science non ? faire l'expérience en vrai dans la vraie vie ?

Cela ne vous pose pas un problème, que les gens se soignent entre eux pendant que vous glosez sur la prévention et le non-remboursement des soins pour les gens qui n'obéissent pas aux criminels ? C'est cela votre idée de la médecine ?

==================================

Il n'y a rien à ajouter 2 ans après... sauf que ces mêmes connards, maintenant, font style qu'on a obligé personne et qu'ils disaient la science du moment. Mais nous savons tous qu'ils MENTAIENT la science du moment. Et ils continuent à pérorer fier de leur petite blouse blanche de collabos qui ont tué des gens.

Une vision du monde décallée
Publié par The Troll le 25 01 2024

Une fois n'est pas coutume, je reprends une publication de mon compte diaspora, parce que ce qui devait être un simple coup de gueule, c'est transformé en une sorte de manifeste... que j'ai trouvé opportun de partager chez moi.

============================

Et encore une sanaterie... attention, du haut vol...

On **capitalise toujours sur son travail**, son expérience, sa dextérité.
Faites une chose une fois, et refaite-là dans deux ans… vous allez souffrir. Faites là chaque jour plusieurs fois et vous saurez la faire parfaitement, rapidement, et cela vous fera gagner de l’argent (productivité) et cela n’arrive qu’en capitalisant sur l’expérience et l’effort. Bref, le travail. **Dans la vraie vie et dans le vrai monde**, nous n’avons pas besoin d’autant de cadres, et tout ce qui est abondant n’est pas cher, tout ce qui est rare est cher.

Cela me fait toujours marrer ces gens qui imaginent qu'ils ont la vérité. ces gens qui s'imaginent assez au dessus des autres pour donner des "leçons de vie"... de la vraie vie.

Alors mon cher charles... dans la vraie vie, on nait (sans l'avoir demandé), on grandit dans la famille qui nous a créée et on meurt un jour en ne laissant qu'une toute petite ride à la surface, seulement visible par ceux qui nous ont aimé.

Ainsi, le capitalisation du "travail", le savoir faire PEUT servir si on en a envie, mais ce cher charles qui esplique qu'on a 1 chef pour 10 ouvriers, il se voit bien trouver 10 ouvriers "kapitalisés travail" pour que son travail de chef soit reposant, qu'il n’est pas besoin d'expliquer comment faire (lui ne le sait pas) qu'il ait juste à gérer les "trucs de chef", faire du bénéfice et tirer un bon salaire du travail des autres. Mais ce petit monde barbie du petit libéral donneur de leçon part du principe que LUI a le droit d'avoir un bon salaire et qu'il est NORMAL d'avoir des ouvriers compétents pour que les "chefs" puissent cheffer.

Cette déviance de la pensée libérale vient de la modification de l'idée de ce qu'est l'école. de tous temps l'école à été un lieu d'instruction, afin de savoir lire et écrire, et surtout apprendre à "obéir" aux "ordres" des dominants : chef, sergent, contremaître, police... Mais depuis quelques décennies, depuis que les entreprises ont des "chefs" qui ne savent que cheffer et surtout pas faire, ils se sont dit qu'il serait plus RENTABLE que l'ouvrier sorte de l'école en sachant déjà faire, on économise la formation et de toute façon on ne sait pas faire.

Avant, il y avait des dizaines d'ouvriers, au service d'une personne qui avait mis son propre argent (et non d'un péquin recruté pour gérer celui d'autres - cela change beaucoup de choses) et on pouvait prendre un individu lambda, volontaire et travailleur et il apprenait sur le tas, avec les autres. Le travail c'était surtout les ouvriers et peu les outils. le savoir faire était important et on ne voulait pas perdre un BON ouvrier. D'ailleurs on le connaissait lui, sa famille, ses enfants, peut être qu'en étant jeune on jouait avec lui et le partage "chef"/"ouvrier" semblait naturel. la famille du chef apportait l'économie dans le pays (pas le Pays) et s'il y avait une différence de niveau de vie, le chef ne partait le WE à New York, et ne sniffait pas des rails de coke entre les seins d'une pute.

Maintenant la compétence se trouve dans des outils et chaque "chef" fait surtout attention à n'avoir personne d'irremplaçable., de n'avoir que des "ouvriers" lambdas que l'on peut éjecter à la moindre remarque de travers, pour gagner sur les salaires. Dans cette configuration de la VRAIE VIE que ne connaît pas le vieux charles... on ne capitalise plus sur son travail et ses compétences, les outils changent et on doit changer avec eux, sur son temps libre parce que les formations en entreprises sont des grosses merdes (et on fait bien attention à liquider toutes les petites boites qui font de l'excellent travail) : on jette pour prendre un "jeune" mal payé formé par l'école aux derniers outils (et que l'on méprise qui plus est) pour le jeter 10 ans après.

Et donc ce qui se passe c'est que le BON ouvrier, il finit par se mettre à son compte plutôt que de travailler pour un "con" qui ne sait pas faire. Et donc les cons n'arrivent plus à recruter des esclaves payés au smic avec 10 ans d'expériences. C'est cela la vraie vie...

parce qu'au bout de cette vie, on crève, seul. et il est foutrement con de se faire chier une vie entière à marner sans reconnaissance pour un chef plus con que soi. voilà ce qu'est la vraie vie petit charles... pour toi, c'est trop tard pour comprendre... mais t'inquiète tu finiras comme les autres avec la même petite ride à la surface du lac.

ps : les cadres ne savent pas faire une phrase sans 3 fautes ? parce que, bougre de con, le cadre n'est pas un prof de français, on ne le recrute pas pour qu'il sache placer les bons subjonctifs au bon endroit. AVANT, les cadres y zavaient des secrétaires dont c'était l'exacte mission de mettre au propre la lettre (j'ai connu ce temps pendant mes stages) où le document en corrigeant les fautes, maintenant la secrétaire est remplacée par un pc portable et le cadre est devenu une secrétaire. Vous tous, vous imaginez le niveau de connerie du péquin qui regarde l’orthographe du mec et pas sa compétence ? vous savez pourquoi ? parce que le cadre est__remplaçable__, il n'est qu'un rouage comme un autre des "procédures", on lui demande juste d'être propre sur lui, pas moche, et de pas faire de fautes... tout le reste est secondaire.

======================

Mise à jour d'une maxime connue :
si tu sais faire, fait, si tu ne sais pas faire : enseigne, si tu ne peux même pas expliquer comment faire : fait chef.

Est-ce que le covid est une invention ?
Publié par The Troll le 21 01 2024

Je reprends ici encore un commentaire que j'ai fait ailleurs, car je pense qu'il mérite sa place dans mes billets. Il est long et remet pas mal de choses en perspectives.

===================================

Voila on arrive au fond du fond du problème. Qui est en fait le tout début : l'effet générateur. Et là je vais "sculpter de la fumée" comme qui dirait.

Une "maladie" est un "état" éloigné (peu ou beaucoup) de la bonne santé. Nous sommes 8 milliards (??) sur terre et par "concept" tous différents (sauf les jumeaux homozygotes à la naissance, l’épigénétique faisant le partage pendant la croissance et la vie). Ainsi il est __impossible__ d'imaginer que tout le monde va réagir de la même manière à ce qui se passe autour. Les uns seront jamais "malades", et d'autres le seront tout le temps. Partant de cela, comme certain ne seront jamais malades, peut-on dire que la maladie n'existe pas ? (certains le pensent, c'est une question de terminologie) Peut-on dire que le cancer de la plèvre est une maladie inventée (que c'est un cancer comme les autres) par des médecins qui voulaient faire payer les fabricants d'amiante (et se faire un nom) ? Parce que nous avons __exactement__ les mêmes ressorts. un "pathogène" (l'amiante) qui rend malade des gens et pas d'autres. Peut-être que les malades le sont des ondes électro-magnétiques ou de la 5G ?

Avec Stanislas, nous arrivons exactement au même point (on a déjà eu cette conversation des dizaines de fois), mais il ne lit pas ce que j'écris et répète __toujours__ la même chose sans tenir compte de mes "doutes" (et y répondre). Il fait un monologue de professeur enseignant en expliquant que les élèves qui ne sont pas d'accord sont des "abrutis". Il est __exactement__ pareil que marty sur les plateaux télé. Stan nous envoie sur la gueule ses 70kg de papier et ses 3 ans de travail, marty nous balance ces 15 ans d'études de médecine. 1 partout la balle au centre. San à fait une "conf" à 2 dizaines de "professeurs" et les a "convaincus" (mais de quoi, la est la question primordiale), d'autres ont fait des confs (sur d'autres théories) à d'autres professeurs et les ont convaincus aussi. Le gouvernement, l'ordre, les sociétés savantes on "fait des confs" et ont convaincu 90% des médecins qu'on allait tous crever si on mettait pas un masque en pleine forêt. 2 partout la balle au centre. La question n'est pas là. pas du tout. Pour passer à l'étape suivant je vais faire une digression. (même 2)

  1. La médecine n’est pas une science. C’est un "art" (faisons plaisir aux médecins) ou plutôt une "pratique" qui se base partiellement sur de la science et partiellement sur des statistiques (et beaucoup sur l'expérience) . Pourquoi je dis cela. Parce que la "science" (fille du temps – peut être fausse demain) attribue à des symptômes (la symptomatologie) une "maladie". MAIS comme le cerveau humain n'a que 5 (plus ou moins 2) éléments dans la mémoire de travail (c'est pour cela qu'on écrit les numéros de téléphone par 5 groupe de 2 et non pas 10 chiffres isolés), le médecin devant son patient va "sélectionner" des symptômes et tenter "statistiquement" de les apparier avec une "maladie". Par exemple vous avez de la fièvre, vous toussez, des ganglions.... si c'est en hiver il va vous "diagnostiquer" un "état grippal" (en gros une grippe qui n'est pas une grippe). Là il va vous faire une ordonnance, un truc pour faire baisser la fièvre (en vous disant le prenez que si c'est trop insupportable si c'est un bon médecin) et si c'est un bon médecin des antibios parce que __statistiquement__ les complications de cet "état grippal" seront des complications pulmonaires bactérienne... ET comme vous avez consulté et que vous avez du doliprane, il va falloir que vous soyez __vraiment__ mal pour revenir et __peut être__ que ce vraiment mal sera un état très très grave de complication pulmonaire. Et donc __même si c’est peut-être inutile__, vous allez passer 5 jours sous antibio aucazou.

    Vous remarquerez que le médecin ne vous a pas fait un examen biologique pour savoir si vous avez la grippe ou pas ? Il vous a soigné à la statistique. Et il aurait coté (s'il était à l'hôsto) à la statistique. Ainsi le médecin 1 aurait coté grippe, le 2 IRA, le 3 peut être rien. Et si vous venez avec les mêmes symptômes en été il coterait/diagnostiquerait encore autre chose.

    Il est également possible que la même maladie ne donne pas les mêmes symptômes sur 2 personnes. L'un aurait 40° de fièvre au moindre coup de froid et l'autre fera la "grippe" sans même s'en apercevoir. Pour la gastro certain auront juste mal au ventre, d'autres auront la diarrhée, d'autres vomiront, d'autres les 2... Ainsi avoir la diarrhée n'est pas prédictif de la gastro. On peut avoir la diarrhée sans gastro, on peut vomir sans gastro, on peut être mal sans gastro.. la gastro est une invention car ses symptômes sont trop "communs". Cela ne vous rappelle rien ?

  2. Depuis la T2A, les cotations que vous inscrivez sont le précurseur direct à la rémunération que vous avez. En gros, la sécu ne paie pas les examens biologiques, les jours d'hospi, les scanner, les irm et petscan, elle paie votre "maladie". Vous avez une grippe c'est X euros, un cancer Y euros, un covid Z euros. Partant de là, il n'est pas impossible que des médecins devant les symptômes puissent choisir de coter ce qui "rapporte le plus" vous soignant de toute façon de la même manière. On peut même imaginer que des "administratifs" des hôpitaux poussent à coter avec une vision financière plutôt que médicale. D'ailleurs on l'entendait : on nous demande de coter covid dès la suspicion. Évidemment cela veut dire que toutes personnes coté covid ne l'était pas, MAIS cela ne veut absolument pas dire que le covid n'existait pas.

    Pour faire un résumé, Stanislas fait __exactement__ ce que l'on reproche aux administratifs : examiner des tableaux de chiffres pour "fabriquer" une réalité (qui colle parfaitement à ce que l'on fait dire aux chiffres) - et c'est pour cela qu'avec un peu de talent et de travail vous pouvez persuader des professeurs qui n'ont pas soigné (pour de vrai) des __vrais__ covid) que le covid c'est juste toutes les autres maladies rebrandée. Parce que la médecine étant de la statistique 'en plein période "covid" une forte fièvre c'est du "covid". Ainsi vous expliquez à ces professeurs que le covid n'existe pas et donc il n'existe plus et plus personne ne cotera covid puisqu'on a dit que le covid n'existe plus. vous avez compris le raisonnement circulaire ?

La question que l'on doit alors poser est : comment appréhender la réalité. Parce que c'est cela qui nous intéresse : il faut "choisir" des individus (entre un qui dit blanc et l'autre qui dit noir). Pas évident. MAIS moi, j'ai choisi raoult (probablement que 10 ans auparavant je ne l'aurais pas choisi à cause de sa position sur les vaxXxins) parce qu'il __travaillait__ sur le sujet, parce qu'il __publiait__ sur le sujet (autre chose que des merdes) et parce qu'il soignait les gens. D'autres ont pu choisir de suivre Peronne (ou Maudrux) avec l'ivermectine. D'ailleurs nous quand on a eu une épisode "covid" (ou autre, peu importe) on s'est soigné TOUS SEULS avec une plaquette ziverdo passé en loucedé d'inde par une copine d'une copine. (ivermetcine + doxicycline +zinc) 1 plaquette pour 2. (on avait un auto-test antigène ultra positif, moi j'avais une saturation à moins de 90-92 en O2, j'avais une sous-tension 10-5/11-6 alors que je suis réglé comme une horloge suisse à 12-7). On était vraiment mal à ne plus être capable de sortir du lit. et en 2 jours de kit ziverdo (moi 1 ivermlectine + les antibios) ma moitié que l'ivermectine) on était debout. Alors peut-être que c'était dans la tête, peut être que c'était la 5G et le wifi, peut être les ondes électro-magnétiques de notre réseau électrique, mais on l'a soigné comme on soignait le "covid" et c'est rentré dans l'ordre.

Je comprends la peur d'un groupe de complotistes nihilistes : si on accepte chaque nouvel épisode viral, on va devenir des esclaves enchaînés. Moi je le vois sous un autre angle : si on accepte de ne pas se soigner, on va crever. Et je préfère, et de loin, être soigné "pour rien" que de crever de rien, en bonne santé. ATTENTION, cela ne veut pas dire faire ces vaxXxins (moi je suis un antivax frénétique depuis 10 ans), cela ne veut pas dire sortir avec un masque sur le nez et se laver les mains toutes les 10 minutes. Cela veut dire : écouter un rézos de personnes sur ce qui se passe, comment se soigner "naturellement" (l'artémisia (de contrebande), en plus d'être dégeulasse, ça faisait pas super effet - mais on ne le faisait peut-être pas comme il faut.), comment se soigner homéopathiquement et comment se soigner allopathiquement. MAIS si un bouillon et un grog suffisent, cela me va parfaitement. C'est pour cela qu'il faut identifier des personnes "de confiance" et faire avec elles. Cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas se tromper. étant donné que nous sommes passé tous les 3 à travers, j'estime ne pas m'être trompé, et si je me suis trompé, cela n'a eu aucune conséquence.

De mon point de vue, ce que le travail de Stanislas a montré c'est juste la foire d'empoigne dans les cotations et le mur de la réalité que se prend la médecine lorsqu'elle veut "rationaliser" cette pratique statistique dans des tableurs excell. D'ailleurs je suis persuadé que l'espérance de vie baisse dans nos mondes oxydantaux parce que la médecine veut se rationaliser et "obliger" les médecins à obéir à des indices statistiques (la moyennement est une moyenne et il y a autant au-dessus que au-dessous – vouloir ramener tout le monde à la moyenne c’est en tuer 80%).

Enfin, pour terminer cette sculpture de fumée, Stanislas qui se targue d'avoir lu des centaines de milliers de pages, des dizaines de kilos de papier pendant 3 ans, et arrive à synthétiser tout cela, n'arrive pas à répondre à 3 simples questions dans un texte de 2 pages.

Pour ceux que cela intéresse, le raoult à fait des "vidéos-conférences" sur "contre les théories", "la paléomicrobiologie", "les mondes inconnus et nouveau" "contre la méthode", 'les antibiotiques" - pour le moment 22 vidéos de 20-40 minutes chaque. Cela permet de décider s'il dit des conneries et si chaillot à raison de dire que la contagion n'existe pas et le covid non plus. È coutez les vidéo de pierre chaillot, les vidéos de raoult... et envoyez 1 pour raoult et 2 pour chaillot...

un jour je ferais un billet qui remet tous les liens des vidéos raoult, classées.

Est-ce que Raoult serait de l’opposition contrôle
Publié par The Troll le 18 01 2024

Parce qu'on l'entend par certaines personnes. Ceci dit, personne ne sait ce qui ne serait pas de l'opposition contrôlée. C'est d'ailleurs une question assez intéressante à se poser. Il n'y a malheureusement pas de réponses faciles, on peut juste conjecturer

je m'étais à ce propos un peu écharpé avec un blogueur, je livre donc ici une copie de mon commentaire. Parce qu'il n'est pas de mauvaise foi, je crois qu'il part juste sur de mauvaises hypothèses , et arrive donc à de mauvaises conclusions.

donc : voila
===================================================

Rien n'est aussi noir ou blanc dans l'existence. Moi je le suis (suivre) depuis le début, et son "fin de partie" était assez juste. D'ailleurs c'est le moment ou j'ai écrit mes 2 derniers articles sur le covid, en avril 2020. depuis lors il n'y a plus rien à dire... de neuf... et TOUS les sites "résistants" tournent en rond sur le sujet depuis lors.

vous prenez par exemple covid factuel (qui m’ont eux aussi éjecté) on prend un article de 2023 et un d'après avril 2020, sans scruter les dates et les chiffres, il n'y a rien de neuf. si, on a remplacé hydroxychloroquine par ivermectine. Mais sinon c'est toujours pareil, les commentaires aussi.

Concernant Raoult, il a DIT, depuis le début que TOUTES les mesures ne sont pas des mesures scientifiques mais politiques, et qu'il ne se prononçait pas là-dessus. Il n'a JAMAIS demandé des mesures plus strictes (ne confondez pas avec les médecins de plateau.) Pour les injections, il a DIT qu'il obéissait à la loi et que ceux qui DEMANDAIENT à se faire vaxxxiner il le faisait (c'est son rôle de médecin) D'ailleurs on ne sait pas ce qu'il disait en colloque singulier avec le patient, peut être qu'il déconseillait ou expliquait pour avoir un consentement éclairé. Il n'a JAMAIS appelé à une vaxxxination de masse. Il a juste dit (et là je suis en désaccord avec lui) qu'on pouvait __penser__ que c'était bénéfique pour les vieux et fragiles. Il est difficile de penser qu'un produit qui provoque des morts soudaines (il a verbalisé que le vaxxxin pouvait tuer) sur des gens en bonne santé puisse avoir un bénéfice pour des gens déjà fragiles alors même que les études sortaient sur le traitement en prophylaxie du covid. C'est, de mon point de vue, son seul accident de parcours. et je suppose que son apriori positif sur les vaxXxins et la "science" ET sa position (dans une hiérarchie - ce qu'il n'a plus maintenant) influait grandement son discours). D'ailleurs c'est à cela que l'on voit qu'on est gouverné par des branquignoles : le raoult disait déjà en filigrane que c'était "pas la panacée" (litote) et verbalisait ouvertement que plus on vaxxxinait, plus il y avait de cas et de morts. Partant de là il était très très con de l’éjecter et de couper sa laisse. Ils pensaient le faire tomber de son piédestal de directeur, il l'ont juste grandi.

Concernant son __silence__ (ne pas se joindre à la meute), il explique à longueur de temps qu'il ne fait pas de prévision et qu'il ne parle pas de ce qu'il ne __connait pas__ (disposant d'études publiées, et pas par des pieds nickelés). ainsi même si on pouvait se __douter__ que les vaxXxin arnm contre le coronavirus seraient un fiasco (on n'a JAMAIS réussi un truc fonctionnel à base d'arnm en plus de 50 ans (il dit que fisher, le monsieur vaxXxin de la crise covid a tué des enfants dans ses études arnm - faut avoir des couilles pour le faire face caméra avec des millions de visionneurs et pas sur un blog de 3ème zone) - rien n'a dépassé la phase 2 ou 3 ET on a JAMAIS réussi un vaxXxin contre un coronavirus).. mélanger arn et corona c'est un échec au carré. Au moment où il parlait, il n'y __avait__ rien de tangible, juste des suppositions. Il est pro_vaxX à fond... C'est dans ces gènes : il ne connait pas le sujet, car il ne travaille pas dessus et tous ceux qui sont critiques sont ostracisés, il est __obligé__ d'être pour. J'ai des amis donc le mec est dans le milieu médical, ils sont sympa, mais ce sont des frappadingues de l'hygiène. ma gamine qui avait le nez qui coule n'avait pas la possibilité de participer à l’atelier cuisine. à cause de la contamination. tu ne peux pas demander à une personne qui travaille à l'hosto (et donc qui voit des gens où c'est trop grave pour être traité par le médecin de famille - enfin référant maintenant) de voir le monde de la même manière qu'une assmat qui travaille avec 25 gamins dans la cour d'école. le milieu dans lequel tu es te façonne.

Non, il ne fait partie de l'opposition contrôlée, sinon il dirait qu'il n'y a pas eu de véritable épidémie et de rester à la maison avec du doliprane était une bonne chose. L'opposition contrôlée est celle qui dit qu'il n'y a pas eu d'épidémie : pas d'épidémie, pas d’absence de soin, pas de pénal. Il n'est tout simplement pas un opposant hystérique hurlant et tempêtant qu'on nous arnaque alors que les virus n'existent pas. Je trouve qu'actuellement il balance bombes atomiques sur bombes atomiques. :

il explique que ce "vaxXxin" contrevient aux règles de la fda, de l'ema de l'ansm, aux bonnes pratiques, qu'on ne sait pas ce qu'il y a dedans, qu'on ne sait pas ce qu'il fait. Il dit qu'il fait fabriquer des protéines qu'on ne __connait__ pas (et que l'on saute dans l'inconnu) qu'il fait rentrer de l'adn dans les cellules et que cela va créer des lymphomes (cancer pas sympa). Il dit que les politiques ont un niveau déplorable, il dit que les médecins de plato sont des charlatans, que la science est devenue un cloaque et qu'on recrutait les gens pour leur obéissance et donc qu'en général la compétence ne venait pas avec. Il s'est désinscrit de l’ordre des médecins pour pouvoir parler, et continue à publier (mais je ne sais pas ou et comment).

Pour résumer, je trouve qu'il a été parfait (sauf pour les vieux). si c'est lui l'opposition contrôlée, alors la véritable opposition est ceux qui disent que les virus n'existent pas, que le covid n'existe pas non plus ( que c'était la même chose qu'avant mais en différent) que la contagion n'existe pas et que c'est le graphène qui entre en résonance avec les ondes 5G. Pas certain que cela fasse plus de bien que de mal.

il y a résistance et résistance
Publié par The Troll le 17 01 2024

je reprends ici un deuxième commentaire que j'ai fait sous un article de blog que je ne fréquente plus (un de plus), cela me fait gagner des heures, parce qu'il n'est pas possible d'avoir une discussion intelligente. Cela permet de garder trace de mes écrits et pensées.

===================================

Je vais faire une toute petite remarque liminaire. Je n’ai pas trop de soucis avec des billets de blogs qui sont lexiquement parlant peu châtiés. Nous savons, ceux qui écrivent (j’ai moi-même un blog), que nous ne sommes lus par quelques qui pensent peu ou prou la même chose. J’ai un peu plus de mal (et cette remarque ne visait pas ce « blog » en particulier) avec des gens qui insultent d’autres dans des commentaires. J’ai été victime de ce genre d’individus d’être insulté parce que je ne pensais pas comme « il faut ». cela a changé _radicalement_ mon approche. et m’a fait laisser tomber la « résistance ».

Le bon sens et la remise en question est un truc assez élastique. Par exemple toi-même tu as attrapé un « truc » (possiblement de vaxXxinés – je pense que les vaxXxinés peuvent contaminer, nous aussi on l’a attrapé de vaxXxinés). tu ne sais pas trop quoi, eh, c’était peut-être juste des effets des ondes 5G… renseigne-toi et gagne un peu de bon sens… nan je rigole. Oui le gros ventre mou peut gober des conneries qu’un gamin de 12 ans ( qui n’a pas été à l’école c’est le point important) ne goberait pas., mais l’école sert exactement à ça : apprendre à faire gober ce qui n’est pas possible. Tu étais dans les rangs de la résistance contre la suppression de l’instruction en famille ?

Dans ta première réponse, tu transformes les victimes en coupables. C’est les premiers symptômes d’une défaite intégrale : je vais faire chier les gens dans les magasins pour leur montrer que ce sont des cons, parce qu’il n’y a rien d’autre que je puisse faire. Moi je faisais chier personne (je peux/doit accepter leurs peurs) mais j’en rajoutais : les caissières dans leur aquarium ! ! (sinon on va tous mourir) cliquer sur les trucs carte bleus avec un paquet de biscotte (pour ne pas le toucher avec les doigts) en expliquant que sinon une armée de zombies allait venir nous dévorer la cervelle (ou ce qu’il en restait). Cela aurait valu d’être filmé. Passé les 3 premières semaines ou je n’étais pas rassuré, je restais dans les clous, car je ne peux pas me permettre 135 euros d’amendes, mais je faisais de la résistance « passive » : le même masque en tissu mal porté, et je le disais ouvertement. J’avais plus peur des 135 euros que du covid.

Un blog qui est « insultant » ou « méprisant » ne peut pas être partagé, il sert (comme le mien) à une sorte de thérapie individuelle, une sorte de mur des lamentations, cela fait du bien (et rien que pour cela), mais cela ne fait pas avancer le schmilblick.

De mon point de vue sur la plandémie, il y a eu des résistants et comme ils prenaient de l’ampleur, je pense vraiment qu’ils ont été infiltrés pour leur faire diffuser des infos qui étaient inécoutables/inentendables. lorsque pierre chaillot a expliqué que la contagion n’existait pas et que les gens étaient morts à cause du froid il a perdu pratiquement tout le monde. Sa théorie (une resucée de celle de rancourt) étant que si on recentre toutes les courbes en cloche en tenant compte de leur largeur, le pic était tous à la même date. Partant de ce point (c’est quand même de la bidouille de data) la « plandémie » est apparue partout exactement au même exact moment (sic) et donc qu’il n’y a pas de contagion (et donc pas de maladie). qu’il y ait une courbe de cas et pas juste une simple barre ne lui pose aucun souci intellectuel, parce que sa théorie est dès lors érigée en axiome, contre la réalité observable. Les virus qui n’existent pas est impensable parce que toute la science actuelle montre qu’ils existent. Le virus du sida n’existe pas ? (duesberg) du coup… le sang contaminé n’existe pas non plus et les hémophiles sont morts des ondes 5G.

Ce que je tente d’expliquer est que le monde dans lequel nous vivons fonctionne avec un corpus de connaissances qui est « complet » et cohérent. Dans le monde de la médecine : pathogène/contagion/traitement est un ensemble que tout corrobore. : les pathogènes sont « séquencés », avec la même méthode que pour notre adn. si le séquençage est une merde (je peux l’entendre) alors tout le séquençage de notre adn l’est aussi. Ce que l’on refuse pour les virus, on doit le refuser pour le reste, et tout plein de choses s’effondre.

Il est fort possible que cet ensemble complet est une mauvaise interprétation d’une vérité. Peut-être effectivement que les « virus » en tant que pathogène _précédant_ une infection est une erreur. Et que l’infection arrive d’autre chose, que notre corps _produit_ le « pathogène » qui n’est qu’une conséquence. Peut-être que la « contagion » est l’effet d’ondes bio-magnétiques (ce que montagnier commençait à montrer enfin… des prémisses… à propos du virus du sida) qui font fabriquer à la cible la maladie, le pathogène étant juste un marqueur. Le traitement alors n’étant qu’une modification du terrain « tuant » la maladie et faisant disparaître le pathogène qui disparait alors en même temps que la « maladie » (la maladie étant peut-être juste un état différent de notre corps qui nécessite un ajustement de nos comportements – comme le froid que l’on ressent lorsque l’on sort en t-shirt dehors par -20° – on n’est pas malade d’avoir froid). cet ensemble « complet et cohérent » peut tout à fait être la vérité. Le truc c’est qu’elle n’occulte pas du tout la réalité : des gens sont « différents » de ce qu’ils sont censés être et si on ne le gère pas, les plus faibles (sans pouvoir identifier toutes les faiblesses) crèvent. Tu n’es pas malade d’avoir froid, mais si tu restes à poil à -20° tu vas crever… de froid. Ainsi tout ce que l’on pouvait donner aux gens pour les « soigner » devait être fait pour éviter de les laisser crever. Cette théorie permet de mettre de côté, le virus, la « contagion », la « plandémie » mais il reste le point principal : il faut SOIGNER les gens avec un « truc » qui fonctionne.

Mais pour cela il faut que ceux qui disent qu’il ne s’est rien passé ne soient pas écoutés, parce s’il ne se passe rien, il n’y a rien à soigner. Et s’il ‘y a rien à soigner de quoi les gens sont morts ?

Mais comme je le dis (et ce sera ma dernière intervention ici) chaque « silos » s’est construit autour d’une pseudo-communauté (plus ou moins grande) avec ses axiomes et rien ne pourra venir troubler la calmitude des certitudes établies. Et en forme d’épanadiplose narrative : on ne peut pas accuser les « mougeons » de rester collés à leurs certitudes lorsque l’on est soi-même collés aux siennes. Le monde est comme cela.

=====================================

Le premier article est là : Petit regard sur la «Plandémie»

Cela rappellera des souvenirs
Publié par The Troll le 15 01 2024

Une petite vidéo de l'IHU expliquant comment rééduquer son cerveau en cas de perte de l'odorat. Cela peut rendre la vie quotidienne de gens un poil mieux. Le covid peut avoir comme effet (30-40% des cas) une perte de l'odorat (et donc par ricochet du goût), voila comment pallier cet état de fait.

https://www.youtube.com/embed/mUy27VKvwfw

Petit regard sur la «Plandémie»
Publié par The Troll le 11 01 2024

Je reprend ici un commentaire dans un blog ou je me suis "empoigné" avec l'auteur. c'est le 1er de 2 billets. Je pense qu'il est important de rappeler que les "mougeons" ont surtout été des victimes, et si cela a été possible, c'est parce que NOUS, les "résistants", on n'a pas été assez bon pour leur faire accepter la réalité. N'accusons pas les autres de nos faiblesses

Donc, voila mon commentaire.

La plandémie de covid se heurte à 2 choses assez simple à identifier :

  1. l'ignorance de la population qu'il est alors possible de manœuvrer dans un sens ou dans l'autre (on va tous crever à cause d'un virus ou non les morts surnuméraires suite à la vaxXxination n’existent pas)
  2. la volonté de trouver des causes uniques à tout ce qui se passe.

Pour le point 1, je n'en veux pas trop au gros ventre mou de la population, car ce n'est pas leur "travail" de savoir tout sur tout, nous sommes censés avoir une classe de politiques/fonctionnaires dont c'est précisément le rôle. Et nous avons une classe journalistique dont le rôle est de mettre sur le devant de la scène les polémiques, les problématiques et chacun faisant alors sien le travail de prendre une position qui se reflétera dans les votes. Je n'ai aucunement dit que le vote résoudrait les problématiques. la dimoucratie est le pire système à l'exclusion de tous les autres dans un monde ou le pouvoir n'a pas été capturé par quelques happy few.

On peut presque y voir une certaine forme de darwinisme canal historique (qui est une erreur scientifique totale, il n'y a pas d'évolution-sélection comme loi universelle) mais comme une sélection : des individu.e.s (lol - encore une autre sélection) vont crever (et ne pas pouvoir se reproduire) suite aux choix qu'ils ont fait. C'est la vie comme dirait l'autre. On joue, on perd, on crève. Et je ne sais pas s'il faut leur en "vouloir" en les accusant de tous les maux. Ce serait comme accuser les juifs d'être restés en allemagne dans les années 30. Les victimes ne peuvent pas être les coupables. (cela marche aussi avec une femme qui se balade habillée provocante dans le mauvais quartier : elle n'est pas responsable ou coupable, mais elle récolte les conséquences de ces actes.)

Bien entendu on pourrait se dire que le monde est mal fait et que si tout le monde s'y mettait ce serait mieux, blablabla et en vouloir aux "zotres" qu'ils font pas comme il faut. Cette position me dérange intellectuellement et humainement. Nous sommes peut être comme eux dans d'autres sujets que nous ne connaissons pas. C'est pour cela que toutes les personnes qu sont agressives et méprisantes avec les "mougeons" est, de mon point de vue, du mauvais coté de la ligne. les gens ne sont pas coupable d'avoir un mauvais médecin (il faudrait tout un livre pour développer suivant cet axe particulier).

Pour le point 2 c'est encore plus subtile et là des dents vont grincer. Nous vivons tous dans un univers "cohérent" (au moins en apparence) qui est porté par des "vérités" (donc filles du temps) mais qui sont au moment présent des "axiomes". elle sont des axiomes parce que l'état de la science acceptée les "montre" comme vraies et parce que les gens vivent dans cet univers. ainsi par exemple si un individu venait expliquer à tout le monde que l'on peut vivre sous l'eau sans respirateur, il y a peu de chance qu'il soit écouté (hormis quelques isolés qui formeraient alors sa secte). C'est d'ailleurs le mécanisme parfaitement mis en œuvre dans le cas des "sectes" : ils _pensent_ vraiment qu'il y a une planète cachée derrière saturne ou nous vivons tel des 1/2 dieux et que notre passage sur terre est... et donc qu'en suivant les préceptes du "chef" ils acquerront leur "ticket" et que le "suicide" est le chemin vers cette nouvelle vie. Ils pensent réellement que nous sommes des mougeons à vivre comme des cons dans cette société et que eux savent (contre le reste du monde) la vérité. Je ne développerai pas, chacun y prenant ce qu'il a envie d'y voir.

ainsi toute "théorie" qui est en rupture avec le "consensus-axiomatique de la vérité-réalité est complexe à exposer pour ne pas être pris pour un fou (ou un con). Que penser des gens qui pensent que les reptiliens sont au pouvoir ? qu'il y a des cités intra-terrestres ? Que les virus n'existent pas ? que le covid n'existe pas et que c'est juste un rhume, les gens crevant (au choix) de la 5G, du rechaufmik, du froid, des perturbateurs endocriniens, du réseau électrique (ui ui j'en ai lu qui pensent cela). d'une attaque extra-terrestre (pourquoi pas ?). Ceux qui professent que les virus n'existent pas et que la contagion non plus sont inaudibles, ils font plus de mal que de bien pour la "cause" et donc en étant un repoussoir car ils n'arrivent pas à étayer leur réalité autrement qu'avec des tableaux de chiffres (vous savez ces modèles...) qui ne veulent pas dire grand chose : la réalité existant dans la vraie vie que les gens voient. Attention, je ne dis pas que le covid à tué 100 000 personnes. Je dis qu'une maladie a circulé, qu'elle était inconnu de nos médecins, qu'elle se soignaient (comme le précédent coronavirus) avec la chloroquine. et donc en étant un repoussoir, ils confortent les gens dans leur atavisme à croire l'état plutôt que le "demeuré" qui sort ses trucs "débiles". (Peut être que l'alliance galactique existe et que macron est déjà mort, remplacé par - au choix- un clone, un robot, un hologramme... mais cette théorie ne me fera pas changer mon habitude ou mes comportement).

si on ajoute un peu d'insultes et de de mépris, c'est mort comme disent les jeunes. On ne peut pas en vouloir à des gens de ne pas croire un trucs qui sort complètement de l'univers de pensée construit sur la réalité objectivée, sans 'preuves' solides, tout en étant insultés et méprisé par les quelques péquins qui le pense.

C'est aussi simple que cela. cette "crise covid"

vällä

Il ne faut pas confondre médecine et médecine
Publié par The Troll le 01 01 2024

Il ne faut pas confondre la science, la médecine, le dogme, le médecin, le soin.

La médecine ce ne sont pas les publications et ce n'est même pas les études de médecine. La médecine c'est un médecin qui "soigne" un patient. Peut importe que les 2 se trompent sur le mal ou son origine, peut importe que le traitement soit adapté ou pas si le patient est "guéri" alors le "médecin" à fait son œuvre. TOUT le reste est de la connerie en barre à remplir du papier par des gens qui veulent se sentir importants à déblatérer des théories qui peuvent sortir d'un chapeau troué.

Bien entendu la "science" est devenu un "marais" ou n'arrive à surnager que les étrons. D'ailleurs pendant cet épisode du covid (qui a été un plandémie politique) TOUT le monde à vu ce qui s'est passé : la science à tué des gens, les médecins (dont raoult) qui __soignaient__ en ont sauvé. Mais pour passer de cette réalité à : le covid n'existe pas et c'était à cause du froid (même les morts de juillet-aout) il faut avoir un bonne doses de thc dans le cerveau....

l'ésotérisme de fin de race à commencé à faire émerger des tristes sires qui ont commencé (dans le foutoir ambiant) à monter des théories toutes plus ésotériques les unes que les autres pour cacher le simple fait : des __médecins__ ont soigné et sauvé des gens. vous remarquerez que je ne dis pas la __médecine__ à soigné des gens. Pour les "complotistes" qui veulent une réponses flamboyante (alors que la réalité est juste toute terne) il faut inventer des théories les plus fantasques possible. par exemple, les virus n'existent pas et la contagion est un fantasme c'est.... au choix : les pesticides, la 5g, le climat, les polluants, les perturbateurs, les insectes, les extra-terrestres.... chacun y va de sa théorie la plus folle pour se forger sa petite réputation - regarder le pierre chaillot qui était un inconnu et qui "grâce" à sa théorie que le covid n'existe pas et que c'est le froid est devenu une star, passe à la télé et fait des conférences : un scribouillard de tableau excell qui va expliquer à raoult ce qu'est la médecine ! ! ! - vous voyez l'inversion de valeur ? vous vous rendez compte que ce que l'on reproche à "la" "médecine" publique (de remplacer des soignants par des bureaucrates) nous l'acceptons avec grand plaisir dès que le bureaucrate dit ce que l'on a envie d'entendre ?

Personnellement je pense que la médecine "moderne" n'est pas de la médecine, mais une sorte de "science" dévoyée élevée en dogme religieux. et tout ce qui sort du dogme est rejeté, même si c'est la réalité. Il faut écouter les vidéos-conférences de raoult sur ce qu'il SAIT, comprendre ce qu'il a étudié pour de vraie et qui a été vérifié par d'autres, pour se rendre compte que la "médecine" se trompe sur beaucoup de choses et refuse de regarder ses erreurs. Mais ce n'est pas la médecine, mais ce qu'en font les autorités médicales (autorités aussi bien scientifiques, que politiques, que ordinales que universitaires...)

Dans cette plandémie, ce que ioannidis à montré, d'ailleurs dans une conférence vidéo à l'IHU sous l'égide de raoult , c'est que AUCUNE des "mesures" "médicales" n'ont eu un effet positif et AUCUNE de ces mesures n'était médicale (c'est à dire porté par des vérités scientifiques donc temporelles).

Souvent les gens confondent sciemment médecine et politique pour avoir le champ libre à construire des théories fantasques. mais ils ne convainquent que ceux qui cherchent à être convaincu afin de se cacher le visage dans ce fameux tas de sable...

Parce qu'une théorie n'a besoin de rien pour se créer
Publié par The Troll le 30 11 2023

Je reprend ici 2 publications de mon compte diaspora

-------------------- publication 1 ---------------------------

Il est facile de semer le doute dans l’esprit des gens.

Par exemple, je vais construire ici, une théorie en moins de 5 minutes :

L’opération spéciale en ukraine de la russie (que d’aucun appelle la guerre afin de poursuivre un story telling) à “permis” à l’occident de déverser des milliards de $ dans le pays le plus corrompu du monde. Le président de ce pays à, pendant ce déversement d’argent, engrangé des centaines de millions d’euros. Il n’aurait pas pu les engranger sans ce déversement d’argent (l’ucraigne étant devenu un pays qui n’existe que sur les cartes). ainsi c’est grâce à poutine qu’il peut prendre ce fric.

si on ajoute que malgré le fait que l’ucraigne a cherché à tué poutine, poutine n’a pas riposté, alors il est fort possible que poutine et zelansqui soient de mèche. si on ajoute que les tentatives passées de la normalisation de la russie avec le monde occidentale est peut être la preuve d’une agenda caché mondialiste de poutine. ajouté quelques mensonges sur la gestion de la crise covid en russie…

Et voila on a de quoi “monter” un groupe de résistant contre le mondialiste poutine e donc déconsidérer son combat contre la perte de valeur de l’occident et donc caché par la même cette perte de valeur. trop facile non ?

des 1/2 vérités, des petits mensonges, des omissions…

tentez de regarder ce que vous lisez à travers de ce “filtre”… vous verrez…

-------------------- publication 2 ---------------------------

Vous vous souvenez de ma publication d’hier sur comment monter une théorie en moins de 5 minutes ?

Comment le Deep State US contrôle les souverainistes français
Dans la continuité de nos analyses sur la WorldWide Freedom Initiative organisée à Paris le 10 novembre (voir nos articles sur le sujet), nous avons interrogé Youssef Hindi sur les relations de connivence entre les néo-conservateurs américains et les milieux souverainistes français.

voila

http://echelledejacob.blogspot.com/2023/11/comment-le-deep-state-us-controle-les.html

L'erreur Cannot use string offset as an array en changeant de version PHP
Publié par The Troll le 23 11 2023

Petit billet sur l'erreur php 7.3 Cannot use string offset as an array.

Oui, vous avez bien lu ; php 7.3 Cannot use string offset as an array

je le pose là pour permettre de trouver plus facilement la réponse, si tenté que je suis un poil référencé. Pour le faire court, j'ai une application web assez importante qui fabrique des pdf avec latex à partir des éléments d'une base de données "métier". Par un coquin de sort, j'ai du réinstaller mo application sur un nouveau serveur et une chose en amenant une autre, je suis passé de php 5 et quelques à PHP 7.3 et mon appli ne fonctionnait plus.

l'erreur que j'avais était assez cryptique : Fatal error: Uncaught Error: Cannot use string offset as an array

cela tombe sur cette ligne :

#pas ok
$mon_tableau['un_indice']['un_autre_indice']['un_troisieme_indice']='toto';

Cela fait longtemps que je n'avais pas écrit de code et celui-ci date de... quelques années. je fais des recherches et ne tombe sur trop rien.. Je fais des tests de débogage et si j'utilise

#ok
$mon_tableau['un_indice']['un_autre_indice']='toto';

je n'ai plus d'erreur... Truc de malade. cela passe sans souci sur mon php 5 mais coince sur php 7.3. Après de la recherche sur le net (tous les moteurs) je tombe sur un bonhomme que explique que cette erreur arrive si on ne déclare pas

$mon_tableau=array();

voila qui est réglé après des heures de polissage de crane lisse... fini le Fatal error: Uncaught Error: Cannot use string offset as an array , il suffit de délcarer son tableau avant de l'utiliser. je ne sai pas pourquoi je ne l'avais pas fait avant, c'est le seul qui était non déclaré, et comme cela passait...

donc si vous aussi vous avez cette erreur Fatal error: Uncaught Error: Cannot use string offset as an array regardez si vous avez bien déclaré le tableau en question.

ps : oui il y a des répétition pour augmenter les chance qu'une personne cherchant cette erreur tombe plus rapidement ici, lui faisant gagner un temps assez précieux.

À tout seigneur tout honneur, j'ai trouvé la réponse sur cette page : https://stackoverflow.com/questions/1873970/cannot-use-string-offset-as-an-array-in-php

Il a encore frappé
Publié par The Troll le 25 08 2023

Publication reprise de mon compte diaspora


Le courrier des stratèges a encore frappé... je pense qu'il va exploser en vol s'il ne consulte pas un professionnel de la santé mentale...

Certains lecteurs abusés par les anciens logiciels politiques croient que la réduction drastique des aides sociales et des politiques publiques, telle qu’elle est proposée par Javier Milei, en Argentine, par exemple, est un projet mondialiste, et en constituerait même l’essentiel. C’est l’occasion de rappeler ici l’ambition sociale du Great Reset de Klaus Schwab. Dans son ouvrage éponyme, le gourou allemand du Forum de Davos décrit en effet un projet politique et social… aux antipodes des propositions régulières du Courrier, théorisées par Milei. Avachir les populations avec de l’argent public facile, neutraliser toute envie de se révolter par du pain et des jeux, telle est aujourd’hui l’ossature du projet politique de la caste mondialisée. Et il est frappant de voir ses convergences fondamentales avec la gauche, et singulièrement avec le mélenchonisme.

Le mec s'est endormi pendant quelques décennies et il se réveille. énarque un jour, énarque toujours diraient les mauvaises langues. Mais je crois que c'est pire que cela. son énarquisme lui a fait théoriser une théorie, et il s'en est fait une "religion", une sorte de secte. Dans le logiciel des sectes il y a un ennemi premier, un élément fondateur de la "foi". chez lui c'est le socialisme/communisme/mélenchonnisme. tout le reste est secondaire. Et puis il y a un "imaginaire". comme son imaginaire est "libéral" on va prendre pour simplifier la démonstration, la comparaison du far west à l'époque de la rué vers l'or. Des terres vierges ou ta "réussite" dépend surtout de ton travail, de ton opiniâtreté (le sisu dirait les finnois) et d'un peu de chance. ET le "travail" d'un état serait de juste empêcher les "maichants" de venir te spolier. le "régalien". En dehors de cela rien. Et comme le territoire est vierge, la "loi de la jungle" semble équitable.

Le souci est que nous ne vivons plus dans cette ruée vers l'or et que la structure de la société est déjà "figée" avec une "oligarchie" (simplifions) qui possède à peu près tout. Et donc cette vision libérale est obsolète. Parce que TOUS LES LIBÉRAUX prônent moins d'état, le retour au régalien.. MAIS en GARDANT la structure de possessions actuelles. ainsi les "fortunes" qui se sont faites par les commandes de l'état, les lois sur mesure, la corruption, le détournement de fonds, l’illégalité, le bon endroit au bon moment... DOIVENT rester (la propriété est un absolu), on doit juste supprimer l'état qui est le seul à pouvoir garder une certaine justice. Parce que pour le moment les pouvoirs "libéraux" actuels leur vont bien, mais imaginons un "mélenchon" (une sorte de satan, bien que ce ne soit pas lui le satanisme qui utilisent les enfants dans des rites...) qui arrive et qui décide que l'accaparement par une sorte d'élite soit immorale... il aurait le droit de confisquer. Celui qui tient la plume de la loi décide de ce qui est légal. Pensez aux obligations vaxXxinales, aux contrôles techniques obligatoire et de plus en plus drastiques, les amendes à 51 au lieu de 50... tout cela ne les dérange pas parce que, possédant beaucoup, peu leur importe un litre d'essence à 5 euros (où une voiture électrique à 100 000 euros) ou un péage pour rouler dans paris... Cela ne représente pas grand-chose pour eux. C'est comme la fête du cinéma lorsque j'étais jeune (j'ai vécu la première d'icelles) : on payait un billet au prix normal et on voyait AUTANT DE FILMS. Même à 1 euro le film suivant, ce serait acceptable... mais plus à 5... pour nous... Pour d'autres que l'on connaît, même 1 euro ils ne trouveraient pas cela acceptable. ainsi le niveau de "richesse" que l'on a, fabrique un curseur qui permet de décider ce qui est acceptable ou pas. et je professe que le "libéralisme" (qui tire avec lui l'entre soit) permet à l'oligarchie d'écarter les "pauvres" de leurs petits mondes. trop de voitures dans paris ? faisons une loi crit'air et au fur et à mesure, rendons la de plus en plus restrictives... lorsque seules les voitures de plus de 80 000 euros auront le droit de rouler dans paris les "riches" seront enfin à l’abri de la populace. Dans l'absolu cela ne me pose AUCUN souci SAUF QUE ils ne sont pas "propriétaires" de paris.

Ils veulent se construire une ville pour eux... ils n'ont qu'à acheter un terrain au prix du marché, construire la route pour y mener, construire à leurs frais les réseaux eaux et électriques, à financer leurs "polices" qui n'a de juridictions qu'à l'intérieur des murs, ils construisent à leur frais les maisons (en respectant la législation des alentours), et paient les impôts à la même quotité qu'alentours. Cela ne me poserait AUCUN souci. qu'ils s'isolent, MAIS je ne suis pas d'accord qu'ils poussent loin les "pauvres".

ce que le éric n'arrive pas à comprendre, c'est que le programme davosien c'est pas un programme "socialiste" ou "communiste" ou "mélanchoniste". C'est un programme très très libéral : la spoliation de TOUT à TOUS (vous n'aurez rien). Mais cette spoliation n'est pas une remise dans le domaine public des biens, mais un accaparement par l'élite. et EN ÉCHANGE pour éviter la guillotine ou le tir à balle réelle, on va donner aux gens de quoi survivre SI ILS SONT SAGES. ce n'est pas un vision "communiste", mais oligarchique et l'état qui redistribue ne sert qu'à les protéger EUX. Il permet à la population d'accepter en pouvant survivre. Parce que l'autre alternative, c'est comme pendant les émeutes : pillages ou comme pendant les révolutions, des lynchages... (comme un far west - épanadiplose narrative.)

Mais l'énarque n'arrive pas à comprendre cela car il n'a pas les outils intellectuels pour le penser.

http://echelledejacob.blogspot.com/2023/08/nous-avachir-avec-des-aides-sociales-le.html

ps : peut être que l’aide sociale l’avachit LUI mais pour certains elles évitent de juste crever de faim.

Encore une histoire de pic pétrolier
Publié par The Troll le 15 08 2023

Publication reprise de mon compte diaspora


Encore un article sur le pic pétrolier qui me hérisse un peu car je n'arrive pas à voir la différence entre la réalité future,la projection du "modèle" à partir de l'observation aujourd'hui (je pense que vous avez compris mon amour des modèles), et la part de prédiction auto-réalisatrice.

je m'explique. si demain un très grand économiste (plus de 1m95) prédisait que les fluctuations de la bourse sont liées aux taches solaires (en y ajoutant une raison plausible, genre la modification des comportements induits par les vents solaires dont une partie passent la barrière de Kepler), le lendemain la bourse fluctuerait en fonction des taches solaires, les "agents" "économiques" modifieraient leurs comportements à l'aune de la nouvelle théorie.

Bon de cet exemple fictifs et burlesque on ne peut pas tirer grand-chose si on n'est pas de bonne foi. Je vais prendre un cas plus d'actualité. Imaginons qu'il y a 30 ans des escrolos aient prophétisés le pic du nucléaire, ils auraient en partie raison, non parce que le nucléaire va décliner par l'effet de l'application d'un modèle, mais parce que les POUVOIRS PUBLICS ont dit aux dirigeants : on va fermer les centrales dans les décennies qui viennent ET DONC les dirigeants qui sont parfois pas des tanches ont pris des décisions INDUSTRIELLES avec ces informations : plus (du tout) de recrutement pour des ouvertures, plus (du tout) de formations de personnes capables de construire (les chaudronniers par exemple), on y ajoute le "massacre" POLITIQUE de la recherche sur le sujet et effectivement le nucléaire français se casse la gueule. [apparté : à cause de ces fauxsialos vendus aux escrolos on a détruit une filière d'excellence de la france - maintenant c'est la chine et la russie qui construisent des centrales à l'étanger].

Ainsi de la même manière le "pic" pétrolier sera _peut-être_ atteint en _oxydant_ mais quelle est la part entre la réalité de disponibilité de la matière ET, je cite :

Apparemment, le coût du forage aux États-Unis a augmenté de manière significative en raison de l’inflation. La hausse des taux d’intérêt et le manque d’investisseurs (d’idiots – pardon !) entravent également les nouveaux financements et investissements.

La question que pose cette phrase est assez intéressante. Est-ce que les investisseurs sont _idiots_ parce qu'ils investissent dans un truc "du passé" ou ils sont idiots parce qu'ils n'investissent pas ? je n'ai pas de réponse à la question. Mais entre la poule et l'oeuf je ne sais pas si la production "stagne ou baisse ou comble du malheur n'augmente pas assez vite ! ! ! - les arbres poussent jusqu'au ciel) À CAUSE du pic "naturel" ou à cause du manque d'investissement.

Ce qui risque de se passer c'est que les "brics" (ou pour le dire le non-oxydant) continueront à avoir du pétrole abordable et nous non, A CAUSE de décisions politiques et de quelques énergumènes. si on parle du coût qui devient plus important, là encore ce n'est pas une fatalité industrielle, mais un choix politique.

Vous pouvez voir l'évolution du "prix du baril" ici bas, et je suis tout ouïe pour qu'un _sachant_ qui nous fait la leçon sur le pic pétrolier vienne m'expliquer le rapport entre le prix et la production ET le coût répercuté sur le client.

https://prixdubaril.com/

je ne vous ferais pas un cours sur la théorie abiotique car je vous sens déjà énervés.

l'article est là :

https://lesakerfrancophone.fr/quest-ce-que-le-pic-petrolier

Offensive sur l'école
Publié par The Troll le 02 08 2023

Je reprend une de mes publications sur un rézo alternatif pour qu'il reste disponible, dans ce type de rezos, au bout de quelques jours ils "disparaissent" dans l'oubli.


je ne sais pas ce qui se passe dans l’éducation, mais cela fait 2 fois en quelques jours que je suis confronté à une demande d’autoritarisme dans l’école. par 2 personnes différentes, dans 2 “médias” différents. Ils attribuent la baisse de vocation à des problèmes de disciplines et de salaires.

Moi je l’ai vécu de l’intérieur en étant prof pendant 3 ans. Le métier de prof est un métier passionnant avec des contacts “riches” avec des élèves, souvent avec des parents “sympas”, le plus gros problème que j’ai rencontré c’est surtout … les autres profs. dès que vous sortez de la doxa ambiante qui met une sale ambiance dans les classe, vous êtes ostracisé et maltraité. Les/des profs se liguent pour vous harceler, pour dire du mal de vous et la direction, pour éviter les ennuis, se rangent de leur coté.

Les directions s’en moquent de vous et gèrent du “cheptel” autant élèves que profs. les demandes de “participation” à d’autres activités que celle pour lesquelles vous êtes rémunérés est monnaie courante et gare à vous si déclinez. Le cas de samuel paty est emblématique : il n’a pas été tué par un de ses élèves. TOUS les profs et TOUT l’administratif savaient et TOUT LE MONDE s’en moquait. si on ajoute que le “motif” était totalement fallacieux (il ne reflétait pas ce qui s’est passé), le cas est assez emblématique.

C’est marrant que macron monte d’un cran dans l’autoritarisme et EN MÊME TEMPS on trouve dans les médias dits “alternatifs” cette demande d’autoritarisme à l’école. une sacre putain de coïncidence. Alors que, lorsque dans les même médias alternatifs on écoutait des profs parler (par exemple renée chiche), les problèmes qu’ils décrivent sont, de mon point de vue, JAMAIS des problèmes de disciplines, mais des problèmes de structures.

Point encore intéressant, il y a des “recoupement” dans l’analyse, comme s’il y avait des “éléments de langages” qui étaient distribués, dans les 2 cas qui sont venus jusqu’à moi, on trouve la “méthode globale” de lecture. sacrée putain de coïncidence que le problèmes majeurs de l’école SOIT :

  • la discipline
  • la méthode globale

Alors qu’il y a les classes surchargés, les programmes de propagande, les locaux immondes, le manque de moyen pour faire des sorties, une carte scolaire à géométrie variable… Les profs demandent plus ce qui est au dessus qu’un meilleur salaire et des matraques. mais marrant comme les “zopozants” qu’on entend, on a l’impression d’entendre macron.

Il ne faut pas confondre météo et climat
Publié par The Troll le 02 08 2023

Parce que parfois c'est compliqué, une image vaut bien un petit discours

ne pas confondre, sinon, hop conspis

ps : je félicite le préfet de l'aisne pour sa pré-science, lui qui a pris un arrêté sécheresse au mois de mai.Il n'a JAMAIS autant plu en été.

Le libéralisme est-il une solution ?
Publié par The Troll le 19 05 2023

Je fréquentais, pendant ma période masochiste, le blog d'un individu (H16) très très libéral qui cristallise autour de lui une communauté idoine. Pour bien se rendre compte du niveau d'intelligence de cette communauté, on peut citer quelques cas.

  • Le mec qui veut rouler à 180 sur autoroute, parce que c'est son droit et qu'il s'en branle des autres
  • Le pauvre n'a qu à mieux se démerder
  • Sinon la "masse" te traite très rapidement de "gauchiasse" dès que tu émets l'idée qu'on a un peu besoin de l'état pour "réguler" les appétits de certains.

Mais le fait est qu'ils occultent la question de base, comment éviter l'accaparement par quelques uns. Nous le vivons actuellement. Ils réfutent tout en bloc. Ainsi pour eux l'héritage n'est responsable de rien puisque souvent les héritiers dilapident. En fait ces exemples sont la preuve de ce que j'avance. Parce que lorsque l'on parle héritiers, je ne parle pas du gamin qui hérite de son père qui a fait "fortune" dans le commerce de la sardine en boite dans la bretagne du sud et qui lui va perdre tout. en fait il va perdre tout parce qu'il ne fait pas parti des happy few, avec les relations et un "pactole" suffisamment gros.

Ainsi si on regarde en france, je ne pense pas que les arnault ou pinaull ou dassault vont "dilapider" la fortune. Elle à même tendance à exploser. Et je cite pas de nom américains pour éviter d'être un nazy antisémite. Ce que les chiffres montrent c'est une augmentation rapide de la fortune des "riches" alors que la masse s'appauvrit.

Un livre a été écrit traitant de ce sujet : professeur Michael Hudson,L’effondrement de l’Antiquité : la Grèce et Rome comme tournant oligarchique de la civilisation Et il dissèque l’effondrement de la Grèce et de Rome en montrant exactement ce que je dis.

« Le droit romain des contrats a établi le principe fondamental de la philosophie juridique occidentale qui donne aux créances des créanciers la priorité sur les biens des débiteurs – euphémisé aujourd’hui sous le nom de « sécurité des droits de propriété ». Les dépenses publiques en matière de protection sociale étaient réduites au minimum – ce que l’idéologie politique d’aujourd’hui appelle « laisser faire le marché ». Ce marché a maintenu les citoyens de Rome et de son empire dans une situation de dépendance à l’égard de riches mécènes et prêteurs pour leurs besoins de base – et pour le pain et le cirque, à l’égard de l’assistance publique et des jeux payés par les candidats politiques, qui ont souvent eux-mêmes emprunté à de riches oligarques pour financer leur campagne. »

il explique que cette accumulation, en sus de créer une oligarchie à mis en place un système qui vit par l’accumulation, et fatalement :

« L’Empire occidental s’est effondré lorsqu’il n’y a plus eu de terres à prendre ni de lingots à piller. Une fois de plus, il ne faut pas hésiter à faire le parallèle avec la situation actuelle de l’hégémon. »

Pour lui il faut une politique annulation des dettes.

nouveau-monde.ca/lempire-americain-de-la-dette-est-sur-le-point-de-seffondrer
Quels combats pour les femmes
Publié par The Troll le 18 11 2023

Publication reprise de mon compte diaspora


les femmes ont un problème avec le choix, problème qui croît exponentiellement avec le nombre d’options qui leur est présenté. Or elles sont passées en quelques décennies du choix relativement confortable du moins pire des prétendants de leur village, aux choix offerts par le monde du travail, l’école, l’université et finalement le Monde entier, puisqu’il suffit d’un compte Instagram pour attirer tous les affamés de la planète, ce qui pousse parfois certaines à faire la moue en permanence en se la jouant star de cinéma, ce qui ne favorise pas les rencontres.

Elles terminent alors leur périple sur Tinder, où elles peuvent, sans que cela les perturbe le moins du monde, être aussi superficielles que les hommes auxquels elles en font généralement le reproche et choisir, sur la base du seul physique, parmi une minorité d’individus qui n’ont que l’embarras du choix, vont les consommer sans donner suite, pour finir avec quelqu’un de plus jeune quand ils en auront bien profité, créant à la fois un ressentiment envers les autres hommes qui n’y sont pour rien, tout en confortant, faute de pouvoir regarder la réalité en face, le rêve éveillé d’une âme sœur cochant toutes les cases de plus en plus nombreuses ajoutées au fil des années qui, quelque part, les attend. Ce qui revient à se lamenter de n’avoir rien à se mettre devant une armoire pleine, chose qui deviendra réalité, lorsque pour avoir trop attendu elles auront trop changé pour trouver encore dans ladite armoire quelque chose qui leur aille dans le créneau de fertilité qui leur reste.
https://lamitedanslacaverne.blogspot.com/2023/08/labsurde-guerre-des-sexes-07082023.html

Même si les prémisses sont caricaturales et que je pense que ce problème de choix est a-sexué (plus on a de choix, plus il est compliqué de se décider) cet individu que je n’apprécie pas plus que cela hors le côté humour noir (qui n’est peut-être pour lui pas de l’humour) a le mérite de poser une problématique intéressante. Le rôle que la femme s’impose à elle-même, de par une idéologie dévoyée, et qui les pousse dans des situations peu enviables dont elles rejettent la faute immédiatement sur un “patriarcat” “toxique”.

De la même manière qu’un individu biologiquement mâle ne peut avoir intellectuellement aucune réalisation professionnelle dans un métier qui ne procure ni satisfaction, ni plaisir, ni carrière (pour ne fâcher personne prenons un métier désuet qui est garde champêtre), un individu biologiquement femelle à probablement plus (+) de véritables (entendre véritable par non induit par un discours libéral) plaisirs à élever son/ses enfants qu’à remplir des rayons et scanner des produits à une caisse.

ATTENTION : cela ne veut pas dire que cet individu femelle doit rester cloîtré à la maison : elle peut avoir une activité sociale avec d’autres individus faisant le même choix, elle peut poursuivre des hobbies et exister, même en tant qu’agent dit “improductif” par la propagande libérale. Je trouve “bizarre” que la “doxa” (même féministe) nous explique que la femme DOIT se réaliser dans un monde professionnel abrutissant et aliénant et qu’elle refuse d’admettre que ces mêmes femmes puissent se réaliser dans l’éducation de sa progéniture, qui est depuis à peu près 7 millions d’année, le rôle qu’elle accepte lorsqu’elle décide d’enfanter.

Je trouve alors parfaitement étonnant que les combats “féministes” sont parfaitement raccords avec les combats “libéraux” qui poussent les femmes dans un état d’asservissement tout à fait égalitaire de celui des hommes, alors qu’on pourrait attendre d’elles, un combat sur la reconnaissance de ce “travail” qu’est l’éducation de ses enfants (pourquoi, si vous donnez à élever votre enfant à une inconnue, l’état paie cette inconnue et si vous le faites vous-même, il ne vous paie pas, si ce n’est qu’il VEUT casser la relation parents-enfants) ?

Comme on sait que l’empathie vient de cette relation mère-enfant et que les saloperies que la société nous fait faire serait impossible sans avoir d’abord castré notre empathie “naturelle”, je ne suis pas loin de penser que les féministes sont instrumentalisées pour empêcher de créer ce lien (les femmes se font alors violence car c’est anti-naturel de laisser l’enfant que vous avez mis au monde à une autre) afin de pouvoir faire ce monde dégueulasse que nous vivons actuellement.

Ceci est une représentation
Publié par The Troll le 22 09 2022

Hier, à vu défiler sur les rézos sociaux, cette brillante image d'une présentatrice télévisuelle qui montrait, à nos effarement incrédules, la nouvelle arme soviétique : des mini-bombes nucléaires d'une puissance de 2km. Pour l'individu ayant regardé une série ou l'en en parle, ou lu un simple article de vulgarisation, il y a la notion primordiale de masse critique (la masse minimum pour initier une réaction) et le minimum du minimum est pour l'uraniumn avec 16 Kg. Plus tout ce qu'il faut pour en faire une bombe

Lorsque l'on affirme, il faut MONTRER ce que l'on affirme, et donc cette présentatrice nous montre l'objet qui va nous tuer. Malheureusement (ou heureusement c'est selon), cet objet est un goodie que l'on trouve sur aliexpress pour 3 euros. Un, truc en plastique qui ressemble à un objet dans un jeu vidéo.

Parfois la représentation dépasse la fiction

Je n'arrive pas à imaginer comment des adultes se sentant une mission d'information tombent dans cette fange. Faire peur à la population, sous de faux prétexte, en faisant passer un jouet pour une bombe nucléaire. C'est hors de mon champ de compréhension intellectuel, comme si d'un seul coup les pommes tombaient en l'air.

La chaîne a bien du faire machine arrière, devant le ridicule qui lui a explosé en plein poire, en affirmant que c'était une représentation. Et en fait elle a raison, c'est bien une représentation d'un journaliste. un peu à la mode Magritte "ceci n'est pas une journaliste". comme disent les jeunes, ils sont nés après la honte.

La retraite chez les fragiles
Publié par The Troll le 30 09 2022

Je dois avoir un petit coté sado-maso, mais je suis retourné lire chez les... vous savez... le billet précédent. Et forcément article sur les retraites, écrit et commenté par cette "élite" de gens instruits qui disent que ce système par répartition est une pyramide de ponzy. que la solidarité entre génération ne peut marcher et qu'il n'y a que la gestion individuelle et les autres se démerdent.

Quant à réformer une arnaque à la Ponzi, bon courage pour obtenir un résultat sérieux à partir de réformettes n’attentant en rien aux principes vérolés qui servent de base.
Pas besoin d’un ordinateur pour cela… Mon prof d’histoire-géo en seconde, en 1979, nous a expliqué ce qu’était une pyramide des âges et son utilité en nous démontrant que le système de retraite par répartition était voué à sauter au plus tard en 2030.

Ainsi ils nous expliquent doctement qu'à la fin de la guerre avec beaucoup plus d'actifs que de retraités (qui ne vivaient pas très vieux) c'était soutenable, mais maintenant avec pratiquement 1 pour 1, ce n'est plus possible et qu'il faut supprimer ce système inique. Mais ces demis-instruits oublient de dire qu'en 1949, le PIB était de 13 milliards et qu'il est aujourd'hui de 2 500 milliards. Je pense qu'il y a matière a une discussion un peu intelligente (et donc pas avec eux) pour analyser les possibilités de gestion des systèmes de retraites.

Mais le pire de tout étant que ces demis-instruits, du fait de leur manque d'humanité (ce truc qui fait relation avec l'autre que l'on ne connaît pas) ne voient pas l'éléphant dans la pièce. Ce n'est pas le nombre de cotisants qui importent, mais le volume global des cotisations. Quelle différence entre 1000 personnes qui gagnent 1000 euros et une personne qui en gagne 1 000 000 ? je n'en trouve pas. Ainsi donc, le souci est donc bien la tendance à la baisse des rentrés de cotisations par un "tassement" (jolie euphémisme non ?) de la masse salariale. Tassement qui s'explique facilement par une baisse relative des salaires et une diminution du travail salarié. Forcément puisque tout a été désindustrialisé, robotisé (robots qui ne paient pas de cotisation — hint : point réflexion), délocalisé.

Et donc ces demis-intelligents (que j’appelle dans le billet précédent (une histoire d'intelligence émotionnelle) des "cons") se disent que les gens n'ont qu'à se démerder tout seul dans un monde globalement sans travail. Je ne sais pas trop comment ils imaginent que les gens vont trouver de l'argent à économiser pour leur retraite (probablement en les confiant à des fonds de pensions qui seront peut-être là au moment où ils devront rendre l'argent - souvenez vous d'enron). Alors moi je sais, ils sen branlent c'est de demerdensisich de ceux qui se "croient" intelligents et que la moindre parcelle d'intelligence émotionnelle montre que ce sont juste des cons.

En fait, ils tapent sur makron, mais ils sont faits de la même argile, cette sociopathie de bon aloi de clui qui se croit au-dessus des autres parce qu'il est un peu plus instruit, mais en fait, pas intelligent.

D'un point de vue politique (au sens propre) et humain, de la même manière dont on peut juger une société à la manière dont elle traite les plus faibles, le système de retraites en est un corollaire. Soit on veut une retraite par répartition ou la société est par nature solidaire et ou la génération des actifs prend soin de leurs parents (la génération des retraités). Dans cette société, le but d'un pouvoir politique est de favoriser le travail des actifs, des bons salaires (et donc des bonnes cotisations). en gros on fait attention à nos "jeunes". Et il y a l'autre vision, la retraite par capitalisation où tout le monde s'en branle de l'autre et ou, obligatoirement, le but est de "pressurer" nos "jeunes" (les actifs) pour assurer le rendement des capitaux (l'argent qui est gagné est pris à d'autres). Le souci est que cela implique obligatoirement une spirale descendante, chaque génération étant plus pressurée que la précédente à cause de la loi des rendements décroissants. D'ailleurs il suffit de regarder ce que nous sommes en train de vivre actuellement pour vérifier ce simple fait.

intelligence émotionnelle
Publié par The Troll le 18 09 2022

cela fait longtemps que je n'ai pas écrit un billet qui dénonce grave, mais depuis quelque temps je "fréquente" (le terme est bien exagéré, disons que je lis les billets et les commentaires - sur certains sites, je ne lis que les commentaires, mon côté commère). les personnages de ce "silo" sont probablement très instruits et probablement très cultivés. Ils ont des avis et des connaissances sur tout plein de choses, conspuent le "péquin de base qu'est trop con" (ils oublient que le péquin de base leur a payé leurs études pour qu'ils servent et non pour qu'ils méprisent). je passe sous silence, tout ce que l'état fait est merdique alors que c'est surtout l'oligarchie qui massacre tout en ayant, en plus acheté l'état, mais le libéral est borné. je ne parle même pas d'un petit racisme et de misogynie rampante...

Or, il est probable que dans la population en général, la proportion de cervelles aptes à gouverner n’est pas nulle, mais est très basse (QI de l’ordre de 130). Dans la population féminine, la proportion de cervelles de ce type l’est encore plus (écart moyen de 5 points entre QI masculin et féminin). Il y a des femmes aptes, on le constate,, mais rarissimes. Tellement rares qu’on pourrait ne pas en tenir compte. Mais la féminisation à marche forcée, en Occident, propulse à des postes de gouvernances maintes femmes qui n’ont visiblement pas l’équipement intellectuel adéquat. Je n’aborde pas ici la question du caractère, mais elle est également importante.
-Après, le QI, ça vaut ce que ça vaut. Définir l’intelligence est à mon sens un exercice fort difficile, il y a, à mon avis, différentes « formes » d’intelligence.
- 90-60-90 est une forme d’intelligence !!!
- En plus des mensurations enoncées par le Major je rajouterais qu’un cup C (or D) c’est encore plus intelligent

Je vous laisse méditer sur le type de personnage.

Mais ce qui nous amène est ce commentaire

On n’a pas du se comprendre. Je dis simplement que l’émotivité n’est pas corrélée au quotient intellectuel. Il n’y a pas d’intelligence « émotionnelle », pas plus qu’il n’y a d’émotivité intellectuelle. Ou alors va falloir me sortir les études qui démontrent l’existence d’émotions intelligentes.

En fait, le mec confond intelligence et capacité à dire ce qui est attendu par le monde savant, ou le monde résistant suivant les sujets. Alors qu'un soupçon d'intelligence émotionnelle nous permet d'affirmer sans besoin de grandes études que ce type des personnages sont justes des cons. Des cons savants, mais des cons. Cela se ressent dans chacune de nos tripes. Quand on les lit, on a envie de vomir

La preuve par 12 de l’effet silo
Publié par The Troll le 28 08 2022

je me sens obligé de faire un post pour exposer un point de vue.

Ce point de vue est le cœur de ma pensée sur les rézos. TOUT le monde est d'accord pour hurler contre la censure, mais dès que cette personne à le pouvoir du doigt sur l’effacement, il censure comme les autres. Parce que c'est dans la nature humaine d'utiliser son petit pouvoir contre les autres. J'en ai encore fait les frais aujourd'hui. Lors d'une conversation sur un blog que je pensais "équilibré", c'est à dire avec des personnes capables d'entendre des visions autres que les siennes. Comme je n'étais pas d'accord avec lui, et que je "bataillais" (j’écris longuement, mais expliciter une idée en 5 lignes c'est juste bon pour un commentaire sur un restau) d'ailleurs TOUS les livres sérieux font des centaines de pages...) cela explicite parfaitement le système de silos : des "communautés" se créent autour d'un "leader" qui sélectionne ce qui a le droit d'être dit (comme dans une secte d'un certain point de vue) et qui à un moment en arrivent à penser que c'est la SEULE pensée véritable et constructive parce qu'ils ont invisibilisé tous les autres.

Donc à un moment le bougre me dit texto

"Comme apparemment vous ne comprenez pas ce que je vous dis depuis plusieurs jours sur la situation en Ukraine, je vous suspends pour un mois ce qui aura peut-être pour conséquence de vous faire créer votre propre blog où vous pourrez vous épanouir ou alors de calmer votre vindicte et votre logorrhée scripturale"

Pour le re-phraser, comme je n'ai pas la même vision que toi de ce qui se passe, je le blackliste, comme le fait mheta, gogole, touiteur, bfhaime, céniouze... Alors comme je ne peux répondre là-bas, et que je n'y retournerais pas, car je ne désire pas converser avec des cons (cela les cultive) je vais faire une réponse laconique ici.

cela fait bien longtemps que j'ai un blog et je ne t'ai pas attendu pour en avoir. j'ai même un blog avec un nom de domaine (que je paie), hébergé sur MON serveur (que je paie) pas comme toi qui a un truc gratuit wordpress, ou je ne coupe pas le sifflet des gens qui ne sont pas d'accord avec moi. En plus c'est sur un outil que j'ai moi-même développé. Je pensais apporter une autre vision et c'est pour cela que je commentais chez toi (le vous est réservé aux gens que je respecte et je ne te respecte plus). ton opinion sur l'ukraine, j'en ai rien à battre, pas plus que celles de tes commentateurs racistes et antisémites. Tu veux rester entre toi, pas de soucis. Tu ne comprends pas que la valeur du blog est dans les commentaires intéressants sur les sujets sérieux. Et sauf les cons racistes antisémites, en général, on apprécie les opinions divergentes (sinon comment tu peut imaginer vouloir une société aux opinions divergentes, puisque tu n'es pas dans la vision main stream et schlaguer les opinions divergentes chez toi ?) tu comprends que sans le savoir tu fais partie du problème ? que tu construis autour de toi la même chose que la société que tu détestes (en plus des noirs et des juifs)

Mais pas de soucis, je ne reviendrais pas chez toi, je m'en branle de toi, je n'ai pas besoin de toi, pas plus que tu n'as pas besoin de moi. Encore 2 personnes qui ne combattront pas ensemble les mauvais vents qui arrivent. C'est un peu con de vouloir changer la société et claquer ceux qui sont plutôt dans la même mouvance... un truc de wrançais. comme je le disais aux "modérateurs de mamot, merci, cela me fera gagner du temps.

pour ceux qui veulent aller voir mes "contributions" "logorrhées scripturales" et jauger de ce qui est accepté comme racistes et antisémites... c'est là : maintenant cela vaut le coup de suivre les liens des blogs d'opinions qu'il fournit...

https://polemiquepolitique.wordpress.com/2022/08/26/quadviendra-t-il-en-europe-quand-les-russes-auront-gagne-en-ukraine

comme cette publication est trop courte, je vais reprendre ici le commentaire en question (j'aime bien quand c'est long :-) ) comme cela les gens qui sont allergiques aux racistes antisémites et s'en branlent d'aller voir in situ, verront facilement ma vision qui mérite d'être invisibilisée.

publication en question :
============================================

Vous me prêtez des propos que je n’ai pas tenus ce qui est désagréable. je n’ai jamais parlé d’une charge héroïque, je vous fais juste remarquer que cette « guerre » se joue à plusieurs niveaux et que la vision de la guerre que vous semblez défendre : (des charges héroïques, des destructions en masse, de la blitz kreig à la schlag, puis des avancés de 50 km, un truc grand spectacle que nous pourrions voir à la télé comme pendant la guerre du golf), cette vision ‘n’est peut-être pas la bonne. c’est la vision 20ᵉ siècle. de mon point de vue.

Vous semblez vous concentrer sur les signaux forts et regrettez de ne pas en voir à la pelle, « incriminant » tel ou tel partie de l’armée adverse, aux services de renseignements qui seraient en dessous de tout, jusqu’à l’aviation qui bombarde(rait?) ses propres troupes.

Moi je me concentre sur les signaux faibles. Peut-être à tort. Mais je pense que les signaux faibles sont plus importants, parce que c’est ceux qui fabriquent l’avenir. Alors on peut, bien entendu, mal les interpréter (le biais de confirmation justement).

Il y a, je pense, un basculement mondial. Comme je l’expliquais il y a des mois à un intervenant sur diaspora, un américain. Son pays était pour de nombreuses personnes, il y a 20 ou 30 ans. le pays de cocagne, le pays qui faisait rêver. Pas un rêve de carrière économique à entrer chez gogole ou microchiotte, mais un pays de rêve de cœur, un eldorado ou tout est possible, ou l’on peut créer facilement son entreprise, prospérer, être confronté à des opportunités fabuleuses. Et 30 ans après, les seules personnes qui y vont le font dans une espoir de carrière, en passant de mauvais moment dans cet univers de carton inhumain parce que cela fait bien sur le cv. Et l’image de ce pays prédateur et destructeur ne fait rêver que les psychopathes et autres « young leaders ».

cette bascule est lente, on ne change pas de civilisation en 6 mois de guerre avec des charges héroïques. On trouve sur les rézos de plus en plus de films russes, indiens, chinois, coréens. même disney produit des films avec des russes, avec une « mentalité » russe. Cette des-américanisation va être encore plus forte après le covid et la guerre en ukraine (la crise des subprime était trop technique pour éveiller le quidam). Même les films et série américaines qui montraient une armée et un gouvernement qui faisait le bien contre les « maichants », montre maintenant les 2 corrompus qui font du mal aux gentils, les montre comme une force d’oppression et non de libérations. Parce que c’est ce que les gens « présentent » et ne veulent pas regarder autre chose.

C’est cela que je regarde. et je ne vais pas prendre le chou à regarder que depuis 2 mois « il ne se passe rien ». Et bien si, il se passe que les russes ne reculent pas et que les « zucraignien » continuent à s faire laminer. et que les zarmes occidentales (dont les armes illégales françaises) ne font pas la différence, certaines étant détruites avant de commencer même à fonctionner. Alors oui elle tuent des russes et détruisent aussi des positions russes. Mais la vision de la guerre avec aucune perte du « bon » côté, est la vision enfantine de la guerre, la vision hollywood avec 2 morts de gentils qu’on aimait bien mais sinon pas grand-chose. La réalité est toute autre. il y a des pertes des 2 cotés, humaines, infrastructures, matérielles et parquet de 1000.

De mon point de vue, c’est la manière dont cette guerre est livrée qui conditionne l’après. (je sais que je radote, c’est l’âge) mais je pense que la grande différence entre nos points de vue, c’est que pour vous le pendant est plus important que l’après. qu’il faut déjà gagner pour qu’il y ait un après. Mpi je pense au contraire que le but n’est pas de gagner, mais de faire tout ce qu’il faut pour que l’après ne soit pas compliqué. Alors bien entendu l’histoire est (était ?) souvent écrite par les vainqueurs. Je pense que c’était valable seulement avant. Lorsqu’il n’y avait pas de rézos alternatifs de diffusion de l’information, lorsque la télé des vainqueurs et les livres imprimés était les seuls disponibles. Même les censures des gafam ont crée des rézos alternatifs qui attirent (de plus en plus ?) de gens, les soustrayant à la propagande main stream. Je ne dis pas que les infos sont plus « sûres » mais elles sont en tout cas pas moins sûres. comme disait raoult lorsque les journalistes mettaient en cause les chiffres chinois de décès covid : « est-ce que vous pensez qu’ils mentent plus que nous ? »

Cette histoire de tribunal international de crime de guerre peut être raillé par l’occident (en gros les usa,, GB france et peut être allemagne), il montrera à ceux qui veulent regarder ce qui s’est passé. Ce ne sera pas 100% équitable ? probablement pas, mais est-ce que cela sera moins équitable que la CPI ? ou l’ONU ? pas évident à décider. La seule chose que l’on peut voir est que toutes les requêtes de transparence de la russie sont refusés par l’onu. Rien que cela est impossible à conceptualiser dans un « monde régi par les règles ». c’est la fin, on ne peut même plus faire semblant. Je crois que cette guerre aura mis à la face du monde l’horreur qu’est devenu l’occident. et les populations occidentales (au moins une partie non négligeable) vont rejeter ce système. Il y a tout plein de signaux faibles.

je crois que l’année 2023 va être très intéressante à vivre… même s’il n’y a pas une percée spectaculaire.

mais je persiste à dire. Si les russes étaient si mauvais et que l’otan si bon à les plier en 4-4-2, les bottes de l’otan seraient déjà sur le terrain. Or elles n’y sont pas. et celles qui y sont… ont tendance à disparaître dans le brouillard de guerre. Je dirais même plus l’armée russe se prépare « gratuitement » (on pourrait dire monte en compétence) en testant leurs techniques sur les armes et technique des pays de l’otan Sans grands risques elles apprennent à se battre contre. le pire qu’elles risquent est de lâcher du territoire ukrainien.

« Selon RT, Purnima Anand, le président du Forum international des BRICS, a annoncé aux journalistes qu’après la mise en œuvre du plan de paiement des transactions commerciales en roupies et en roubles, l’Inde et la Russie n’ont plus besoin d’utiliser des dollars. »

https://lesmoutonsrebelles.com/brics-la-russie-et-linde-liquident-le-dollar

Je ne sais pas si on doit le considérer comme un signal faible ou une « charge héroïque » mais c’est une conséquence directe de ce qui se passe en ukraine et cela va avoir des conséquences directes, comme un tsunami avec des vagues de 200m sur new york. Bien entendu, comme pour les morts des vaccins on en entendra pas parler, n’empêche que comme pour les morts qui ne se dé-mor-isent pas, les conséquences seront difficilement irréversibles.

============================================

C'est vrai que cela méritait un banissement ! ! !

PS - Message perso : comme je n'ai pas un ip fixe, je pourrais revenir dans moins de 3 jours, mais même sous la menace d'une arme, je ne reviendrais pas chez toi. mais cela doit être des considérations bien au dessus de ta faible compréhension des rézos.

CDI mon désamour
Publié par The Troll le 16 08 2022
C'est en faisant du rangement sur mon disque dur, que je suis tombé sur ce petit texte de 2016. je ne renie rien du tout sur ce que j'écrivais à l'époque. Je suppose que c'était posté sur un site quelconque... je le remets là car ce combat reste encore d'actualité.

=====================================================

Gaspard Koenig est un jeune philosophe totalement libéral, voila ce qu'il dit :

Nous souffrons justement de cet enchevêtrement de micro statuts protégés ! Ces positions que vous qualifiez de stables me semblent s’apparenter souvent à de véritables rentes…
C’est un fait ! vous savez très bien qu’un CDI, notamment dans la fonction publique (mais pas uniquement…), donne la quasi-certitude de ne plus être remis en cause par de nouveaux entrants. Les carrières se résument trop souvent en une patiente ascension pour acquérir le statut d’« indéboulonnable » – est-ce vraiment ce dont rêvent les jeunes ?

Dans le bout d'article, on le sent comme une conclusion alors que ce devrait être une introduction. C'est assez malhonnête de la part d'un intellectuel de prendre un exemple pour en faire une généralité. En général on fait l'inverse : on prend une généralité et on montre un exemple et cette généralité n'est pas éthérée, elle vient d'une étude, de sondage et c'est le gros pourcentage et pas le pouillème à la marge. Ainsi prendre l'exemple éculé (et je reste poli) d'un cdi dans l'administration (alors que l'on semble entendre de toutes parts que l'on se tourne vers une précarisation de l'administration avec de moins en moins de poste et de plus en plus de précarité) est juste du foutage de gueule. Autant prendre l'exemple de la mère de famille en contrat précaire dans une entreprise de nettoyage qui ne sait pas si le mois prochain elle aura assez d'heures pour boucler son budget. qui est obligé d'accepter le harcèlement constant pour garder son poste qui est d'une importance vitale.

Parce que c'est cela dont parle notre penseur à la petite semaine. Il semble vouloir d'une société de précarité ou tout le monde bouge souvent pour une ascension active, sautant de poste en poste, de métier en métier. Bon lui il restera toujours au même endroit à regarder du haut de sa tour en donnant le nord à cette génération perdue qui ne comprend pas.

Ce que je propose à cet apprenti penseur est de vivre pendant 10 ans à la place d'un ouvrier; sans utiliser ses réseaux, sans publier de 'livre' de ses pensées, avec la peur de se retrouver au chômage, de perdre sa maison en devant toujours rembourser un crédit. Ah, mais je sais bien, il suffit de ne pas acheter de maison pour être toujours prêt à déménager pour trouver un autre petit boulot à 500 km.

=====================================================

AJOUT DU JOUR Ce qui est bien avec les "(néo)libéraux" c'est qu'on les voit venir de loin. Comme nous sommes en chômage de masse, il faut détruire le cdi. si nous étions en plein emploi (et donc en manque de main d’œuvre ou vous trouvez vraiment du travail en traversant la route) je suis persuadé qu'il le défendrait comme nécessaire à la "stabilité" des entreprises. Le truc avec les "(néo)libéraux" c'est qu'ils pensent que l'économie prime sur tout, une sorte de dégénérescence de la pensée.

Je le pose ici pour pouvoir le retrouver plus tard
Publié par The Troll le 05 08 2022

https://arnauddebrienne.wordpress.com/2022/08/04/inventer-des-diagnostics-pour-dissimuler-les-dommages-causes-par-les-vaccins-une-escroquerie-aussi-vieille-que-la-vaccination-elle-meme/#more-15260

Les décès dus au SMSN, qui par définition touchent des « nourrissons apparemment normaux et en bonne santé », et les décès de tout-petits classés dans la catégorie « décès soudains et inexpliqués dans l’enfance »surviennent généralement « en étroite association temporelle après la vaccination », neuf décès sur dix dus au SMSN se produisant à peu près en même temps que les visites de routine à deux et quatre mois.
  • https://rarediseases.org/rare-diseases/sudden-unexplained-death-in-childhood/
  • https://childrenshealthdefense.org/news/the-plausible-connection-between-vaccines-and-sids/
    nstallation linux sur m5a78L et récupération d'un flash bios foireux
    Publié par The Troll le 14 07 2022

    Cela fait longtemps que je n'avais pas écrit de truc technique et ce billet est dans les tuyaux depuis un bon moment. Pour faire un 3615 my life, j'ai une copine qui utilisait une vielle machine sur laquelle un ami à elle avait réinstallé une ubuntu (20 quelque chose il me semble). Je suis pas un spécialiste ubuntu (comme disait mon gamin il y a un temps : ubuntu ce sont des amis, mais on ne mange pas à la même table). mais il ramait la mort. Cela venait d'une machine un peu poussive ET du fait que ubuntu version pas light, ça demande un peu de ressources quand même.

    Ni une ni deux, voila-t-y pas que je lui propose un re-lifting. Hervé toujours au taquet pour installer un linux chez des vrais gens de la vraie vie. Elle me dit qu'elle veut pouvoir travailler sur un VRAI excell…, gnagnagna, son taff lui demande de remplir un tableau excell avec des macros gnagnagna... bon je me pose un moment et lui explique que comme ça.. ca va pas être possible (les longues années d'install linux chez des gens de la vraie vie m'ont rendu spécialiste dans la compétence : "dis-moi ce dont tu as besoin, je t’expliquerais comment t'en passer". mais là.. c'était blocage.

    une jolie carte mère m5a78L-le de chez asus

    Oui, mais j'ai déjà acheté une clé pour une licence office 2019 - 2 postes. je commence à déprimer et puis Je me dis un VM win7 ultra light avec un excell cela peut le faire. Bon mais y va falloir repimper un peu la life de sa machine. elle avait un Phenom II X4 B35 et 4 Go de ram, ce qui était un poil pas possible de faire tourner un excell dans un vm win7.

    Ni une ni deux, je propose d'upgrader (en english ça fait plus pro d'un seul coup) et je trouve d'occaz un amd FX6300 (que j'ai trouvé dans la liste des compatibles sur la doc de la carte mère) pour moins de 35 balles, je change de ventirad pour 15 balles, je t'y colle 4X4 Go ram pour 40 balles et un ssd pour 15. le systeme sur SSD et var, tmp, swap sur un "vieux" hdd sata et home sur son hdd sata. Pour moins de 100 euros cela change du tout au tout la machine. Le hic c'est que le bios sur la carte (une M5A78L-LE) était trop vieux pour accepter ce nouveau processeur… ni une ni deux, que file sur le site asus, que je te télécharge le bios à flasher que je commence le flashage, verif bios ok, effacement bios ok, écriture bios… et paff planté en plein milieux… la haine… que je retente, replanté… bon… la machine s’éteint… la carte est un brique. Légère en plus. Une jolie brique mais peu utile pour faire tourner un linux.

    Et oui le bios de la carte m5a78L se trouve la dedans

    Après quelques jours de déprime je me rappelle d'un truc que j'avais lu pour flasher des eprom avec un arduino. Comme j'en ais je me dis regardons ce que l'on peut faire.. la même carte d'occaz c'est 50 balles, ça vaut le coup de se pencher dessus. Et en cherchant sur le net, que je te trouve effectivement une possibilité de flasher un bios avec un arduino. examen de la jolie brique teinte bleutée et que je trouve la puce bios, et que je te l'enlève. je fais le montage sur mon arduino (j'ai dû chercher les spec de la puce car dans l'article du bon samaritain, il y avait pas le sens dans lequel mettre la puce, sens que j'ai découvert avec la patte qui s'attendait à trouver le +3v.

    Reprise de son image avec identification précise des pins arduino et sens de la puce :

    Montage pour flasher un bios avec un arduino

    Mon montage avec la carte de prototypage :

    Montage pour flasher un bios avec mon arduino

    Je suis les zinstructions et voila-t-y pas que le flash du bios fonctionne. j'avais mis la version 2101 mais la carte démarrait pas et plantait à l’initialisation de l'usb (probablement un truc usb3 ??) je reflash (re-démontage bios, remise sur l'arduino…) avec la version 2001 et la machine démarre. je suis joie. j't'e colle un debian récent avec openbox, un vm win7 avec un excell 2016 (le dernier à s'installer sur win7 et c'est parti. je profite pour faire une session pour son ado qui fait école à la maison et c'est le bonheur dans la famille… "Encore une victoire de canard". En plus avec le système sur le SSD, ça démarre très très vite. Cela change le regard des gens sur l'ordinateur.

    
    Manipulation :
    
    - Télécharger l'IDE Arduino
            $ sudo apt-get update
            $ sudo apt-get install arduino arduino-core 
    
    - Télécharger les outils AVR
            $ sudo apt-get install avr-gcc avr-libc 
    
    - Télécharger flashrom 
            $ sudo apt-get install flashrom 
    
    - Télécharger Frser-duino 
            $ sudo apt-get install git 
            $ git clone --recursive git://github.com/urjaman/frser-duino 
            $ cd frser-duino 
            $ make u2
    
     - Transférer le programme dans l'Arduino
            # Connecter l'Arduino au PC
            $ make flash-u2
    
    - Lancer flashrom
            # Sauvegarde de la rom présente sur le chip (facultatif)
            $ sudo flashrom -p serprog:dev=/dev/ttyACM0:115200 -r /chemin/romOri.rom
    
            # Télécharger la dernière version du BIOS
            # Sauvegarder la ROM quelque part sur le pc
    
            # Ecriture du chip avec la nouvelle version du bios
            $ sudo flashrom -p serprog:dev=/dev/ttyACM0:115200 -w /chemin/romNew.rom
    
    
    C'est vraiment trop marrant
    Publié par The Troll le 22 06 2022

    Bon

    Je voulais attendre un peu et me délecter des pleurnicheries des groupies qui se sont fait mettre dans les grandes largeurs avec les élections, mais en fait, je n'en peut plus de les voir faire leurs pleureuses. Ils me donnent la nausée.

    En gros, macron gnagnagnagna respectent pas les zinstitutions (nouveauté lol), le rn c'est les vraiment vilains pas bô, et untel il a fait çi, et l'autre "traître" (un traître est un mec qui pensent pas comme vous et que veut pas vous suivre) il a dit ça… et patati et patata. Moi dans ma cambrousse ayant voté rn dans 4 circos sur 5, je me marre. Les gens ont pas trop voté pour sortir les zarabes (y'en a pas trop dans le coin), mais parce que le rn a été le seul parti dans ces 2 dernières années à ne pas "soutenir" macron dans sa politique sanitaire fasciste.

    De plus, comme tout ceux qui disaient rien à la politique macron crachaient sur le rn, cela leur a donné un petit boost supplémentaire. Alors bien entendu les nuches avec leurs 142 sièges, ilt font "gros". Mais ce n'est qu'un alliance de circonstance avec RIEN dans le calbut, si ce n'est que macron et le rn ce sont des vilains pas bo. On se souviendra que les fauxscialos ont refusé de voter une motion de censure contre macron qui aurait pu passer (plus jamais fauxscialos), mais là, pour se faire élire, ils se sont ralliés à la bannière du merluche. Faut tomber bien bas pour de telles alliances qui ressemblent à de la cuisine électorale.

    Le côté positif c'est qu'à 142, on va voir ce qu'ils vont faire, souvenez-vous leurs excuses : on n'est que 14. Maintenant ils sont 10 fois plus. et faites bien attention à ce qui viendra d'eux et ce qui viendra des autres pays qui se battent contre ce putsch sanitaire.

    Je vois clôturer mon compte sur mastodon, mais vous pourrez me suivre sur diaspora si vous arrivez à me trouver.

    bises. ;-)

    ps : pour les zadmins à 2 balles de mamot : merci de m'avoir shadow ban (m’empêcher de voir les publications de "vos" utilisateurs et empêcher vos utilisateurs de voir mes publications sans rien dire à personne). comme cela je vais gagner du temps, je n'aiderais plus personne et je ne verrais plus les pleureuses car je quitte. vous êtes des minus habbens avec le cerveau tout rabougri et l'intelligence d'un cloporte (oui, un seul pour vous tous).

    Fédiverse 2, la suite
    Publié par The Troll le 10 06 2022

    Dernier rebondissements dans l'affaire du fédiverse et de mastodon, je viens de m'apercevoir que j'ai un avertissement en date du 8 juin (date de l'article précédent). quelle coïncidence.

    Donc en voulant chercher un truc je tombe sur une page qui m'explique que j'ai un avertissement, en date du 8 juin 2022 pour des messages de mai et juillet 2021. dont voici la photo.

    Latests news... ce n'est pas un avertissement, mais une mauvaise manip de mon admin (qui est un bon admin, vraiment) suite à des signalements.

    Je ne le savais même pas, je l'ai découvert "par hasard". je vais reproduire l'intégralité des messages signalés, histoire de bien réaliser la "haine" que je porte et ma méchanceté intrinsèque de troll (d'estreme droate rappelons nous). et par la même la bêtise de ceux qui signalent. Lorsque je dis que les gens adorent la censure, ce n'est pas une formule rhétorique c'est une vérité.

    @jack@queer.garden
    only special animal species have no gender (snails for example) , all mammalians have. this 'gender' do not select what you can do or do not, but that does not mean it does not exist.
    31 juillet 2021 à 12:06 @herve_02@social.epyisageek.net
    nope, but you think i am.
    @herve_02@social.epyisageek.net
    @reuters_worldnews@newsbots.eu
    india is 1 399 771 673 people. 30 000 "case" (with a lot false positives) is peanuts.

    27 juillet 2021 à 19:23 - @herve_02@social.epyisageek.net
    @silverspookgames@octodon.social
    covid crisis is not about health
    10 mai 2021 à 21:22 @herve_02@social.epyisageek.net

    Et la ce sont juste les "signalements" que je peux voir car une "sanction" a été appliquée par erreur, et c'est tant mieux, cela me permet de faire un billet et de prouver ce que je dis. les bannissements, les effacements de comptes, les listes d'instances à bloquer (faites par des débiles boutonneux qui devraient se masturber plus histoire de remplir un peu leur vie, quitte à vider certains trucs) ce n'est pas des gens malfaisants ou pervers ou méchants ou insultants ou faisant des choses illégales. ce sont juste des gens qui ont une opinion différente.

    Voila le niveau de ceux qui se pensent être une alternative à la société de flicage, ça fait peur non ?

    Je quitte le fédiverse
    Publié par The Troll le 08 06 2022

    Pourquoi je vais quitter le fédiverse

    C'est un long cheminement qui se termine sur un point d'orgue. il y a de nombreuses raisons et je vais en énumérer les principales. les outils et technologies.

    Je sais que je vais en surprendre plus d'un, mais les outils ne sont tout simplement pas adaptés aux buts poursuivis. Le pitch du fédiverse est que chacun devrait monter sa propre instance. Mais pour cela il faut que les outils soient facilement mis en place, accessible aux amateurs un peu éclairés, tournant sur un matériel classique. Or j'ai bien regardé les solutions disponibles et de mon point de vue, je ne pense pas que ce soit le cas.

    Les langages de programmation sont plutôt abscons et très souvent peu répandus : pour mastodon ruby, nodejs, yarn, redis dans le monde réel, le monde que l'on veut atteindre. Je ne doute pas un seul instant que l'on trouve des gens qui maîtrisent, mais si le but est de tomber de Charybde en Scylla et devoir trouver un bonhomme qui veut se lancer là-dedans. Et je ne parle pas de erlang pour mobilizon.

    Les logiciels ne sont pas optimisés pour alléger la charge serveur. c’est souvent une marotte du développement des logiciels dit libres. Les développeurs ont des machines de ouf, des serveurs avec des processeurs multi-multi cœurs, de la ram en pagaille, et forcément on cherche à faire des fonctionnalités sans ce soucier de ce que cela implique en termes de charge. Il n'est pas possible, par exemple, de donner un espace disque maximal utilisable et le logiciel gérant ce qu'il conserve ou pas suivant quelques règles simples.

    Le choix de postgresql comme base de donnée me semble inapproprié. Je sais que postgres est la mode chez les geek, probablement que l'ascendance ingres doit donner quelques petites érections, du style, moi j'utilise une VRAIE base de données sgdbrqdftru (un peu à la mode lgbtq+erjiqgsy), mais elle n'est pas optimisée pour le serveur, il faut optimiser le serveur pour elle. Bien entendu si nous parlions de gérer des milliers de processus d'une base de donnée multi-site gérant des milliers d'accès concurrents, et des données utilisés et manipuler par des centaines de processus métiers différents, chaque processus ayant ces autorisations propres. Peut-être qu'une base plus étoffée comme postgresql pourrait peut-être faire gagner du temps de développement. Mais de mon point de vue, empiler une difficulté de plus pour gagner peut-être (ce n'est même pas sur) un peu de temps de dev, me semble un mauvais choix. Je sais que cela fait bien dans les conversations entre geek de dire, moi j’utilise postgres, une Vraie base de donnée, pas comme cette merde de... mais je ne fréquente pas ce genre de conversations.

    ainsi maintenir un serveur est compliqué, autant en termes de besoin matériel que de niveau logiciel que de niveau financier. S'il faut un serveur à 50 euros par mois pour son instance, autant dire que l'on scie la branche sur laquelle on se perche : chacun son serveur. lol

    La nature humaine

    là je sais que je vais enfoncer des portes ouvertes pour certains et en étonner d'autres par ma naïveté. On dit souvent que le problème dans l'informatique se situe entre la chaise et le clavier. C'est vrai, mais pas au bon endroit. la grande partie se situe entre la chaise et le clavier du développeur ou de l'administrateur système. Ainsi toujours plus gros, toujours plus neuf, toujours plus compliqué, toujours plus sécurisé est une erreur, de mon point de vue. je vais prendre un exemple tout bête. Je fréquente des gens "normaux", des gens que j'aide à faire entrer en informatique pour leur simplifier la vie. Je leur mets en place un gestionnaire de mots de passe. Certain site sont programmés pour que cela ne fonctionne pas. C’est un choix de développeurs, pour plus de sécurité…

    Et bien que font les gens ? ils choisissent un mot de passe simple à retenir (et donc à deviner) et si ce n'est pas possible, car le développeur est intelligent, lui, ils l'écrivent sur post-it collé sur le bureau ou sur l'écran. Pas certain que l'on y gagne.

    Mais ce n’est pas là ou je veux en venir.

    Les réseaux centralisés bénéficient d'un système de modération (censure) décrié par de nombreuses personnes "militantes" qui demandent que cette censure soit limitée à ce qui est illégal. Ainsi tous les "progressistes" (je ne reviendrais pas sur ce terme, car ma pression sanguine commence à augmenter) ne veulent pas que leurs idées et propos soit masqués ou leurs comptes supprimés. Et je pense qu'ils ont raison de faire cette demande. Mais, et c'est là que le bât blesse. Dès qu'ils ont leur propre instance, ils font exactement la même chose aux autres. Je ne sais pas si c'est une vengeance, une poussée d’hybris ou juste un problème mental, je préfère ne pas me prononcer. si chacun fait ce qu'il veut sur son serveur (à la limite pourquoi pas) pourquoi dire que ce que fait touiteur c'est pas bien ?

    Admettons même que l'on puisse envisager éjecter les gens de son serveur si on n'est pas capable d'accepter d'autres sons de cloches (le mieux dans ce cas est d'aller vivre dans un pays un peu plus autoritaire en ce cas, mais bon). MAIS que penser d'un administrateur d'un "gros" serveur qui "bannit" un utilisateur d'un serveur qui n'est pas le sien, empêchant tous les utilisateurs de son serveur de voir et d'être vu par l'utilisateur honnis ? de supprimer sur le pod ou je suis les utilisateurs de cette instance ? comme amazon qui vient supprimer les livres sur votre liseuse. C’est juste inacceptable. Peu importe comment ou pourquoi. Si ce que je dis est illégal et répréhensible : il faut appeler la police. Si ce n'est pas illégal mais qu'ils n'aiment pas , qu'ils fassent passer une loi pour le rendre illégal. Mais qu'ils ne se fassent pas juges et bourreaux comme dans une autocratie. C’est le retour de l'admin boutonneux pré-pubère des forums 10-15 de jeu vidéo point com qui se sent le dieu sur terre.

    Cela a été la goutte qui a fait déborder le vase. Que des utilisateurs individuels ne veulent plus voir certains individus, à la limite je peux comprendre. Cela crée une société de censure, une cancel culture. Cela habitue les gens à la censure. s'ils peuvent faire la leur, ils vont accepter d'être censurés parce qu'ils peuvent faire cela aux autres. Dans mon délire complotiste, je pense que c'est un pion de la société ultralibérale qui avance pour supprimer la liberté des gens, par petites touches. Mais comme je le dis les gens construisent méthodiquement leur prison et dès qu'une porte s'ouvre, ils se dépêchent de poser des cadenas dessus pour être certains de pouvoir s'enfermer et enfermer les autres.

    Mais ce qui me fait partir, c'est que des administrateurs d'instance décident pour tous les gens de leur instance qu'ils n'ont pas le droit de lire les propos de tel ou tel. Ils s’arrogent le droit de décider de ce qui peut être lu ou pas. Un peu comme l'imprimatur de l’église dans les temps obscurs, un peu comme les autodafés des nazis dans les heures sombres. Ce n'est pas une société de liberté qui n'annonce, c'est une société de servitude, applaudie par les crétins enfarinés.

    Ce monde-là, je n'en veux pas, ces gens-là je ne veux pas les fréquenter, cette société, je ne la veux pas. Donc je vais clôturer mon compte. Je vais le garder jusqu'après les élections et le gouvernement désigné pour avoir le plaisir de les voir chouiner. Ce sera mon ultime plaisir sur le fédiverse

    Les masques tombent, on voit les acteurs
    Publié par The Troll le 02 05 2022

    L’hégémonie américaine est morte. Ils ne le savent pas encore, mais ils ont fait le tour du monde à massacrer, tuer, piller un peu partout. Maintenant la russie et la chine sont militairement plus fort, ils ne laisseront plus faire. C’est ce qui s’est passé en syrie, c’est ce qui se passe en ukraine… le commerce mondial (au moins une bonne partie) va basculer sur le rouble et le rimbini (ou un nom comme ça). Comme en occident on a ET vendu notre tissu industriel ET massacré les compétences. il n’y aura pas de reprise possible en moins d’une bonne génération. Ce qui laisse le temps au centre économique de se déplacer. Même sur le nucléaire nous devrons acheter les centrales aux sels fondus aux chinois… il ne nous reste plus rien. le moindre truc on l’a donné aux chinois ou aux ricains, comme les ricains s’effondrent…

    On va vivre une époque transitoire ou chacun devra aller vers l’autonomie. cela ne veut pas dire vivre dans une caverne, mais cela veut dire trouver un modèle économique ou il ne dépend ni d’un employeur ni de l’état. Cela peut être une autonomie alimentaire et énergétique style écolieu, cela peut être un petit artisanat dont les transactions se font en grande partie par échange. Tout ce que le WEF veut supprimer pour nous avoir à sa botte. Cela veut dire une filière médicale qui va gérer 99% des problèmes, sans sécu et sans mutuelle… avec une perte de chance pour certain et un gain de chance pour d’autre.

    Cela veut dire du coup un effondrement de la centralisation étatique et plus aucune prise sur nous. C’est ce qui arrive de plus en plus et ils peuvent pousser la retraire à 92 ans; les gens s’arrêteront bien avant, ne toucheront pas grand-chose mais dans le monde post-jesépakoa qui nous attend, on s’en sortira par l’entraide et l’échange. Partant de là, il y aura de moins en moins d’argent qui remontera, les grosses boittes vont perdre, ils tenteront les obligations, mais cela ne marchera pas assez pour assurer la rente des parasites. et ils crèveront petit à petit.

    Alors, bien entendu ils vont se débattre et tenter de nous faire mal. Il suffit de serrer les dents, dire juste non et attendre de voir les cadavres passer au fil de l’eau. ET si par désespoir, ils deviennent violents en venant chez nous, on les tue sans états d’âme, on les enterre dans les fonds de jardin et ita missa est.

    Bien entendu, ils vont tenter de nous imposer des choses, mais que peut faire l'oligarchie si on s’arrange entre nous ? nous demander 3 kilos de patates et 2 bottes de radis par semaine ?

    • elle peut faire quoi si on n’est pas branché à edf ?
    • elle peut faire quoi si on a pas de “domicile fixe” ?

    comme on peut le lire sur les articles du saker (le saker), ils ont l’argent intérieur, des lignes de code. Ils n’ont pour le moment pas d’assets de la vraie vie, alors gates achète à tout-va. Mais il suffit que tu lui vendes pas les tiens et que tu travailles pas pour lui, parce que tu en as pas besoin. Et s’il vient t’implorer, tu veux bien désherber à 5000 euros-or par mois. Sinon tu restes dans ta case à pécher et faire la sieste ;-)

    Ils n’ont pas encore compris que leur “argent” n’est rien et qu’ils ne sont rien…

    Le baraqué qui a privatisé une partie de la forêt et te demande de le payer pour passer, tu n’y vas juste pas. Il faut un pass pour les restos ? les cinoches, les musées, les bibliothèques, les bus, les trains… RANAFOUT. que les bus et trains tournent à vide, les restos vides ils vont faire quoi ? nous obliger ? on dit juste NON MERÇI…

    je protège moi et les miens… chacun sa merde. Alors bien entendu qu'ils peuvent faire perdurer plus longtemps le système. Mais si tu lances une pierre, même très haut, elle ne s’envole pas jusqu’au ciel, elle finit toujours par retomber. Même si tu la lances très haut, même si des gens soufflent dessous pour ralentir la descente, même si des cons sautent en parachute pour la soutenir… elle ne fait que tomber (et eux avec).

    Au début, disons il y a 12 mois j’étais plus circonspect, je me demandais comment on allait passer entre les gouttes, je commençais à nous projeter dans notre tissu de relations construit en 2 ans de covid, qui savait faire quoi, qui pouvait apporter tels contacts, vers qui se tourner en cas de soucis majeurs ou mineurs, qui avait des “points de chutes” majeurs ou mineurs, qui avait des contacts à l’étranger, ou était les filières d’appro en bouffe. On a acheté un filtre type berkey, on peut boire l’eau de pluie ou l’eau de notre puits. On a sécurisé le blé pour nos œufs, on a tout plein de contacts en bouffe (pas la tour d’argent, mais fraîche et vitaminée si besoin) on fait notre pain et on sait ou trouver la farine. J’étais en mode panique survie…

    Et puis poutine commence à dénazifier l’ukraine et les “au pouvoir” font conneries sur conneries, comme des débiles. Les masques tombent et ils se montrent en plein jour comme des soutiens aux nazis. Alors bien entendu les journalopes veillent au grain, mais la vérité est dite. Les preuves s’accumulent et cela ne disparaîtra pas. Finit le monde de poupées servi dans le poste hertzien. en plus, et c’est le meilleur, ils n’ont pas la supériorité, ni numérique (en nombre), ni militaire comme en yougoslavie. Ils ont fâché l’ours qui est une puissance nucléaire capable de déverser le feu nucléaire jusque sur le territoire US. Économiquement et financièrement, ils sont finis. Les “zotres” ont les ressources et un système résilient. Alors bien entendu, il va y avoir la période de transition difficile de changement des process, se passer des pièces allemandes et créer des filières internes ou des appros sur l’axe chine inde…

    La chine à une puissance industrielle et l’inde une puissance populationnelle (une grande partie des 1 milliards vivent dans la pauvreté et serait ravis de monter des moteurs ou boites de vitesse simples et robustes (pas d’électroniques, pas de trucs pour faire des rallyes, mais juste travailler pendant 10-20 ans) pour 100 euros par mois, cela éradiquerait une partie de la pauvreté. La chine a le savoir faire et l’inde la main d’œuvre. Ils sont dans la même zone, en dehors du dollar… et la russie a les matières premières…

    Oui cela va être chiant pendant quelque temps. MAIS comme les russes voient l’occident soutenir ouvertement les nazis, la population va serrer les dents (les russes sont opiniâtres) et la russie va sortir encore plus du globe occidental et en être encore plus indépendante. Ce que l’europe nous impose en forçant le commerce mondial pour nous rendre dépendants (par exemple quotas betteraves pour nous obliger à en acheter à l’espagne ou au portugal) elle fait exactement le contraire à la russie, il la force à devenir résiliente.

    Ce sont des débiles. Et du coup je n’ai plus peur. Alors bien entendu les débiles peuvent faire mal, mais ils sont faciles à contrer, parce qu’ils sont débiles et je suis, du coup, super serein…

    1er tour 2022 - gueule de bois pour certain
    Publié par The Troll le 12 04 2022

    Suite aux résultats des élections (dont je me branle, il faut le dire) je me sens obligé de faire une petite publication. Ni pour pleurnicher, ni pour pérorer, ni pour donner des leçons, parce que je m'en branle en fait.

    Hier, j'ai dû bloquer un utilisateur de mastodon (un de plus je dirais, ma bloque liste est de 82 et ma masque liste de 263 - je ne connais pas la valeur de l’intersection entre les 2). je ne donnerais pas mes critères d'exclusion, cela évitera des guerres supplémentaires.

    Donc j'ai bloqué le bougre, avec qui on a probablement tout plein d'opinions communes et de visions communes parce que ses seuls messages actuels étaient que je pouvais aller crever. Je suis pas super pressé, pour le dire, au moins en ce moment. Si je dois faire un coming out, je préfère, et de loin, aller me faire foutre, si tenté qu'on me donne une bonne adresse.

    Et donc pour cette personne, je dois aller crever parce que le merluche, comme prévu, s'est fait tollé. Et c'était d'ailleurs notre point d’achoppement ces 12 derniers mois. Je disais que les positions du merluche allait lui barrer la présidence. D'abord sur l'instruction en famille (en bon gauchard, il est contre) : un truc de bourgeois selon l'impétrant. Ce qui est mal connaître la chose. La grande majorité des gens instruisant en famille ce sont des gens qui n'ont pas moyen de se payer une école alternative qui n’embrigadera pas leurs enfants et ne les massacrera pas. donc des gens "de gauche". Les "bourgeois" ils ont les moyens de payer une école décente. Donc le merluche se coupe d'une partie des gens susceptibles de voter pour lui.

    La deuxième chose est la gestion du covid. En soutenant les mesures criminelles et débiles (contre les données observationnelles), il se faisait détester d'une grande partie des gens qui font attention aux autres (et donc plutôt de tendances gauche). Ceux qui sont de droite et "riche" ou "bourgeois", ils ont pas de soucis à éviter les inconvénients des dites mesures. Ils peuvent payer un cuistot qui vient à la maison : ils ont des entrées dans des restos de riches qui officient à guichets fermés, ils ont de grandes maisons ou ce n'est pas gênant de rester enfermer, ils ont l'habitude de se faire livrer...

    Je passe sous silence les gens qui ont vu leurs parents euthanasiés, leurs enfants au bord du suicide à l'école, des voisins renvoyés crever chez eux sans traitements, des petites boites crever SANS QU'AUCUN ÉLU AIT OUVERT SA GUEULE (sauf martine wonner qui était seule (comme jean baptiste dans le désert). J'aborde pas le souci des effets secondaires des vaccins expérimentaux qui ne servent à rien et que certains veulent envoyer aux pays qui n'en veulent pas EN LEVANT LES BREVETS, parce qu'on me traite déjà d'antivax lorsque je pose de simples questions (alors qu'il serait simple d'y répondre pour que je me sente con ! ! !)

    Et donc, il y a tout plein de gens (qu'il est facile de traiter de fachos ou de terre-platistes ou de complotistes pour éviter de regarder la vérité en face) qui conspuent les personnes élus qui ont juste envie "qu'ils aillent crever" pour parodier le poète. Et ces gens.. ben, les voix manquent. Il y a à la louche 3 millions d’abstentionnistes de plus qu'en 2017. Sinon la répartition des voix est grosso-merdo la même. il manque 400 000 voix au merlu pour être au second tour (contre makron, ce qui n'est pas aussi simple que d'y être contre lepeigne) et 3 millions d'abstentions de plus. MON analyse politique de merde qui vaut rien c'est que SI le merlu s'était battu CONTRE cette gestion sanitaire (et pas contre 3 mesures à 6 mois des élections, mais DÈS LE DÉBUT EN AVRIL 2020) il aurait trouvé ces 400 000 voix qui manquaient et assez facilement.

    Alors bien entendu cela aurait levé tout plein d'ennemis qui vivent de cette crise, les merdias, wikimerdia, les journalopes... mais il y avait plein de gens qui auraient suivi (et des gens connus, voir très connus), il y avait même des politiques qui appelaient à l'union contre makron et cette crise, il y a bien longtemps. Mais le merlu, il veut une "union" mais juste celle qui est derrière lui. j'arrive pas à comprendre pourquoi lui , peut être que le seigneur l'a oint et que je sais pas... Mais bon.

    Donc tout cela pour dire que SES PRISES DE POSITIONS pendant ces 2 ans l'ont privé de voix qui se sont reporté dans l’abstention (3 millions de plus qu'en 2017 - 3 millions alors qu'il manque 400 000 voix.... soit 14% des abstentionnistes supplémentaires). Alors je sais bien que les groupies ânonnent OUIN MAIS CÉ LE MOINS PHIR. Et bien je vous propose d'aller expliquer cela aux gens qui portent un deuil dans cette gestion criminelle du covid. Aller leur expliquer que le merlu à fermé sa gueule comme les zotres, MAIS que c'est le moins pire… et ensuite revenez me parler.

    Bises.

    PS : en insultant les gens comme en ce moment, il va être compliqué de leur demander de voter pour vous aux législatives... Mais moi je dois aller crever... comme un sale troll "de droate".

    PS de PS : la voix d'un électeur n'est PAS UN DÛ, elle n'est pas due à un politique pour sa gueule ou l'idée qu'il serait le moins pire ou que l'alternative c'est le diable en personne.

    coming out et élections
    Publié par The Troll le 09 04 2022

    Je vais devoir faire mon coming out. je suis un gros troll. Bon est-ce vraiment un coming out ? tout dépend du sens que l'on donne à ce terme moderne probablement galvaudés par quelques crétins dans un but politique, mais passons. NON, le vrai coming out est que je "puerais le troll de droite qui sabote avec acharnement le changement" que proposerait merlenchon. Je suis un peu aussi un "antivax" au passage...

    Bon si mon père lit ceci, regarde, toi qui me voit comme un sale gocho, honte de la famille que tu préfères laisser crever dans son coin plutôt que de donner un peu de ton fric pour qu'il puisse avancer...

    Alors je vais devoir poser ici une sorte de mise au point qui résumera la grosse partie de mes interventions de "sabotage" du changement qui pourrait venir.

    • Nous vivons depuis 2 ans dans un monde parallèle qui n'aurait pas pu être pensable, il n'y a que 5 ans. On a enfermé tout le monde chez lui, on a mis de la flicaille dans la rue pour coller des amendes de 135 euros pour les récalcitrants, on a forcé tout le monde à mettre un masque à la mode hannibal lecter. On a interdit les plages et les forets...
    • ON A EMPÊCHÉ LES MÉDECINS DE SOIGNER. je ne sais pas si vous vous rendez compte...ON A EMPÊCHÉ LES MÉDECINS DE SOIGNER.. Quelle peut être la raison objective qui a fait que les gens de la rue ont accepté cela. Cela rompt avec plus de 2 000 ans d'histoire la médecine : Dans quelque maison que j'entre, j'y entrerai pour l'utilité des malades, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur qu'est-ce qui fait que les médecins l'ont accepté.. QU'EST CE QUI FAIT QUE LES ÉLUS L'ONT ACCEPTÉ.
    • On a mis sur le marché, à la va-vite un "vaccin" (qui n'en est pas un, dans aucun sens du terme) sans tests sérieux avec une technologie qu'on ne maîtrise pas. que l'on étudie depuis plus de 20 ans (cela est vrai) mais qui n'a JAMAIS FAIT QUE TUER les cobayes. Les "études" que le fabricant a fournies ne permettaient même pas de montrer que cela marche.
    • Qui plus est un vaccin pour un coronavirus, alors que tout ce qui a été tenté auparavant (pour les chats) n'a fait que tuer TOUS les animaux du test.
    • On a "forcé" à la vaccination le plus de monde possible avec l'aide des médecins, des autorités savantes, des fonctionnaires, de toute la machine de l'état et de ses larbins propagandistes. On a caché les effets secondaires GRAVES (en france je dirais 10 000 morts - dont seulement plus de 1 000 déclarés)

    Partant de ce constat, on peut se demander ce que font les plus de 1000 élus assemblé et sénat dans cette galère. Bon au sénat il y a l'inénarrable jomier, une sorte de boussole à montrer le sud en termes de médecine. Mais il en reste quand même plus de 1000 qui ne sont pas jomier On peut se dire, pris dans les phares comme des lapins de 5 semaines, beaucoup ne sont pas médecins, ils écoutent LA "science" (LA science c'est fauci le criminel), on ne peut pas être expert pour tout.. enfin le blablabla habituel.

    MAIS, il y a une personne qui s'est élevé contre cela, Martine Wonner. Sur les bancs de l'assemblée elle a déballé les vérités crues et elle s'est fait insulter par verantaplan dans l'indifférence des zotres zélus. Vous réalisez quand même ? une élue se fait insulter par le gouvernement dans le lieu ou elle est censée contrôler l'action du gouvernement et tout le monde s'en branle. passe crème. MAIS des groupes de résistants ont fait passé le message. Je devrais dire ont tenté de faire passer le message en contactant les élus ou leurs attachés parlementaires. SANS SUCCÈS.

    Ainsi si on peut peut être accepté qu'un élu soit ignare d'un sujet, si on peut accepter que sur les sujets cryptiques (par exemple la taille maximale des clés de chiffrement autorisées pour échanger des infos sur les canaux cryptés) ils regardent juste en surface si rien ne leur saute aux yeux. On est en DROIT d'attendre d'eux que sur des sujets qui touchent tout le monde, qui touche la santé, ou il y a des allégations de milliers de morts, ils fassent leur PUTAIN DE TRAVAIL POUR LEQUEL ILS SONT PAYÉS : contrôler ce que fait le gouvernement. Contrôler les mesures qui sont prises, vérifier la proportionnalité, vérifier la véracité de ce qui est dit. Ce n'est pas comme si cela durait depuis 2 ans et qu'en 2 ans, ils ont un peu eu le temps de se sortir les doigts du fion.

    Donc pour en finir j'en arrive maintenant au nœud gordien : le vote pour le crétin qui sera sur le trône bientôt. tout le monde (façon de parler) nous rabâche je vote le merluche, une chance pour la france et gnagnagna et gnagnagni si tu votes pas pour lui, c'est comme si tu tuais des chatons, ou tu voulais que les vieux y meurent sur leur poste de travail à 93 ans... en plus tu es un troll de droate limite facho et homophobe antisémite.

    Le truc c'est que le merlu il est pas à la hauteur. Il a gobé toute la ligne avec le ver et l’hameçon et donc que ce sera une petite marionnette facile à manipuler qui fera, mais de bonne foi - je pense que c'est encore pire - ce qu'on lui dira de faire. ET les zoposants le soutiendront au lieu d'être actuellement dans la rue contre macron.

    La meilleure preuve de cette affirmation c'est que dans le cas de l'ukraine, ils ont applaudi le nazi zelensky en standing ovation, le mec qui laisse les bataillons nazis massacrer les populations. le mec mis en place et soutenu par la cia pour faire chier les russes, qui autorise les bios labs américains, et va mettre des missiles à 4 minutes de moscou. et le zinzinsoumis défend impérialisme américain néo-libéral contre le socialisme russe qui demande juste à ne pas être en danger.

    C'est TOUT CELA qui me fait dire que le merluche n'est pas à la hauteur. C'est un vieux qui n'a pas compris que le monde a changé, qui est déboussolé dans un monde nouveau et qui se bat conte la baisse des 5 euros d'apl mais laisse courir les cours en distanciels qui ont fait décrocher une bonne quantité d'étudiants. Avec son rufin qui se bat contre les stylos payants pendant que les enfants se suicident à cause de ce qu'il se passe dans les écoles - pour rien.

    Est-ce que vous avez envie de suivre un mec qui se bat contre le cahier d'école payant pendant que votre enfant à de plus en plus de chance de se suicider ? Il n'y a que vous qui avez la réponse. Mais ne me traitez pas de troll qu'il faudrait ban sans répondre à ses simples questions.

    Le militantisme, maladie mentale ?
    Publié par The Troll le 12 02 2022

    Cela fait longtemps que je n'ai pas publié un billet de ce genre. en fait ils me fatiguent. Mais j'ai l'impression que si je ne le fait pas maintenant à l'heure de ma mort, j'aurais un bref regret. Alors c'est partie pour un moment de chiantitude.

    Tout part d'une publication sur diaspora ou un péquin partage un truc de la FSFE - la FSF europe (la FSF est un truc censé défendre le logiciel libre, mais que l'on a vu à la manœuvre pour virer stallman, pourtant fondateur du mouvement, poussée - ou infiltrée - par un wokisme à la solde du logiciel privateur). Déjà cela commençait à me titiller le pistil, mais je laisse courir. Inutile de discuter avec des gens qui sont si loin de ces combats. Laissons les utiliser firefox sur leur windows 10 ou 11, ou leur navigateur de rebeltz sur un android gogole.

    Mais, et c'est là que le bas blesse. Il est proposé la création d'un comité (ou agence, ou truc du genre) pour promouvoir le logiciel libre. Là mon sang n'a fait qu'un tour et je fais remarquer aimablement que

    encore un truc pour placer des copains bons à rien, mauvais à tout qui vont être payés 150 000 à l’année à pondre un rapport de 16 pages sous word…

    C'est vrai que c'est un peu rêche comme intervention, mais c'est la triste réalité de TOUT ce qui a été crée dans ce sens, aussi bien au national qu'au local. Et je parle d'expérience.

    Alors, il y aurait tout plein de truc à répondre, histoire de discuter.. avec par exemple :

    • on peut toujours espérer que cela peut marcher
    • Avec les bonne personnes, cela peut le faire
    • C'est pas parce que cela à toujours raté que cela ne peut pas réussir...

    enfin un truc comme ça. et le truc était clos avec 2 opinions probablement divergentes, chacun restant sur sa position mais se quittant indifférents.

    Las, nous sommes en période électorale et les péquins qui ne font rien pendant 4 ans et 6 mois se réveillent et veulent donner des leçons à tout le monde. donc, le bougre me répond :

    tu fais des présages macronistes sur un programme qui en bien des points est novateur et issu des réflexions d’un grand nombre de personnes dont des libristes. La politique d’avant c’était avant (enfin depuis plus de 30 ans) il est temps de passer à une autre vision du monde sans les “magouilles des arrivistes antérieurs”.

    La c'est la goutte qui a fait déborder le vase de ma très très fragile bienveillance. et pour plusieurs raisons :

    • j'assume le fait d'être un troll, certes, mais sûrement pas macroniste
    • Je parle d'expériences vécues à de nombreuses reprises
    • J'ai du mal à recevoir des leçons de puceau qui font de la politique derrière leur écran
    • les trolls melenchon commence à me gonfler sévère.

    Et donc je me fends d'une longue réponse énervé.e je sais pas si le plus énervé est moi ou la réponse, donc le point médian est super rigolo

    je ne fais pas de présage macroniste, je fais un retour d’expérience de 30 ans de militantisme pour le libre.

    J’ai pas attendu la FSF pour militer pour le logiciel libre. J’étais même assez actif sur mon territoire, en étant d’ailleurs plutôt conspué par la “communauté du libre” sur le net.

    J’étais chef de projet d’un logiciel libre de laboratoire de langue que l’on a fait pour le canton de Genève, on a livré un produit utilisable que l’on devait managé sur la version suivante SI on trouvait un peu de subvention sur notre territoire. Il n’y a pas eu moyen de trouver ne serait-ce que 3 000 boules sur tout la région. Même les collèges démarché voulait bien qu’on mette le truc en place, mais sans débourser un seul centimes, même pas pour les câbles…

    Alors les création de comités mes couilles gnagnagna qui serait une autre vision du monde, j’y crois très très moyens. Même l’addulac n’a pas été capable de trouver un bout de financement pour que la france garde le projet. alors la suite a été géré par le canton de genève avec une “star-up” helvétique… qui a fait un truc en flash.

    On ne marchait qu’avec des trucs libres et un peu de code de liaison en C++ (qu’on aurait refacturé en python, je pense…

    * un truc de moi en 2007 : Lettre ouvert pour la survie du Logiciel Libre dans le Soissonnais.

    * un truc de moi en 2007 : Soissons : Mort sur le Libre

    Et ensuite ? bien plus de libre sur le territoire… ils ont pompé 300 000 euros de subventions européennes qu’ils se sont partagés entre copains et on a laisser crever tout le reste… alors ma vision “macroniste” se heurte probablement à ta vision “bisounours” de la vie.

    Bon la le mec qui doit être pour le libre depuis son windauws ou son android, qui travaille sous windauws parce que c'est "pragmatique", dont toute la boite travaille avec outloock sur les serveur micrausoft et des adresses jaimails se dit qu'il a tapé un peu trop fort et va tenter un rétablissement. Attention ne faites pas cela chez vous, laisser faire les pros...

    C’est bien ce que je dis, en Fr il est temps que ça change pour l’avenir en commun des bisounours. Pour ce qui concerne la Suisse, je vous laisse le soin de vous en occuper.
    p>Alors là je suis über énervé. d'abord avec le ton un poil condescendant que je ne supporte pas. Ensuite le mec à lui en diagonale. Il pense que je suis en suisse, alors que, sauf erreur de ma part l'aisne est toujours en france (en tout cas je paie en euro et je reçois les feuilles d’impôts de la france). Et puis, comme il est coincé il t'envoie bouler gentiment : pas d'échange, ok, passons au suivant. Pour éviter que mon über énervement ne se transforme en ulcère ou cancer, je vais répondre

    moi je suis en france (faut suivre) l’avenir en commun, laisser moi pisser de rire ou de désespoir…

    j’ai vu dans la réalité de mon combat que nous sommes toujours seuls lorsque l’on défend un truc, s’il n’y a pas d’élections à venir. il suffit de voir ce que les zinsoumis ont fait pendant ces 2 ans de crises dite sanitaire… ils ont conspué les complotistes. Dans la bataille contre l’interdiction de l’instruction en famille, ils expliquaient que c’était un truc de “bourgeois”…

    vous vivez dans un monde de bisounours et n’avez aucun rapport avec la réalité, un monde de bisounours qui cherche un retour sur investissement des combats politiques.

    mais on ne peut pas s’entendre avec tout le monde. Moi je suis intimement persuadé que ce comité théodule ne produirait rien. exemple typique, même chez les parlementaires lfi. 2 ans de crises, absence de soins, euthanasies sauvages au rivotril vétérinaire, vaccins qui tuent… leur proposition ? plus de lits et levé les brevets… c’est un CQFD parfait.

    point mauvaise foi : les vaccins font exploser les fausses couches, posent des questions sur la stérilité et le film de ruffin sur les femmes… parle QUE de salaire… lfi est à conte temps de la réalité…

    Bon, c'était un peu super énervé, parce que ruffin qui me semblait il y a 3 ou 4 ans un espoir politique pour sortir de cette crise s'est effondré. Il est sorti de la réalité tangible qu'il maîtrisait si bien, pour continuer des combats politiques qui ne collent pas avec ces temps de crises. Et donc cette déception se ressent dans cette amertume. Mais bon le péquin pouvait toujours argumenter politiquement, même si on n'est pas d'accord... MAIS nouveau rétablissement : t'es un vieux de la vieille, le monde à changé faut évoluer avec ton temps papy.

    près 20 ou 30 d’investissement personnel et d’énergie employée à militer pour le logiciel libre c’est dommage pour la communauté du libre de perdre quelqu’un d’aussi engagé et expérimenté que toi.

    Tes 2 billets datent de 2007. 15 ans ce sont écoulés depuis. De quand datent les premiers travaux de Stallman et consorts? Fin 70? Début 80? Il me semble que le libre a continué de faire son petit bout de chemin; malgré le mépris des uns et des autres. Mieux! Cet outil, parce qu’il est puissant et pertinent, existe toujours et aurai maintenant besoin de pas grand-chose pour se démocratiser.

    Perso, je n’ai pas de compétence en informatique. Je suis une totale ignorante de la saisie en ligne de commande ou du bash. Mais j’ai installé un linux sur mon pc et ai découvert (un peu) la culture du libre. Je suis convaincue que le monde est meilleur avec ces outils là. Et je suis horrifiée par la quasi toute puissance des GAFAM. Alors, si enfin, des décideurs comprennent et soutiennent le logiciel libre, je pense que c’est plus pertinent de ne pas lâcher l’affaire.

    En tout cas, je remercie tous les vieux briscards du libre qui continuent de rendre cet outil accessible aux néophytes malgré les déceptions et les frustrations.

    Le mec (en fait c'est une nana je crois) m'explique que bon ayé faut vivre avec son temps le libre gnagnagna.... Comme si je ne faisais plus rien... et donc un petit 36-15 my life

    je ne suis pas perdu pour la communauté du libre, qui est bien plus petite que ce que l’on peux imaginer… je travaille autour de moi à créer des alternatives, à monter des serveurs pour se libérer des gafami, à gérer des serveurs pour passer sous les radars, à apprendre aux gens à gérer leurs mails, à mettre en oeuvre du pgp pour signer et crypter les mails; à coder des trucs maison pour être dans l’âme du libre : être capable de gérer soi même, à faire de l’éducation “populaire” à l’hygiène numérique. je hante des groupes locaux IRL à radoter mes trucs de “vieux briscard” . C’est valorisant pour tout le monde, moi qui ai mes 1/4 d’heures de radotage et les quelques personnes à avoir l’impression d’écouter un prophète du passé.

    mais l’expérience du terrain me fait fuir à toutes jambes, ce genre de publication de péquins soit ravis de la classe soit cyniques qui tentent de ratisser pendant les périodes électorales et qu’on n’a pas vu se distinguer dans la vie de tous les jours depuis 10 ans. Et surtout lorsque je lis ces fadaises de création de comité mes couilles, j’en ai tellement vu, de droites et de gauches avec des connards nuls et incompétents qui font chier le monde à vivre de l’argent des autres.

    Et je ne voulais pas jeter la pierre, mais comme on me relance. la FSF est un sac à merdes qui a été utilisée (et qui s’est vautrée la dedans) pour discrédité stallman dans la grande campagne de l’open source vs logiciel libre, dans la guerre contre le libre. Ces fin de races ont fait de la politique à la mode woke de mes couilles. je préférerais crever que laisser penser qu la FSF est un organisme qui pense au bien de tous : c’est un ramassis de putes qui bouffe à tous les râteliers…

    Il ne faut pas vivre chez les bisounours : on vit un environnement toxique et nos amis ne sont pas nos amis… ma longue expérience et désillusions me fait éviter une partie de ces battons merdeux.

    La réponse ne se fait pas attendre.... je suis un paumé... aucune relance sur mes actions en ce moment qui sont exactement ce que le mec est censé vouloir promouvoir. Mes actions sont l'archétype de ce qu'il faut pour le libre, pour se libérer des gafamis. sur ce point là, je suis l'exemple parfait le rêve d'un libriste qui veut changer le monde : pas de google, pas de fessbouc et autres rézos, pas de microsoft, que des logiciels libre, je ne forme qu'avec et pour des logiciels libres... Il y avait de quoi. Mon seul point noir, c'est que je ne crois plus à l'état, ni aux comités mes couilles, encore moins à la politique qui s'est vautrée dans la putasserie pendant ces 2 ans. Opposition comprise, zisoumis compris. Mais le but n'est pas le libre, le but est mélenchon.

    Juste, au départ, je répondais au poste de machin qui disait : «Les programmes des candidats.es progressistes devraient intégrer l’obligation de préférence d’usage des logiciels libres dans les services travaillant pour l’Etat et les collectivités locales !» Et que justement, ça fait partie du programme de Mélenchon que je suis en train du lire. Voilà. Après, tu fais bien ce que tu veux de ton amertume.

    Donc j'explique ce que je fais, j'explique mon expérience, ranafout... il veut juste faire de la pub pour mélenchon. Nous ne parlons pas de libre, nous ne parlons pas de gens, nous ne parlons pas de l'hégémoie des gafami, nous parlons de la récupération par le merluche des libristes parce qu'il a écrit dans son programme qu'il faudrait préférer le libre. En plus le pire est que déjà le cas... sauf que les appels d'offres sont taillées sur mesure pour que le libre ne puisse pas être sélectionné. donc les mecs écrivent un programme pour proposer un truc qui existe déjà, et qui a déjà été détourné. Parce que le soucis ce sont les hommes et pas les lois. et qu'ils sont comme les autres, tout zinsoumis qu'ils sont.

    Les militants me débectent

    De quoi ce vaxXxin est-il le nom
    Publié par The Troll le 06 02 2022

    Je me suis fait jarter d'un forum de soit disant combattant de la gestion fascistoïde de la crise parce que je demandais avec insistance quelles étaient les données scientifiques qui montraient que raoult avait raison de préconiser la vaccination des vieux et des fragiles et des soignants. Sacrée question n'est-ce pas ? et sacrée réponse bannir ceux qui demandent cela et ne s'agenouille pas devant le saint raoult. mais bon, cela me fait gagner presque 1 heure par jour à lire, répondre et apporter des données extérieures. Un mal pour un bien. je les remercie de m'avoir jeté.

    Comme j'étais assez actif j'ai pondu au fil des mois de nombreux commentaires dont certains qui me semblent valoir la peine de republier ici parce qu'ils portent des idées intéressantes à lire. Je vais donc créer une catégorie covid pour y assembler ces posts ainsi que les plus anciens d'ici qui portaient sur le sujet.

    Ce post a été écrit le 13 janvier 2022

    il l'a été en réponse à un administrateur qui s'offusquait que parfois, comme des bulles remontant à la surface d'un étang, quelqu'un demande ou était jean michel ou que pour la Xième fois quelqu'un disait qu'il ne faut pas dire vaxXxin pour les injections covid. (ps : il semble qu'il ait été en avance, parce que j'ai entendu dire que maintenant on dit sérum. je pense que les zotorités prennent peur de voir s’effondrer l'ensemble du mythe vaccinal.

    C’est super long et cela mériterait un billet quelque part, mais ce serait comme jean baptiste. je prêcherais dans le désert. Je pense que c’est super important cette présentation et que cela vaut la peine de le lire, toutefois… Bien que les réflexions avec plus de recul n’intéressent pas grand monde. et dès que l’on parle vaccin on a perdu tout le monde (ou presque) ce qui est une mise en abyme parfaite de ce que je veux démontrer. ce n’est pas très pro de faire des amalgames comme vous le faites, même si l’heure tardive et la fatigue pousse à la simplification à l’extrême – le cerveau ce gros faignant- , si on veut pinailler sur les chiffres à la virgule ensuite cela fait un poil tâche. il ne demande pas ou est jean michel, ni si la 5G contrôle déjà des gens qui émettent des codes bluetooth. Il exprime le fait qu’il est peut-être contre-productif de parler de vaccins alors que ce n’en sont pas. Même si le raccourci peut séduire par la simplification qu’il procure et l’objectif de capter un public qui ne sera pas rebuté par la vérité crue. Cacher ce truc.. gnagnagna... tout le monde connaît.

    Ce “truc” est une injection expérimentale (avec une technique jamais testée en population générale, ni même en grand nombre avant cette expérience à ciel ouvert et qui est connu pour avoir surtout tué et jamais soigné (ce que l’on observe en ce moment d’ailleurs) qui fait fabriquer à vos cellules, sans qu’on sache lesquelles (la recherche serait chiante si on savait ce qu’on allait trouver) de la protéine de pointe. Et cette protéine de pointe serait repérée comme étrangère par votre organisme et engendrerait une réponse immunitaire. Cela veut dire que le corps ne combat pas un corps étranger injecté mais combat ce qu’il produit lui-même. Dans le dernier truc dont je me rappelle, une injection c’est à la louche 2 mille milliards de capsules lipidique (pour un corps comprenant 37 mille milliards de cellules) encapsulant le message l’arnM. Personne ne sait combien d’arnM arrivera dans les cellules, ni dans quelles cellules, ni combien de temps les cellules vont produire de cette protéine spike modifiée, ni à quel rythme elles vont produire de cette protéine. En sachant que la dite protéine est TOXIQUE en elle même, en ce sens qu’en ce fixant sur le récepteur ace2 (très présents sur les parois du système vasculaire, provoque (ou peut provoquer) des agglomérats (le corps qui se défend) et ces agglomérats en grossissant, provoquent des thromboses (le vaisseaux en question est bouché) tuant ce qui était vascularisé et éteignant définitivement certaines zones qui ne se réparent pas (cœur et cerveau en tête de liste). On ne sait pas ce qu’il advient des capsules lipidiques, mais au niveau où on est arrivé, on n’est plus à cela près. Ce truc énorme (il y en a 2 mille milliards) doit s’évaporer par un mécanisme qu’on ne connait pas, mais qu’on trouvera si un jour on a envie de chercher. et je parle pas de tout ce qu’il y a d’autre parce qu’on sait pas à quoi cela sert, ni même ce que c’est, ni même si cela sert à quelque chose de biologiquement souhaitable, parce que dans un vaccin le but est d’irriter le système immunitaire pour le faire sur-réagir parce que le truc introduit n’est pas pathogène (pourtant là il l'est… mystère de la science aussi, un jour on saura peut-être.)

    Cette description est le CONCEPT même de ce qui est attendu (sauf les thromboses qui se voient de trop). C’est tellement attendu que le vidal se fend d’une page expliquant que la recherche de signes biologiques pouvant faire suspecter ce comportement (et donc de pouvoir intervenir avant que ce soit trop tard (on remarquera que c’est le rolling gag de cette gestion, on s’efforce d’intervenir le plus tard possible)) n’est pas nécessaires (en clair on sait déjà, pas la peine de chercher ni d’affoler la population.) C’est tellement attendu que pfisser (par terre) ajoute dans la formulation pour enfants un produit censé éviter ce truc qui selon le vidal n’existe pas. Pourquoi on l’évite pas pour les adultes… je suis pas assez intelligent pour me poser ce genre de question, pas comme marty qui lui réduit le temps de grossesse en le distribuant sur plusieurs femmes. Ce qui est, bien évidemment, la preuve que c’est un grand docteur qu’il faut écouter. Bien entendu aucune véritable étude sur le nouveau cocktail… juste un truc à la pasteur, bâclé en quelques jours sur pas beaucoup d’enfants et en se dépêchant de vacciner le groupe témoins s’il y en a eu un (c’est devenu le golden standard en recherche clinique). On ne sait même pas quelles conséquences si cet arnM est transcrit dans l’adn des cellules (lesquelles ?) puisqu’il existe des mécanismes de transcriptase inverse dans l’organisme. Mais là aussi plus personne en parle… hopp sous le tapis.

    Ce simple descriptif devrait faire hurler de peur les parents qui emmènent leurs enfants se faire picouser pour aller faire du foot. Ce qui est con, puisque depuis 2021 – corrélé avec le réchauffement climatique, et la perte de bio-diversité, on suspecte un lien probable – le foot est devenu assez dangereux avec des jeunes gens qui “tombent” dans les stades à un rythme jamais vu. À tel point qu’on se demande s’il n’y a pas une arme (forcément américaine) à forte énergie, tuant à distance les jeunes dans les stades pour éviter que la future génération ne soit bonne en foot et doive se concentre sur le recyclage, assis (on attrape moins le covid assis en plus, c’est raccord). MAIS les parents n’ont pas peur, parce que c’est un vaccin et que depuis qu’ils sont petits, on leur répète que les vaccins sont sûrs, qu’ils sauvent des vies, que c’est la meilleure chose que la médecine ait inventée (1). Et l’autre druide charlatan qui lui aussi parle du lavage des mains… si c’est pas un preuve que c’est un mec du 18ème, tellement rétrograde.

    Donc il ne peut venir à personne à l’idée que le vaccin pourrait tuer AUTANT de gens. Et que cela en abîmerait ENCORE PLUS QUE D’HABITUDE, à tel point que dans le poste de monsieur tout le monde, on commence à le voir, cela déborde de partout. Bon, les gens ne réalisent pas que le vaccin pour les femmes enceintes… c’est un peu une nouveauté… les nanas en cloque elles peuvent pas boire goutte d’alcool – le truc plutôt naturel – elles peuvent pas tirer quelques taffs d’une clope, elles doivent faire attention à ce qu’elles mangent (légumes crus et javel.. ah souvenir !) mais s’injecter un truc expérimental, sans aucun recul, sans même qu’on sache ce qu’il y a dedans, c’est ok… BEN OUI C’EST UN VACCIN ON VOUS DIT.

    Et donc dès que quelqu’un se lève en s’excusant de prendre la parole pour demander s’il n’y aurait pas un petit manque de recul pour vacciner 7 milliards de personnes avec un truc nouveau fait en 3 semaines, testé en 2 mois, dont personne n’a rien vu sauf les commissions corrompues qui cachent les termes de l’accord et dispense les producteurs de TOUT risque juridique (certains pays doivent mettre en caution des morceaux de territoire pour protéger financièrement les producteurs) il est tellement facile de l’accuser d’être ANTI-VAX, puisque c’est un vaccin. Et tout le monde le sait, même ici, que l’anti-vax est un obscurantiste (probablement complotiste avant l’heure) qui refuse les progrès de la science et de la médecine et qui met en danger la vie de ses enfants (limite on devrait lui retirer, pour leur bien) parce que moi j’ai vu les ravages de la polio (qu’on soignait pas non plus, ben la fièvre c’est dangereux on vous dit…). À la limite c’est comme une secte (on me l’a déjà dit, venant de ma famille). DONC en présentant cela comme des vaccins et en tentant de le rapprocher avec les effets secondaires de vaccins précédant, pour faire comprendre que la médecine n’est pas exempte de couacs – pour ceux qui y croient encore, à la médecine- et il y en a plein ici – on devient DE FACTO des anti-vax. Il n’y a même plus besoin d’argumenter contre nous, ni de présenter des preuves, ni des arguments, des études cliniques ou épidémiologiques… on est des anti-vax. De ceux qui, comme nombre de personne ici, les combattait il y a encore 24 mois.

    Et comme on est des anti-vax, il n’est pas besoin pour vérantaplan de répondre aux questions des parlementaires (on ne s’abaisse pas à parler avec la piétaille, qui en plus fume de la chloroquine, c’est dire le niveau) puisque les anti-vax sont des gens dérangés, un peu arriérés qui ont, bien malgré eux, des troubles psy qui peuvent être sévères et mettent en danger non seulement la vie de leurs enfants mais de la terre entière. on le sait, ce sont des anti-vax. et peut être qu’il faudrait envisager un suivi psy. et soyez honnêtes avec vous-même, ce truc sur les anti-vax, il y a 2 ans.. vous le pensiez pas un peu ? Complotiste pour complotiste je suis pas loin de penser que cela entrera bientôt comme troubles dans le grand livre de maladies officielles. Je ne m’étais d’ailleurs déjà pas trompé lorsque je disais, il y a un an, que l’amm conditionnelle le resterait et qu’il sortirait un nouveau vaccin en amm conditionnelle aussi pour remplacer celui-là, qui refera partir la pharmacovigilance à zéro… C’est ce qui se profile.

    Et cette peur d’aller plus loin viendra d’une radicalisation importante d’une masse critique de la population, masse qu’ils auront du mal à cerner, dont ils ne pourront pas chopper un leader pour couper la tête et que chaque martyr qu’ils abattront pour l’exemple ne fera que renforcer la détermination de ceux qui restent . Et donc ma petite vision bornée de ce qui se passe n’est pas de savoir si jean michel était un pédophile, s’il y a des puces 5g dans les seringues, des pieuvres qui s’assemblent dans les vaccins, si la dame est un homme (en plus iel est assez moche et a des goûts de chiotte) ou s’ils veulent dépopuler avec les guideline de stone machin, s’ils vont tricher aux élections, s’ils veulent confisquer les comptes en banques ou interner dans des camps de concentration… mais est-ce qu’on aura la masse suffisante pour qu’ils aient peur. Et là je suis sérieux, je ne parle ni de pendre, ni d’égorger, ni d’éventrer, ni d’aller chercher leurs familles. Juste de résister et dire “non, peut importe ce que cela coûte on ne le fera pas, et on restera debout à te regarder et tu verras dans nos yeux tes crimes, et on te pardonnera jamais et on ne te laissera jamais tranquille.”

    Et , malheureusement, mon pessimisme, probablement dû au choc post-traumatique de la crise, me pousse à penser que nous ne seront pas assez (et de très loin) parce que même dans les milieux à la marge, il n’y a pas grand monde d’assez prêt à tenir le rapport de force. Parce que c’est difficile, parce que c’est éprouvant, parce que c’est risqué et parce qu’on ne peut que réussir ensemble. Comme je ne me sens pas une âme de martyr solitaire et que écrire dans le vide me lasse de plus en plus (c’est en même temps une thérapie, un moment de faire société, une tentative de montrer un autre point de vue de ce qui se passe), on se prépare à partir s’ils nous laissent partir (dans des conditions acceptables pour nous). parce que sur, peut-être 50 000 commentaires du blog en remontant un peu, je ne vois que 4-5 personnes qui me semble capable de tenir le rapport de force lorsque cela se durcira. et autour de chez nous dans le village, juste personne. zéro. (même avec 4 morts). et sur les groupes de résistants que l’on rencontre IRL ce qui se dégage est plutôt se cacher ou fuir. et même dans les rencontres de mouvances alternatives sur les 100aines de “contacts” il n’y que peu de gens et aucun “chef” ne veut faire remonter aux RG qu’ils rencontrent régulièrement l’exaspération. bruit de pantoufles.

    C’est triste… mais c’est la vie… alors tout ne vient pas de “vaccin” au lieu “d’expérience” – ne parlons même pas de thérapie car cela ne thérapise rien – mais c’est la première pierre. le péché originel selon moi. descartes disait “je pense donc je suis” : l’esprit est avant la matière, c’est ce que je pense (et dit) qui fabrique (fait émerger) la réalité autour de moi. que je suis acteur de mon environnement par ma pensée. En utilisant les mots de l’ennemi, je deviens un spectateur qui ne peut que dire que le film ne lui plaît pas et le film continue quand même. C’est marrant parce que bohr dit la même chose : c’est l’observation qui “fixe” la probabilité. l’observateur qui “crée” la (ou sa) réalité.

    ps : savoir où est jean michel est le comique de répétition qui fait passer le goût amer du mauvais film et de la réalité déprimante.

    (1) alors que c’est le lavage des mains du médecin ente 2 patients en vrai. Avant le “médecin” passait de dissection d’un cadavre à un accouchement sans même se laver les mains… ce qui causait par hasard, sans causalité – corrélation ne valant rien – tout plein de problématiques post-partum, aussi bien pour la maman que pour le bébé ; il faisait aussi les malades “normaux” qui ne vivaient pas très bien non plus ce mélange de genre (c’était vraiment des chochottes à l’époque, on voit qu’il zavaient pas le sars-cov2
    Les caractères de dessin ascii en latex (comme pstree)
    Publié par The Troll le 19 05 2021

    Parfois, il vous prend l'envie de copier-coller une sortie d'un terminal sous linux pour faire un cours en latex (pour une formation linux) par exemple la sortie de pstree ou, pour mon cas d'un systemctl list-dependencies, un truc qui donne quelque chose comme çà :

    systemdefault.target
    ● ├─exim4.service
    ● ├─hddtemp.service
    ● ├─slim.service
    ● ├─systemd-update-utmp-runlevel.service
    ● └─multi-user.target
    ●   ├─apache2.service
    
    Mais latex il aime pas du tout ça, mais alors pas du tout, et il vous le fait savoir avec des insultes bien senties qui ressemblent à cela :
    ! Package inputenc Error: Unicode char ● (U+25CF)
    (inputenc)                not set up for use with LaTeX.
    ! Package inputenc Error: Unicode char ├ (U+251C)
    (inputenc)                not set up for use with LaTeX.
    ! Package inputenc Error: Unicode char ─ (U+2500)
    (inputenc)                not set up for use with LaTeX.
    ! Package inputenc Error: Unicode char └ (U+2514)
    (inputenc)                not set up for use with LaTeX.
    ! Package inputenc Error: Unicode char │ (U+2502)
    (inputenc)                not set up for use with LaTeX.
    
    Alors bien entendu vous vous précipitez dans votre moteur favoris, pour trouver une solution et vous tombez sur une pléthore de gens qui vous proposent de les dessiner avec tkiz. Malheureux... c'est pour cela qu'il faut lire les docs, le plus possible. Parce que latex à prévu un package pour le faire tout seul, il suffit d'ajouter dans votre préambule
    
    \usepackage{pmboxdraw} % For lines form from terminal
    \DeclareUnicodeCharacter{25CF}{\textbullet}
    
    
    Et là, il le fait pour vous, sans vous prendre le choux. Vous avez remarqué que j'ai ajouté \DeclareUnicodeCharacter{25CF}{\textbullet} parce que le rond noir ● qui est dans la sortie de systemctl n'est pas dans le dessins ascii des boites.

    J'espère que cela vous fera gagner du temps un jour et que vous trouverez ce billet dans votre moteur de recherche favori.

    Je vous mets en téléchargement la liste des symboles dispo en latex, cela vaut le coup d'y jeter un coup d'oeil : latex_symbols.pdf.

    Le if en latex, c'est simple parfois mais pas tout le temps.
    Publié par The Troll le 20 04 2021

    Oui les p'tits clous, 2 billets en un rien de temps (et j'en ai un troisième sous le coude, mais comme il est 'politique' j'ai la flemme). Donc deuxième billet pour annoncer au monde entier que j'ai résolu un problème que j'avais avec latex, dans une application (on dit appliance ?) de mon cru (ui il y a un R) utilisant latex.

    Pour expliquer simplement, j'ai une macro qui reçoit des arguments, juste que là c'est assez simple. Disons que dans cette macro je teste pour savoir si un argument est vide (ui, ils peuvent être vides, sinon c'est moins drôle). Pour cela j'utilise le package \ifthen comme cela :

    
    \RequirePackage{ifthen}
    
    \RequirePackage{ color, graphicx, fancyhdr}
    \definecolor{t3}{RGB}{85,212,0}
    
    \newcommand*{\truc}[3]{
    Écrit le #1
    % si le 3 n'est pas vide écrit le 3
    \ifthenelse{\equal{#3}{}}{}{\noindent{{\color{t3}\ding{109}}\itshape~ #3} ~\\}
    
    Écrit le #2
    }
    

    Pour le moment tout va bien, la vie est belle et cela fonctionne. SAUF SAUF SAUF que si l'argument en question contient du code latex, la compilation [s|t]e plante avec un log pas forcément facile à comprendre :

    
    ! Incomplete \iffalse; all text was ignored after ligne....
    

    Après avoir bataillé un peu de temps à comprendre (je suis pas un dieu en latex) j'ai finalement utilisé une autre construction du même paquet \ifx:

    
    % vvvv le 3 est là
    \ifx&#3&%
    \else {\begin{small}\vbox{\begin{list}{}{}#3 ~\end{list}}\end{small}}
    

    Et là roulement de tambour cela compile et fait ce qu'il faut comme il faut où il faut. Je suis joie.

    Manifestation contre le totalitarisme sanitaire
    Publié par The Troll le 19 04 2021

    Ce samedi 17 avril nous étions en manifestation à Compiègne pour la traditionnelle manif du samedi contre les mesures liberticides de ce gouverne ment incapable de prendre soin de sa population. Juste bon à gazer, éborgner, violenter et pressurer. Faible avec les forts et fort avec les faibles.

    Regroupons nous pour lutter contre les khmers blancs.

    Il faut s'unir pour décrasser nos cerveaux de cette propagande mortifère et mensongère qui ne semble servir qu'à être une sorte de contre-insurrection d'une population excédée par du foutage de gueule version 100 000. Le 0,1% vampirise le peu qui reste au détriment de la population et de la santé publique avec l'aide de mass-média vendues et aux ordres et d'une palanquée d'idiots utiles qui ont pris l'habitude de croire tout ce qu'il se dit dans 'le poste'. Il y a bien entendu une petite cohorte de corrompus qui alimente la machine à tuer, mais ils sont bien identifiés. Leur sort se réglera en son temps.

    Nouvelles options de config pour apache
    Publié par The Troll le 16 04 2021

    au détour d'un post mastodon, j'ai découvert de nouveaux headers 'à la mode'.

    Le point de départ est la nouvelle technique marketing google, la cohorte. On ne vous dépose plus de cookies,(enfin, plus seulement) de traceurs, mais on vous score dans une "cohorte" qui a le même comportement, comme un troupeau. De ce que j'ai cru comprendre cela ne concerne que les utilisateurs chrome. Mais qui peut utiliser chrome ? mystère.

    Donc il y a un nouveau header que l'on peut ajouter à sa config, (apache pour moi) pour dire au navigateur pas de cohorte pour ce site:

    Header always set Permissions-Policy: interest-cohort=()

    Vous pouvez le mettre dans votre httpd.conf (du coup valide pour toute les hôtes virtuels.

    Comme j'étais parti dans le délire, j'ai 'hardener' (un truc à la mode) mon serveur, avec tout pleins de directives qui sont bonnes :

    • Pour éviter de se faire iframer (utiliser nos données dans une iframe) : Header always set X-Frame-Options "SAMEORIGIN"
    • Pour ne pas envoyer de referer (ne pas dire d'où on vient) lorsque l'on suit un lien pointant vers un autre site. Ici je le garde pour les liens intra-site. : Header set Referrer-Policy "same-origin"
    • Pour empêcher les navigateurs de charger des assets d'un autre site (par exemple une feuille de style personnalisé : Header always set X-Xss-Protection "1"
    • Pour empêcher les navigateurs de charger des assets d'un autre site, les 2 valeurs self (pour votre site) et unsafe-inline (si vous utiliser des feuilles de style ou des scripts inlinés dans les pages) : Header always set Content-Security-Policy "default-src 'self' 'unsafe-inline';
    • Pour empêcher les navigateurs de sniffer sans se fier aux headers déclarés (cela permet d'éviter qu'un utilisateurs upload un fichier qui serait mal interprété) : Header always set X-Content-Type-Options "nosniff"
    Session Bricolage
    Publié par The Troll le 14 02 2021

    Alors cela fait longtemps que je n'avais pas publié un truc. Mais je ne ressentais pas le besoin de faire une thérapie miroir en me parlant à travers mon blog. Et puis la majorité des gens sont d'accord avec ce qui se passe, défendent la politique du gouvernement, accusent les gens de pas respecter comme il faut les mesures barrières (je devrais me marrer, mais cela me déprime en fait) et que l'épidémie continue c'est de la faute des autres et pas du gvt qui interdit de soigner (parce que rien ne marche sauf le vaccin bien entendu)...

    Je vous livre un scoop, on va s’expatrier en finlande, la mesure qui a fait déborder le vase est l'interdiction de l'instruction au sein de la famille avec une école chaque jour toujours plus déplorable et ignominieuse et bien entendu il n'est pas question de l'améliorer pour donner aux gens la volonté d'y mettre leurs enfants, mais supprimer la possibilité de l'éviter. Le truc le plus rigolo étant que l'on va en finlande surtout pour y mettre nos enfants à l'école (alors que là bas, l'instruction dans la famille est autorisée, comme quoi...). Comme tous les partis politiques et la grande majorité de la population sont pour rapper cette liberté, il n'y a aucun espoir à attendre.

    Mais ce n'est pas pour parler de cela, je livre ici mon futur bricolage re-scoop : je ne sais pas si le mot existe, mais ce sera un truc aquaponie : une association aquarium et plantation. la partie plantation filtrant l'eau des poissons et les poissons fournissant au moins une partie des nutriments des plantes. Normalement le concept veut que l'on mange les poissons au fur et à mesure... mais comme à la maison la jeune génération rêve d'un aquarium, on y mettra des poissons d'ornements. Et comme je suis un thug, je vais tenter de le faire "autonome", c'est à dire sur panneau solaire + batterie de récup avec une gestion à base d'arduino. Qui dit solaire, dit pas de chauffage et donc poisson d'eau froide. Parce que comme chez nous il fait plutôt froid en hiver, je pense que le chauffage consommerait pas loin de 100 Wh. Si on projette à 12 heures sans vrai soleil (à ternir sur batterie) donc à la louche 1kwH soit en 12v, de tête un truc comme 80 ampères. Ce qui implique une batterie de récup de 400 ampères (pour ne drainer que 20% max) et peut être 300 ou 400 w de panneaux solaires (pour assurer la journée ET remplir la batterie).... ces calculs de tête m'ont fait me tourner vers des poissons qui vont résister à l'eau froide. y'a pas de raisons qu'on caille et que ce soit tropique chez eux. ! ! na

    le tout avec le plus de truc de récup. enfin...

    Ces derniers jours c'était préparation de l'espace de plantation avec une gouttière de récup. Coupée à la dimension pour l'aquarium et avec des 'trous' de plantation. J'ai utilisé une scie à bois assez fine pour couper la gouttière, mais il eut fallu plutôt une scie à métaux qui arrache moins. Pour faire les trous de plantation, j'ai utilisé une scie cloche (celle qui me servait pour faire les trous dans les plaques de placo et y poser les prises et interrupteurs) elle était de la bonne taille. Par contre c'est compliqué à faire et trouver le coup de main parce que le pvc de la gouttière à la sale manie de vite s'éclater. La bonne nouvelle est qu'en collant les fissures faites au perçage avec de la colle cyanolite (ne pas respirer), cela semble faire fondre le pvc et donc régler en même temps le souci d’étanchéité. Mais je dois avouer que je ne prendrais pas le risque de le faire sous la ligne de flottaison. Voila pour aujourd'hui avec une petite photo de l'état d'avancement.

    Préparation de la zone de plantation

    On peut voir l'état d'avancement des 3 étapes. Petite astuces de la bûche à glisser dans le tuyau pour le percer plus facilement sans qu'elle ne s'écrase.

    au prochain épisode : le circuit d'eau… avec une belle surprise ;-)

    À un moment donné il faut assumer ce que l'on professe.
    Publié par The Troll le 19 09 2020

    Comme je suis bannis de poster sur le truc poubelle qui se définit comme un espace de défense intellectuelle (les crises point fr). Peut être est-ce que l'intellectuel y est interdit ? ca semble correspondre. Et que une fois de plus ils agitent l'alarmisme (puisque leur deuxième vague de il y a 6 mois n'arrive toujours pas) faisons peur avec autre chose, ils parlent des séquelles à long terme. Ce que je trouve intéressant en fait, je voulais ajouter à la discussion, mais je suis pas assez corporate pour participer à leur entre soi.

    donc je pose la question ici

    Moi j'aimerais une étude rétrospective entre ceux qui ont été soignée par le charlatan marseillais, dès qu'ils étaient testé positifs et ceux qu'on a laissé faire la maladie chez eux et qui n'en sont pas mort, pour savoir s'il y a une différence significative sur les séquelles à long terme.

    Si on trouve moins de cas chez le marseillais, on pourra ajouter à l'incompétence des politiques et celle des élites, celle de l'ensemble du corps médical qui disait qu'il n'y avait pas de traitement (sauf le doliprane et le rivotril pour les vieux)

    Parce que si on trouve moins de cas aux gens traités, ces personnes néfastes ont professé (et repris à d'autres endroit) qu'on ne pouvait pas traiter les gens et sont donc complices des séquelles à long terme des gens qui ne se sont pas fait soigner.

    une histoire de cyclimes
    Publié par The Troll le 17 09 2020

    Cela fait longtemps que je n'ai pas écrit.

    En fait j'avais écrit une longue publication à propos de les-crises.fr qui fait de la propagande et supprime les commentaires qui montrent qu'ils racontent n'importe quoi, mais avec le recul cela ne vaut même pas la peine de se pencher sur leur cas, qu'ils disparaissent dans les chiottes de l'histoire.

    J'ai bien conscience de précher dans le désert, bien que je ne sois pas jean baptiste, mais c'est une forme de thérapie gratuite (si on ne tiens pas compte de l'hébergement - car j'héberge et pas sur du gratuit) et aujourd'hui dans notre monde marchand, pourquoi pas.

    Donc, pour revenir à nos moutonssss, je zonais sut le nain ternet, et plus particulièrement sur linuxfr.org. Bon effectivement, je développe une certaine forme de masochisme à aller traîner mes guêtres en ces lieux si toxiques. Mais chacun ses pathologies. Donc je tombe (et après coup, c'est pas neutre) sur un journal de chouineurs parlant de cyclimse et de voitures. Et, comme à chaque fois, on a le classique le cycliste c'est le moins protégé et donc tous les autres usagers doivent faire attention parce que c'est le plus fragile.

    Dans l'absolu, je suis 10 000% d'accord. Cela rejoint mon coté parentalité positive, école à la maison, refus de l'adultisme, enfin que ceux qui comprennent comprennent.

    MAIS, et c'est là que le point est intéressant, c'est que ce sont les mêmes personnes qui expliquent doctement et avec aplomb que ceux qui sont en difficulté dans la société doivent se sortir les doigts de là et prendre sur eux pour avancer dans un monde concurrentiel.

    Moi ce que je comprends de la chose, c'est que la notion de forts et faibles est vue uniquement au travers de leur petit primse (c'est pour faire la rime avec cyclimse) : on doit faire attention à eux parce que ce sont des faibles cyclistes, mais la société ne doit pas faire attention aux faibles économiques qui sont quand même responsables de leur état.

    si j'étais un enfoiré, je dirais que s'il en crève un peu de cette engeance, c'est une forme d’équilibre cosmique. mais je ne suis pas un enfoirée... enfin... si je le suis.

    Si vous êtes constipés, vous pouvez aller lire là https://linuxfr.org/users/anonyme/journaux/accidentologie-securite-routiere-et-cyclisme - non ce n'est pas un lien clickable.

    petit ps (nan pas le truc qui veut se raire passer de gauche) pour l'exemple ...
    =======================================================================
    voila un commentaire refusé sur les-crises.fr pour une raison cryptique

    Sans vouloir faire des châteaux en espagne sur une comète, on peut décrier les comparaisons france/allemagne, qu'ils sont moins 'bons' que nous, mais ils ont plusieurs ordres de grandeurs moins de morts que nous. Donc l'attitude la plus humble est de fermer sa bouche et de tenter de passer entre les gouttes.

    Parce que la doxa de berruyer est qu'il n'y a pas de traitement, que raoult est un charlatan dangereux. Mais il a la mortalité mondiale la plus faible. Donc soit les stats c'est de la merde, soit son hypothèse c'est pas jobard. Dans les 2 cas, il devrait revoir sa copie.
    S'enfermer entre amis
    Publié par The Troll le 08 08 2020

    Cela faisait longtemps que j'étais coi, la canicule, le confinement, l'été, la procrastination... un peu de tout cela.

    Et puis je me sens obligé de publier à nouveau pour dénoncer grave. Le conformisme communautaire. C'est un bien grand mot savant (probablement faux d'ailleurs) qui en fait veut dire que sur les rézos sociaux (probablement comme dans la vraie vie, mais en plus rapide) s’agrègent des personnes qui pensent la même chose poussant dehors les déviants pour ne délivrer que l'information acceptée comme vraie.

    Bien entendu je ne parle pas de platistes, ou de ceux lutant contre le complot reptilien, parce qu'il s'agit de choses fausses, scientifiquement démontrées : la terre est ronde et nos dirigeants ne sont pas des reptiliens mais des cons malfaisants, bien humains et sélectionnés avec amour. Dans le cas de situations ou il n'y a pas de vérité officielle vraie et/ou la science n'a pas tranché définitivement se montent des 'sectes' qui défendent leurs vérités contre le reste du monde.

    Je vais prendre 2 exemples :

    Le premier sur le covid 19 et le site les-crises.fr

    Ils défendent depuis le début que la crise est super grave, qu'il n'y a pas de traitement, que les mesures gouvernementales sont adaptées, que l'épidémie peut reprendre (et d'ailleurs qu'elle reprend) et que les masques partout sont salvateurs. Je suis presque persuadé qu'ils soutiendraient un reconfinement puisque affirmant qu'il a marché parfaitement et que les pays qui n'ont pas confiné et qui n'ont pas plus de morts qu'ailleurs sont des pays spéciaux et que chez nous cela ne marcherait pas.

    Ils ont le droit de défendre cette position. on a le droit d'en défendre une autre. Oui, mais pas chez eux. Il y a une modération agressive qui est passée de "on supprime ce qui est insultant, malveillant illégal" à "on supprime ce qui ne nous convient pas". On montre une courbe de cas qui augmentent ? paff supprimés les commentaires qui argumentent que plus on test et plus on va en trouver, statistiquement mais que cela ne veut pas dire qu'il y a plus de cas. Il n'y a pas de traitements ? paff supprimés les commentaires donnant les chiffres de l'IHU de marseille qui montrent que le traitement dont on ne doit pas dire le nom empêche les gens de mourir. On parle de science, paff supprimées les commentaires qui rappellent qu'ils encensaient les études frauduleuses du lancet et du bmjm.

    Il y a une petite poignée de modérateurs, adoubés pour être bien conforme (comme en politique) qui sabrent comme des samouraïs pour que ne dépassent une tête et le reste des lecteurs qui sont élevés dans la croyance locale élevée en foi (comme dans une secte) puisqu'on ne leur présente pas des idées alternatives. dès que l'on ne peut pas répondre à un commentaire, on le supprime. Je veux bien comprendre que si c'était une idée de robert inconnu se serait acceptable mais traiter une sommité internationale comme si c'était de la merde, qui plus est par des gens qui ne sont rien, qui n'ont rien fait, rien découvert, rien publié c'est risible. Ce qui est dommage c'est qu'en formatant un public, ils contribuent à tuer des gens, les 25 000 morts supplémentaires du covid, ils ont permis cette situation en mentant à leurs lecteurs puisqu'ils affirment qu'il n'y avait aucune autre solution.

    Un article de france-soir qui pourrait expliquer ce genre de délire : Le délire collectif de la covid-19

    Une fois que le germe du délire a imperceptiblement envahi une part significative d’un groupe - dans le cas présent des dirigeants politiques et des responsables de média, puis les journalistes - il va acquérir rapidement la capacité de contaminer une proportion toujours plus grande de personnes. Le délire fait tâche d’huile. Rapidement on va voir apparaitre dans le groupe concerné des symptômes de délire : des troubles de la logique la plus élémentaire à l’origine d’incohérences et d’absurdités, des perturbations de capacités cognitives, une imprévisibilité des comportements et des décisions, la présence de nombreux paradoxes, de l’irrationalité, une atteinte au bon sens tandis que l’intelligence recule, la peur affectant la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement dans le groupe, dont la taille s’accroit si la thématique du délire ne concerne pas que le groupe d’origine mais une population plus large. Ce qui est le cas dans une épidémie infectieuse.

    Le second sur un logiciel de gestion d'entreprise et le site linuxfr.org

    Tout est parti d'un journal d'une personne connaissant un commerçant utilisant l'erp open source odoo. je connais bien parce que je l'utilisais aussi. enfin, pour être plus exact j'utilisais un logiciel qui est devenu tiny-erp puis open-erp puis odoo au fil des années. Et j'ai abandonné odoo, car il me semblait qu'il était devenu autre chose, plus compliqué pour faire les choses simples, effectivement plus beau, avec plus de fonctionnalités, mais qui ne me correspondaient plus. Je passe sous silence le changement de nom en oo pour faire mode (ce n'est pas un bon signe). En revanche je ne passe pas sous silence l'impossibilité de migrer en version supérieure car les scripts ne sont pas fournis si on n'a pas une version payante. C'est un modèle économique. Mais je ne suis pas la cible. J'ai donc migré vers tryton, qui est un fork communautaire de open-erp.

    Pour en revenir à nos moutons la personne exposait la situation d'un commerçant qui payait 2000 euros par an pour utiliser ce fameux logiciel sur leur serveur et qui cherchait une autre solution, car la crise aidant il cherche à faire des économies. Et là la grande majorité des commentaires expliquaient que 2000 c'est pas cher, que s’il voulait administrer un serveur, ça prend du temps, des connaissances, les sauvegardes, les mise à jour... blablabla... que libre (en fait open source et pas libre) ça veut pas dire gratuit blablabla… donc des gens soi-disant pro-libre viennent lui expliquer que ces 2000 euros c'est rien. Probablement à un commerçant pour lequel cela représente peut-être 2 ou 3 mois de salaires. Le fin du fin le yaka en chef qui vient expliquer que s'il ne gagne pas sa vie, il aka devenir salarié. Dans un pays avec 6 millions de chômeur et une explosion post-covid à venir, j'ai l'impression d'entendre du macron dans le texte : des gens complètement à l'ouest, déconnectés de la réalité sociale d'une grande partie de la population. Pas étonnant que des gens comme macron arrivent à se faire élire et probablement ré-élire.

    Le pire du pire c'est que je suis intimement persuadé que s'il utilisait un logiciel propriétaire type saap pour le même montant annuel, on se bousculerait pour lui trouver des alternatives sans lui expliquer que c'est pas si cher que cela blablabla... qu'il devrait augmenter son chiffre. Mais comme c'est open source c'est le bien et il faut rester.

    C'est juste déprimant

    Encore un cadeau du ciel, une histoire de rézosocio
    Publié par The Troll le 16 05 2020

    Pour la fine bouche, encore une petite vidéo éclairante de notre société.

    Il est question de nabila, de brizite et de PEB

    Une société dévoyée
    Publié par The Troll le 15 05 2020

    Lorsque les gens ne savent pas quel est leur rôle et qu'ils jouent un rôle différent de ce qu'ils doivent jouer tout part en cahouette (pour ne pas dire en couilles). Prenons quelques exemples :

    • Le mécanicien qui se met à t'expliquer qu'il ne faut pas que tu gardes cette voiture au lieu de réparer ou t'expliquer ce qu'il va falloir faire dessus à brève ou moyenne échéance.
    • Le développeur qui ne répond pas à ton problème mais t'impose un outil particulier.
    • Le réparateur de pc qui te dis que ton ordinateur est mort pour t'en vendre un nouveau alors qu'une réinstallation propre le remettrait sur pied, comme en 14.

    Cela est tellement devenu une habitude dans notre société que l'on trouve presque cela normal. Faut faire tourner le commerce. comme dirait l'autre con. Il ne reste qu'à apprendre par soi même pour ne plus être tributaire des arnaqueurs. C'est devenu la clé : devoir apprendre par soi même pour éviter de se faire avoir, on ne peut plus faire confiance à personne. C'est d’autant plus grave lorsque l'on parle de santé et de médecine.

    je vais prendre quelques exemples.

    • Ici : etunpeudeneurologie.blogspot.com/2020/05/les-troubles-de-limpulsivite-les.html nous avons un médecin (ou un chercheur on arrive difficilement à déterminer) qui dit textuellement "Pour certaines personnes la médecine se résume à un schéma à trois étapes : le patient est malade -> le médecin fait des trucs -> le patient est guéri. Heureusement, à part à l'institut hospitalo-universitaire de Marseille ou dans les cabinets d'homéopathie, ils sont peu nombreux." Le mec assume (et écrit) que le rôle de la médecine n'est pas de faire des trucs pour te guérir. En plus il se permet de se foutre de la gueule de Raoult qui avait l'outrecuidance de guérir le covid19 qu'on nous présentait ailleurs comme le cygne noir qui allait tous nous tuer. Effectivement 35 000 personnes sont mortes en france, mais surtout parce qu'on ne les soignait pas.

      Et l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris qui refusait de soigner les gens comme à marseille avec un vieux médoc connu et plutôt inoffensif faisait tout un tas d'études sur des médocs tout neufs et très chers au cas ou on arriverait à les fourguer. Une fois que toutes ces études ont montré ce qu'elle devaient montrer : ca marche pas. Après 35 000 morts, ils vont tenter le protocole Raoult sur 600 soignants. Oui vous avez compris la même chose. Après avoir, pendant 3 mois, conspué Raoult sur tous les toits ils vont appliquer son protocole. Dommage pour ceux qui ont crevé en pensant qu'on ne pouvait pas les soigner et que le plaquenil allait les tuer plus vite.

    • là : sylvainfevre.blogspot.com/2020/05/11-mai-2020-de-d-comme.html c'est sûr que c'est un médecin. Lui, il se permet d'affirmer que Raoult aurait poussé le Makhon à déconfiner, allant contre le conseil scientifique. Je rappelle que le conseil scientifique tentait tout ce qu'il pouvait pour refourguer Remdesivir poussant à laisser crever la gueule ouverte 35 000 personnes. Donc en fait ce médecin derrière ces pages se range du coté des gens qui ont laissé crever 35 000 personnes au nom de la science. Pourquoi il en est arrivé à cela, car je suis persuadé qu'il avait une vraie vocation de soin au départ.

      Mais il fait maintenant confiance aux mauvaises personnes. Quelques mafieux lui disent que le plaquenil va tuer tout le monde à cause de la torsade de pointe. alors qu'il en a prescrit probablement des tonnes pendant sa carrière. Et la miraculeusement il le croit. A tout zarard un médecin qui défend le confinement (qui ne marche pas, tout le monde le sait) comme au 18ème siècle alors qu'un autre médecin lui soigne les gens... Ca fait un peu peur. Mais vous vous souvenez celui juste au dessus qui explique que le rôle du médecin n'est pas de faire un truc pour que les gens soient guéris. On a trouvé une secte.

    • Enfin je vais terminer par là : docteurdu16.blogspot.com/2020/05/covid-19-etude-sur-le-port-des-masques.html et là pour toute son œuvre. Vous pouvez lire tous ses derniers billets pour voir s'ériger le paternalisme médical à hautes doses. Bien entendu, en bon petit soldat bien dressé, il défend avec une certaine bonhommie le dogme que le covid est le cygne noir qui va tous nous tuer, que le plaquenil ca ne peut pas marcher parce qu'il n'y avait pas de groupe de contrôle (on ne donne rien aux gens et on compte combien meurent de plus que ceux que l'on soignent. oui oui, vous avez bien compris on doit laisser crever des gens pour être certain que le médicament soigne vraiment). Mais on a l'habitude des médecins que cela ne dérange pas de laisser crever les gens. Une communauté ferait la même chose, on les enfermerait comme dérive sectaire.

    Maintenant imaginons que vous attrapez le corona, vous perso, vous tenterez le plaquenil ou attendrez la détresse respiratoire ? Vous faites encore confiance en votre médecin ?

    Lorsque l'on ne peut pas répondre sous un article (ou que la réponse est modéré)
    Publié par The Troll le 15 05 2020

    Je lis régulièrement le blog d'un neurologue car ses articles sont toujours passionnant et puis, covid oblige, au détour du dernier de ces articles quelques tacles qui m'ont fait réagir

    "Pour certaines personnes la médecine se résume à un schéma à trois étapes : le patient est malade -> le médecin fait des trucs -> le patient est guéri. Heureusement, à part à l'institut hospitalo-universitaire de Marseille ou dans les cabinets d'homéopathie, ils sont peu nombreux.

    Le billet en question est là etunpeudeneurologie.blogspot.com/2020/05/les-troubles-de-limpulsivite-les.html, car à part cela il est intéressant à lire

    Je voulais donc poster une réponse qui a du disparaître, soit par magie de l'internet soit parce qu'elle était jugée trop peu intéressante. Mais comme j'ai passé du temps à l'écrire je la reposte ici.

    Commentaire non validé

    Bonsoir,

    Merci pour vos articles qui sont toujours lumineux (même si parfois tortueux - il faut se concentrer pour suivre). Celui-ci montre parfaitement les dérives scientistes de la médecine.

    D'un coté vous prenez le cas d'un dysfonctionnement du cerveau (pour résumer à la tronçonneuse) et dont les causes sont compliquées à mettre en lumières, dont les traitements sont complexes, suivant les doses, les patients, les prises, alors qu'il faut un temps long pour ajuster et comprendre lorsque l'on part de zéro. On peut estimer que la temporalité est l'année (ou plutôt la dizaine d'année). Temps long dont on dispose parce que le malade, même s'il meurt précocement, n'est pas en détresse vitale. Et surtout que la patientèle (le marché) se renouvelle (les maladies de la dégénérescence touchent un nombre régulier de vieux).

    De plus il faut équilibrer entre une personne apathique et une personne décomplexée : les deux sont vivantes et c'est plus le regard que la société et le médecin (sans décider d'un ordre) portent sur elle qui est un soucis, plus que le comportement en lui même (hors comportements délictueux). La médecine doit-elle traiter les joueurs compulsifs ou les timides ? les introvertis ou les priapes ? les hommes voulant mettre des jupes ou les femmes se sentant hommes ? La médecine se doit-elle de décider qui est malade, ce qu'est la norme, ce qu'est l'acceptable et le comportement conforme ?

    Je rappelle a tout zazard que la médecine que vous défendez, celle avec toutes les études scientifiques longues et savantes, à vendu, pour le malheur des patients, des anti-alzeihmer qui faisaient plus de mal que de bien (raccourcissant la vie, pour des gains pas évident à démontrer). Et sauf mauvaises informations de ma part, ce n'est pas un complot des homéopathes qui les proposait, ni l'ihu de marseille, mais étaient promues avec des vraies publication (!!!) relues par des pairs (!!!) et publiées dans des revus internationales de premiers plans (!!!!!).

    De l'autre coté, en début d'article, accroche un peu facile, quelques tacles potaches sur l'IHU de marseille et les homéopathes. Tacles d'autant plus facile qu'il suffit de les dire et pas besoin de les démontrer, s'appuyant sur un lectorat gagné à la cause, le lectorat de la molécule miracle, nourri et parfois gavé par l'industrie qui propose la molécule miracle qui sera le poison dans 10 ans. Mais qui proposera alors une nouvelle molécule miracle.. pour 10 ans.

    Je vais juste illustrer avec 2 exemples dans la droite ligne de votre accroche.

    Prenons un patient lambda qui consulte parce qu'il a de mal à s'endormir régulièrement (mais pas tout le temps). Il n'est pas capable de savoir de quoi cela peut venir. Qu'il n'arrive pas à déterminer. qu'il a tenté d’arrêter les écrans, de lire, de ne pas lire, de boire une tisane ou pas... et qu'il arrive à s'endormir facilement lorsqu'il prend des granules de cofea. Mais que son ou sa conjointe lui a expliqué que l'homéopathie c'est de la merde, que cela ne marche pas et qu'il faudrait voir un médecin. Vous lui prescririez une molécule (qui a __obligatoirement__ des effets indésirables) en lieu et place de ses billes de sucre ?

    Autre cas plus compliqué : un patient arrive avec des symptômes du covid. Vous avez de la chance de pouvoir le tester et d'avoir le résultat rapidement. il est positif. Il a moins de 70 ans, n'est pas un sportif, mais est non fumeur. quel est le cheminement thérapeutique.

    1. Vous le renvoyez a'ch maison en lui demandant de venir s'il commence à avoir l'impression d'avoir su mal à respirer pour lui donner du plaquenil ?
    2. Vous le renvoyez chez lui en lui demandant d'attendre d'être en détresse respiratoire et d'appeler le samu. Problème réglé c'est un autre qui devra gérer.
    3. Vous lui expliquer que le test est un faux positif et qu'en fait avec un peu de doliprane tout ira bien ?

    Enfin sur un autre sujet, les études plus pointues commencent à mettre en difficulté la théorie (parce que ce n'est pas une vérité) de la dose qui fait le poison, avec les découvertes sur les faibles doses (molécules et radiations).

    J'en profite pour vous faire part d'une de mes lectures (que je ne peux retrouver, mais je suis persuadé que vous ne pouvez pas ne pas en avoir entendu parlé ou que vous avec les capacité de retomber rapidement dessus) qui montrait que la prise de paracétamol (pour inhiber le circuit de la douleur) [c'est plus de tracto-pelle que de la chirurgie comme explication] inhibait également le circuit de l'empathie. ce que nous avions remarqué (avant de l'avoir lu) ayant été confronté aux problématiques de gestion de la douleur pendant le maternage et les difficultés rencontrées lors de la prise de paracétamol.

    Non ce n'est pas un fake, et oui c'est le dérangé qui nous gouverne.
    Publié par The Troll le 07 05 2020

    Pour la fine bouche, une petite vidéo de notre enfansident.

    Il est question de Robinson, naufrage, jambon-fromage, miracle. Puis de tigre qu'il faut enfourcher

    Les glands au pouvoir ça construit nos chaînes
    Publié par The Troll le 03 05 2020

    Le web bruisse du communiqué "bas les masques" ou divers ordres médicaux s'en prennent aux Grandes et Moyennes Surfaces qui vont vendre des masques alors que eux en manquent cruellement.

    Sur cette question des masques qui vont être vendus par les GMS. Je trouve que ce contre-feu mené par les ordres aux ordres, et non par les soignants eux même, pose cruellement la question intéressante :

    Comment cela se fait-ce qu'eux arrivent à commander des masques et que les cadres de la start-up nation n'y arrivent pas ? On peut le mettre en parallèle avec tous les témoignages des pharmaciens qui prêchaient dans le désert de l’indifférence affirmant qu'ils pouvaient en commander et en recevoir mais qu'on leur interdisait d'en vendre ou même d'en donner.

    C'est assez troublant ces deux droites parallèles qui finissent par se rencontrer. Comment un état montre qu'il n'arrive pas à commander des masques ? qu'il n'arrive pas à mettre en place une filière dans l'urgence (3 mois quand même) pour en fabriquer ? que des particuliers arrivent à en coudre en étant confiné, que des makers arrivent à en imprimer avec des imprimantes 3D (en étant aussi confiné) et que ces glands au pouvoir n'arrivent à rien ?

    Il n'y a que 2 solutions :

    1. ils sont profondément incapables (politiquement on le savait déjà) mais économiquement également. En 3 mois ils n'ont pas été capables de trouver une solution simple : importer/fabriquer des masques, préférant distribuer des sacs poubelles. ! ! ! Ce serait assez grave en soi.
    2. Ils n'ont pas voulu prendre les mesures, se moquant des implications mortelles pour les soignants et des premiers de corvées exposés à la maladie et à la mort possible. Puisqu'on refuse de leur donner un traitement sous prétexte qu'il n'y a pas d'étude dessus (une étude sérieuse sur les masques ?) Préférant économiser, derrière leurs tableurs chaque masque coûte, chaque mort est un dégraissage qui pourra être remplacé par un des 10 millions de chômeurs et mal employés. Ce serait encore plus grave.
    • Je ne veux pas penser à la solution alternative qui voudrait que connaissant le climat insurrectionnel existant et ayant peur de ce qui pourrait arriver ils préfèrent une bonne crise bien grave pour faire taire tout le monde et autoriser une société liberticide leur donnant le pouvoir d'enfermer la contestation le temps qu'elle s'essouffle.

    Enfin sur le fait en lui même. Si l'on est déconfiné partiellement dans 10 jours, mais qu'il faut un masque sous peine d’amendes : il faut des masques pour 20 millions de personnes (soit au moins 200 millions de masques). Qui va les fournir ? l'hôpital ? les recettes des impôts ? il ne reste que les GMS, donc ils doivent en commander pour pouvoir les vendre. Et ils devront en vendre puisque cela sera obligatoire.

    les ordres aux ordres se seraient moins ridiculisés, de mon petit point de vue de confiné (en un seul mot), en se prononçant bien plus tôt sur la gestion de cette crise par cette armée mexicaine faisant office d'exécutif que sur la mise en musique de la partition qui a été créée.

    Lorsqu'il suffit de dire maladie du Nobel
    Publié par The Troll le 20 04 2020

    Il y a un moment ou vous avez l'impression d'avoir touché le fond, d'être dans un monde parallèle ou l'intelligence que vous avez développée (inférence, induction, déduction), se heurte au devoir de conformité que l'école vous a transmis. Lorsqu'au détour d'une expérience personnelle, le voile se déchire et vous commencez à lire en dehors des clous, à vous intéresser à ce que l'école ne vous a pas appris. Lorsque vous expérimentez par vous même ce que l'on vous apprend comme impossible, il devient impossible de faire comme de si.

    je ne vais pas faire un laïus sur les vaccinations ou l'homéopathie parce que je ne veux pas perdre mon temps et le vôtre : on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif, il y a pour ceux qui veulent dans les publications passées assez de points d'entré pour prendre un chemin de traverse. Je ne vais pas non plus documenter les méfaits du système actuel qui se dit scientifique et qui postule que cette qualité se suffit à elle même. Je pointerais juste sur ce billet d'un médecin sylvainfevre.blogspot.com/2014/10/juste-apres-le-ramassage-de-patates.html qui montre comment notre "science" à tué 15 000 bébés en 15 ans, et que tout le monde s'en cogne parce qu'ils sont morts scientifiquement. Si c’était une 'secte' qui refusait un traitement, ce qui aurait fait 10 morts ce serait enseigné dans les écoles.

    Je veux juste montrer comment cela est possible. Je vais prendre l'exemple du Pr Montagnier, nobel de médecine pour ses découvertes sur le sida. Comme c'est un chercheur, son travail est de faire des conjectures. Sa première erreur fut de reproduire devant témoins les expériences de bevenistes. Il prend un molécule, la dilue et la dynamise, puis avec un micro à 2 balles il 'enregistre' les 'ondes magnétiques' les envoie à un autre laboratoire à des milliers de kilomètres. Ce labo fait écouter à de l'eau cette bande son, puis fait une recherche pcr (??) sur l'eau qui a écouté et retrouve 99.9% de l'adn (??) de la molécule originale.

    Déjà il a commencé à déranger, ou être dérangé suivant où on se place. Si nous étions dans de la science (Popper) il suffisait à un labo de recommencer et montrer que cela ne marche pas c'est la manière de faire. Mais il a été décidé de dire qu'il était devenu vieux et sénile. Imaginez un instant : vous prenez un médicament lambda : vous le mélangez, diluez, dynamisez dans de l'eau et vous faite un fichier audio HQ, n'importe qui pourrait à partir de ce fichier audio "recréer" de l'eau qui aurait les même propriétés que le médicament en question. Imaginez un peu le bouleversement mondiale. (big pharma c'est 1 000 milliards de $). donc on a réfuté et traîné dans la boue ce bonhomme, en ayant juste à dire qu'il était un crétin. assez facile non ? oui et non... Mais attendons la suite.

    En 2017, il commence à dire qu'il pourrait y avoir un lien entre vaccin et autisme (puis entre vaccins et mort subit du nourisson) et là, la machine se met véritablement en route. Avant l'homéopathie était encore acceptée, donc difficile de l'abattre mais avec les vaccins, c'est LE sujet auquel il ne faut pas toucher. Donc la machine se met en branle, des "scientifiques" publient un tribune pour faire contre feux contre cet obscure obscurantiste. Mais ce n'est pas suffisant, il faut que cela infuse dans la société civile. Et au même moment, une page wikipedia est créé que s'appelerio Maladie_du_Nobel. Cette somme de connaissance (de la recherche google sans grande lectures ni réflexion : étude france = mémoire + conformisme) fournit la LISTE des prix nobel touchés (on s'attendrait à quelques dizaines pour en faire une maladie) se résume à 2, dont Montagnier. Pile une page en même temps que la polémique anti-montagnier. On le dirait au gens il ne le croiraient pas. Ce qui est le plus intéressant est que l'auteure de cette page écrit sur tout et rien, de jason mercier au passepoil, des affinités au béton lunaire.

    Quelle est la probabilité que cela arrive en même temps que le contre-feux contre montagnier, que montagnier représente 50% du contenu et que ce soit indépendant ? Bon si on regarde de près, c'est un truc popularisé par un oncologue. Oncologie qui a avec la science un rapport pour le moins trouble, il suffit de regarder les protocoles en oncologie pour bien comprendre à quoi on a affaire, mais c'est une autre question. c'était quoi la cabale déjà ?

    je donne à lire la grande réflexion sur les causes probables, de cette probable maladies :

    Le phénomène de la maladie du Nobel est principalement dû au fait que les personnes récompensées sont des champions d'un domaine très spécialisé, voire restreint, et que leur visibilité auprès du grand public est largement et brusquement accrue à la suite de la réception du prix.

    D'une part, la personne nobélisée peut imaginer, après la récompense, que toutes ses idées sont autant justifiées ou aussi révolutionnaires que celle qui lui a valu le prix. Le manque d'inhibition l'amène alors à exprimer des opinions, raisonnables ou complotistes, de manière plus ouverte.

    D'autre part, il est possible que les personnes nobélisées soient plus sujettes à avoir des idées folles du fait que, pour recevoir un Nobel, il est nécessaire d'avoir un mode de réflexion particulier permettant d'accéder à des découvertes importantes.

    Imaginez le niveau et mettez le en regard des gens qui émettent un doute sur une étude parce qu'il n'y a pas assez de personne ou qu'on ne sait pas comment sont choisi les personnes : des suppositions que Robert avec 4 ricards à 18h45 pourrait dire. Le pire étant que cela vient de personne qui n'ont rien fait de probant qui crachent sur les autres, sans ne rien prouver : il suffit de dire.

    PS : alors qu'il suffirait d'une étude scientifique avec un protocole pour montrer que cette maladie existait ailleurs que dans la tête de ceux qui en parlent. et je parle pas de la maladie des présidents qui font des conneries dès qu'ils sont au pouvoir ou la maladie des modérateurs de wikipedia qui ont l'impression d'avoir pris 20 points de QI parce qu'ils ont le droit de sabrer dans les écrits des autres. Mais c'est un autre sujet.

    Ajout du 21 Avril

    J'ajoute le lien ci-dessous, pour mettre en perspective les critiques des travaux de montagnier par un péquin dont on ne connaît que le pseudo avec un descriptif plus précis de ce qu'il dit. Il est facile de discréditer un propos en sortant un mot de son contexte (téléportation par exemple), alors que ce ne serait que l'application des champs quantiques (dont le péquin qui se gausse doit être un spécialiste, devrait). Souvenez vous que bohr avait raison contre einstein. Je vous conseille de suivre les 2 liens dans l'article. Vous pourrez ensuite faire une comparaison entre la page wikipedia et ces 3 articles pour choisir qui vous semble le plus travaillé, le plus crédible.

    Luc Montagnier, le Vih et l’origine artificielle du Covid-19.
    Et parfois dans les moments les plus sombres, un voile se déchire
    Publié par The Troll le 19 04 2020

    Je ne sais pas si vous vous souvenez sur les histoires de vaccination qu'il n'y a pas de 'preuves' que le vaccins vous protège de quoi que ce soit. Mais que tous les médecins vous expliquent que le vaccin effectue une séro-conversion : vous avez des anticorps dans le sang et c'est ce qui prouve que vous être protégés.

    Et puis au détour d'une réponse dans un billet sur le corona version 2019 :

    Je vous confirme que l’immunité n’est pas fortement corrélée au taux sanguin d’anticorps. C’est un phénomène bien connu.
    https://www.atoute.org/n/article383.html

    Étonnant non ? Pour le dire simplement, ils ne savent pas grand chose mais vous oblige à vous vacciner.

    COVID-19 fin de partie - Faire le point et répondre aux questions
    Publié par The Troll le 17 04 2020

    Je sais que c'est provocateur, cela reprend un titre maintenant célèbre que l'on attribue à la vidéo du Pr Raoult et qui aurait changé, (mais que je n'ai pas vu sous ce nom, mais que j'ai trouvé moi chez un médecin Helvète spécialiste de anthropologie médicale. son site est là, tous les articles sont bon à lire. http://jdmichel.blog.tdg.ch/ je donnerais un lien permanents pour les articles qui me semblent intéressants à lire.

    Donc nous en étions à la question : que faire.

    • La maladie est souvent ? parfois ? bénigne (je ne vais pas dire gripette pour ne pas affoler les trollomètres) car certains ne savent même pas qu'ils l'ont eu,
    • Parfois elle ressemble à un mauvaise grippe qui passe tout seul,
    • Dans des cas plus rares, elle vous cloque au lit quelques jours avec du mal à respirer (il ne faut surtout pas prendre de doliprane).
    • Dans des cas très rares il faut vous faire passer par la case réanimation.

    La question est donc : faut-il traiter un maximum de personnes ? (ayant ou pas des symptômes) [on rappelle que toutes les molécules ont des effets secondaires donc plus on traite de gens, plus il y aura des cas de complications médicamenteuse]. Et traiter des gens non malades (1) c'est dommage.

    Je vois le questionnement comme cela :

    • Est-ce que l'on traite dès qu'une personne est positive aux virus ?
    • Est-ce que l'on attend qu'elle soit au plus mal pour la guérir (mais là il n'y a pratiquement plus de virus) et on doit gérer tout un tas de complication vraiment pas sympa.

    En france on a fait le choix d'attendre et ça coûte 20 000 morts (on n'y est pas encore, mais je pense que l"on va faire mieux.) Parce que les autorités de santé sont noyautés par les labos qui préfèrent vendre des médicaments et traitements lourds qui coûtent un bras. Cela oblige à piquer les vieux dans les ephad mais les piquer scientifiquement. De mon point de vue nous sommes dans une dystopie médicale avec des autorités autoritaires pilotés par des gens qui ont des intérêts financier dans l'affaire.

    Et dans toute dystopie il y a les collabos qui crachent sur Raoult et son traitement à 10 euros. alain duhamel l'a traité de déséquilibré mental ce qui est un mise en abîme savoureuse.

    Je ne vais pas citer la liste des scientifiques à la petite semaine (des qui ont fait des exercices de math, physique, chimie pendant leurs études et se pensent scientifiques alors qu'il n'ont fait aucune recherche, juste appliquer des règles à la mode de l'éducation en france : soit conforme et applique les règles.) Et comme il n'y a pas d'étude en double aveugle contre placebo (2) c'est nul ce truc.

    Il a ceux qui sont scientifiques pour de vrai et demandent de vraies études comme la michel.delorgeril.info/cholesterol/covid-19-et-statines-du-putatif-au-reel et qui choisissent de ne rien faire et attendre, comme le choix qui a été fait par le gouvernement. Conformité, conformité. Mais 20 000 morts.

    Il ne faut pas non plus oublier ceux qui ont des intérêts à gagner de l'argent à vendre des trucs.

    Chacun de ces groupes est formé des meneurs et de groupies qui font corps autour des meneurs.

    je crois que dans ce grand barnum, je ne pourrais convaincre personne, je vais juste passer des liens qui disent mieux que moi ce que je pense. Alors oui, il y a plein de choses à lire, mais on ne peut pas prendre la mesure d'un sujet complexe en 140 caractères. Je me rappelle d'une personne qui me demandait des preuves au sujet de mon affirmation que le vaccin rougeoleux n'était pas aussi intéressant qu'on le disait et qui ne voulait pas lire le long article fouillé que je lui avais fait passer. La décrépitude intellectuelle est telle qu'ils peuvent croire n'importe quel crétin qui dit : c'est ça qu'il faut faire et refuser un article fouillé parce qu'il est trop long : ils prennent des décisions au pifomètre, en écoutant l'un ou l'autre et en refusant de lire ce qui donne des éléments permettant de prendre ces décisions.

    AJOUT DU 18 AVRIL

    Étude brésilienne empirique sur un traitement respectant le protocole Raoult sur 686 personnes : 2,8 fois plus d'hospitalisation hors traitement. 2 fois moins d'hospitalisation en prenant le protocole plus tôt.

    Besoin d'hospitalisation suivant le protocole : traitement tôt, traitement tard ou pas de traitement.

    Liens vers le pdf de l'étude

    2ème AJOUT DU 18 AVRIL

    Une interview d'un professeur en rhumatologie à propos de la controverse Raoult

    Au fil des années, j’ai vu l’industrie pharmaceutique prendre, avec beaucoup de finesse, le contrôle de la médecine universitaire. Elle a fait la carrière de jeunes médecins en les faisant parler dans les congrès qu’elle finance, en les faisant publier, en les faisant connaître. Elle a réussi à remplacer les médecins chercheurs par des médecins « essayistes » et fiers de l’être ! Ces « essayistes » arrivent, avec le temps, à représenter leur spécialité et à passer pour des interlocuteurs compétents, des « Experts ». En réalité, ce sont des « Key Opinion Leaders », le terme utilisé par l’industrie pour désigner ses influenceurs.

    Le reste est là : Crise du Covid et querelle sur la méthode: interview exclusive du prof. Jean Roudier

    (1) Je rappelle à tout hasard que cela ne pose aucun soucis pour les vaccinations.

    (2) cette nullité ne les dérange pas alors que c'est la même chose pour les vaccins. Mais comme ce sont des conformes qui appliquent ce qu'on leur dit d'appliquer.

    Lorsque nous sommes face à nous même
    Publié par The Troll le 15 04 2020

    Je disais hier (ou avant-hier, je ne sais plus) que cette crise nous met face à nous même. Je vais prendre un exemple intéressant. Un exemple même que je trouve assez parlant. Pourquoi parlant ? parce qu’il vient d’une personne que j’apprécie (même si je ne le connais que via les articles de son blog, et même s’il est médecin (mais très proche, ceci expliquant plutôt cela, de la retraite). parce que cela semble être une personne assez humaine. Une personne en contact avec l’humain tout au long de ses journées professionnelles et surtout face à l’humain en proie avec ses faiblesses (on ne va pas chez le médecin pour faire un tarot, une belote, un bridge ou un 421) ainsi il devrait être le premier à avoir intégré cela. Il doit faire partie de la toute petite population médicale que je connais qui ne rend pas les gens entièrement responsables de ce qu’ils sont ou de ce qu’ils ont, sachant bien qu’il y a des critères externes, des déterminismes sociaux ou familiaux qui poussent d’un côté ou de l’autre. Donc quelqu’un de plutôt bien.

    Mais il raconte une sortie de chez lui pour aller faire des courses c’est assez surprenant. Autant Pr Raoult disait qu’il voyait, devant l’IHU des gens qui faisait ce qu’ils croyaient bien, dans le calme, en attendant patiemment leur tour, lui ce gentil docteur nous a fait un condensé de ce qui n’allait pas. 5 personnes dans la queue et 2 trop proches les uns des autres, parlons de ces 2 là et pas des 3 autres. Un personne achète des trucs pour une vieille et lui posera devant chez elle : c’est le fait qu’elle le dise à tout le monde qui est dérageant (et elle le fais sciemment pour qu’on la félicite n’est-ce pas ? ou juste pour dire quelque chose ?) [moi je trouve que c’est une bonne chose : on apprend par mimétisme, et si une des 4 autres personnes de la queue trouve que c’est une bonne idée et le fait à son tour, c’est plutôt une bonne chose]. Parfois il y a ce petit ton que l’on peut trouver méprisant, mais c’est peut être indépendant de sa volonté.

    Ainsi cela lui semblerait normal de voir des centaines de petits robots, appliquant parfaitement la plus ou moins ‹règle› plus ou moins édictée par des plus ou moins autorités, il renvoie sur stop-postillons.fr, un site hébergé chez ovh par 4 médecins, un wordpress avec les google fonts qui promeut le port du masque (on dit EAP). D’ailleurs je pense que la vieille bonne pour l’Ehpad doit avoir le feed rss sur son iphone dernier modèle. [pour raconter ma vie, je ne suis sorti que 2 fois depuis le confinement) et j’avais fabriqué mon masque avec ce que j’avais à disposition : un truc molletonné avec des nounours, trop classe. Pas besoin de le stériliser, car il reste en jachère au moins 1 semaine entre 2 utilisations (plutôt 3 d’ailleurs)] donc je ne raconte pas qu’il ne faut pas mettre de masque, juste que le principal responsable de cet état, c’est l’état. La dissonance cognitive est directement implantée dans la tête des gens : il faut rester confiné mais aller travailler, il faut mettre des masques, mais il est interdit d’en vendre, on peut prendre le métro bondé, mais pas aller seul en foret ou sur la plage, on peut aller dans les supermarchés mais pas aux messes en skype. À marseilles ils traitent les gens et ont peu de morts, mais il est urgent d’attendre et piquer les vieux au rivotril dans les Ehpad parce qu’il n’y a pas assez de place en réa. Ces vieux piqués, ils meurent scientifiquement : l’honneur de la médecine est sauve.

    Maintenant, posé cela j’aimerais voir la suite des commentaires sur son billet pour voir ce qui va advenir (mais il y a peu de commentaires en ce moment) si les commentaires vont accentuer ces dénonciations, ou certains vont relativiser, et je ne commenterais pas pour ne pas fausser l’expérience. Face à nous même, que devenons-nous. De cette réponse dépendra l’avenir de l’humain.

    Vous pouvez aller lire ce billet là : http://docteurdu16.blogspot.com/2020/04/billet-dhumeur-purulente-au-temps-du.html

    La science au pied de la crise
    Publié par The Troll le 14 04 2020

    Les moments de crises permettent un effet loupe sur nos qualités et nos défauts. Ce que nous vivons en ce moment est ce que l’on peut considérer comme une crise majeure. Cela pourrait être pire (imaginons que la centrale nucléaire à l’ouest de la région parisienne explose), mais nous devons être à plus de 15 000 morts (et ce n’est pas fini). Dans ces moments-là, on est en droit d’attendre de nos autorités sanitaires d’être à la hauteur des évènements.

    Je ne surprendrais personne en affirmant que c’est loin d’être le cas. Mais on savait depuis longtemps que la france est une médiocratie : n’arrivent en haut de la pyramide que les obéissants et les plus conformes (de l’oligarchie). Il y a tout plein de lectures à ce propos, et je ne vais pas détailler. Le souci, c’est qu’une fois en haut, ils gardent l’habitude d’obéir alors qu’ils devraient prendre des décisions. Lorsque tout va bien, ce ne fait que du chômage et des suicides, mais lorsque cela va mal, cela fait 15 000 morts en 2 mois.

    Il est facile de critiquer. Il semblerait qu’il y ait un traitement prometteur, celui de L’IHU de marseille : on te donne de l’hydroxychloroquine si tu es testé positif, en te surveillant et le virus disparaît en 6-8 jours dans plus de 90% des cas. Il semblerait qu’une partie de ceux qui l’attrapent le vive mal. (15 000 morts) Ils ne meurent pas tous des conséquences du virus, certains meurent de ne pas être soignés car pas assez de place, pas assez de soignants et pas assez de matériels. De mauvaises décisions ont été prises par ceux qui sont en haut. Mais ce n’est même plus le problème aujourd’hui. Ils n’arrivent même pas à monter des hôpitaux de fortunes, (forcément, on n’a plus d’armée) pour absorber le pic et préfèrent laisser crever les gens.

    Donc pour faire un résumé de la situation :

    • Le remède n’a pas d’étude randomisée double aveugle, juste l’expérience d’un clinicien : je donne et ça part plus vite (et en général plus 90% des cas pas de complications)
    • Certains guérissent tout seul
    • Certains en meurent
    • Beaucoup ont besoin de réanimation
    • On n’a pas beaucoup de place en réanimation

    Que doit-on faire ?

    Prenons le temps de la réflexion … à suivre.

    Tous les jours remettre le travail sur le métier.
    Publié par The Troll le 20 03 2020

    Je vous préviens, je suis vénère. Très vénère. J'en ai marre d'entendre les discours débiles, lénifiants, niveau zéro réflexion type moule a marée basse en train de crever. Et non, je parle pas du gouvernement, je parle des individus. De certains individus.

    On sait tous (enfin c'est une façon de parler) que l'homme à un cerveau reptilien (je dis homme, mais c'est aussi les femmes, on sait jamais si un crétin.e perdu(e) désorienté-e (ah ah ah) passait par là). Ce cerveau reptilien gère les trucs vitaux : respirer, marcher, fuir se battre... C'est ce cerveau qui assure notre survie depuis plus de 7 millions d'années. Et donc ce cerveau "de base" tente de nous faire faire des trucs qu'il pense améliorer nos chances de survie.

    Par exemple, certains (ouais je mets pas des e pour les femmes, mais vous aurez compris le truc) piquent des masques dans les voitures des infirmières. C'est nul, très très nul. La même nullité que se détourner lorsque quelqu'un se fait agresser dans la rue, la même nullité que lorsqu'un flic tabasse un personne à terre on se barre, la même nullité que lorsque certains ont décider de laisser crever les gens pour tenter de sauver l'économie et demandent que l'on fasse une sorte d'union sacrée derrière eux.

    Donc ce truc est nul. mais une fois cela dit, est-ce que l'on a tout dit ? rien n'est moins sûr. Parce que qui pourrait reprocher à une personne d'essayer de sauver sa peau ou celle de sa famille. Allez un peu de pathos de ses enfants immunodéprimés ? vous avez envie que cette personne regarde ses enfants mourir ? sérieusement ?

    Oui, je sais, c'est un coup bas ce truc. Mais vous avez compris le truc. On à peut élargir la perspective, diminuer la focale (ce qui augmente le champ). Pourquoi le mec y doit voler des masques ? Pourquoi l'infirmière elle les distribue pas ces masques, c'est pas ce qu'il faudrait faire pour ne pas infecter les autres et ne pas se faire infecter ? J'veux dire. c'est pas comme si on PAYAIT (et cher en plus) une bande de cloportes à gérer ce genre de truc, plutôt que de faire des fête queer, changer la moquette et la vaiselle avec notre fric. Mais ce n'est pas le sujet.

    donc pour résumer ce qu'il faudrait faire (je devrais dire ce qu'il aurait fallu faire) :

    1. Dépister les gens
    2. Isoler et traiter les gens infectés
    3. Donner des protections à nos soignants pour qu'ils ne soient pas infectés
    4. Avoir suffisamment de places pour pouvoir traiter correctement les gens malades

    Les 2 premiers trucs ce sont les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé. Les 2 suivants c'est juste du bon sens.Mais notre gouvernement n'a même pas le bon sens commun. Certains parlent même (à juste titre de mon point de vue) de connards, c'est ici : https://blog.mondediplo.net/les-connards-qui-nous-gouvernent. Le problème vient donc de ceux qui nous gouvernent et pas des individus. Les comportements individuels ne pourront JAMAIS pallier les errements des gouvernants. Ce n'est pas leur travail. Sauf en dictature.

    Ainsi lorsque je vois des crétins faire haro sur le parisien qui se barre pour aller dans sa maison de campagne, je suis vénère. L'hosto n'est pas dimensionné ? la faute à qui ? Le parisien à acheté la maison ? la faute à qui ? il a pu partir de paris ? la faute à qui ? bien entendu il aurait pu rester confiné dans paris (avant que ce soit obligatoire) probablement par civisme (??). Civisme ? foutage de gueule. On est civique lorsque la société est civique avec nous. On serait tous dans la rue à poutrer les connards qui nous gouvernent hors de france, je veux bien que l'on parle de civisme, mais juste dans ces conditions. Le fermer votre gueule et obéissez, ben, ils ont obéis : ils n'étaient pas interdit de partir et ils sont partis.

    Et vous avez une idée pourquoi ils ont eu le temps de partir ? il faudrait regarder ou sont les politiques en ce moment, s'ils sont confinés dans leur appartement parisien ou dans leur maison de campagne. Cela permettrait de résoudre la question. parce que vous n'avez pas encore bien compris, mais les connards qui nous gouvernent n'en ont rien à foutre de nous, on peut crever en masse, du moment que le pib tourne, tout va bien. Et lorsque vous vous battez contre le péquin qui fait ce qu'il peut, vous les aidez à nous prendre pour des cons. Et si c'est pas volontaire ben... vous êtes aussi cons qu'eux.

    Coronnachose (non rien à voir avec la bière)
    Publié par The Troll le 18 03 2020

    Nous vivons dans un monde où l’économie prime sur l’individu. Les services publics sont considérés comme des dépenses inutiles, les individus comme des remplaçables. Nous vivons un monde ou l’homme n’est pas le plus important. Attention je ne parle pas de saccager l’environnement (par exemple, il est encore accepté (pour le moment) que l'on puisse couper ou élaguer un arbre dangereux pour éviter qu’il ne blesse ou tue un être humain), mais de mettre l’individu au-dessus du profit ou du système.

    Il arrive de plus en plus souvent que l’on ne soigne pas intensément les personnes au-delà d’un certain âge, parce que ce ne serait pas ‹rentable›. Là encore, je ne parle pas d’acharnement, mais de simple santé. Ainsi une opération de la hanche pour mieux marcher n’est pas de l’acharnement, même à 90 ans si cette personne de 90 ans à bon pied bon œil comme on dit. Actuellement on dit que du côté de Strasbourg, ils ne tubent pas les personnes de plus de 70 ans (même s’ils en ont un besoin vital).

    C’est dans ce contexte que l’épidémie arrive. On peut faire du complotisme et se dire que l’état mondial profond a décidé de décimer la population. Je n’ai pas d’avis tranché sur ce point de vue. Humainement, il me semble impossible que l’on décide froidement de tuer des millions (ou des centaines de milliers) de gens, mais en même temps comme disent les nains, ils ont déjà menti pour justifier une guerre qui a tué des dizaines de milliers de personne, alors rien n’est impossible. Quelle est la probabilité qu’un coronavirus se déclare fortuitement dans une ville abritant un laboratoire P4 qui travaille justement sur ce type de virus. Lorsque je dis fortuitement, je veux dire n’ayant aucun rapport avec le dit laboratoire. Erreur humaine ? Malveillance ? Acte de guerre ? On ne peut pas dire. Et je pense que le commun des mortels n’aura JAMAIS réponse à cette question. De la même manière quand un foyer se déclare aux abords d’un aérodrome militaire qui a effectué des rapatriements de Chine on peut se poser la question. Comment nos militaires sont capables de cela. Quel j'm'en-foutisme faut-il déployer pour que des militaires laissent échapper un virus dangereux (ils sont censés être notre ligne de défense). Mais actuellement on les balance dans les rues pour faire respecter l’enferment. On voit encore les choix politiques qui sont effectués et le rôle qu’ils ont les (j’allais dire nos) militaires.

    Pour le dire simplement, moi le confinement me va très bien. Que les bourses s’effondrent c’est parfait. Effectivement au final on paiera peut-être, mais ne nous leurrons pas de toute façon on aurait payé. Ce qu’ils peuvent nous prendre ils nous le prendront, que ce soit pour une crise économique, pour un choc de compétitivité, pour la modernisation du pays, pour d’obscures raisons il nous l’aurait pris. Parions sur l’effondrement du système et la possibilité de mettre en place autre chose, par la force s’il le faut.

    Il y aura probablement 10 000 morts que l’on attribuera au corona (sans tester hein…) je rappelle tout de même qu’ils meurent entre 20 000 et 80 000 personne de iatrogénie (traitements médicaux et médicaments). Les 3 grandes causes de morts en france, c’est dans le désordre :

    1. les maladies chroniques.
    2. la iatrognéie
    3. la misère

    Alors le corona chose… ça sera un bon bouc émissaire.

    Considération sur l'orthographe et son implication politique
    Publié par The Troll le 08 03 2020

    Je viens faire une publication parce que je me suis frité avec un quidam sur mon compte mastodon. Le corps du délit portait sur un lien qui était arrivé sur mon fil. C'était une conférence TedEx de 2 profs (français et philosophie) qui expliquaient qu'on donnait trop d'importance à l'orthographe et commençaient par compter de combien de manière différente on pouvait écrire le son "s" (13 de mémoire) et de combien de manière différente on pouvait le prononcer (3). Afin de se moquer de l'orthographe et de son formalisme de mauvais aloi.

    Je ne donnerais pas de lien pour ne pas faire de pub, mais c'est une conférence à rennes, je crois me souvenir

    Je ne vais pas dire tout le mal que je pense de ces conférences 'populiste' ou on tape facilement sur un pauvre concept : facilement parce que pas de répondant et facilement parce que le public qui vient est par nature plutôt d'accord, il vient chercher globalement une confirmation de ce qu'il pense (biais de confirmation). Dès lors, pas la peine de donner à réfléchir ces conférences-spectacles que j’appelle de l'édutainement n’éduque en rien et permettent à peu de frais de monter un spectacle sans grand talent.

    Donc en réaction à ces quelques minutes insupportables ou tous les artifices du spectacle à l'américaine sont mise en œuvre (faire rire le public de lui même en prime) ou 2 lambdas se croient tellement au dessus de la mêlée qu'ils peuvent en quelques dizaines de minutes piétiner un truc millénaire à coups d'arguments faciles. Je me fendais d'un commentaire laconique

    pff c'est déprimant. Surtout pour des profs. qui analysent cela comme des scientifiques. L'ortografe c'est pas seulement la retranscription (le truc dont on peut se servir pour faire le buzz ou un tedX) mais le véhicule de l'histoire.

    Allez lire un peu là : http://www.etymodico.net/index.php?categorie=zoom .

    Avec comme par hasard le premier 'zoom' sur la perte du S.

    Et après quelques échanges plus ou moins à couteaux tirés, je reçois comme réponse d'adieux :

    Visiblement, tu es très à l'aise avec l'ordre social. Moi pas. Dans mon monde, tout le monde devrait pouvoir prendre la parole et qu'elle puisse être écouté. L',orthographe française est une entreprise de stratification sociale, comme tu le fais toi-même remarquer. Et un monde qui empêche les personnes avec moins de capitale (économique et culturel) d'être prises au sérieux, c'est un monde de merde.

    Alors outre le fait que cette personne n'a rien compris du tout à ce que je voulais dire, elle passe à coté de ce que je dénonçais : l'orthographe est avant tout un véhicule historique. se passer de ce véhicule c'est construire une société de l'immédiat, le rêve du monde libéral qui atomise l'individu sans histoire. Mais je crois qu'il (ou elle) ne pouvait pas descendre à ce niveau de réflexion, tout focalisé qu'il était sur l'écume de la vague.

    Alors que l'on soit clair, je ne pense pas que l'orthographe doivent être un critère de sélection. Mais en même temps 25 fautes par phrase nuit à la compréhension non pour une histoire de snobisme, mais parce que nous globalisons (nous reconnaissons les mots sans les lire - comme le pianiste reconnaît l’accord à sa forme) et dès que les mots ne s'écrivent plus pareil, cela ralentit la lecture et on doit convertir dans sa tête les lettres en sons puis faire le lien avec le mot qui a le même son.

    Je vais devoir être encore plus clair : je ne parle pas de quelques fautes, des s qui manquent, des accents, des fautes d'accords, je parle de mots profondément changés : par exemple voathures en lieu et place de voitures. En plus, en france, on sélectionne sur les math alors les larmoiements sur la discrimination sociales par l'orthographe, ca me laisse plutôt froid.

    Je vais donc ici développer ce que je pense à propos de l'orthographe. Oui, il est peut être stupide de juger sur l'orthographe et oui on peut laisser évoluer la langue... n’empêche... tomber dessus est très 'populiste'. Il y a une différence entre exclure ceux qui n'ont pas une orthographe parfaite et faire une croix sur sa porté historique. L'orthographe est un capital culturel d'une langue. Prenons le francais et l'américain la différence ? un millénaire d'histoire les américains sont des grands enfants bêtes avec de gros jouets. Pas de culture et pas de réflexion profonde. L'anglais est la langue de l'économie le français était la langue de la culture. Le but est de former à ce capital culturel car il donne plus qu'on ne pense. Permettre de ne pas acquérir ce capital permet juste d'augmenter encore plus l’inégalité sociale. Parce que les "riches", eux, l’acquerront.

    Je me fiche que l'on écrive nénufar ou nénuphar, mais celui qui pense qu'on ne doit pas savoir pourquoi l'un ou l'autre participe à l'abrutissement de la masse. Et en général son propre abrutissement. Les études historiques/ethnologiques montrent que la lecture à développé le cerveau de l'homme. Je suis persuadé que la culture aussi et l'orthographe EST une culture qui permet de penser plus.

    Ce qui me fait le plus marrer (façon de parler) c'est de s’écharper sur l’orthographe avec une personne qui milite pour l'écriture inclusive (et donc hyper codifiée) à cause de la codification de l'orthographe.

    Propagande Éducative Ordinaire.
    Publié par The Troll le 27 02 2020

    On nous demande parfois pourquoi nous avons choisi l'instruction en famille. Chaque réponse est intime. Mais parfois les réponses viennent à vous toute seules.

    https://hostux.social/@sue/103731416054042222
    Élections pièges à con
    Publié par The Troll le 04 12 2019

    Je pose rapidement une petite publication ici à propos d'un commentaire lu sur un autre site, auquel je n'arrive pas à répondre. Probablement une sorte de conjonction des astres, la température ambiante, l'étoile du berger dans la maison chacal et le grand triangle en conjonction avec le cercle circonscrit.

    donc le bougre disait :

    ben on a elu macron,nous et 50% des électeurs se sont abstenus. Faut passer a la caisse maintenant: quelques heures supplémentaires dans le froid,la pluie et les gaz lacrymo plutôt que 5 minutes dans un isoloir

    Ce à quoi je réponds iconoclastement :

    Moi j'en ai un peu marre de cette culpabilisation. Le vote est une putain de simulacre. un sacré putain de simulacre.

    • On vote pour ce qu'on connaît.
    • On connaît que ce qu'on nous montre.
    • les médias montrent ce qu'ils veulent.

    Maintenant ceci étant posé, questions pour un champignon.

    • Questions 1 pour 5 points :
      • Vous pourriez citer le programme de cheminade ?
      • le point important de celui d'asselinau (à part sortir de l'euro et l'europe) ?
      • les propositions de lassales ?
    • Questions 2 pour 5 points :
      • Combien de minutes à la télé et de mots (sommes de tous les mots dans les articles à propos de ) pour poutou et arthaud entre 2015 et 2017 ?
      • Combien pour macron sur la même période ?
    • Analyse de document sur 10 points :
    • Question bonus pour 2 points supplémentaires : quels sont les liens entre les réponses aux questions 1 et 2, l'analyse de texte et le résultat des élections présidentielles françaises de 2017 ?

    Aucune recherche internet autorisée - calculatrice autorisée.

    Lorsque la suppression des paroles dissidentes donne l'impression de vérité
    Publié par The Troll le 08 05 2019

    Cela fait longtemps que je n'avais pas publié. Je sais que j'ai un billet sous le coude à propos de l'effet mouton des communautés et de l'enfermement intellectuel que cela impose, mais je n'ai pas trop le courage de le sortir tout de suite, parce qu'en fait je suis blasé. Mais un jour je prendrais le courage de le faire. Il est brouillonnent écrit mais je dois le relire, l'amender le modifier, le raisonner...ce que je n'aime pas trop.

    Non, je viens pour des problématiques de "censure" sur un blog. En fait le terme censure est un peu impropre puisqu'une personne peut, chez elle, décider de supprimer un commentaire. elle est chez elle et fait ce qu'elle veut. Mais Mais Mais quand même. Prenons un "journaliste" qui balance des infos et qui supprime les commentaires qui relativisent la porté de véracité de ces informations. ce n'est plus la même chose n'est-ce pas ? et mettons que ce journaliste médecin parle de médecine, un truc qui vous concerne tous. c'est pas plus gênant encore ?

    Il m'avait semblé qu'en médecine, il doit y avoir une décision éclairée. que normalement l'intégrité de votre corps est sacré. La loi kouchner de 2002 rend impossible le fait de vous voir imposer un traitement contre votre volonté. bien entendu si cela met en danger la société autour de vous, vous pouvez, si vous ne voulez pas accepter le traitement, êtes mis dans une situation permettant de protéger la société, situation proportionnée à l'effet recherché. Ainsi il est interdit de vous fusillez si vous êtes contagieux. MAIS ces précautions sont relatives. Par exemple, si vous êtes séropositif, on ne vous interne pas dans un camp, pourtant il est possible que vous soyez contaminant lors d'un rapport sexuel. est-ce que cela veut dire qu'il faudrait, de force, obliger TOUS les gens à se faire dépister et ISOLER ceux qui sont contaminés, pour éviter qu'il ne contamine les autres ? ne serait-ce pas une mesure de prévention adapté à la protection de la population ? Parce que pour l'instant; le sida ne se soigne pas et peut mener à la mort. Je ne le pense pas , parce que les mesures de coercition sont fascistes par essence.

    Revenons sur notre médecin qui a la main leste sur la suppression des commentaires qui relativise la portée de sa propagande. Je vous conseille de lire son "article" là : https://jeanyvesnau.com/2019/05/06/refus-des-onze-vaccinations-obligatoires-et-de-ladjuvant-aluminium-berezina-au-conseil-detat/. En résumé, il semble ne faire que relayer la décision du conseil d'état sur la validation des obligations vaccinales et du maintient des vaccins avec sels d’aluminium (interdit pour les animaux - un animal fait le poids d'un bébé. - c'est mortel pour les animaux mais ok pour les humains. un nouvelle forme de médecine.) Mais en relayant d'une certaine manière, il remet une couche, de sa soit-disante position de sachant (un journaliste docteur en médecine) en le présentant comme des vérités "scientifiques".

    Je me fends alors d'un commentaire même pas agressif (j'ai du me retenir) et paff supprimé. Je vous donne ci-après le contenu de mon commentaire.

    Le pire de tout, c'est que ce conseil est capable d'affirmer

    1 - "qui présentent un rapport entre bénéfices et risques favorable."
    2 - "atteindre le seuil nécessaire à une immunité au bénéfice de l’ensemble de la population"
    3 - "une restriction justifiée par la protection de la santé publique"
    4 - "qu’aucun lien de causalité n’a pu être établi, à ce jour,"

    Aucune de ces 4 affirmations n'a une justification scientifique, aucun de ces 4 ne s'est vérifié une seul fois dans le monde (en situation similaire). Ou alors je veux bien lire les études. ce sont des éléments de langages pour se donner bonne figure. les même que le loby pro-vax et les même que le gvt.

    Rappelons que le gouvernement qui a mis en place cette obligation est celui qui lâche ses chiens enragés déguisés en policier pour matraquer et gazer du manifestant... au bénéfice de l’ensemble de la population.

    Qui peut encore croire à la politique telle qu'elle est ?

    Rappelons qu'au conseil d'état siège fabius (nommé par macron) qui avait déjà pris une décision courageuse (au bénéfice de l'ensemble de la population - sauf peut être des hémophiles) dans l'affaire du sang contaminé. Responsable mais pas coupable. Et bien pour les SEP ce sera pareil responsable mais pas coupable. comment cela peut être ?

    C'est marrant comme, en fait, tout fait sens. et le monde médical qui plie, comme la justice plie. fort avec les faibles et faible avec les forts.
    Cela se terminera mal.

    Comme ce n'est pas la première fois qu'il supprime des commentaires, j'avais pris une copie d'écran pour être certain que ce n'est pas un mauvais tour de mon cerveau malade et pour avoir la 'preuve' que ce que je disais avoir écrit était bien exact. Donc voila l'image.

    La vérité par le vide.

    Que les choses soient claires, je ne dis pas détenir la vérité absolue, mais puisqu'il prends parti sur un sujet aussi grave (l'autisme et la sclérose en plaque chez les enfants c'est mieux chez les autres qu'à la maison et c'est encore mieux nul part). Donc un minimum d'étude scientifique sérieuse, ce serait cool. Ah, et je ne parle pas des "études" d'études collectés par nos zélites qui choisissent et écartent pour arriver au résultat voulu.

    Ainsi si ce monsieur est plus intelligent il n'a qu'à répondre. plutôt que de supprimer. Sauf si le but est de se faire une chambre d'écho de la propagande vaccinale. D'ailleurs, cherchez sur son blog un article sur le vaccin HPV qui est dans les tuyaux pour devenir semi-obligatoire chez les filles et garçons, un scandale sanitaire de plus qui couve.

    D'ailleurs vous pouvez allez voir chez un autre médecin, un vrai, pas un journaliste, ce qu'il pense de ce vaccin HPV, et voir le décalage de culture et de niveau.

    http://docteurdu16.blogspot.com/2019/04/vaccination-generalisee-contre-le.html

    Bises

    Lorsque l'on compte les mots on ne compte pas autre chose
    Publié par The Troll le 27 02 2019

    Je veux faire mon coming-out de vieux réac patriarcal.

    Tout est parti d'un pouet (c'est le touite de mastodon, un reseau comme touiteur mais en libre) le truc en question était une "étude" sur le nombres de mots dans les films e,n comparant femmes et hommes. Bon je vous le fait en rapide les femmes prononcent moins de mots que les hommes, sinon on en aurait pas entendu parlé.

    Bon dans l'absolu c'est pas super intéressant comme truc parce que cela montre que peu de chose, il y a tellement de biais. Mais ce qui m'afait sortir de mes gonds c'est le commentaire qui accompagnait la découverte

    La prochaine fois que vous voyez un mec qui conteste l'existence même du patriarcat, montrez-lui ce graphique avec les temps de parole des hommes et des femmes dans différents films.

    l'étude en question est là : https://pudding.cool/2017/03/film-dialogue/

    bon après quelques échanges de peu d'intérêts j'écris ceci
    je veux bien comprendre que le mode de domination est trans-tout. Mais en quoi compter le nombre de mots plutôt que d'aider les mamans solos est important ? patriarcat ? donner plus de mots aux femmes dans les films c'est lutter contre le patriarcat ? vraiment ? laisser crever les mamans solos ? c'est du patriarcat ou du libéralisme ? Quelles contorsions pour parler de patriarcat ?

    On me répond en mode t'es un demeuré
    Le problème c'est que tu ne réalises pas qu'une prise de parole inférieure des femmes est... un problème. Il y a eu des études dans d'autres domaines, les femmes prennent systématiquement moins la parole, quand elles ont la possibilité de l'avoir. Ça impacte aussi la vie politique au sens large (assos, places dans les entreprises, etc.) On devrait tous en être conscient sans avoir besoin d'une analyse tellement c'est énorme.
    Outre le fait que paroles dans les films et parole dans la vraie vie est est capilotractéement difficilement associés, mais là n'est pas la question

    Donc je pose ici mon sexisme patriarcal tendance homophobe, probablement fasciste qui s'ignore comme une forme d'auto critique publique (ou pas) et pour passer à autre chose en ayant plus ou moins posé ce que je pense.

    Si compter les mots dans un film c'est lutter contre le sexisme, autant se pendre tout de suite.Avant toute discussion j'aimerais que l'on m'explique en quoi faire la différence entre les sexes est mal. Juste pour poser les bases d'une discussion ou tout le monde parle de la même chose. autre point, il faudrait démontrer qu'il y a un lien entre le temps de paroles dans les films et une réalité de patriarcalité. Ensuite il faudrait montrer que le temps de parole dans le film est un critère de l’intérêt du rôle.Enfin on pourrait alors pouvoir montrer qu'améliorer le temps de paroles dessinerait une autre société. Bien entendu cela concernerait QUE les crétins qui vont au cinéma. Il y a aussi la littérature.

    Si tenté que se poser la question d'une approche genrée du cinéma soit une question intéressante et porteuse de plus de choses que ce qui est écrit (et qui n'est pas forcement juste). Dans ce genre d'étude (grosses pincettes) les biais sont tellement à tous les coins qu'on obtient toujours ce que l'on viens chercher.j'ai regardé la méthodo. Plusieurs points me semblent problématiques :

    1. il faut que la personne ait une page IMDB
    2. C'est le script papier qui peut différer beaucoup du montage final
    3. La totalité du screenplay n'est pas analysé
    4. il faut avoir trouvé le script
    5. il faut que l'analyse du script puisse être automatisé

    Partant de cela il reste à montrer que dans un dialogue, le regard des femmes, sans mots, n'a aucune importance. Sinon c'est un peu, je viens vérifier ce que je veux trouver. Il faudrait également analyser dans la littérature, dans les séries, au théâtre, dans la presse. Cette étude ne montre que ce qu'elle montre (et encore) : dans les films analysés les femmes parlent moins.

    Le sujet dévie rapidement sur les combats "féministes"

    Vous semblez regarder en terme de courant de pensée, je ne fais que regarder en termes de luttes, ce qu'elles pourraient obtenir et ce qu'elles demandent. Lorsque je parle de collectifs, je ne parle pas d'organisation formelle mais de personnes qui agissent concrètement. Collectifs en terme de collection de personnes œuvrant dans la même idée. Je ne vois pas la lutte comme une forme de nivellement des différences hommes femmes mais comme la mise en œuvre d'actions ou de législations permettant de fournir à chacun selon ses besoins. Ainsi j'ai un mal de chien à entendre toutes les propositions désirant mettre à égalités hommes femmes car étant différents ils ne peuvent être égaux.Je prends un exemple diot, mais en terme d'égalité dans une courses, on devrait donner un handicap à celui qui est meilleur.

    • Par exemple obliger les papas à prendre les congés parentaux pour FORCER les mamans à ne pas les prendre dans une formes fasciste d"égalité me faire hurler.
    • Par exemple promouvoir que l'instinct maternel est une construction sociale est de mon point de vue haïssable car cela nie le ressenti de nombreuses femmes que l'on sacrifie à la 'cause'. C'est détestable.
    • Par exemple laisser filer tous les droits sociaux des femmes sous un prétexte qu'elles seraient non différentes des hommes me donne l'impression que nous courrons avec force dans une dystopie ou les gens sont des objets semblables et interchangeables.

    Cela me fait peur. Je suis probablement un vieux réac (pléonasme - lire sur le cerveau) mais je trouve qu'il y a des différences qui ne peuvent être éteinte. De là cela ne me semble pas absurdes que les femmes n'aient pas les même droits que les hommes.Je ne dis pas qu'elles doivent en avoir moins sous un prétexte débile rabâché de patriarcat mais elles doivent en avoir plus. oui je suis un vieux réac et j'assume. Dès lors toutes les luttes qui cherchent une forme d'égalitarisme éveillent en moi une attention particulière, car je suis près à changer d'avis. pourquoi pas.

    Mais quand je vois que l'on s'écharpe sur le genre des mots, sur l'écriture illisible avec des points partout (foutez tout au féminin et lâchez nous les c*), que l'on ment sur la différence des salaires (qui vient d'une différence des carrières, en majeure partie par choix) et le summum de tout la différence de temps de parole dans les films par analyse statistique et donc débile. Cette analyse est farcis de biais mais le résultat plaît donc on les oublie.

    donc pour résumer ceux qui poussent à se focaliser sur ce genre de trucs , ont bien entendu l'oreille des médias permettent de focaliser les luttes sur des trucs débiles en laissant de coter le principale. Vous remarquerez que ce qui est demandé est toujours parfaitement compatible avec l'économie neo-libérale. et que ce qui est obtenu est toujours une réduction des droits de l'un ou l'autre. Maintenant je suis preneur d'une explication en quoi les femmes voudraient les même choses que les hommes et si elles ne le veulent pas ce serait à cause d'un patriarcat qui préfère envoyer les hommes au front que les femmes.

    Marrant la parité en politique c'est juste homme femme et pas riche pauvre. Cela doit faire de moi un complotiste, mais je suis pas loin de penser que le combat féministe a été utilisé pour que rien de change. Il suffit de voir cette assemblée pire que tout ou le nombre de femme n'a jamais été aussi élevé : c'est encore pire. Pas à cause des femmes, juste qu'elles font pareil que les hommes. Buzin, une femme ministre de la santé qui ferme des maternités et indirectement tue des bébés. Mais bon on s'en fout la femme n'est pas une pondeuse n'est-ce pas ? Dommage pour les femmes qui ressentent un besoin d'avoir un enfant. mais on s'en fout d'elles. pas assez féministes.

    Alors, comme une forme de preuves de ce que j'avance, on m'objecte que je regarde les luttes que sous forme de lutte des classes. Ce qui me conforte que les luttes admises ne doivent pas être des luttes de classes (quoique femmes vs hommes ça fait classe, mais bon) donc pour finir :

    mais effectivement je n'accorde que peu d'intérêt aux luttes qui ne se préoccupent pas de ce qu'il y a dans les assiettes avant tout. On refera le papier peint lorsque les gens auront à manger. si le but est de crever de faim à égalité, je vous dis que je m'en cogne sévère. Marrant que les luttes audibles sont celles qui ne se préoccupe que de l'accessoire. non ?

    Dit-on des bétises par bétise ?
    Publié par The Troll le 13 02 2019

    cela faisait une pelle de temps que je voulais écrire un billet, et je me disais à quoi bon. Je ressentais une forme de lassitude à ressasser toujours les même trucs, un forme de radotage numérique qui ne convainc personne depuis que nous vivons le monde des résossocios ou on finit par être regroupés (ou se regrouper si on veut être optimiste) par affinités. Cette prison mentale finit de nous convaincre que hors de ce que l'on pense point de salut. C'est compliqué de se dire que l'on pense mal, que l'on se trompe, donc nous avons tendance à toujours chercher l'info qui nous conforte dans ce que l'on pense. Je ne veux même pas aborder en préliminaire l'éducation, les études, le milieu socio-culturel.

    Et puis sur mon mastodont, un truc qui ressemble à touiteur je crois, je tombe sur une retransmission d'un cuicui :

    @Sabrina_SHalal@twitter.com
    L’état pousse à la vaccination contre la grippe. Les français se sont fait vacciner en masse. Malgré cela, le nombre de malade dépasse l’entendement. Et le nombre de décès pourrait être inquiétant.
    Alors je me suis dit que je devais prendre mon bâton de pèlerin et exorciser pour moi même. Pour commencer il faut poser les bases : Il n'y a aucune étude qui montre une seule des choses suivantes :

    • Vacciner les vieux réduite la morbi-mortalité globale
    • Vacciner les soignants réduit la morbi-mortalité des patients, même vieux, même en ephad
    • On peut montrer une protection de groupe : au delà d'un pourcentage de vaccinés, la maladie et aucune maladie qui la remplace directement ne circule.

    Partant ce ces choses simples, il est criminel de pousser à la vaccination et il est fasciste de forcer les gens.

    Pour revenir aux préliminaires, la grande majorité des médecins hululent comme des âmes en peine dès que l'on veut remettre en cause le dogme vaccinal. Il y a , je pense, un soucis de formation (d'absence de ...), un soucis de classe (qui est tu toi pour te penser supérieur à moi qui est fait 10 ans d'études) et probablement une part de bêtise : une personne intelligente te sortirait une étude que l'on ne peut écarter montrant sans possibles contradictions que le vaccin TE protégera et ne te causera aucun mal.

    Ainsi nous nous trouvons face à dilemme. On ne peut pas montrer que c'est une chose bien, le mieux dans ce cas là est de faire profil bas et baisser les oreilles en espérant passer à travers les gouttes. Mais, peut être est-ce une confirmation de bêtise certains se sentent obliger de faire de la propagande, à base de story-telling (vous raconter une histoire qui fait pleurer dans les chaumières) en guise d'argumentation, par exemple là : https://jeanyvesnau.com/2019/02/12/nouveau-monde-jecris-parce-que-jai-15-ans-et-que-je-suis-le-fils-dun-parent-anti-vaccins/ et on ajoute la propagande de la ministre.comme quoi un vaccin coûte moins chère que soigner les gens malades. d'ailleurs cette année, avec les vaccins personne n'est malade. (c'est une boutade...)

    Alors comme je ne veux pas tirer sur l'ambulance (aller demandez aux zélotes de la vaccination de vous parler de pandemrix, histoire de rigoler un peu), je vais vous donner quelques liens de blogs de médecins, histoire que pour ceux qui veulent puissent lire un peu autre chose que le roman de gare national.

    Et pour ceux qui aurait encore envie de lire un peu plus, toute la catégorie vaccins chez le Docteur Marc Girard:

    AJOUT du 11 décembre 2020 - le lien du blog de Marc Girard ne fonctionne plus, il a changé de moteur de blog et il n'y a plus de catégories - il faut fouiller.

    la morque de classe comme inéluctable.
    Publié par The Troll le 14 01 2019

    Juste un petit point d'étape. J'étais en train d'écouter le débat chez tadei entre chouard pour le RIC et un prof de droit const (?) ayant participé à la réforme de 2008 (ayant permis de signer lisbonne sans le peuple.)

    c'est ici : https://www.youtube.com/watch?v=ksyl8bOGMg4

    On pourrait se dire qu'entendre un professionnel pour ouvrir nos esprits et nous donner du grain à moudre sur plein de points. Et bien non.LA seule chose que cela montre, c'est que contrairement à ce que l'on pourrait penser, il faut absolument que ces professionnel NE SOIENT PAS LÀ. Il court à "ce qui existe est pas bien, mais c'est le moins pire, autrement ce serait pire".

    Pourquoi ce titre à propos de la morgue. Tout simplement à cause des raisons qui le pousse à penser cela : le peuple est trop con. soit il serait trop émotif et paff peine de mort, soit il est trop perméable aux lobbys (ben c'est vrai, il est plus facile de corrompre 45 millions de français que 300 députés), soit il en a rien à foutre. Et comme je suis charlie, je passe sur le détestable passage ou il était adjoint au maire d'une petite commune et que les gens étaient plus intéressés au détergent à chiotte qu'au décision importante.

    Tandis que lui, il est pas tout ça, parce que lui, il est.... enfin, il n'est pas... bon on aura compris.

    Il montre en peut de temps (l'émission dure à la louche 1 heure) tout ce que l'on peut détester sur nos soit-disantes élites : une véritable morgue de se sentir au dessus des autres, au dessus de peuple tout plein de bas instinct tandis que lui non... d'ailleurs il fait jamais caca (mais ça il faut pas le dire). C'est l'incarnation de tout ce que je déteste, c'est un petit makon à lui tout seul.

    A sa décharge il montre surtout que celui qui réussit est avant tout celui qui a intégré les dogmes dominant de la société et qui a su enfiler l'esprit de celui qui ne remet rien en cause.Une sorte de mouton.

    ps : et ce petit laïus sur les politiques qui auraient plus de pouvoir.lol, méga lol. Ils ne VEULENT plus de pouvoir ce qui est différent. Il suffit de dire STOP. Alors bien entendu, cela a des conséquences, mais c'est cela la politique.

    De la même manière je serais tenté de dire que manifester et se prendre des coups c'est le jeu, mais je ne le pense pas. Le crétin de flic ou barbouzard qui réussit à affirmer que venir en manif et prendre des coups est 'normal', alors cela veut dire qu'un flic qui se fait tabasser en manif c'est pas un scandale, c'est le même jeu. Mais bon, je le dis pas car dans ce pays de fachos cela pourrait être mal interprété.

    La censure comme normalisation de la pensée
    Publié par The Troll le 29 11 2018

    L'homme est un animal de raison. Il pense et prend des décisions, en tenant compte de ses expériences passées et de son savoir. En ce sens la censure c'est mal car elle fausse son jugement.

    Prenons un exemple trivial. Imaginons que le gouvernement des états unis d'amérique savait pour le 9/11, avant que cela n'arrive et que pour des raisons diverses et variées avait décidé de laisser faire ou, pire, de profiter de la situation pour détruire des documents d'enquêtes en cours. Le cacher à la population et censurer ceux qui tentent de le porter à la connaissance des autres ne peut qu'alimenter la théorie du complot et fausser le jugement que tout un chacun peut avoir sur le gouvernement allant même jusqu'à fausser des élections. Et c'est mal.

    Je ne sais pas si c'est le cas ou pas et je m'en fiche foutrement totalement car ce n'est qu'un exemple. Une censure peut fausser votre opinion.

    Maintenant il y a des cas un peu plus grave. Tout le monde sait que les gafammes (gougueule, fessebouque, touitheure et consort) organisent une forme de censure.

    • Soit en supprimant des contenus (c'est très à la mode aux états unis d'amérique où fessebouque collabore ouvertement avec le gouvernement pour supprimer des pages, des comptes, des publications qui ne sont pas jugés acceptables)
    • Soit en ne les affichant pas (en organisant par exemple une mission éditoriale dans le fil de ce que vous voyez et en n'affichant pas la publication en question. Combien de personnes se plaignent que leur fil fessebouque ne correspond pas à ce qu'ils veulent voir, n'affichant pas les publications désirées et affichant d'autres publications indésirables. Combien de pages strikées ?
    • Gougueule, lui a une technique bien différente : il relègue très loin dans les classements les pages dissidentes. Il a changé il y a quelques mois d’algorithme et il est pratiquement impossible aujourd'hui de trouver les chiffres plausibles du nombre de morts de la grippe. Lors d'une recherche apparaît pendant de nombreuses pages de résultats les articles de la presse main-stream qui relaie la propagande officielle des, à la louche, 15 000 morts par an. Alors qu'il y a quelques articles de médecins qui montrent sans aucune erreur possible que le chiffre tourne plutôt autour de 500. (30 fois plus, faut le vouloir !) Je ne m'avance pas trop en disant qu'un médecin à un peu plus d'expertise qu'un pigiste du figaro qui revomi la propagande officielle.

    Pour rester sur le cas de la grippe. Imaginons que cela vous pousse à faire vacciner votre papa ou votre grand père et que du fait de cette vaccination, il attrape une maladie dégénérative ou meure. La décision que vous avez prise tenait compte du fait que :

    1. Il y a beaucoup de mort de la grippe (alors que c'est un mensonge)
    2. Le vaccin empêche d'attraper la maladie (c'est un mensonge, les études montrent que cela ne change rien ou alors tellement un pouillème qu'on arrive pas à le déterminer, mais ces études sont ignorées et rendues invisible par les pouvoirs publics .
    3. Le vaccin est inoffensif, alors que tout un chacun peut bien imaginer qu'exciter le système immunitaire n'est pas anodin. La pharmacovigilance trafique les chiffres pour éviter panique et remise en question politique du système. Il y a quelques articles très détaillés pour ceux qui veulent penser par eux même.

    Dans ce cas là, la censure est plus problématique (en dehors du fait d'avoir tué votre vieux père - mais il est mort dans la dignité, toujours ça de gagné) car elle vous a fait prendre une mauvaise décision du fait d’éléments faux ou incomplets. En fait, on vous retire votre droit à choisir en vous donnant des éléments faux ou incomplets et donc en guidant votre décision vers une réponse que l'on juge acceptable.

    Maintenant, il y a encore pire. En censurant certaines idées (et pas les faits), on vous empêche même de penser. Pour rester sur la problématique du vaccin. Imaginons que l'on vous affirme depuis votre plus tendre enfance que le vaccin a sauvé l'humanité, des millions de vies, a éradiqué les épidémies qui nous tuaient tous et encore aujourd'hui nous évite à tous les morts atroces par millions. En censurant les thèses et études dissidentes, on vous empêche même de penser à l'utilité du vaccin pour tous qui est un dogme, un axiome. Pour terminer sur ce point à propos du vaccin de la grippe. En vous vaccinant contre la grippe, vous désapprenez à votre système immunitaire à vous défendre contre elle (et donc génétiquement vous laissez à vos enfants un patrimoine génétique amoindris) et le jour ou une grippe féroce passera à votre portée, ben paff, adios l'amigos. Hasta la vista baby.

    Et là c'est encore plus mal comme dirait l'autre.

    Le pire c'est qu'elle est insidieuses et se cache partout. J'ai moi même été victime de cette censure sur un site que l'on penserait à des lieux de cela : www.les-crises.fr, le site de Olivier Berruyer,qui se répand sur les plateaux de télé en taclant la censure de droite et de gauche, en dénonçant la propagande alors qu'il fait exactement pareil. En soit ce n'est pas très grave. Je ne fréquenterai plus ce site. Cela ne me manquera pas. et je ne leur manquerais pas. Mais cela dénote que même chez ceux que l'on croit vertueux, la censure fait rage.

    Sur un truc anodin en plus. Je répondais à une personne qui donnait un lien sur le complexe d’œdipe, je faisais juste remarquer que de moins en moins de personne y croyait à cette théorie. Paff striké. Le truc improbable. Donc je fais une publication plus longue qui explique pourquoi il ne faut plus croire au complexe d'oedipe, sur le coup je me suis dit qu'une phrase laconique pouvait être jugée comme n'apportant rien au débat. je développe donc mon affirmation. paff striké..

    Pour ceux qui ne suivent pas, ou qui ne sont pas au taquet sur œdipe, petite (enfin, non, longue) précision. Il était une fois un méchant roi grec.C'est important qu'il soit méchant. Les dieux, en forme de punition, lui prédise qu'il aura un fils, que son fils le tuera et épousera sa femme (du roi la femme - et du coup sa mère, au fils - faut suivre.) Ce qui devait arriver arriva, le roi eu un fils (oui, bingo c'est œdipe icelui). Se souvenant de la prédiction, le roi confie son fils afin de l'éloigner. MAIS la loi des dieux étant ce qu'elle est, en grandissant (beau et fort), il se retrouve en conflit avec un vieil homme et en se battant le tue. (oui ui bingo c'était son père.) Et à cause d'un haut fait, il récupère le trône laissé vide (et pour cause, il a tué le roi) et donc épouse la reine (qui est sa mère). Pour le faire rapide.

    L'histoire aurait pu en rester là, mais de ce mythe (mythologie grecque) Freud à décidé d'en faire un complexe : le petit garçon qui veut tuer le père (il devait avoir un soucis avec le sien je pense). Cette vision de l'enfant qui veut détrôner le père (par la violence, même symbolique) porte un mythe social fortement ancré de la violence innée à l'homme. L'homme serait donc un animal violent par nature.

    Mais c'est une interprétation du mythe. On pourrait par exemple tout aussi penser que :

    • C'est le fait d'avoir envoyé l'enfant loin de lui qui a créé cette finalité. Sorte de prophétie auto-réalisatrice. Et que le garder près de soi et l'aimer aurait fait obstacle à la prophétie.
    • On pourrait également penser que c'est le fait d'être méchant qui est à l'origine de cette 'punition' des dieux.
    • Il n'est pas incohérent de penser que cela veut dire que les enfant veulent la justice.

    Mais non, il a été décidé que le garçon voulait tuer le père.

    Cette conception de la nature violente de l'homme est porteuse, de mon point de vue, d'effets de bords. Par exemple cela voudrait dire que l'homme est violent par nature et que la société est là pour le pacifier. Alors que de mon point de vue, l'homme est naturellement bon et que c'est la société qui lui apprend a être méchant. Il y a des expériences sociologiques qui tendent à le monter. MAIS cette vision de l'homme violent permet également d'affirmer que notre société esclave d'une oligarchie (longue tradition française du monarque tout puissant) est la solution sinon ce sera le règne de la violence partout et par tous.

    Ainsi supprimer les publications pour éviter que l'on puisse montrer qu'il y a des alternatives crédibles à cette société de domination, car hormis les psychopathes qui gouvernent (politiques et grands dirigeants) l'homme est naturellement poussé à coopérer.

    Donc je me fend d'un commentaire à la suite d'un commentateur qui réagissait à la surprise d'une autre personne ayant vu son commentaire sur napoléon III stiké lui aussi et qui disait que les modérateurs avaient peur de groupes revendicatifs qui venaient pourrir les commentaires. Le fil entier est striké. pas de traces, nettoyage parfait, comme au temps de l'ère soviétique. Je reproduis donc ici ce troisième commentaire :

    cette histoire de groupe revendicatif est une pseudo-excuse que l'on se donne pour continuer à vénérer ici.

    J'ai eu 2 messages censurés parce qu'ils parlaient du (non) complexe d'oedipe. Peut être qu'il y a une cabale freudienne qui ravage internet et pourri les forums qui oseraient remettre en question le dogme ?

    Non, comme partout ailleurs, pour continuer à vivre du financement participatif, il faut élaguer pour que ne se créé pas de fissure. On ne déplaît pas à la main qui vous nourrit, C'est la limite du modèle participatif. Elle se retrouve partout.

    L'illustration du sujet, ce n'est pas que des 'groupes' viennent pourrir lorsque cela ne convient pas, mais que sur ce sites les propres modérateurs censurent ce qui ne leur convient pas. Alors même que ce n'est ni illégal, ni insultant ni contraire à la charte. Ce faisant ils ne sont plus fournisseurs de service, mais éditeurs des commentaires. Ils ont une ligne éditoriale. et ne diffèrent pas des publications qu'ils conchient.

    Et pour faire un peu plus pragmatique... construire un modèle économique en partageant du contenu créé ailleurs.... l'article 13 va y mettre bon terme.

    Brave new hétéronomie
    Publié par The Troll le 12 10 2018

    Je lisais sur un site militant, bastamag pour ne pas le citer un commentaire proprement ahurissant. D'autant plus qu'il ne vient pas d'un ministre godillot de not' bon roi.

    Il analysait pourquoi la réforme de la retraite de not'bon roi (pas la sienne hein, la nôtre), donc celle qu'il nous prépare pourrait encore augmenter les inégalité homme-femmes. Bon comme d'hab toujours on regarde homme-femme et jamais riche-pauvre. On sait jamais si on ne faisait pas parti des pauvres et que l'on se sentirait un poil coupable.

    donc Christiane Marty, membre de la fondation Copernic, critique du néolibéralisme, et du conseil scientifique de l’association Attac dit, Attention ca claque : "il serait possible de modifier le congé parental de manière à ce qu’il soit partagé de manière égale – et obligatoire – entre les deux parents" (toujours sur mon délire riche-pauvre j'aimerais savoir ou se situe en terme de revenue cette madame Marty, dans quel décile)

    Oui, vous avez bien compris, comme la retraite des femmes n'est pas assez importante (vie de famille, élevage des enfants...) et bien, nous allons obliger les hommes à prendre la moitié du congé parental (et donc diminuer leur retraite) pour la faire basculer du coté des femmes (qui donc prendront moins de congé parental).

    Je passe sur la stupidité économique : on va donner moins à tout le monde, ce n'est pas grave prenons un peu à paul pour donner à jeanne. Mais les montants distribués restent toujours aussi bas.

    Par contre, je ne passe pas sur ce que cela peut avoir comme effets sur les enfants. Je vous conseillerais de lire Bowlby J. sur l'attachement. Le bébé est naturellement attaché à la maman, car jusqu'à présent, c'est elle qui le faisait grandir dans son ventre. Ce n'est pas du tout une de ces conneries de genre social ou culturel c'est juste ce que la nature à décidé et qui nous a permis d'évoluer pendant 7 millions d'années.

    Alors je sais bien qu'une frange de plus en plus importante d'abruti(e)s décident de sacrifier le développement de l'enfant sur l'autel d'une sacro-sainte égalité, Cela n'en reste pas moins un truc stupide, profondément stupide.

    Sans aborder l'idée qui fâche qui serait de prendre un peu à ceux qui touchent énormément pour le distribuer à ceux qui touchent très peu - une sorte de taxe de péréquation. Ne serait-il pas tout simplement militant de demander à ce que la maman en congé parental voit abonder son compte de points retraite en compensation de travail fournis à faire des citoyens ?

    Le truc impensable, vous comprenez, ce n'est pas du travail ! il faut aller (ou pas puisque le travail salarié disparaît) faire un truc souvent peu utile, esclave d'un petit chef maltraitant pour avoir le droit de gagner de quoi survire.

    Y'a pas à dire, on n'est pas sortie de la berge avec de tels militants

    c'est là : Pourquoi la nouvelle reforme des retraites pourrait aggraver les inegalites
    Le féminisme à la limite de la maladie mentale.
    Publié par The Troll le 27 08 2019

    Je lisais un article sur le blog du monolecte, ici : blog.monolecte.fr/2018/08/03/dernieres-de-cordee/ qui nous explique le truc habituel de l'homme (tous les hommes) violent qui considère la femme comme son objet... enfin, faut aller lire pour comprendre.

    Comme je suis à chaque fois interloqué par tant de fadaises, j'essaye de montrer une autre façon de voir, mais il ne m'est même plus possible de poster la bas. je ne sais pas pourquoi. Comme cette réponse avait pris un long temps à écrire, je la publie ici, pour mon usage propre.

    Je viens me faire taper un peu, un coté sado-maso.

    C'est super de prendre exemple au moyen-age pour justifier des thèses. Et surtout partir du statut supposé réel (à moins d'un saut dans le temps, on ne peut que supposer d'après des restes d'écrits et de l'interprétation des écrits et de la théorie que l'on veut montrer.) pour en faire une acte volontaire politique avec un 'agenda'.

    Il faut un sacré saut quantique pour affirmer que la femme est le lot de consolation du salariat et que l'homme est le tyran de la maison qui se venge, qu'il viole 'ses' femmes et frappe tout le monde. En parentalité, on apprend que l'on est ce que l'on est devenu par notre éducation et nos expériences. Ainsi peut être y a t'il un biais lorsque l'on affirme que "où les hommes (à une écrasante majorité) se sentent fondés et légitimés à régner par la violence." Et ce ne pourrait être que la projection d'un vécu personnel dans une globalisation permettant de supporter son vécu en pensant que c'est partout pareil et qu'il y n'y avait rien de personnel, mais que c'est une malédiction globale. Parce qu'un enfant ne peut pas consider ses parents comme mauvais, donc il cherche obligatoirement des excuses. Ainsi si son père est un con, c'est parce que c'est un homme et qu'il est comme tous les hommes. Alors que c'est juste, lui, individuellement un con.

    Il me semble, mais mes cours d'histoires sont loin et je ne sais pas s'ils étaient vrais ou juste une histoire destinée à me faire accepter la réalité, que l'esclavage concernait les femmes autant que les hommes, à égalité. Il me semble également que la domination sociale concerne aussi bien les femmes que les hommes, à égalité. Et de mon expérience personnelle, OUI il y a des sales cons, les compagnons de 2 amies en font partie, mais il y a tout autant, sinon plus de gens bien (même des hommes).

    Il est intéressant de construire sa pensée bottom-to-top : l'homme (en tant que genre - c'est du pur sexisme) est un tyran et donc la société qu'il a construite est une société tyrannique qui transforme la femme en objet. C'est une théorie, un présupposé, il suffit ensuite de regarder tout ce qui se passe à travers ces lunettes pour s'y retrouver.. si ça ce n'est pas une preuve ! on va dire que c'est l'approche voltaire

    On peut aussi construire sa pensé top-to-bottom : la société est une construction dominatrice d'une classe dirigeante asservissant TOUTE la population (hommes et femmes) et construisant, par l'éducation (l'école n'étant plus un lieu de libération mais d'endoctrinement à la reproduction du modèle social, ou les dominants le sont parce qu'ils sont les meilleurs) un modèle familiale qui a le plus de chance d'être un modèle de domination. C'est plus mon approche rousseau

    Je vais prendre quelques exemples simples tirés de mon observation et de mes lectures :

    • Prenons l'allaitement. La pression sociale (masculine et féminine - point de sexisme la dedans) pousse à un allaitement le plus court possible pour au moins 3 raisons :
      • la vente du lait en poudre -> du cash pour les dominants
      • Le retour le plus vite possible au travail (et pas pour une libération car le travail est globalement aliénant)
      • la sacralisation des seins comme organes sexuels et non nourricier.

      Cette pression sociale APPRENDS aux gens (hommes et femmes) qu'il faut renoncer à sa féminité et donc apprends également aux hommes à trouver normal que la femme sacrifie la santé de son bébé pour être une maîtresse productive. Ainsi la femme qui ne désire PAS travailler pour élever ses enfants, les voir grandir est mal vu au sein des couples (bingo c'est le cas pour mes 2 amies). Cette séparation bébé-maman est la première pierre dans l'extinction de l'empathie chez l'enfant, extinction qui permet cette société maltraitante.

    • exemple très court : les bébés ne font AUCUNE différences entre garçons et filles. Jusqu'à assez tard (pas 10 ans hein) il n'y a pas de sexe, cela veut dire que cette 'domination masculine' n'est pas innée, mais acquise. Qu'elle ne vient pas de l'HOMME, mais de toute la société. Je vais prendre un exemple dans un autre champ. Si on montre à un bébé de 6 mois, un petit dessin animé avec 3 bonhommes : le rouge faisant un truc, le bleu l'aidant et le vert lui mettant des battons dans les roues, le bébé prendra naturellement (100% des bébés) la figurine représentant le bonhomme bleu. Si on refait l'expérience à 1 ans, ils ne sont plus que 80% à choisir le bleu. Parce que entre temps, de par son observation, le bébé à compris (son cerveau apprend pour s'adapter) que celui qui gagne DANS CETTE SOCIÉTÉ (objectif du cerveau : travailler le moins et activer le plus les zones de plaisir) n'est pas celui qui aide.

    Enfin, je veux tout de même passer un temps court sur la tarte à la crème de la différence des salaires hommes-femmes. Qui étaient de 30% argg affreuse domination sexiste d'une société patriarcale de maichants violeurs violents (sympa l’allitération) alors que l'étude que j'avais partagé en son temps montrait que la différence inexpliquée était plus de l'ordre de 5-10%.

    A ce propos, je voudrais partager un article qui montrait qu'il n'y a pas de différence volontaire de salaires hommes-femmes et qu'au sein des entreprises il est identique, mais que DES entreprises aux salaires plus faibles attirent les femmes ayant des enfants, parce que plus proches de chez elle, avec des horaires pus souples, avec des femmes ayant elles même des enfants...

    blogs.alternatives-economiques.fr/anota/2018/08/01/inegalites-de-salaires-entre-hommes-et-femmes-quel-est-le-role-de-la-maternite-et-des-politiques-salariales

    Tout cela pour dire, que OUI il faut améliorer le statut de la femme (avant d'améliorer celui de l'homme) :

    • Possibilité d'avoir un salaire permettant d'élever ses enfants (prenant un exemple tout bête, 2 mamans qui sont assmat. Si elles s'échangent leur bébé en garde, elles vont toucher toutes les 2 de l'argent de l'état pour 'rembourser' les frais de garde.Si elles ne le font pas elles ne touchent rien. Stupide non ? Elles touchent de l'argent à faire élever leur bébé par une autre, coupant le lien maternel nécessaire à l'empathie et l'ocytocine.
    • Possibilité d'avoir un congé maternel plus long. Il est aberrant de séparer un bébé de sa maman à 2 mois 1/2. Je l'ai vécu, je sais de quoi je parle. Cela en fait des bébés à l'attachement non sécure et donc des proies facile pour la société de domination. Il y a plein de conférences sur le sujet. DAns la foulée un congé parental décent.
    • Possibilité d'avoir un revenu de remplacement pour quitter un conjoint ou une situation délétère.
    • Possibilité pour celles qui le veulent de garder leur bébés lorsqu'elles sont enceinte et que la pression familiale et/ou sociétale les pousse à avorter ; en créant des structures et des financements adéquats.

    Voila ces quelques mesures permettrait de stopper la violence de la 'majorité des hommes' (est-ce que vous saviez que la majorité des femmes trompaient leur conjoint ? et que pour une bonne partie des enfants le père biologique n'est pas le père, à tel point que les (certains, au moins pour le 'notre') obstétriciens affirment sans rougir que 2 rhésus négatifs peuvent faire un rhésus positif.)

    Ces hommes ne sont pas des coupables mais des victimes (hormis les sales cons qui sont bien moins nombreux que la horde voulant la guerre des sexes (pendant ce temps, le capitalisme peut bien continuer à faire son beurre) le font croire.)

    Oui je sais je n'aurais pas du intervenir sur ce sujet, c'est le sujet sacré ou il faut être obligatoirement d'accord et se flageller d'être un homme sinon c'est la curée. mais bon, il fait si chaud...

    EDIT de bien plus tard : je rajoute 2 liens qui complètent le regard sur les écarts de salaires :

    Pour le dire autrement, il faudrait d'abord montrer que les femmes veulent la même chose que les hommes. VEULENT, c'est à dire pas un truc qui leur est imposé par une injonction non patriarcale, mais capitaliste

    J'en profite pour ajouter 3 commentaires qui aborde également ces points de vue : le société capitaliste qui fausse et impose des relations sociales non voulues :

    Encore un article de vulgarisation anti homépathie qui se prend les pieds dans le tapis.
    Publié par The Troll le 28 07 2018
    Une longue réponse à l'article ici (je n'arrive pas à publier une réponse, malgré ma bonne volonté devant les captchas #{#~~{#[||[{# de gogol ... c'est ici : ecoledessoignants.blogspot.com/2018/07/le-syndicat-des-homeopathes-en-plein.html

    Alors, je sais que je tends le bâton pour me faire battre, cela doit être mon coté sado-maso.

    J'ai relevé dans la publication quelques imprécisions, peut être dues à une forme de simplification journalistiques.

    a) "Mais je ne le dis pas pour les blesser, je le dis parce que tout, autour de nous, est fondé sur des connaissances scientifiques avec lesquelles la théorie homéopathique est incompatible. "

    C'est une affirmation fausse, c'est une généralisation qui ne vaut pas raison. Ainsi par exemple la théorie du GPS, ne peut ni valider ni invalider les effets placebo et nocebo. Pourtant ce sont des effets réels, qui agissent. Ce n'est pas une théorie, mais un fait avéré. Or dès lors que des choses ne peuvent pas s'expliquer scientifiquement et que l'on considère comme rééls, comment peut-ton refuser d'autres affirmations partant du principe qu'on ne peut pas l'expliquer scientifiquement

    b) "La préparation d’un médicament homéopathique repose sur la dilution d’une substance jusqu’à ce qu’elle ne soit plus présente. Or, une substance qui n’est pas présente ne peut pas avoir d’activité pharmacologique. Point final."

    La aussi c'est une affirmation fausse. La préparation homéopathique repose sur la dilution. Point final. Il y a des faibles dilution, il y a même des teintures mères (sans aucune dilution) et qui sont prescrites par des homéopathes. De mémoire, je crois que la molécule n'existe plus dès la 7ème dilution 7ch, pour les D, je ne sais pas. Ainsi jusqu'à la 6ème dilution, la molécule existe toujours et votre affirmation est juste fausse.

    Autre chose, la formulation juste serait "Or, pour une substance qui n’est PLUS présente je ne VOIS PAS comment elle pourrait avoir une activité pharmacologique." Prenons un exemple : une personne à peur des araignées, alors qu'elle SAIT que l’araignée en question ne peut rien lui faire. Or une chose qui ne peut rien faire NE PEUT PAS provoquer la peur. Point final.

    Le truc, avec la science c'est que ce n'est jamais point final. Celui qui arrive affirmer point final et science dans la même phrase devrait réviser la base de la base.

    c) parlons du remboursement parce que c'est là l'attaque la plus 'fine'. Est-vous pour dérembourser tout médicament qui n'a pas de véritable service rendu ? êtes-vous prets à reprendre chaque médicament sur le marché et vérifier son service rendu 'scientifiquement' par des organismes indépendants, afin de continuer à le rembourser ? PAr exemple prenons le service rendu par le dépistage du cancer du sein en population général. doit-on le dérembourser ?

    fait corollaire. L'homéopathie n'ayant AUCUN effet, puisque c'est juste de l'eau, elle n'a donc AUCUN effets secondaires. Dès lors vaut-il mieux pour l'assurance maladie rembourser un tube de gelsemnieum d30 vendu 2 euros 25, remboursé sur la base de 1,24 (soit 1.24x0.3 - 0.5 cts) soit -13cts . Ou une boite d'un anxiolytique par exemple lexomil à 2,71 remboursé (même calcul à 65%) soit 1,26 si pour le patient le service rendu est le même ? Sachant que même si le risque d'accident avec le lexomil est faible il est des millions de fois plus importants que pour le gelsemnium ?

    d) il faut maintenant aborder le problème des 'études', en général sur 2 points différents. en général, la neutralité scientifique (oxymore) voudrait que l'on dise, les études ne montrent pas que cela marche plutôt que les études montrent que cela ne marche pas. D'ailleurs les études disent, on trouve un signal, mais il est trop faible ou l'étude n'est pas d'assez bonne qualité. !ce qui est totalement différent de ce que vous affirmez.

    www.blog-elsevier-masson.fr/2016/09/efficacite-clinique-de-lhomeopathie-analyse-et-propositions

    e) Là c'est un problème de fond de la recherche scientifique. Elle ne se base que sur le reproductible industriellement, sur quelques critères choisis et sur un ensemble de cas particuliers d'une évolution. Par exemple, je donne une molécule A à 10 000 personnes avec de la tension artérielle et une B à 10 000 autres et je regarde s'il y a une différence. Si je trouve un poil de différence, çà marche. C'est le fondement de tous les scandales sanitaires

    Le truc c'est qu'avec l’hémopathie 'profonde', les traitements dépendent de la personne, comme si cela ré-équilibrait des déséquilibres. Telle préparation pour l'une MAIS telle autre préparation pour une autre personnes avec les même SYMPTÔMES. Dès lors le cadre qui nous avons élevé comme indépassable pour les études scientifiques n'est pas adapté. Cela ne veut pas dire que cela marche, marche pas, peut marcher ou ne peut pas marcher, juste que nous ne savons pas tester si cela marche ou pas. Ce qui est un poil différent de ce que vous affirmez.

    f) en mode de conclusion, je dirais que si les gens l'utilisent, c'est qu'ils y trouvent un véritable service rendu. Exemple si à chaque fois que vous vez mal à la tête vous buvez un coca et que le mal de tête reste, vous allez changer de technique.Si vous prenez votre granule de sucre et que le mal de tête passe, vous allez continuer. Donc cela voudrait dire que si les gens continuent c'est qu'il y a un véritable service rendu que la personne arrive à quantifier.

    Autre angle d'approche. Imaginez tout de même que les médecins homéopathes, sont... des médecins qui font EN PLUS de l'homéopathie. C'est à dire qu'ils sont docteurs en médecine. Pensez-vous que ce sont les plus mauvais qui ont réussi sur un malentendu et qui ont versé dans l'ésotérisme ? Statistiquement c'est peu probable. Donc ce sont des médecins qui prescrivent des trucs... et dont les patients ne reviennent pas pour la même chose 5 jours plus tard, sinon ils changeraient de pratiques ou perdraient leur patients.

    Cela n'en fait pas une étude scientifique, mais au moins un indice que tout n'est pas aussi simpliste que la propagande du "ca marche pas. point final"

    Nous commençons à peine à découvrir des implications de la physique quantique... Peut être sommes nous à l'orée d'une révolution copernicienne ?

    Lorsque votre modèle vous façonne.
    Publié par The Troll le 16 05 2018

    Je lisais rapidement, un peu en travers, parce que je n'aime pas trop le ton habituellement un peu condescendant, le blog d'un prof. Il publie la traduction d'un article d'un psy américain confronté à des cas d'enfants accros aux smartphones. Vraiment accros, un truc un peu extrême.

    c'est ici : http://laviemoderne.net/mirabilia/175-les-nouvelles-technologies-en-guerre-contre-nos-enfants

    Je réagis à chaud. Je ne tiens pas à défendre les smartphones car je trouve que c'est un instrument (même si pratique) aliénant. Il n'existe aucun smartphone abordable pour ceux veulant garder leurs 2 bras qui ne les piste pas, ne triche pas sur les recherches, n'enregistre pas données pour vendre l'utilisateur au plus offrant. Ceci étant dit.

    Quelques remarques.

    • Lorsqu'il(le psy) dit que le le téléphone est un soucis parce qu'une fille dit :« Ils me rendent heureuse. » en parlant de son téléphone et des réseaux sociaux. Je lis plutôt que le reste de sa vie ne la rend pas heureuse et qu'elle trouve le bonheur nécessaire à un développement 'normal' QUE dans les réseaux sociaux. C'est une lacune de la société et pas un piège des smartphone.
    • Il explique ensuite que les nouveaux horizons sont taillés pour prendre l’ascendant sur les individus « Des machines conçues pour changer les humains. » Mais au détour d'une phrase "en créant à dessein des environnements numériques qui ont pour vocation de donner à leurs utilisateurs le sentiment de satisfaire – mieux que ne feraient les alternatives du monde réel." De mon point de vue le soucis ne vient pas de la technologie, mais du monde réel qui fabrique une vie de merde à des milliards de gens, pour fabriquer des consommateurs, des citoyens dociles laissant créer une monde dystopique. Les nouvelles technos prennent la place laissée gentiment. Créant une sorte de symbiose, l'un se nourrissant de l'autre pour survivre et prospérer.
    • Et cela monte crescendo : Les adolescents sont programmés pour rechercher une forme de savoir-faire. Maîtriser notre monde et dominer les autres dans n'importe quel domaine.. Si je suis plutôt d'accord avec la première partie : apprendre de nouvelles choses et s'intégrer, je pense que la domination est inculquée dans le seul but de faire se battre les gens les uns contre les autres. Les nouvelles technos utilisant ce que l'on met gracieusement à leur disposition. Ce serait comme accuser le SIDA de se transmettre si on ne met pas de préservatif. Si la société apprenait l'entraide au lieu de la compétition rien dans cet article n'existerait.
    • Tout le reste de l'article n'est qu'une démonstration que notre société crée des manques affectifs, des manques d'attention, des manques de reconnaissances, des manques d'estime de soi... et que les vendeurs utilisent ses manques pour faire du business. Si on ajoute que les pouvoirs publics laissent faire parce que les vendeurs sont leurs bailleurs de fond, la boucle est bouclée. Si nous étions complotistes (je vous rassure nous le sommes) nous dirions que les politiques fabriquent à desseins ces manques pour garder leur hégémonie
    • Il est intéressant de remarquer que cela se passe en amérique, le pays qui a érigé l'argent et le capitalisme comme un dieu qui doit avoir pré-séance sur les individus. Ils paient le prix de leurs choix.

    Ce que je trouve croquignolet, c'est qu'un professeur qui est censé amener nos enfants à un meilleur d'eux même accuse la technologie des maux de ce monde pour mieux occulter la société et son système éducatif qu'il défend envers et contre tous et qui fabrique inexorablement ces situations.

    La science une nouvelle forme de foi.
    Publié par The Troll le 26 03 2018

    Imaginons un monde ou une faction à un pouvoir politique et qu'elle a persuadé la majorité du peuple que son pouvoir est une volonté d'une puissance supérieure. C'est cette puissance supérieure qui a façonné l'univers et a placé ce peuple au centre de tout. C'est ce pouvoir créateur qui a choisi cette faction comme guide qu'il faut écouter et entretenir. Cette notion d'être au centre est fondamentale, non pour elle même, mais parce qu'elle donne au peuple un sentiment de devoir être reconnaissant d'avoir été créé aussi 'puissant'. De faire tourner l'univers, la création complète autour d'eux, d'être le centre. Elle donne par la même à la faction la position du centre de l'univers, être au centre du centre. Que les chefs seraient même choisis, nommés par le mystérieux créateur invisible et tout puissant. Il a d'ailleurs détruit plusieurs fois l'humanité afin de repartir sur de bonnes bases et éliminer les incroyants.

    Quelle serait alors la place que cette faction accorderait à une personne qui affirmerait que cette conception est fausse et que la planète ne serait qu'une planète comme les autres et même pas importante en soi ? Que son soleil ne tournerait pas autour d'elle, mais qu'elle tournerait, comme les autres planètes, autour de lui. La remise en cause du dogme créerait une faille très importante dans la légitimation de ce pouvoir.Si on commence à douter du dogme, quels petits pas permettraient alors de douter de la faction elle même et donc remettrait en doute ce pouvoir politique qui ne pourrait plus tenir que par la force.

    Ce pourrait être une saga de science fiction très intéressante à écrire (et également lire) pour voir comment cette remise en cause pourrait évoluer et quels seraient les contre-mesures mises en place pour lutter contre cela. Il faut aimer la science fiction et tout le monde n'est pas Asimov. Cela ne semble pas bien palpitant écrit comme cela.

    Changeons de scénario. Imaginons un empire qui aurait créé un produit miracle qui permettrait de vivre toujours en bonne santé, sans jamais être malade ni fatigué. Cela permettrait de boire et d'expérimenter l'ivresse, mais jamais le mal de crane du lendemain et jamais de cirrhose du foie. Il permettrait de fumer sans avoir la voix rauque et sans développer un cancer des poumons. Elle vendrait à toutes et tous ce produit et aurait une puissance financière telle qu'elle pourrait susurrer à l'oreille des gouvernements pour leur faire prendre conscience de l'utilité de ce produit et les aider à en faire profite le plus grand monde, voirà faire prendre en charge par le gouvernement au moins une partie de son coût afin de ne pas priver la partie la moins argentée de la population de ce bienfait presque miraculeux. Si nous étions dans le scenario précédent, nous ne pourrions nous empêcher de le prendre comme un cadeau divin, mais cette histoire prend pied dans une société technologique. Une société basée sur la preuve scientifique. Si je n'arrive pas à prouver quelques chose, cette chose est fausse. Pour le produit miracle, on ne peut pas montrer ces preuves scientifiques car cela donnerait des éléments aux concurrents (ceux qui essayent de recréer ce produit) mais que le gouvernement veille au grain et qu'il y a toujours régulièrement des émissions à la télé avec des témoignages d'utilisateurs très satisfaits.

    Imaginons maintenant qu'un groupe de résistant affirme, par l'expérience de ce qu'ils voient autour d'eux, que ce produit n,'est pas si miraculeux. Effectivement, il n'y a pratiquement plus de cirrhose, ni de cancer des poumons, mais en même temps presque personne ne boit d'alcool et pratiquement plus personne ne fume. Mais il y a encore certaines personnes qui meurent de ces maladies, certaines ayant été augmentées (c'est le terme employé) et d'autres non. On trouve plus de morts d'autres choses (non incluses dans le contrat). Il semble que les augmentés vivent moins longtemps que les non augmentés. De nouvelles maladies qui n'existaient pas semblent apparaître. Tout en semble pas aussi rose. L'information commence à prendre de l'ampleur, avec des histoires qui commencent à circuler, les gens rechignent à se traiter. D'ailleurs sur les 10 dernières années, nous avons vu une recrudescence des cancers du poumon, passant de 1 cas par an à 2 cas par an, un doublement, une véritable catastrophe sanitaire qui coûte de l'argent à l'état qui décide de rendre obligatoire l'augmentation. Le fait que le chef du département de la santé et des propectives transhumanistes ait travaillé régulièrement avec l'empire qui commercialise le produit miracle pose des questions aux opposants mais est balayé sous le prétexte que cela prouve ses compétences sur le sujet. Et que de toute façon, rien ne PROUVE que le produit miracle soit responsable. Il n'y a aucune preuve. Chacune des preuves apportées par les opposants est balayée comme une bouffonnerie indigne de la science. Le fait que personne ne veuille montrer les preuves du produit parce que c'est un secret industriel ne dérange que les opposants qui sont, tout le monde le sait, des obscurantistes qui veulent revenir au monde d'avant lorsque tout le monde mourrait du cancer des poumons et de cirrhose du foie. Mais tout le monde n'est pas Barjavel ou Bordage et cela ne semble pas bien palpitant, tout au plus deux scénarios d'un lycéen se sentant une vocation.

    Mais ces 2 scénarios ne sont pas si éloignées de la réalité : dans le premier c'est l'église catholique contre Galilée et dans le deuxième c'est le lobby de la vaccination. Pourtant dans ce cas, ce serait simple à déterminé puisque c'est de la science. Prenons 2 études scientifiques :

    • LA première est une étude d'études. On peut y voir :
      • Le traitement homéopathique individualisé en cinquante millésimales (LM) s’est avéré aussi efficace que le traitement conventionnel qui associait antipyrétiques, antalgiques et anti-inflammatoires.
      • Selon les auteurs, l’homéopathie présente un intérêt en complément de la réhydratation orale et un intérêt économique dans cette indication.
      • Une revue systématique analyse un essai comparatif entre traitement homéopathique individualisé et traitement de référence sur 23 patients. Il conclut à une amélioration similaire dans les deux groupes.
      • Dans son analyse, le groupe de travail australien ne retient aucune indication de l’homéopathie en contradiction avec l’analyse de Bellavite en faveur d’une indication d’anas barbariae dans le traitement de la grippe, indication également retenue par le groupe Cochrane dans une analyse faite à partir des essais cliniques contrôlés
      • Selon une revue générale, une étude contrôlée comparant l’effet d’un traitement homéopathique local par rapport au placebo a donné des résultats favorables au traitement de la spécialité homéopathique étudiée
      • Malgré des résultats significatifs en faveur de l’action d’Aconitum napellus, cet essai non reproduit et de qualité insuffisante, ne permet pas
      • une étude relevée par Bellavite portant sur 11 patients et comparant l’efficacité de l’homéopathie à celle du placebo. Les résultats sont positifs mais la faible qualité ....
      • Dans les deux études de meilleure qualité le nombre de points douloureux est diminué par rapport au placebo. Dans l’étude de Bell d’autres critères sont significativement améliorés tels les scores de fibromyalgie et de santé globale. Dans l’étude de Fisher utilisant la méthode de cross over, la douleur et le sommeil sont également améliorés par le médicament choisi par individualisation
      • On pourrait faire comme cela pendant longtemps
      • La conclusion est que l’homéopathie ne marche pas.
      • http://www.blog-elsevier-masson.fr/2016/09/efficacite-clinique-de-lhomeopathie-analyse-et-propositions/
    • D'un autre coté, nous avons une étude portant sur 200 000 mamans, grippe et vaccination contre la grippe

    Science et religion : les 2 faces d'une même pièce.

    Lorsque le mensonge est un mode de communication
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je lisais il n'y a pas longtemps un texte de Chris Hedge qui expliquait que nous vivions dans un mensonge permanent.

    il disait même, plus exactement
    Le danger le plus menaçant auquel nous faisons face provient de la marginalisation et de la destruction de nos institutions, parmi lesquelles les tribunaux, les universités, le corps législatif, les organisations culturelles et la presse, qui ont, par le passé, garanti l’enracinement du discours public dans les faits et la réalité, qui nous ont aidé à distinguer le vrai du faux et ont facilité l’application de la justice.

    Le grand changement c'est que maintenant les "dirigeants" sont incapables d'assumer leur morgue de classe, sont incapables de dire la vérité en face (on s'en fout des pauvres, on veut se gaver comme des gros porcs que nous sommes - et non je ne parle pas de son physique) car les réseaux sociaux ont vite fait de reprendre en boucle. Alors qu'avant les journalistes (vendus, pléonasme) remplissaient tranquillement les articles à coup de langue de bois léchant les bottes.

    Prenons le cas d'un député Godillot (ce n'est pas son nom) obéissant à Makon qui vient expliquer à la tribune, devant la représentation nationale et le peuple français que le groupe ne peut pas voter pour la reconnaissance des maladies psychiques dues au travail, parce que c'est l’opposition qui le propose parce que c'est multifactoriel (justement on en parlait). Prenant exemple de la lombalgie, je le cite
    [....] comme le burn out ont des origines multiples, des causes intriquées, des durées variables et des traitements non déterminés [....] ces lombalgies n'ont JAMAIS ÉTÉ PROPOSÉE, ET ENCORE MOINS RECONNUES COMME MALADIES PROFESSIONELLES.

    Ok voila le discours et tout le monde ferme sa bouche. Sauf que la lombalgie est reconnue comme maladie professionnelle, au tableau 97 et 98, Depuis le 15 février 1999. Bien entendu, cela doit dépendre de critères stricts, par exemples pour la lombalgie: le port de charges lourdes et les vibrations transmise au corps entier, ce qu'ils ont supprimés des critères de pénibilité.La boucle est bouclée. Donc 2 solutions, Godillot est un crétin ou Godillot est un menteur, les 2 n'étant pas exclusifs. Mentir devant les gens, même un enfant de 5 ans sait que c'est mal.

    liens :

    La fabrique étatisé de la desespérance.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Dans mes tribulations je tombe sur un article qui parle du suicide, suite à la parution d'un rapport de l'observatoire national du suicide. Bon, à la louche, c'est environ 10 000 personnes par an, soit 3 fois le nombre de morts sur les routes. On en entend malgré tout beaucoup moins parler.

    2 modes de réactions face à cette différence de traitement :

    • On peut pas mettre des radars pour racketter les suicidants, donc on s'en fout.
    • Ils sont morts, ils ne vont plus nous faire chier et ils ne pourront plus voter pour nous, donc on s'en fout.

    Bien entendu le ministre se doit de dire quelque chose. Dire ce qu'elle pense (qu'elle s'en cogne sévère) est peu politiquement correct et pourrait déchaîner un shit storm. Ce dont je doute car tout le monde s'en cogne sévère, sorti des lol cat sur fb ou les trucs sur les arabes qui ont plus de droits que nous. Donc elle sort un espèce de truc "intelligent" et propose de rappeler ceux qui se sont ratés, après leur sortie d'hosto.

    je suis pas un kador, mais la prévention ce n'est pas rappeler ceux qui se sont ratés. Mais que demander à ce gouvernement ? J'ai l'impression de voir Rome brûler.

    Il y a une fabrique étatique de la désespérance. On désocialise les personnes, on les précarise, on les enfonce et on les accuse d'être responsables de leur état. Il n'est que voir comment les collectivité territoriales traitent les gens aux minimas sociaux.

    A ce point, il faut que j'aborde la question des minima sociaux (rsa, ass...). On peut penser que c'est une forme de "charité" que l'on obole gentiment aux "pauvres" en leur demandant de se sortir les doigts du cul. C'est une vision particulièrement dégeulasse et décallée. La productivité augmentant comme elle ne l'a jamais fait dans l'histoire, il faut être moins pour produire ce dont nous avons besoin. Donc que faire de ceux dont on a supprimé le travail ? leur faire partager les bénéfice de cette hausse. Car avant d'être sans emploi, ils ont participé à cette hausse de la productivité et ont peut être même été de ceux qui ont trouvé le tour de main qui a permis de gagner un poste (le leur). De plus, comme il y a une pénurie d'emploi, le poste qu'ils pendraient, il vont bien le prendre à d'autres (qui se trouveraient alors au même point, match nul). Je ne vais pas m'étendre sur le montant de ces minimas, mais on sait que plus ils sont bas, plus ils désocialisent et précarisent. Pour sortir et inviter il faut de l'argent, si tu dois compter ce que tu manges et que tu fais des économies de chauffage, tu n'invites pas et donc tu n'es pas invité. tu ne sors pas et rencontres peu de gens : désocialisation. La précarisation venant avec l'impossibilité de faire des projets avec 400 euros par mois. Une fois arrivé là, il n'est pratiquement plus possible de revenir à la marque, c'est la fin.

    Mais il y a bien pire que cela. L'état, les collectivités et autres structures associées, en plus de ces montants bien en dessous du seuil de pauvreté, trichent et demandent et redemandent les même papiers, font traîner les dossiers, reportent le plus possible les décisions, essayent de trouver le moindre truc pour radier. Ainsi, même si tu es réhabilité dans tes droits (c'est à dire que tu ne fais pas partie de ceux qui ont laissé tomber - cela représente environ 12 milliards) au bout de 3,4,5,6 mois avec le retard versé (sans intérêts), tu es dans une merde noire : des agios qui bouffent la moitié de ce que l'on te verse, des dettes partout (loyers, électricités, télécom - indispensable car que te reste-t-il sans amis et sans pouvoir sortir ?) tu es sous le niveau de l'eau avec peu d'espoir de t'en sortir.

    Et certains choisissent de se flinguer. Pour ceux qui se rateront (pas de bol) on les rappellera. Trop cool non ?

    Pour que cela change, il faudrait que ceux qui décident de se flinguer emportent avec eux des élus (genre le député de la circonscription, ou le sénateur, ou un ministre en déplacement). Parce que lorsque c'est le peuple qui trinque, tout le monde s'en fout, mais dès que c'est un "au dessus des autres", tout de suite, cela fait un sacré foin.

    Le multi factoriel et le populisme
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    J'ai été interpellé par un article sur le blog d'un médecin généraliste. Il faisait une longue explication sur le fait que souvent tout était multi factoriel et que c'était populiste de s'attaquer à un facteur. Par exemple l'euro pour le chômage

    Même son exemple sur la pierre et la gravitation (le seul truc qui la fait tomber, mono factoriel) est faux. Il faut un référent. La gravitation existe dans l'espace et la pierre peut ne pas tomber. De la même manière la terre ne tombe pas autour du soleil. Soit elle est attirée chez newton soit elle avance en ligne droite dans un univers courbé par la gravitation chez einstein

    Cela me perturbe, car j'ai peur que cela pousse à l'immobilisme.

    Le cerveau humain n'est pas capable de garder en mémoire de travail plus de 5 (+/-2) objets. Ainsi face à une problématique il est virtuellement impossible au cerveau humain de prendre en compte de multiples causes.

    Tout cela pour dire que le 'mono factoriel' est une tentative de réponse pour supprimer l’élément qui _semble_ être le plus important des autres facteurs. Car face à une problématique, il faut bien l'attaquer par un bout, identifier un combat. Réduire ce mécanisme en chantre du populiste mono-factoriel me semble un poil militant. Une sorte d'immobilisme voulu.

    Bien souvent ce multi-factoriel est utilisé pour dédouaner. Le glyphosate cancérigène ou cancérogène ? Non multi-factoriel. Sucre et obésité ? non multifactoriel etc.

    De même, bien entendu que le cancer n'est pas mono-factoriel. Alors pourquoi ériger le tabac comme responsable du cancer des poumons. Ceux qui l'attrape avec le tabac ne l'aurait-il pas attrapé avec d'autres choses ? les gènes ? le stress ? le milieu socio-culturel ? n'est-ce pas multi-factoriel ?

    Enfin, je trouve que sortir populisme à tout crin est un peu ... 'populiste'. Pour prendre le cas de la tuberculose, on sait que le premier facteur n'est pas le bacille, mais la pauvreté. Bizarrement dans ce cas là il n'est pas identifié comme tel, probablement une idée trop 'populiste' (qui est devenu l'insulte facile pour déconsidérer l'adversaire sans avoir à argumenter).

    ÉDIT du 7 février : et paff, je regardais les débats parlementaires sur le burn out et cela n'a pas manqué : le député godillot (ce n'est pas son nom) de Makon est venu expliquer à la tribune que cela ne pouvait pas rentrer dans les maladies professionnelles... parce que c'était multi-factoriel. Étonnant, lorsqu'il faut imposer à la populace des trucs il n'y a jamais le multi-factorielle mais dès qu'il faut mettre en place quelque chose qui la protège, ce n'est pas possible à cause du multi-factoriel.

    La fabrique de la soumission.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    je lisais l'autre torchon (marianne) qui publie un bel article sur une épidémie de rougeole à Bordeaux, qui serait due, je vous le donne en mille, à une couverture vaccinale insuffisante. Simple non ? Dès qu'il y a un soucis, c'est à cause de la couverture vaccinale insuffisante. Je me demande même si le chômage n'est pas due à une couverture vaccinale insuffisante et qu'on nous le cacherait.

    Bon reprenons un peu les fait. Les victimes de l'épidémie sont des .... adultes. Nous sommes en 2017. Les personnes ayant 30 ans, sont nées en 1987. Le vaccin est injecté depuis 1983 dans le calendrier vaccinal. ainsi on peut difficilement expliquer simplement la chose. Mais impossible n'est pas mariane.... ils n'avaient qu'une seule dose, puisque la deuxième dose a été inscrite en 1996, pour renforcer l'immunité. Ouf le soldat vaccin est sauvé, la vérité est dite et tout correspond. Ils l'ont attrapé parce qu'ils n'avaient qu'une seule dose et donc que la couverture est insuffisante.

    Sauf que... la deuxième dose n'a aucune influence et ne sert à rien. À l'extrème limite gagner un peu sur les 5% qui ne serait pas converti à la première dose. Une étude sur les enfants, durant 15 ans en chine le montre. Une deuxième dose n'améliore pas l'immunité.

    Si on suit les enfants, 15 ans après la vaccination, il y en a déjà 20% qui ne sont plus immunisés. Ensuite on a arrêté de regarder. Des discussions que j'ai lu, les professionnels sérieux estiment qu'au bout de 20-25 ans pratiquement plus personne n'est immunisé. Putain... paff l'age des victimes de cette épidémie. Un truc de malade... mais comment ça se passait avant ? lorsqu'il n'y avait pas de vaccins ?

    On commence par la maman qui avait attrapé la rougeole, qui donne à son enfant les anticorps et le protège un certain temps (pas d'étude sur la durée, entre rien et probablement 1 ans, et probablement pendant la durée de l'allaitement). L'enfant attrapait la rougeole au contact des autres (on faisait même des après-midi rougeole, pour contaminer ceux qui ne l'avait pas attrapé, au contact de l'enfant malade.Ensuite on les gardaient bien au chaud). il pouvait y avoir des complications mais elles étaient moindres que celles chez les adultes, donc le choix était d'immuniser les enfants. Et ces enfants étaient contaminants, ainsi les adultes immunisés par la maladie la rattrapait de manière asymptomatique et avaient des rappels naturels 'régulièrement'.

    Sauf que maintenant que l'on vaccine les enfants, le virus ne circule plus, les adultes ne reçoivent plus de rappels naturels et perdent leur immunité et l'attrape adulte.Parce que la COUVERTURE VACCINALE EST TROP IMPORTANTE. On devrait limiter la vaccination aux enfants à risques de complications.

    Mais ça ma brave dame, c'est complotiste de le dire. La science est un complot contre le bon sens de nos politiques et le chiffre d'affaire des labos.

    les liens :

    Voila, maintenant faites comme vous voulez, vous savez.

    Pour faire des économies en termes de santé publique
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Puisque la mode étant à la délocalisation, je propose de délocaliser notre pharmacovigilance en cote d'ivoire. Ils auraient le soleil (et les nanas qui sait) et ne seraient pas dépaysés car comme d'habitude, sur le cas levotyrox, notre pharmacovigilance ivorien.

    C'est l'exception française en matière scientifique. Nous la connaissions en matières des arts et lettres, elle fait des gorges chaudes en matières de corruption politique, mais elle circule seulement à bas bruit en matières scientifiques. Notre pôle santé juridique ne voit jamais la responsabilité des fabricants en terme de médicaments ou vaccins. Il faut que ce soit un journaliste, ou une fille de brest, ou une association de patients et que les cadavres et mutilés s'empilent pour que la justice conviennent qu'il y a un truc. Tant que l'on peut nier en disant yapadpreuve, on le fait.

    Dans le cas de notre pharmacovigilance, malgré le fait que les centres de pharmaco furent submergés à tel point qu'il fallut en ouvrir des spéciaux et que de nombreux signalement ne purent pas être pris à cause du volume (que notre pharmacovigilance ne pouvait pas absorber), le résultats de l’enquête de pharmacovigilance est net :

    « La poursuite de l’enquête réalisée sur la période du 15 septembre au 30 novembre 2017 sur la base des cas enregistrés dans la base nationale de pharmacovigilance (BNPV) confirme que les effets indésirables rapportés avec le Levothyrox nouvelle formule sont similaires à ceux du Levothyrox ancienne formule. En effet, l’analyse globale des données de pharmacovigilance ne met pas en évidence d’effets nouveaux en termes de nature et de gravité des cas. (…)»

    Pour le dire en clair, la pharmacovigilance sur l'affaire lévotyrox.... ivorien

    C'est marrant, les déclarations ont explosés à tel point qu'ils ne pouvaient pas les prendre en compte, c'est à dire que pour cette simple formulation, les centres étaient débordés en capacité par rapport à TOUTES LES SPÉCIALITÉS qu'ils suivent, mais pas plus qu'avant pour le levothyrox simple formule. Une sorte de médecine quantique. Bien plus, mais pareil.

    Un maître nous disaient, les cons ça osent tout et c'est à cela qu'on les reconnaît.

    Comment peut-on faire confiance au système de santé en france lorsque l'on voit le déni installé de manière institutionnelle. Nous sommes dans l’ère de la post-vérité. Il y a une vérité d'état et la science est tordue pour se conformer à cette vérité et tous ceux qui ont des doutes sont des complotistes (affreux et incultes bien entendu).

    Je rappelle à toutes fins utiles le lien vers un article de Marc Girard, docteur en médecine et expert en réglementation en ce qui concerne les médicaments, qui pointe ce que l'on pourrait appeler une malhonnêteté de notre pharmacovigilance qui s'emploie le plus possible à camoufler les problèmes. Tant pis pour les gens qui meurent.

    Article de Marc Girard sur les turpitudes intellectuelles de notre pharmacovigilance : www.rolandsimion.org/spip.php?article395&lang=fr

    Le sur-réalisme médical de notre ansm : Point-d-actualite-sur-le-Levothyrox-et-les-autres-medicaments-a-base-de-levothyroxine-Les-nouveaux-resultats-de-l-enquete-nationale-de-pharmacovigilance-confirment-les-premiers-resultats-publies-le-10-octobre-2017

    Mise à jour du 23 novembre 2020 : Par un effet de hasard (que je suis complotiste) cette page n'existe plus, probablement un stagiaire collège qui l'a effacé un formatage du pc de la secrétaire ou une particule solaire qui a frappé la surface du disque dur juste au mauvais endroit, mais voici la même page depuis l'internet archive : Point-d-actualite-sur-le-Levothyrox-et-les-autres-medicaments-a-base-de-levothyroxine-Les-nouveaux-resultats-de-l-enquete-nationale-de-pharmacovigilance-confirment-les-premiers-resultats-publies-le-10-octobre-2017

    lorsque la PQR est devenue une arme de propagande
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    J'ai été effaré par le contenu mensonger et sans aucun recul d'un article du journal l'Union. et j'ai voulu contacter le médiateur pour m'ouvrir à lui. Impossible de trouver, ni dans l'édition papier, ni sur le web, ni même en demandant par mail à un contact 'régional'. Je recopie ici donc la lettre que je voulais envoyer, histoire d'effacer le courrier en attente et de libérer ma mémoire de ce truc. (je sais que c'est bien inutile, mais je ne peux m'en empêcher.)

    _______________________________________

    Monsieur,

    Je me permets de vous écrire suite à la lecture de l'édition papier du 17 janvier 2018 concernant la vaccination de la grippe.

    Nous avions déjà bien compris que l'union (au moins pour l'édition de soissons) est devenu une sorte de journal municipal multi communes. Il donne un peu de nouvelles mais fait très souvent l'apologie, sans réflexion, des maires et de leurs réalisations. Une sorte de presse aux ordres, par réflexe. Pas de vagues et les chiens écrasés. Les seules vérités objectives sont les avis de décès.

    Concernant la double page de propagande pour la vaccination, je crois que la coupe a débordée. Qu'un journaliste présente une thèse ne me pose aucun soucis. L’absence de réflexion et de points de vue divergents est déjà plus problématique, mais nous avons l'habitude, ce n'est pas une affection propre à l'union mais une pandémie qui concerne tous les journalistes. La nouvelle génération, soumise aux puissants.

    En revanche laisser se répandre les informations mensongères des autorités, sans confirmation du diagnostic et sans la moindre vérification ou analyse est une faute grave qui déconsidère le métier, qui vous déconsidère.

    Ainsi vous affirmez (en reproduisant sans discernement les chiffres de l'invs) 14400 morts de la grippe. Cela fait peur et cela permet de pousser les gens crédules à se vacciner. Votre métier de journaliste est de vérifier. Avez-vous contacté un médecin qui avait une opinion divergente ? Non, pas la peine n'est-ce pas ? En fait vous diffusez une fake news, pour rester dans le vocabulaire à la mode. Vous ne jouez plus votre rôle, vous ne servez plus à rien.

    Vous affirmez à la une "certains pays ont fait le choix de vacciner systématiquement tous les enfants". Dans le développement de votre article vous parlez du japon... qui a arrêté pour des raisons financières, semble-t-il. En fait je crois qu'il semble que ce soit à cause d'un message d'un extra terrestre. Vous affirmez que les état unis recommandent. On est loin de la vaccination systématique comme affirmé. Vous ne citez aucune source et affirmer comme ça. Goebbles disait qu'il suffit de répéter le même mensonge pour en faire une vérité. Vous êtes à la pointe de la technique. Vous ne connaissez rien à la question, vous ne lisez rien sur la question, vous ne vous interroger sur rien et diffusez la parole des puissants. Ce n'est pas du mauvais journalisme, car ce n'est même pas du journalisme.

    Le docteur Dupagne a écrit un article à se sujet en 2015 : Grippe saisonnière : 7000 morts d’après les organisateurs, 500 d’après la police. Ne pas consulter les sites un peu divergents lorsqu'on écrit un article, c'est faire de la propagande, comme pendant les heures les plus sombres.

    http://www.atoute.org/n/article163.html

    Il y a dans cet article un lien vers une publication d'un autre médecin, pédiatre, Claudina Michal-Teteilbaum qui présente le résultat d'une étude Danoise sur la vaccination des personnes âgées,

    http://docteurdu16.blogspot.fr/2012/02/vaccination-anti-grippale-une-etude.html

    Ne trouvez-vous pas étrange qu'un simple citoyen en sache plus sur le sujet qu'un journaliste qui écrit une double page dans un quotidien ?

    Encore pire, cet article promeut la vaccination des enfants contre la grippe pour soit disant 'protéger les vieux' alors même que les études sérieuses (cherchez cochrane grippe sur internet) montrent que la vaccination du personnel soignant en epad n'a que peu d'effets sur la mortalité.

    Tiré de la publication de Mme Teteilbaum. Une étude néerlandaise publiée dans le Journal of virology en 2011 [.....] Les auteurs pointent donc le risque qui existe à promouvoir une vaccination généralisée des enfants.

    Ainsi en plus de fournir des informations fausses dans le but de tromper, vous promouvez une stratégie risquée pour le système immunitaire des enfants.

    Je ne sais comment qualifier cette attitude. C'est dommage qu'il n'existe pas une ordre déontologique pour les journalistes afin de faire le ménage, mais resterait-t-il assez de journaliste du coup ? Comment ne pas faire le lien avec la proposition de jean luc melenchon d'instaurer un tribunal du journalisme. Comment faire cesser la diffusion de fausses nouvelles par la presse qui reçoit des subvention de l'état. La réponse étant peut être dans la question.

    Cantonnez vous à l'actu people, au moins vous ne ferrez pas de mal.

    ps du 29 janvier 2018, j'ai retrouvé le lien dont je voulais parler, il est ici (encore un blog d'un médecin) : https://30ansplustard.wordpress.com/2017/01/16/pourquoi-les-chiffres-de-mortalite-grippale-sont-incomprehensibles/

    T'ES ANTI, trucs de cons
    Publié par The Troll le 17 01 2018

    C'est une publication compliquée à écrire. S'attaquer à un dogme est compliqué et dangereux. Essayez de parler avec un chrétien que la virginité de la vierge n'est pas importante et que même si elle ne l'était pas (vierge), cela ne changerait pas le message que la religion porte est impossible. D'ailleurs il y a bien une controverse car lors de l'accouchement ben... guère de latitude à rester vierge, mais ce n'est pas le sujet. (ne vexons pas tout le monde en même temps).

    Parce que c'est un dogme, le coté magique qui fait sortir de la logique humaine pour entrer dans autre chose, dans le mystique. ce qui permet de s'abandonner et ne pas avoir besoin de réfléchir, de laisser reposer le cerveau et se laisser porter par les messages extérieurs. Un truc super confortable : croire et exécuter, sans état d'âme, sans se sentir une responsabilité. Devenir une amibe qui réagit au milieu par réflexe, sans passer par le circuit de la réflexion et de la décision (je pense que c'est être dans le même état d'esprit qu'un soldat effectuant, sur ordre, un crime contre l'humanité ou un génocide).

    Le truc c'est que lorsqu'on n'est pas dans le même camps et que l'on pose un questionnement (puisque l'on adhère pas aux même dogmes) la réponse du croyant est "tu es anti...".

    c'était hyper visible lors de la loi sur le mariage pour tous. Décision hautement politique qui a choisi sciemment de parler "mariage", alors qu'il y avait une coutume pluriséculaire d'un mariage entre homme et femme. Il était tellement simple de parler d'union donnant les même droits et laisser le langage populaire faire le reste avec le temps. Mais le choix a été fait de monter la moitié de la population contre l'autre moitié pour faire passer les lois les plus libérales dans l'indifférence la plus totale.

    De cette époque, ce que je retiens, c'est que poser la question de l’intérêt de ce choix pour le moins politiquement difficilement justifiable c'est que l'on était anti. Un homophobe et pourquoi pas un facho (puisque le fn pensait la même chose, même si pas pour les même raisons).

    Pareil, si on pense qu'israel à une attitude politiquement, juridiquement et humainement déplorable (en contradiction avec les résolutions de l'ONU et le droit international) on est anti. Et antisémite, limite nazi. [Il faudrait dire allemand plutôt que nazi, car tous les nazis étaient allemands et tous les soldats qui gazaient n'était pas des nazis.] L'insulte suprême qui permet de ne pas argumenter

    De la même manière lorsque l'on parle de vaccins et que l'on demande des études et des preuves. On est anti. Comme cela pas besoin d'argumenter. Parce que le dogme veut que les autorités font ce qu'il faut et réfléchissent pour nous. sauf que...

    Je vous propose de lire, en entier, 3 articles du Docteur Marc Girard, docteur en médecin, expert technico-reglementaire du médicament, premier expert dans le procès de l'affaire de la campagne de vaccination contre l’hépatite B. Juste pour avoir une idée de ce qui se passe, juste pour comprendre que la vierge n'est pas forcement vierge. juste pour avoir le droit de parler de vaccination sans passer pour un abrutis qui ressasse les même choses débiles.

    Lettre d'un vieux chômeur déprimé
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je vous relaie la lettre d'un chômeur en fin de droit.

    Lettre ouverte

    Mme le ministre du Travail,
    M. le président de la République,
    M. Daudigny sénateur de l'Aisne,
    M. Delatte député de la 3 ième circonscription de l'Aisne,
    M. Saubot président de l'UNEDIC,
    M. Suquet médiateur Pôle Emploi des Hauts de France,

    Madame, messieurs

    Puisque vous êtes sur tous les fronts de la dérégulation du marché du travail, je veux profiter de cette période de résolutions pour vous raconter une histoire. Je pense qu'elle enchantera vos pensées en cette période et allégera l'ambiance un peu lourde du marasme économique.

    Il était une fois un chômeur arrivant à la cinquantaine qui décide de créer une entreprise de formation dans l'Aisne, territoire dévasté, ne bénéficiant d'aucune politique publique sérieuse, subissant la déprise industrielle, la misère, et parfois la rapacité de ceux en place, tuant toute évolution pour continuer à bénéficier de l'argent qui circule. Pourquoi cette idée de formation? Parce qu'il manque un peu partout, et surtout dans l'Aisne, d'une offre de formations personnalisées. Bien entendu pour apprendre à taper un texte dans word, il y a pléthore d'offres, mais s'il manque une capacité particulière (par exemple, lier word à la base de données de l'entreprise pour faire un mailing ou en instiller l'idée pour augmenter la productivité, en formation d'une 1/2 journée), l'offre est pratiquement nulle. Notre utopiste pensait se positionner sur ce créneau. Il est vrai que ce n'est pas industrialisable, que cela représente un travail constant une formation toujours sur mesure plus performante pour l'apprenant. Le travail ne lui fait pas peur. 35 heures, il le fait 2 fois par semaine depuis 30 ans, même quand il était salarié, sans compter ses heures supplémentaires dont il n'a jamais tiré une seule rémunération.

    Au moment de la création de cette utopie appelée entreprise de formation, les lois changent et il n'est plus possible pour les petites structures de prétendre aux DIF ou autres nouveaux dispositifs le remplaçant. Pour lutter contre les mauvais organismes et ceux qui trichent en drainant une grande partie des fonds de la formation professionnelle, il a été décidé de demander aux structures de suivre un parcours de certification pour en bénéficier. Cela part d'une très bonne idée si l'on est déconnecté de la vraie vie, que l'on vit dans les dossiers et que l'on fait semblant de ne pas voir. Dans les faits, seules les grosses structures, celles drainant beaucoup de crédits de la formation professionnelle, et également celles qui trichent beaucoup (quelle coïncidence), peuvent toujours en bénéficier car leur volume d'affaire rend rentable la procédure coûteuse de certification. Nous pourrions en parler, car notre utopiste a vécu dans 2 secteurs différents une certification iso, mais ne digressons pas.

    Ainsi les structures qui drainent les fonds en trichant ont les moyens de cette certification et peuvent continuer, tandis que les artisans honnêtes non. Dire que la taille de l'entreprise permet de garantir la qualité revient à encenser mac Donald et dénigrer le cuisinier indépendant. Mais peu importe, tout le monde sait que ceux qui ont de l'argent sont au-dessus des lois, car ils peuvent les contourner ou les faire modifier. Si vous êtes capable d'influencer une mutuelle, vous êtes capable de vous construire un patrimoine immobilier d'un 1/2 milliard grâce aux mutualistes sans que la justice y voit un problème, mais si vous êtes un artisan, 500 euros par mois d'ASS pour juste vivre au delà de 12 mois d'activité sans revenu, c'est déjà de trop pour la loi. Pour bien réaliser, 1/2 milliard représente 83 333 années d'ASS, une échelle de temps géologique. Comme dans tous les secteurs, des entreprises existent qui assèchent le marché de la formation. Elles sont certifiées et sous-traitent à vil prix, sans compétences, à des pauvres indépendants vivants sous le seuil de pauvreté. Le miracle français en quelque sorte. Elles doivent être de ceux qui réussissent, contre ceux qui ne sont rien. Alléluia.

    Pour tricher sur les chiffres et présenter de beaux bilans politiques, on sacrifie des vrais gens pour ne pas avoir l'air ridicule. Ce sont des personnes, mais elles présentent tellement moins bien que des tableaux excel et leurs camemberts colorés. Comme les dictateurs qui tuent les opposants pour pouvoir affirmer qu'ils sont la volonté du peuple et que personne ne s'oppose sauf les terroristes.

    Un rapport d'information du sénat sur la problématique du retour à l'emploi 1, parle de conserver l'allocation ASS avec des REVENUS d'activité. Le site service-public.fr 2 cite noir sur blanc (ou plutôt bleu sur blanc)

    • le Décret N° 98-1070 du 27 novembre 1998 relatif aux modalités de cumul de certains minima sociaux avec des REVENUS d'activités,
    • l'Instruction N° 2017-32 du 19 juillet 2017 relative au cumul de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) avec les RÉMUNÉRATIONS d'activités reprises à compter du 1er sept. 2017

    Tout laisse croire que nous parlons de REVENUS d'activité et qui serait contre? Une fois qu'une personne gagne sa vie avec son activité elle n'a plus besoin de la solidarité nationale. Quelle personne saine d'esprit aimerait rester à survivre avec 500 euros par mois (alors même que le seuil de pauvreté est fixée à plus de 800 euros) si elle pouvait gagner plus?

    Mais tout cela n'est que mensonges pour ne pas avoir à rougir devant les questions gênantes et se donner un vernis social. Dans la réalité, Pôle Emploi oppose la circulaire DGEFP N° 2006-40 de 2006 qui n'a pas été modifiée selon ses dires et qui affirme, noir sur blanc là, "Les activités non salariées sont réputées constituer une activité professionnelle d'une durée au moins égale à 78 heures par mois. Elles bénéficient donc du dispositif d'intéressement forfaitaire" [qui se limite à 12 mois]. Là est le tour de magie : nous ne parlons plus de REVENUS, juste d'activité. 12 mois d'activités, même sans revenus fait perdre le bénéfice des ASS. Pour avoir le droit aux ASS, il faut ne rien faire.

    Il n'y a que peu de possibilités face à ces injonctions paradoxales :

    • le pouvoir exécutif (via le décret) et législatif (le rapport du sénat) mentent,
    • Pôle Emploi en opposant une vieille circulaire (opposable à un particulier? une circulaire?
    • vraiment?) de 2006 en affirmant qu'elle est inchangée (malgré des textes de 2017) ment,
    • le pouvoir (exécutif et législatif) n'est pas capable de faire parvenir aux gestionnaires de la misère la volonté des représentants de la nation, laissant broyer du pauvre dans le silence des territoires abandonnés. Pôle Emploi ne sachant pas que les représentants de la nation parlent de REVENUS, continuent à broyer des pauvres sans REVENUS en appliquant ce qu'il pense être la loi.
    • personne ne ment et nous sommes juste dans le domaine du non-dit et de la périphrase avec, in fine, un écrasement des pauvres qui peinent à s'en sortir car ils sont tenus pour responsables.

    Mais revenons à notre conte de Noël. Voilà notre vieux, chômeur, se retrouvant devant ce dilemme. Que faire? À 50 ans, la probabilité de trouver un travail est faible car on est déjà vieux à 40 ans. Le territoire est dévasté. Il décide de persévérer en espérant trouver un marché, le fou. Premier écueil, bataille avec Pôle Emploi pour bénéficier des ASS parce que son activité ne rapporte rien pour le moment, il réussit en persévérant. Cela prend du temps, de l'énergie, du moral. Le temps passe et l'activité a du mal à décoller. On ne peut pas dire que la croissance soit folle. Il arrive au bout de la mesure favorisant la reprise d'activité : 12 mois. Malgré le fait qu'il n'a jamais perçu de revenus de cette activité, le versement des ASS cesse parce que c'est la loi (ou pas). Il n'a plus aucune rémunération. S'il était inscrit à la maison des artistes et tentait de vendre des dessins sur les marchés, il aurait pu continuer à percevoir ces ASS jusqu'à sa mort, mais avec une vraie entreprise qui tente de créer un véritable emploi et de l'activité, ce n'est pas possible. Une sorte d'égalité devant la loi que seuls les dominants peuvent comprendre.

    Comme son activité ne lui permet pas vivre et que la loi ne lui permet plus de bénéficier des ASS, il doit cesser son activité et obérer entièrement ses possibilités de pouvoir en vivre un jour. La réponse de Pôle Emploi est pleine de cette morgue de classe, de cet inconscient bureaucratique gérant le troupeau : " je vous invite à réfléchir à la pertinence de conserver une activité non salariée qui ne vous permet pas de dégager un revenu suffisant vous permettant de ne pas être dans une situation complexe du fait de la suspension des versements de l'ASS."

    Des sociétés aujourd'hui cotées en bourse mettent des années à trouver une rentabilité, des sociétés comme Airbus se voient abonder par l'état en milliards (des millénaires d'ASS) parce que "too big to crash", d'autres qui dégagent du bénéfice (et licencient) se voient offrir des milliards de CICE pour les 'soutenir', une mutuelle permet à une relation d'un administrateur de se constituer légalement un patrimoine immobilier de 1/2 milliard, mais un pauvre chômeur en fin de droit de 50 ans, donc pratiquement inemployable sauf s'il est le fils de, ne peut bénéficier de ces 500 euros pour tenter de créer son activité au delà de 12 mois, peu importe s'il n'arrive pas encore à en tirer des revenus : "si tu n'as pas réussi à dégager un revenu en 12 mois, tu as raté ta vie ".

    Voilà donc un chômeur supplémentaire de plus de 50 ans en catégorie A, virtuellement inemployable, qui va s'éloigner chaque jour un peu plus de l'employabilité. Son activité ne l'empêchait pas de rester à l'affût d'un emploi pouvant lui être accessible, lui permettait de rester dans la dynamique de l'emploi, de rencontrer des gens, de nouer des relations. Mais cela est terminé, en période de Noël, coïncidence fâcheuse. Comme sa belle mère n'est pas députée, il ne peut pas prétendre à un poste d'assistant parlementaire. Retour dans la misère terminale.

    Bonne année en République Démocratique de France. Mais qu'il ne s'inquiète pas, le gouvernement s'efforce de choyer les chefs d'entreprises, ceux qui méritent, ceux qui peuvent licencier sans que cela ne leur coûte trop cher. Parce que c'est cela qui crée de l'emploi : pouvoir licencier, pas comme ces chômeurs qui ne font rien. Et s'ils décidaient de faire quand même, contre vents et marrées, c'est à leurs risques et périls, sans filet pour eux. S'ils tentent quand même, on leur explique bien qu'il faut qu'ils restent à ne rien faire, à leur place de miséreux. Le miracle français. Que vous soyez puissant ou misérable disait-on il y a quelques siècles. Le bon sens ne meurt jamais.

    Bonne année 2018.

    Je vous prie d'agréer, Madame, Messieurs, l'expression de mon profond respect.


    1 https://www.senat.fr/rap/r04-334/r04-3349.html
    2 https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12484
    Cake à la nouille (fake news)
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    C'est marrant comme les romans d'anticipation peuvent devenir des réalités, sans pour autant coller parfaitement.

    Ainsi nous avons notre makon national qui lance une grande campagne contre les 'fake news'. Savoir ce qu'est une fake news est assez simple et en même temps assez compliqué. Par exemples :

    • simple : on a découvert que la terre est plate. à priori fake news. Mais elle peut être plate dans un plan courbe. Le ruban de Möbius est une figure à une seule surface, les 2 faces sont la même surface.
    • moins simple : les planètes tournent autour d'une étoile. En fait, elles vont tout droit dans un univers courbé par la gravité : elles tombent tout droit en faisant une ellipse.
    • Plus compliqué : Dans le vide il n'y a rien. En fait c'est faux, dans le vide il y a des forces qui maintiennent l'équilibre.

    Passons au complotisme :

    • simple et compliqué : il y a en irak des armes de destructions massives qui justifient qu'on l'envahisse et que l'on tue saddam hussein.
    • simple et compliqué : kim chose truc est un frappadingue qui veut l'arme nucléaire pour pulvériser le monde. (en fait, il ne veut pas que la guerre de corée de 1953 se reproduise avec les US qui liquident la majorité de sa population et ses infrastructures sans raisons objectives).
    • simple et compliqué : l’assassinat de jfk est juste le fait d'un détraqué isolé (comme pour luther king). C'est marrant, les détraqués isolés ne frappent que ceux qui dérangent. Par exemple on va fusiller charlie hebdo pour des dessins mais jamais le monde ou le figaro qui propagande à tout va. Par exemple, on va faire sauter des gens dans le métro et jamais le politique qui ordonne les frappes sur les population civiles.

    Comme il me semble que l'on peut voir, la vérité est accessible selon un prisme, chacun avec ses présupposés. La volonté de passer une loi à la va-vite va permettre de contrôler facilement (il n'y a plus de contre pouvoir, la justice n'est pas indépendante) les informations divulguées, également en périodes électorales. Il suffira d'estampiller fake news ce qui dérange et ceux qui doivent être élus le seront, car la population n'aura pas accès à d'autres information que le bon et le bien représenté par celui qui a été choisi en amont.

    Déjà que les médias font élire telle ou telle personne en l'exposant partout, maintenant le pouvoir sécurisera les médias alternatifs en les faisant fermer si les vérités trop dérangeantes sortent.

    Parce qu'il faut être crétin pour penser qu'une fake news débile (genre makon est un pédophile qui fait des messes noires en tuant des bébés, tout en sodomisant des chatons - avec du chatterton sinon ils explosent, enfin peut être pas avec lui) va peut être trouver un public (4 personnes ?). Mais j'aimerais bien qu'un mec vienne m'expliquer comment cela pourrait convaincre suffisamment de personnes pour faire basculer une élection (il faudrait que cela convainque la majorité d'électeurs de makon de ne plus voter pour lui) Autant dire qu'il faut présupposer que ses électeurs sont des crétins finis (fake news ou pas ?).

    CMT au secour du soldat médecine.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Un,article d'un médecin ici : https://docteurdu16.blogspot.com/2018/01/bonne-annee-2018-et-bilan-2017.html porte un commentaire de CMT (médecin également) qui se lamente sur la hausse des médecines "alternatives" (les charlatans pour elle). N'arrivant pas à publier un commentaire là bas, je le publie ici, c'est en quelque sorte ma thérapie de groupe.

    2 maîtres mots : discernement et EBM. Pour le faire bref : les maichants alter-médecines (je suppose que l'on met tout dans le même pots : homéo, phyto, naturo, ostéo, et autres plus fantasques : trucs quantiques, rebouteux (pas tous, on en fait entrer à l'hosto) enfin tout ce qui n'est pas soi) surfent sur la crédulité des patients pour faire de la merde, tandis que les médecins, par nature, font de la science.

    Bon il y a plein de mauvais médocs, plein d'erreurs médicales de vrais médecins (au US c'est la première cause de mortalité), une iatrogénie représentant presque la moitié des malades et au moins 20 000 morts en france. On trouve facilement sur le net des médecins qui pointent (je voulais dire pleurnichent mais c'est un peu tôt) que les patients ne veulent pas suivre leurs traitements et que cela les mets en danger (sauf celui qui voulait pas prendre son médiator, sauf celui qui veut pas prendre ses statines, sauf celle qui a arrêté toute seule sa dépakine une fois enceinte, sauf....) enfin on a compris les gens meurent parce qu'ils n'écoutent pas leur vrai médecin et se laissent embobiner, sans discernements, par les charlatans.

    sauf que... Les scandales sanitaires se suivent, les responsables ne sont pas punis et continuent à exercer (pas comme celui qui dit que les vaccins ne sont pas la panacée, lui on le radie direct, mais avec discernement hein), les labos ne sont pas inquiétés, la pharmacovigilance est le bras laborieux de big pharma, le pole santé et l'oniam ses 2 bras armés et la masse indistincte des médecins qui ostracisent, mais avec discernement, chaque personne ayant une pensée dissidente.

    Je ne parle même pas d'une ministre qui arrive à dire, sans rougir ni regarder ses pieds, que ceux qui demandent des preuves et émettent des doutes sont victimes (ou acteurs suivant) de la théorie du complot. Est-ce que l'on pourrait affirmer alors que l'EBM est du complotisme ?

    Et dans tout cela, faut tenir le cap moussaillon : du discernement pour garder confiance dans la médecine, sans qu'elle ait besoin de se remettre en question, sans nettoyer ses écuries, sans punir ses fraudeurs, sans contrôler, sans travailler à faire mieux. En fait, on cherche des abrutis.

    C'est marrant dans les sceptiques aux vaccins, plus on est cultivé moins on y croit. Doit-on penser que plus on y croit et plus on est crétins ?

    La liberté du loup dans la bergerie.
    Publié par The Troll le 06 01 2018

    La liberté des uns s'arrête où commencent celle des autres. Si nous étions polis nous appellerions cela un truisme, mais sorti à tout bout de champ c'est juste une profonde connerie. Avant de pouvoir dire cela il faut être d'accord sur ce qu'est une liberté et ce qui empêche d'être libre. Intuitivement je dirais que vivre en société c'est faire des concessions sur sa liberté en échange d'autres contreparties.

    Ainsi j'accepte qu'un policier dans la rue m'interpelle et contrôle mon identité EN ÉCHANGE de pouvoir circuler, librement et en sécurité. Le pouvoir que l'on donne au policier est une simple contrepartie au fait qu'il nous protège des agresseurs et qu'il ne s'en serve pas contre nous de manière abusive et autoritaire. La liberté du policier s'arrête dès lors que son action dépasse ses prérogatives. Si le policier passe sont temps à me harceler sans aucune raisons autre que son 'pouvoir', il opprime ma liberté à circuler librement et pacifiquement et perd de facto ce pouvoir qui lui a été donné par concession. Je ne sais pas si la violence est une solution, mais je peux comprendre que des jeunes de banlieue, perpétuellement contrôlés et humiliés par les forces de l'ordre, finissent par ne plus considérer les policiers comme un pouvoir juste et équitable et ne leur reconnaissent plus le droit d’empiéter sur leur liberté. Ainsi la liberté du policier DOIT s'arrêter où commence celle du jeune : circuler librement et pacifiquement. À partir du moment ou le policier sort de ce cadre, il n'est plus le représentant de l'état mais un ennemi (comme en temps de guerre) qu'il est légitime de combattre. Si demain des soldats d'un pays tiers venaient contraindre les gens à obéir à d'autres lois, tout le monde trouveraient normal de prendre les armes pour se battre. Mais si un policier fait fi des lois et joue au cowboy dans une cité, tout le monde détourne le regard et s'abreuve d'excuses toutes plus nulles les unes que les autres.

    Dans un état de droit, ce policier devrait rendre des comptes à sa hiérarchie, hiérarchie qui devrait l'inciter très fortement à respecter les lois et la liberté des citoyens. Elle devrait le réprimer fortement dès qu'il sort du cadre de sa mission, car on ne le faisant pas, elle devient complice. En ne le faisant pas elle fait glisser l'état de droit vers le régime autoritaire de base des petits dictateurs. Est-ce que l'on est dans un état de droit lorsque des policiers peuvent tuer impunément des noirs dans la rue et continuer tranquillement à patrouiller ? Est-ce que l'on est dans un état de droit lorsque des policiers peuvent trafiquer des procès verbaux pour cacher leurs turpitudes en incriminant un simple citoyen et continuer à exercer ?

    Ainsi parler de liberté revient rapidement à parler d'autorité. Parce que l'autorité est la garante du respect des libertés individuelles. C'est cette autorité qui à le pouvoir de faire juger les comportements attentatoires aux libertés. autorité et liberté, les 2 sœurs ennemies. Que se passe-t-il lorsqu'une autorité se sert du pouvoir déposé entre ses mains pour décider d'imposer de nouvelles règles qui ne font pas partie de celles librement acceptées ? Que ce passe-t-il lorsqu'une autorité imposent de nouvelles règles qui avantagent ses amis et vont à l'encontre des libertés individuelles ou du bien général ?

    Il ne faut pas oublier que nous avons remis dans les mains de l'état le glaive et la balance de la justice EN ÉCHANGE que ce soit juste et équitable. Lorsque ce n'est plus le cas, lorsque certains sont toujours absous et d'autres toujours coupables indépendamment des faits, l'état perd de facto le droit au monopole de la justice et il est compréhensible, sinon équitable, que certains opprimés fassent justice eux même.

    Que se passe-t-il lorsque le pouvoir est détenu par une personne ou par un groupe de personnes qui l'exercent sans contrôle, de façon autoritaire ?

    Que se passe-t-il lorsqu'une personne s'arrange pour pouvoir exercer son pouvoir sans contrôle et décider seuls des lois à appliquer ?

    L'homme a-t-il besoin d'obéir à une autorité ?
    Publié par The Troll le 26 11 2017

    C'est une question fondamentale que l'on peut se poser. Est-ce que l'individu se sent bien en prison, lorsqu'il doit obéir sans trop se poser de question, plutôt que d'avoir à faire des choix et de les assumer.

    C'est valable pour l'informatique : combien de personnes sont effarées par le nombre de distribution linux (alors qu'on sait c'est debian que l'on doit installer ;-) ) alors que pour windows c'est plus simple il n'y en a qu'un, généralement déjà installé sur le matériel. Et une fois sur linux, il y a tellement d'éditeurs de textes, de gestionnaires de fenêtres, tellement de tout que cette profusion éloigne une partie des utilisateurs potentiels.

    C'est valable pour la médecine. Je parcourais le blog d'un médecin (et pas le plus obtus) qui lorsqu'une maman arrive avec un enfant dont les vaccins ne sont pas à jour dit "On peut même imaginer que je suis en droit voire que c’est mon devoir de le signaler aux autorités compétentes.".

    J'ai bien tenté de poster chez lui, mais poster sur les sites blogger (propriété de googlen y-a-t-il un lien ?) est un enfer et chez lui soit je n'y arrive pas, soit c'est passé directement en spam (je ne sais pas).Donc je n'aurais pas réponse à mon questionnement que je vous livre :

    "juste une petite question, lorsque vous dites :"On peut même imaginer que je suis en droit voire que c’est mon devoir de le signaler aux autorités compétentes.", Sur quels textes réglementaires (s'appliquant à cette maman) vous appuyez-vous pour imaginer que vous devez la "dénoncer" ?

    Je sais bien qu'il y a le bateau fourre-tout de l'obligation des parents à faire ce qu'il y a de mieux pour la "santé" des enfants, mais alors nous arrivons sur le troll vaccination qui n'est pas un axiome, mais une théorie bien peu alimentée par des faits scientifiques et que la santé de nombreux bébé s'est fortement dégradée (certains en sont même morts) pour le 'banale' acte vaccinal.

    Ainsi si l'enfant est HLA DR13, il est prédisposée à des réactions explosives aux stimulations immunitaires. Comment imaginer prendre le risque, par exemple pour l'hepB, alors que l'enfant ne sera plus protégé lorsqu'arrivera l'age ou il pourrait en avoir besoin ?

    Donc sorti du contorsionnisme des parents irresponsables qui ne soignent pas leurs enfants, il reste quoi ?

    Si vous avez une réponse, je suis très intéressé.

    Si vous voulez lire son billet, d'ailleurs assez mesuré hormis cette 'servitude volontaire' qu'il semble s'imposer à lui même, c'est là :

    sylvainfevre.blogspot.fr/2017/11/2-poids-3-mesures-1-ordre.html
    A propos d'un bug python.pygments dans debian jessie
    Publié par The Troll le 09 11 2017

    Coucou les p'tits clous... ça nous rajeunit pas en fait.

    Depuis quelques temps j'étais confronté à un bug sous latex pour colorer du code avec le package minted. La compilation foirait et je n'arrivais pas à avoir mon fichier compilé par latex.

    Michel, mais comment ça marche, et bien c'est très simple : il faut ajouter
    
    \usepackage{minted}
    
    dans le préambule, et dans le corps du document :
    
    \begin{minted}[linenos=true, bgcolor=lightgray, tabsize=4, gobble=8,
    fontfamily=courier, fontsize=\small, xleftmargin=5pt, xrightmargin=5pt]{php}
    
         print('bonjour monde');
    
        \end{minted}
    

    Mais dans mon cas, une debian jessie, ça marche po. (il faut bien entendu avoir python pygments installé.)

    En regardant dans les logs de latex, on y trouve un truc du genre :

    
    runsystem(pygmentize -l php -f latex -F tokenmerge  -F gobble:n=8 
    -P linenos -P "verboptions= ,tabsize=4,fontfamily=courier,fontsize=\small ,xleftmar
    gin=5pt,xrightmargin=5pt" -o lex.out.pyg lex.pyg)...executed.
    
    ! LaTeX Error: File `lex.out.pyg' not found.
    Et si on tente la commande en ligne de commande, nous avons :

    
    herve@dreammachine:~/RV/travaux/latex$ pygmentize -S default -f latex > lex.pyg
    Traceback (most recent call last):
      File "/usr/local/bin/pygmentize", line 5, in 
        from pkg_resources import load_entry_point
      File "/usr/lib/python2.7/dist-packages/pkg_resources.py", line 2876, in 
        working_set = WorkingSet._build_master()
      File "/usr/lib/python2.7/dist-packages/pkg_resources.py", line 451, in _build_master
        return cls._build_from_requirements(__requires__)
      File "/usr/lib/python2.7/dist-packages/pkg_resources.py", line 464, in _build_from_requirements
        dists = ws.resolve(reqs, Environment())
      File "/usr/lib/python2.7/dist-packages/pkg_resources.py", line 639, in resolve
        raise DistributionNotFound(req)
    pkg_resources.DistributionNotFound: Pygments==1.6
    

    Bon, on y voit un peu plus... il attend une version de pygments qui n'est pas celle fournie par la distribution. Donc on télécharge dans wheezy-backports la version 1.6 et on l'installe à la main (en downgradant du coup...)

    et TADAAAAAAAA...... à marche.

    Pour que cette petite manip permettent à d'autres de gagner un peu de temps, avec peut être les bons termes de recherche pour être trouvé facilement sur le nain Ternet.

    Comment faire perdurer les mensonges médicaux ?
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Tout simplement en censurant les commentaires divergents.

    C'est la nouvelle forme de science, j'ai raison de penser ce que je pense et ce que tu dis, je le supprime, même si (et surtout si) cette vérité contredit mes mensonges ou omissions.

    Dernier exemple en date, sur le blog d'un médecin, à propos de l'obligation vaccinal (il est contre) ici : https://docteurdu16.blogspot.fr/2017/10/lettre-ouverte-aux-deputes-contre-le.html

    et donc dans les commentaires de ce billets ici : https://www.blogger.com/comment.g?(......)

    Un médecin, CMT, commentait en réponse que le vaccin ror avait été retiré du marché au japon, pas à cause de cas de cas d'autisme, mais d'encéphalites (ce qui est vraie) car la souche était trop virulente. Putain les labos jouent avec la santé des patients.... Elle avait oublié de préciser qu'un autre vaccin avait été essayé et AUSSI RETIRÉ.. Lorsque je fais cette précision, qui, je pense apporte un peu au débat... paff commentaire supprimé... étonnant non ? Le pire c'est que ce n'est pas la première fois, alors pour être certain que ce n'est pas un cas de dégénérescence de mon cerveau, j'avais pris un photo de la chose...

    Parfois, certaines vérités ne peuvent être dites.

    C'est dommage que sur un blog d'informations médicales, on occulte des informations, on ment par omission, on induit en erreur.

    L'information peut être corroborée ici : http://initiativecitoyenne.be/2016/07/le-gouvernement-japonais-continue-d-interdire-le-vaccin-ror.html qui est une traduction d'un article (l'original fournit les références) dont le lien est fournis en fin.

    Je plains ces vaccinalistes, il va être de plus en plus difficile d'endiguer la diffusion des informations à l'ère du numérique où le passage par les médias autorisées n'est plus la seule solution (permettant de censurer les divergents). Bien entendu, il y a le sursaut 'fake news' qui permet de continuer le mensonge en traitant les autres de menteurs, mais cela ne convainc que ceux qui veulent être convaincus. La vérité finit toujours par émerger.

    Une sale étude ? ou une étude sale ?
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je viens de lire le dernier billet de Marc Girard sur une série de papier levant un doute sur les perturbateurs endocriniens.

    C'est là : http://www.rolandsimion.org/spip.php?article389&lang=fr la première partie du papier, la deuxième enfonce une porte que l'on connaissait déjà ouverte : les médicaments anti-cancéreux sont pour la majeure partie peu utiles et souvent néfastes. Mais super chèrs.

    Pour la partie sur les perturbateurs endocriniens et trouble du comportement, ce spécialiste technico-reglementaire pourfend un manque sérieux d'une étude pourtant reprise par la presse à foison. En fait, de ce que j'ai compris, les chercheurs on établit un questionnaire, qu'il trouve simpliste sans critère pour déterminer la réponse. Ainsi : est-ce que votre enfant est attentif aux autres. Sans donner des critères précis permettant de cocher oui/non/plutôt oui/plutôt non. Et sur la partie recherche biologique, un chimiste affirme que c'est compliqué à doser et qu'on ne sait pas trop donc c'est de la merde.

    C'est une remarque pas idiote. Il faut alors avant toute chose se poser la question de savoir qu'elle est le but de l'étude : est-ce que l'on veut quantifier précisément des comportements ou est-ce que l'on veut voir si on trouve une tendance. Certes l'objectif scientifique est de trouver une 'vérité' reproductible, mais peut être que la vérité reproductible n'était pas un critères de recherche dans ce cas, mais que l'on cherche juste un point de départ : la science c'est une observation, une conjecture (théorie) et des expériences. Peut être que cette étude est juste la recherche d'une observation. Que la presse ait embrayé sur le truc sans réfléchir, on pouvait s'y attendre, puisque c'est la presse. Et elle s'y est embrayée avec force et vitesse d'autant plus que ce n'est pas une étude qui prouve quoi que ce soit et qu'il n'y a pas un péril immédiat et directement identifié.

    Parce qu'en général, lorsque la santé publique est menacée, la presse est subitement muette jusqu'à ce que ce ne soit plus possible de faire comme si. La dépakine en est un parfait exemple. Cela fait 30 ans que le labo sait, 20 ans que les autorités sanitaires, 10 ans que les patients le savent et c'est juste aujourd'hui que la presse en fait ses choux gras.

    Tout cela pour dire que la presse n'est plus utile pour quoi que ce soit et que cette étude ne prouve pas grand chose, peut être (????) lève-t-elle une interrogation sur le bisphénol , doit-on rechercher un lien ? Pour juger de cette étude merdique, il demande à une "collègue" chimiste qui n'est pas inquiète que cette substance soit dans les produits médiaux, donc son regard ne me semble pas tout à fait neutre.

    On touche à ce que l'on demande à la science, aux notions de principe de précaution (il y aurait d'ailleurs un billet intéressant et long à faire à ce propos - donc que personne ne lirait). Est-ce que l'on doit dans le doute s'abstenir ? "dans ce cas on serait encore dans les cavernes avec des bougies" pourfendent les adeptes de toujours plus en avant - "on aurait évité les soucis du distilbène" (perturbateur endocrinien) répondent ceux qui sont plus frileux à ces avancées.

    Peut être que la vérité est entre les deux : des études sur un peu tout ce qui est nouveaux, de l'étude peu scientifique sur le comportement aux études chimiques très poussées. A ce propos comment donner des critères précis de discrimination de comportements alors que naturellement les individus sont comportementalement naturellement différents. Ainsi prenons un enfant qui est naturellement capable de dormir 12 heures toutes les nuits et avec une sieste de 2 heures en après midi. Est-ce que ce même enfant exposé à tel produit et qui ne dort plus que 10 heures tout confondu aurait des problèmes de sommeil ? si son voisin non exposé au produit dort lui aussi que 10 heures ? Est-ce que ce changement de comportement est un signe ? ben non parce que c'est individuel ? est-ce qu'une question aussi vague que est-ce que cela à réduit le sommeil de votre enfant posé à de nombreuses personnes permet de réfléchir à la question ? non parce que c'est trop vague. C'est pour cela que les scandales sanitaires arrivent, parce que les critères sont impossibles à cerner et qu'on ne s’aperçoit des soucis que lorsque les gens crèvent. Et comme les gens n'aiment pas voir leur proche crever, dans le doute, ils s'abstiennent. Parce qu'en l'état la science n'est pas capable de les protéger.

    Flippant non ? la science n'est pas capable de nous protéger. Parce que la rigueur nécessaire à obtenir une vérité reproductible pure n'est pas techniquement et financièrement assez accessible. Et ceux qui doutent sont des obscurantistes !!!

    Faut-il avoir confiance dans la science des médecins ?
    Publié par The Troll le 14 10 2017

    Je ne voulais pas trop faire un billet la dessus, parce que c'est long à faire et que tout le monde s'en cogne. Parce que pour prendre du recul, il faut du temps, de la volonté et la capacité à évoluer. Ainsi discuter de contraception avec un catholique intégriste ou d’œuf bacon avec un musulman intégriste relève du parcours du combattant, parce que nous touchons un dogme. quelque chose qui est tellement intégré que cela semble aussi naturel que de respirer.

    Pour la contraception par exemple, l'argument du respect du cycle de la femme n'est pas un axiome : on peut tout à fait respecter sa femme et son cycle avec contraception, ce sont 2 choses différentes. Mais dans le dogme.... c'est absence de contraception (si cela évite de prendre la pilule c'est tout bénéfice, mais la vérité ne se situe pas dans le respect de la femme, mais dans la dangerosité des pilules.)

    De la même manière la médecine est également une sorte de religion. Disons plutôt que le rapport à la médecine est de cette essence religieuse. Avant le chaman était tout autant un 'prêtre' que guérisseur et le médecin était avec le notaire et l'instituteur et le curé un notable du village que l'on ne contredisait pas. Il l'est resté dans la tête de bien des gens et encore plus dans celle de nombreux médecins. Qui n'a jamais vu (ou lu) dans une salle d'attente un panneau du style "je ne vais pas sur google, j'ai fait 15 ans (ou plus) d'études de médecine". Cela vient du fait que de plus en plus de gens questionnent, s'interrogent et interrogent.Et cela énerve les médecins. Cela les énerve que l'on remette en cause leur compétences/jugements, comme si ils étaient au dessus des autres, sorte de demi-dieux nous faisant grâce de leur savoir, si on sait rester à notre place. Combien de ces médecins ont tué leurs patients à coup de médiator ? ont handicapé les enfants de leur patientes à coup de dépakine ? nous ne le saurons jamais car c'est le secret médical (et tant pis pour les morts). Bien arrangeant tout de même ce secret médical. Feriez vous confiance à un médecin qui a tué des dizaines de patients à cause de traitements inappropriés ? Non,mais vous ne le saurez pas grâce au secret médical, sauf si vous habitez dans un tout petit village et que le nombre de personnes qui meurent vous semble bien plus élevé que normal. (la iatrogénie - personne malade à cause du traitement ou de l'acte médical, c'est au moins 20 000 morts par an. - la rougeole avec ces 10 morts en 10 ans, peut aller se rhabiller.)

    Mais pour être d'accord avec la vision d'une médecine qui sait et que l'on doit écouter sans s'interroger, il faudrait que ce soit une science 'dure'. Par exemple, je sais que si je donne ce médicament à cette personne, je suis à 100% sûr que cela va le soigner (car je suis à 100% sur de ce que cette personne souffre) et je suis à 100% sûr que ce médicament ne lui causera aucun problème plus grave que le mal que je suis en train de tenter de traiter. Impossible. Tout simplement impossible car les médecins sont des humains, comme vous et moi et qu'ils peuvent se tromper, passez à coté de quelque chose, ne pas penser à autre chose, ne pas voir un symptôme que vous n'avez pas décrit car il vous semble qu'il n'a rien à voir. Par exemple un médecin urgentiste a été suspendu pendant quelques temps, parce qu'un bébé est mort suite à une invagination intestinale alors que le dit médecin n'avait pas trouvé les causes de la fièvre (il n'a pas été mis au courant des convulsions, car la maman ne savait pas ce que c'était et ne pouvais pas le repérer) et d'avoir conseillé bain et doliprane. On lui reproche de ne pas avoir suffisamment interrogé la maman et ne pas avoir découvert que le bébé était un prématuré et donc préma+fièvre= urgence ??? . Par contre le fait qu'il venait de faire le vaccin rotarecq qui a comme effet secondaire l'invagination intestinale n'avait pas besoin d'être questionné. Parce que le vaccin est sûr n'est-ce pas ? sauf pour ce bébé (et d'autres) qui en est mort.

    Maintenant, demain pourrais-je avoir confiance dans un médecin qui va me demander si mon bébé est prématuré (en fait non) mais oubliera de poser si il à eu un vaccin récemment pour le mettre sur la piste de cette invagination ? Et pour que ce médecin puisse poser la question, il FAUT que dans ses cours, dans son cursus, on lui dise de le faire. Et pour cela, il FAUT que l'on s'interroge sérieusement sur les effets, avec des vrais études. Parce que c'est cela la science. la vraie, le reste c'est de la foi et comme on peut décider de croire ou pas, dans une religion, on peut décider de la même manière de faire confiance (ou pas) à un médecin et ses traitements. Car le médecin applique ce qu'on lui apprend, et ce qui lui est appris n'est pas toujours de la science, mais un peu de propagande. Parce que pour prendre exemple de la dépakine, dès le début sanofi savait, et avec l'igas (qui devient afssapd puis ansm sans que rien ne change) tout le monde a tempéré tranquilou pendant que les milliards tombaient et les enfants étaient handicapés. tranquilou. Avec le gouvernement qui soutient sanofi et qui va payer sur nos impôts les plus de 6 milliards que cela va coûter.

    Faut faire confiance on vous dit. Dès que l'on s'interroge, on est des obscurantistes complotistes qui propagent de la fake-news. Mais en attendant des gens meurent, des enfants deviennent handicapés, les riches s'enrichissent et les politiques nous mentent. tout va bien.

    Le médecin paternaliste.... et censeur
    Publié par The Troll le 10 10 2017

    Je vous pose ici le commentaire que j'avais mis sous le billet d'un médecin se plaignant d'une consultation-confrontation avec un papa à propos de vaccins, ce 'médecin' chouinait d'être tombé sur un abrutis qui sortait que des conneries. J'ai tenté d'apporter ma pierre à l'édifice, mon commentaire est resté en ligne, moins de 5 minutes.

    Il se demandait dans le billet que faire, j'aurais tendance à lui dire d'écouter le patient et ne pas le prendre pour un con.De la même manière qu'il fait avec moi, en supprimant le billet, pensant qu'il ne vaut même pas une réponse. Et il se demande !!!

    https://sylvainfevre.blogspot.fr/2017/10/la-confrultation.html

    ======= commentaire censuré =================

    A problématique de fond est que les médecins sont pris entre 2 feux :

    • Leur volonté de soigner les gens, parfois même contre leur volonté (c'est pour leur bien) dans une forme de paternalisme impulsé par celui qui sait vs celui qui ne sait pas. Et d'ailleurs c'est bien illustré dans le billet.
    • Leur suivisme des directives des autorités médicales, car n'ayant pas trop de temps à consacrer à la recherche et au suivi des recherches, ils doivent bien se poser sur un ligne et il semble évident que se poser sur la ligne majoritaire est la bonne solution, confortable en plus, généralement.

    Pour de nombreux cas en médecine, c'est effectivement la bonne solution, appendicite par exemple, ou bras cassés, un peu de fièvre...

    Mais pour la 'prévention' c'est bien plus délicat : quelles risques suis-je près à accepter pour mes patients pour quelles bénéfices ? Par exemple, je suis persuadé que les médecins enragent de voir leurs patients leur demander un irm (au cas où docteur) - alors même que cela pourrait détecter une tumeur au cerveau sans aucun signe clinique tellement elle est débutante. Parce que la pratique médicale (et les vendeurs d'irm) n'est pas encore arrivé à ce stade de prévention.

    Pour la prévention, il y a également pour les actes 'médicaux' invasifs (chirurgie, prise de médicament, injections, rayons...) et là les risques ne sont pas nuls, jamais nuls en médecine, ceux qui disent le contraire sont des menteurs. Justement, les patients qui entendent leurs médecins dire qu'il n'y a AUCUN risques, alors même qu'ils connaissent autour d'eux des cas ayant entraîné complications ne font pus confiance au médecin, et parfois aux médecins. Combien de pédiatres ont injecté toutes les valences disponibles en expliquant que c'était obligatoire ? Combien de pédiatres (et de médecins) ont refusé de suivre (et menacé de dénoncer) un patient s'il n'avait pas toutes les valences, même les recommandés ? Plus qu'on ne pense. Mais c'est pour leur bien n'est-ce pas ? Parce que le médecin sait n'est-ce pas ? Ces même médecins qui ne veulent pas déclarer les effets secondaires. Ainsi on affirme qu'il n'y a aucun risques et lorsqu'un truc arrive on explique que c'est juste une coïncidence temporelle. On refuse de prendre en compte les cas suspects dans la famille pour vacciner à tout prix.

    Voila le problème, c'est un problème de confiance : le médecin fait confiance aux autorités de contrôles, autorités désavouées et réformées en gros tous les 5 ans. Le patient ne leur fait pas confiance et donc pas transitivité ne fait pas confiance aux médecins. Quelles études sérieuse et indépendantes sur infantrix ou prévenar ? ou sont les données ? Il serait tellement simple de balayer cela d'un seul coup de torchon : santé publique, données publique.

    Édit du 10 très tôt : mon commentaire est reviendu sur le blog en question Les mystère de la vie.

    oui, un article bien glauque qui tape sur les écoles alternatives.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je viens de lire la critique acerbe à propos du film "Une idée folle" (on l'aurait bien deviné sans le lire), du prof de lettre tenant blog laviemoderne.net - http://laviemoderne.net/grandes-autopsies/168-une-idee-glauque

    Ce qui frappe le plus dans cette tribune plus engagée que réflexive est l'adultisme. Cette propension d'une bonne partie des adultes (et une plus grande partie encore des enseignants) à traiter les enfants comme... des enfants (statique) et non comme des adultes en devenir(dynamique). Je vais faire une précision tout de suite, parce que des mauvaises langues comme celle de cette article pourrait poser la question idiote 'alors ils ont le droit de ne pas se coucher, boire de l’alcool et se droguer ?'. En fait ils ont le droit si cela ne met pas en danger leur sécurité. Ainsi si vous trouvez possible qu'un adulte puisse le faire, l'enfant peut le faire, avec une certaine gradation, pas de sexe à 5 ans par exemple. Mais l'enfant de 5 ans, par nature ne veut pas de sexe.

    Ainsi, par exemple il ne viendrait jamais l'idée à une personne d'imposer à un adulte une lecture en particulier, même s'il n’accroche pas, tandis qu'avec les enfants c'est pour leur bien. Il est là le cœur du truc "C'EST POUR LEUR BIEN". Peut être pas en fait, involontairement. Est-ce que l'école à pour but l'émancipation ? Par exemple comment apprendre à un enfant à s'interroger sur les structures sociales et de pouvoir s'il DOIT obéir sans discuter aux enseignants, s'il ne peut remettre en cause une décision qui impacte son expérience éducative (par exemple, privé d'expériences dans les TP parce que l'enseignant juge que c'est trop le bordel ?), lorsque les punitions sont imposées et non discutées, lorsque dès le plus jeune age on 'note' et valorise les comportements 'conformes'. On se demande ensuite pourquoi la majorité des adultes suivent comme des moutons : parce qu'on leur a appris, tout simplement, dès le plus jeune age. Alors, effectivement si on pense que rentrer dans le moule, sans avoir la tête qui dépasse pour être 'heureux' dans sa vie toute tracée d’obéissant est la ligne bleue des Vosges, effectivement c'est un choix valable, mais si l'objectif est de leur fournir les outils pour dépasser les structures sociales sclérosantes et asservissantes de cette société, ce n'est pas bien productif, voire contre-productif.

    Autre chose qui m'interpelle, c'est la grande guerre entre apprendre (c'est le bien) et apprendre à apprendre (qui est le mal). On peut le poser d'une autre manière : quelle adulte se souvient de la masse molaire du carbone ? Pourtant il l'a appris à l'école... et oublié. Qui même se souvient juste de ce que cela représente ? Pourquoi si peu de monde se souvient ? parce qu'on ne l'utilise pas régulièrement et le cerveau élague les circuits neuronaux dont on ne se sert pas. De cette manière ne serait_il pas plus productif d'apprendre à apprendre (et renforcer ces circuits neuronaux), plutôt que des informations pointillistes et isolées qui seront oubliés l'année suivante ?

    L'exemple des TPE (et des dossiers technologique) est frappant,la très grand majorité est une 'somme' de descriptions collées les unes aux autres sans réflexion profonde sur le pourquoi. Parce que les élèves ne savent pas faire, parce que les circuits neuronaux d'apprentissage ont été élagués pour laisser la place à ceux de la mémorisation : on fait des fiches pour 'recracher le cours', on apprends les plans type des sujets pour les ressortir, on apprend à étaler sa culture... et ça passe. C'est le triste résultat le l'apprentissage de connaissances.

    Parce que cette tribune qui est prise entre 2 feux doit combattre à dextre l'évolution de l'école voulant transformer le savoir en compétences (qui est exactement l'inverse) et à senestre l'apprentissage des savoir vers l'apprentissage de l'apprentissage (l'autre l'inverse). Tout l'article est une dénonciation des 'idéologies' (ou supposées) derrières les exemples, partant du cas particulier pour en tirer une généralité de sachant et montrant que dans l'EN (restant au cas général) ce n'est pas si mal. Oui, il y a des enfants heureux à l'école et SCOOP : ces enfants ne changent pas d'école, ils RESTENT. Je trouve intellectuellement minable de faire entrer la miviludes dans le circuit de la réflexion. Que vient faire les sectes la dedans ? Pour compléter le tableau, il ne reste qu'à invoquer la possible dérive vers la radicalisation et les écoles coraniques, histoire de bien pourrir la réflexion.

    Oui SI l'école avait des classes plus petites, SI les profs avaient plus de latitudes dans le choix des pédagogies (il suffit d’assister à un contrôle de l'inspection d'académie pour comprendre ce qui est à l’œuvre), SI les profs n'étaient pas maltraités par l'institution (ils deviennent maltraitants), SI les élèves n'arrivaient pas en 6ème sans savoir lire, SI les élèves ne subissaient pas de harcèlement à l'école (dans l'indifférence de l'encadrement et la culpabilisation de la victime), Si les élèves n'étaient jamais humiliés par l'encadrement scolaire, OUI ces écoles (et l'instruction en famille) ne seraient pas en forte croissance.

    Plutôt que de se battre contre elles, il vaudrait mieux passer son énergie à la transformation de l'école, écarter les professeurs toxiques, virer les IA qui sont à la ramasse, résoudre (et non pas les minimiser et les cacher) les problèmes de harcèlement et les parents reprendraient confiance dans l'école.

    Alors oui, ces écoles sont chères et donc réservées à une classe sociale plutôt favorisée, mais c'est un peu du foutage de gueule cette argumentation. Est-ce que les enfants du CAC40 ou des politiques vont au collège Paul Doumer ou Pablo Neruda ? Non, mais tout le monde s'en fout, ce n'est pas important, par contre pour dire du mal des écoles alternatives, cette barrière financière à l'entré est un soucis.

    On peut même se poser la question des études, quel est le but de faire un master pour se retrouver à faire des frittes chez macdo ou de faire du secrétariat chez un plombier ? Ainsi l'évolution de l'école, venant de la base de la pyramide, est le juste reflet de l'évolution de la société : l'impossibilité de se projeter dans un avenir professionnel radieux et la mise en place de stratégie compensatrice : la création d'un univers de possibles différents, humainement plus riche, en vivant en marge, favorisant alors un apprentissage permettant le développement personnel plutôt que la conformité sociale esclavagiste. Ce qui est exactement la philosophie des colibris (qui n'est pas une secte, l'EN serait plus une secte qu'eux): vivre en marge de ce monde broyant l'humain plutôt que de tenter de se hisser à la place de celui qui va broyer l'autre, pour ne pas être broyé soi même : ni bourreau ni victime.

    Nous avons un gagnant
    Publié par The Troll le 30 09 2017

    À propos de l'augmentation du forfait hospitalier, qui passe donc à 20 euros par jour, même le jour de sortie, ce qui explique que pour l'hosto c'est un jour double : payé par celui qui sort et par celui qui rentre.Notre sinistre de la santé explique, non sans rire "ce forfait hospitalier n’est pas payé par les Français mais par les mutuelles".

    J'avais oublié que les mutuelles avaient le droit d'imprimer des billets, moi qui pensait que ce que les mutuelles payaient c'est ce que les français payaient par les cotisations aux mutuelles.

    Mais les mutuelles (et donc vous) c'est un peu la vache à lait des pouvoirs publics : qui sait ou se souvient que la gabegie sur la grippe H1N1 et les millions de doses commandés aux labos (jackpot à las végas) ont été payées... par les mutuelles (en fait : vous). Oh presque rien, 1 petit milliard, Trop cool non ?

    Y a pas à dire, nous vivons une époque formidable : on pompe du fric à tous pour le donner aux potes.

    Comment prendre les gens pour des truffes
    Publié par The Troll le 10 09 2017

    Juste quelques lignes sur l'obligation vaccinal du führer Buzyn, ministre de la santé de notre cher jupiller mac'on.

    Alors cette illuminée qui nous apporte la vérité révélé d'un dieu science qui serait notre alpha et notre oméga dit qu'elle lutte contre l'irrationnel et les réseaux sociaux et qu'il faut obliger à faire tous les vaccins disponibles parce que l'oms dit que c'est bien. Certes, certes, certes. Je dirais même plus, 3 fois certes.

    MAIS, il faut remettre en perspective, que se passe-t-il sur les réseaux sociaux ? Il se retrouvent des gens dont les enfants qui allaient bien , et d'un seul coup, par coïncidence fortuite et hasardeuse du pas de chance, se retrouvent à aller mal (très mal) à la suite d'un vaccin. On (qui est un con) a beau leur dire à ces attardés que cela n'a rien à voir, ils ont du mal à y croire. Mettons nous à leur place : votre fille part en soirée, seule, et 15 jours après elle est enceinte alors qu'elle est restée avec vous pendant ces 15 jours. Comme des cons vous allez penser que c'est parce qu'elle à baisé pendant cette soirée, pauvres fous irrationnels obscurantistes, alors que c'est juste l'immaculée conception et que vous allez être parents du nouveau christ.

    Bon, à leur décharge, il faut mettre en perspective la suite continue et pointilleusement régulière des scandales sanitaires avec des labos ayant mis sur le marché des médicaments dangereux avec les autorités politiques et sanitaires qui camouflaient et minismisaient les problèmes. Il faut aussi prendre en compte que les réseaux sociaux permettent de rencontrer des gens qui ont les même problèmes que vous. Alors si votre enfant meurt la nuit après un vaccin (la mort subite du nourrisson est 4 fois plus important dans les 15 premiers jours après un vaccin que entre 30 et 60 jours après - ce qui est statistiquement impossible s'il n'y a pas de lien) vous pouvez croire votre médecin qui vous dit que c'est une coïncidence, mais difficile de continuer à le croire si vous 'rencontrez' des dizaines de personnes qui ont vécu la même coïncidence. 1 barbu c'est un barbu, 3 barbus c'est des barbouzes

    Ainsi d'un certain point de vue, ce n'est pas de l'obscurantisme, mais de la précaution. Si on ajoute que de nombreux vaccins 'inoffensifs' et très utiles pour la santé de l'humanité et qui ont sauvé des millions de personnes de la mort, se trouvent un jour retirés du marché parce qu'il y a trop de coïncidences, on peut comprendre et même soutenir ces personnes qui ne désirent pas bénéficier de cet immense progrès. (on notera par analogie que ce même gouvernement affirme que la fin du CDI et l'explosion de la précarité est également un progrès, de quoi faire relativiser un poil la notion de progrès Jupilérien.

    Bon kékonfè alors ? Ben moi j'ai une idée. Le meilleur moyen de combattre l'obscurantisme est la science, qui pourrait dire le contraire ? Or, la science c'est une théorie puis des expériences dont on publie les résultats (avec les données brutes) pour que l'on puisse reproduire les résultats. DONC, pour lutter contre l'irrationnel des réseaux sociaux, je propose que l'on fasse de la science et que l'on OBLIGE à publier, sur un site gouvernemental, en open data, TOUTES les données de l'expérience : la population, les choix, les tests et TOUS les résultats individuels des groupes et groupes témoins CONTRE VRAI PLACEBO

    SANTÉ PUBLIQUE = DONNÉES PUBLIQUES

    En attendant les données publiques, je préconise de laisser aux gens le choix, puisque nous sommes en démocratie. A moins de créer des jeunesses macroniennes qui défileraient en chemise brunes et dénonceraient les mauvais citoyens

    La santé publique implique des données publiques.
    Publié par The Troll le 10 08 2017

    Cela claque de partout comme des voiles folles prisent aux vents violents : il y a une offensive générale pour protéger le marin vaccination contre le retour de l'obscurantisme égoïste de ceux qui ne veulent pas se vacciner et mettent en danger la population de ceux qui ne peuvent pas se vacciner. (il faut les chercher ceux là, le médecin qui décide que l'on ne peut pas vacciner un enfant doit être comme les navigateurs solitaires : solitaire.)

    Donc nous voyons fleurir partout sur la toile, les même arguments, sans aucune preuve _scientifique_ répétés jusqu'à en faire des vérités, des dogmes qu'il suffirait d'énoncer pour que celui qui se pose des questions soit un complotiste idiot et obscurantiste.

    Donc, à la louche, pour faire simple :

    • Les labos ne gagnent pas d'argent avec les vaccins (juste lol dans un marché qui avoisinera les 20 000 000 000 à court terme).
    • Les vaccins n'ont pas d'effets secondaires et s'ils en ont (ce qui n'est pas le cas) ce serait moins grave que ce dont ils protègent. Va expliquer cela aux parents dont le bébé est mort avec le vaccin contre la gastro : au moins il remplissait pas ses couches de caca, le bénéfice est bien supérieur à la vie du bébé.
    • Si tu es vacciné, tu protèges les autres. Alors faudrait d'abord apporter la preuve de cette protection de groupe (avec des études scientifiques sérieuses) et ensuite faudrait montrer que dans une population qui suit le schéma vaccinal classique l'ensemble de la population est bien immunisée et ne peut pas être porteuse d'un germe dangereux pour une personne non vaccinée.
    • Aluminium et autres adjuvants sont sans danger : le mercure l'était aussi jusqu’à ce qu'il devienne dangereux, le tabac et l'amiante c'était pareil, et je parle pas de la dépakine ou était inscrit dans le vidal jusque tard que la grossesse n'était pas une contre indication... de la vraie science on vous dit.

    Moi je demande quelques réponses simples à des questions simples :

    • En 'éradiquant' (si c'est possible), un virus ou bactérie, est-ce qu'on ne laisse pas la place à un autre que notre corps ne connaît pas. Étant de fait plus risqué ? Voir en inde pour la polio qui est remplacée par la paralysie flasque aiguë qu'on ne sait pas soigner.
    • En vaccinant à tout va, est-ce qu'on ne déplace pas l'age auquel on attrape la maladie ? la rendant plus dangereuse, par exemple la rougeole à 3 ans c'est 'bénin' en général tandis qu'à 30 ça pique.
    • En ne laissant pas notre corps se défendre pour de vrai, est ce que l'on n’amoindrit pas notre potentiel immunologique, nous devenons du coup plus sensible aux germes et bactéries et qu'il faudra de plus en plus de vaccins contre de plus en plus de choses ?
    • Pendant des dizaine d'années, les antibiotiques c'était automatique pour éradiquer les dites bactéries et fallait bien, suivre le traitement jusqu'au bout, on voit ce que cela donne : des multi-résistances qui sont bien plus problématiques pour la médecine que les oreillons ou la rougeole. Et si nous recommencions la même erreur avec cette vaccination à tout va ?
    • Enfin, il est éminemment triste qu'une enfant meure de la rougeole, mais il y a, à la louche,
      • 500 morts subite du nourrisson par an sans qu'on en fasse une priorité nationale - alors que l'on sait que la fréquence des mort des nourrissons est double dans les 15 jours suivant la vaccination que dans les 15 jours suivant
      • au moins 20 000 morts par iatrogénie tous les ans dans l'indifférence la plus totale des autorités sanitaires qui diminue le personnel soignant.
      • Il y aurait 40 % des malades qui serait iatrogène. Presque la moitié des personnes sont malades _a cause_ de la médecine.
      • Un étude montre que lorsque l'on diminue les soignants dans les services, la mortalité des patients augmente, et pourtant on continue à vider les services

    Comme on peut le voir, des questions simples qui demandent des réponses sérieuses assorties d'une cohorte d'études scientifiques faites par des personnes indépendantes avec les données brutes en open data, disponibles pour l'ensemble de la population (c'est cela la science : des expériences que l'on peut analyser et reproduire, et donc il faut les données de l'expérience et le protocole accessible).

    Il n’échappera à personne que la santé publique, les gouvernements successif s'en foutent, leur unique objectif est de la faire de la croissance, en obligeant les gens à dépenser - directement ou indirectement - et quelle croissance facile de multiplier les vaccins à 40 euros à la place de ceux à 1 euro.

    Qu'attendre de la part de gens élus avec l'argent des multinationales sinon de les voir leur renvoyer l’ascenseur en les favorisant économiquement en leur donnant un marché captif de cobayes obligés de suivre un traitement.

    Enfin je pense qu'il faut, pour la santé publique, des données publiques : dès qu'un médicament est remboursé par la sécu, TOUTES les études préalables à sa mise sur le marché AINSI que le suivi en direct de la pharmacovigilance doit est en OPEN DATA, accessible par tous les citoyens sur un site internet, sans abonnement.

    D'autant plus avec les vaccins qui sont obligatoires

    Il est hors de question de m'obliger à prendre une molécule chimique sans être certain que des gens indépendants aient pu reviewer les études de faites.Alors on peut décider que c'est un secret commercial, que ce sont des données privées, en ce cas, pas d'obligation et pas de remboursement

    Pour finir, il serait équitable d'avoir besoin du même niveau de preuve lorsqu'on se plaint d'un effet secondaire que celui qui est admis pour justifier la vaccination : depuis les vaccins il y a moins de maladies est le seul argument scientifique que l'on entend, donc depuis que je suis vacciné, je suis malade est l'argument qui devrait suffire à être indemnisé (par le labo et pas par l'état).

    le vieux troll libéral : je ne paie que ce que je consomme
    Publié par The Troll le 04 08 2017

    J'ai eu la bêtise de lire un troll en commentaires d'un article du monde du diplo (partie blog). Cela partait sur les militaires demandent des preuves d'amour (et du poignon) et cela à dérivé sur la notion de mutualisation des risques (ex: sécu) et des services (ex : éducation) ou s'affrontent 2 écoles : les libéraux qui trouvent inadmissible de payer pour un service que l'on utilise pas (par exemple l'école publique puisque je mets mes enfants dans le privé - bien que les profs soient payés par l'éducation nationale, sauf à être hors contrat) et donc on devrait défalquer de mes impôts la part éducation nationale. Même raisonnement sur la sécu : je ne veux pas payer pour ceux qui utilisent (et abusent) et je veux avoir le droit de ne cotiser qu'à un truc privé qui me rembourse selon ses tarifs.

    Voilà le débat posé. En clair les fonctionnaires ne foutent rien et les remplacer par des entreprises optimise la productivité et fait baisser les coûts. Maintenant je trouve dommage de limiter à juste la sécu et l'école, si je n'ai pas de voiture, il n'y a aucune raison que je paie pour l'entretien des routes que je n'utilise pas, si je ne vais jamais à la mairie et que je ne vote pas, il est inadmissible que je paie le maire et ses services, si je suis en zéro déchets, il est inadmissible que je paie la part des ordures ménagères. Si je veux gérer seul, il est inadmissible que je doive payer pour entretenir les policiers (qui surveillent les demeures des riches) et les pompiers (qui gèrent le feu des gens qui ne font pas attention). De la même manière, je ne vois pas pourquoi on devrait payer des policiers à protéger les 'riches' contre les voleurs (pauvres) et les désespérés (pauvres) : ils n'ont qu'à entretenir une milice privée pour se protéger. De la même manière, je ne vois pas pourquoi je devrais payer l'entretien des routes qui favorisent l'accès aux zones commerciales : les magasins et entreprises devraient le gérer tout seul.

    De la même manière je trouve inadmissible que l'état (les états) aient renfloué les banques en 2008, dans la pure logique libérale, il aurait fallut les laisser crever, toutes. Mais là, bizarrement, ces gens trouvent des excuses genre c'est pour sauvegarder l'épargne des gens. Mon CUL, pour rester poli, si la majorité des banques se cassaient la gueule, les plus emmerdés, ce ne serait pas la populace avec le compte à -300 euros, mais le système complet qui s’effondrait. Donc le libéral il est d’accord de laisser crever les pauvres qui n'arrivent pas à se soigner, mais il ne faut pas laisser le système s’effondrer sur lui même. Parce que le libéral ne comprend que la sécu et l'éduc. nat. est un détail et que la part importante du prélèvement de l'état sert SURTOUT à faire que le système ne s'effondre pas sur lui même, et protège, par la même, les rentes des libéraux qui conspuent le dit système. Car il ne faut pas être grand clair pour comprendre que celui qui affirme ne vouloir payer que ce qu'il utilise est celui qui a le patrimoine pour être à l’abri. Et à moins que ce soit le découvreur d'une mine d'or qu'il a exploité tout seul, cet argent qu'il a accumulé : il l'a pris à d'autres, il l'a capté, il a privé d'autres personnes de cet argent. et bonus : si les banques se cassent la gueule : son patrimoine disparaît, c'est ballot. L'état qui doit sauver les banques (communiste !) pour protéger le libéral qui le conspue.

    Et là, mon coté libéral prend le dessus, hors de question que la solidarité nationale (par le biais de la police et de la justice) les protège du juste courroux de ceux qu'ils ont spoliés.

    Lorsque les choix politiques vont à l'encontre des objectifs attendus
    Publié par The Troll le 27 07 2017

    En faisant du tri, je retrouve un mail que j'avais envoyé à un médecin blogeur et qui n'avait eu aucune réponse.Comme les question sont toujours d’actualités, je les publie ici

    Bonjour Docteur,

    Je me permets de vous contacter à la suite de votre (vieux) billet sur la protection des enfants et des "signalements", ici : http://sylvainfevre.blogspot.fr/2014/06/allo-maman-bobo.html . J'ai découvert votre blog et je remonte les billets.

    Je(nous) suis(vons) plusieurs groupes facebook axés sur la parentalité positive, le maternage... enfin un peu cette mouvance. Je lis de plus en plus de témoignage de parents qui faisaient confiance à la PMI de leur coin et qui ont eu leurs enfants 'placés' pour des faits qui ne semblent pas du tout mettre en danger la vie ou la sécurité de l'enfant (nous parlons de maternage, allaitement long, cododo, régime alimentaire...., homéopathie plutôt qu’allopathie, régime sans viande...) Je ne parle même pas des mensonges sur la vaccination (existe-t-il des primes pour vacciner tout ce qui est possible ?).

    Alors je peux bien comprendre que des enfants sont en dangers et qu'il faut les protéger. Ainsi, par exemple, je ne vois pas beaucoup de protection à l'enfance dans la jungle de calais. Je ne vois pas beaucoup de protection à l'enfance dans les cités sordides. J'ai l'impression de voir de la protection à l'enfance qui s'acharne sur les parents qui ne rentrent pas dans le moule fantasmé par des assistantes sociales, par des pédiatres (désagréables?) de pmi, par des intervenants qui assènent des vérités sans aucune justifications. Comme ceux qui disaient lorsque j'étais bébé qu'il ne fallait surtout pas allaiter parce que le lait en poudre était meilleur pour moi. Comme pour le couchage sur le ventre qui a tué des bébés (1000 par an pendant 20 ans = 20 000 bébés), et bien plus sur la durée que des parents vraiment maltraitants, et ce dans l'indifférence totale des autorités sanitaires.

    De plus en plus de parents ont peur de l'hopital, ont peur du pédiatre, ont peur de la pmi qui va juger de leurs comportements et croyances et les signaler. Le juge qui jugera ne se basera que sur le rapport de l'enquête, rapport qui sera forcément marqué par les croyances de celui qui va le rédiger. Et il est tellement facile de jouer sur le pathos... un enfant en danger, vous vous rendez compte.... blablabla. Et même parfois, le proc accepte de signer un placement 'en urgence' en attendant le jugement, et lorsque après une bataille longue, éprouvante et coûteuse, vos enfants vous sont rendus, marqués à vie par cette 'séparation', par le jugement qui a été porté sur les parents, les responsables ne sont pas punis, pas d'excuses, pas de compensations, rien. Ils recommencent avec une autre famille, pendant 40 ans de vie professionnelle.

    De plus en plus de gens évitent le circuit médical classique et/ou restent avec le médecin de famille que l'on a trouvé par hasard et qui ne juge pas (refusant de consulter spécialistes au besoin). Certaines personnes refusent de demander les RSA, la cmu, et autres trucs pour éviter de rentrer dans le circuit des "aides" et surtout du jugement. C'est, je pense, un problème de santé publique majeur : une perte totale de confiance de famille dans le système (qui est devenu répressif et aveugle). D'autant plus que TOUS les scandales sanitaires se terminent par des non lieux. L'accès à l'information est plus en plus facile et maintenant les gens savent. Avant cela se passait pareil mais personne ne savait car personne ne pouvait en parler. Maintenant le donne est différente.

    Voila je voulais vous faire part de mon ressenti. J'ai pensé que votre amour de la réflexion trouverait intéressant ce petit grain de sable pour le mortier de votre réflexion.

    ps : juste une question. Je lis de droite et de gauche que le tétanos n'est pas immunisant. qu'on peut l'attraper plusieurs fois. Est-ce vrai ? si c'est vrai, est-ce que sa vaccination est utile puisque cela ne vous immuniserait pas ?

    je vous remercie de votre réflexion dans vos billet, sur votre pratique et de nous la faire partager.

    La propagande des journalistes décérébrés continue.
    Publié par The Troll le 27 07 2017

    Je sais qu'il y a une propagande journalistique vaccinale, d'autant mise facilement en avant, que c'est un sujet qui fait vendre, ou il y a peu de travail à faire, juste relayer, sans trop réfléchir, la doxa du pouvoir et des labos (le pouvoir quoi). Ainsi suite au film documentaire VAXXXED (et à la diffusion des données brutes de l'étude du cdc qui est pointée du doigt), il est impératif d'allumer des contre-feux contre le lien potentiel vaccin/autisme. D'autant plus que le gouvernement de facho actuel (super on a fait barrage à la bête immonde au ventre encore fécond, du coup, pan sur la gueule du pauvre, et va te faire vacciner de force, gratos - remboursé par la sécu - qui du coup te remboursera encore moins les médocs dont tu as besoin), quelle chance d'avoir fait barrage.

    Il y a des milliers de façon d'allumer ce contre-feux et chacune est déclinée jusqu'à plus soif. Le lien génétique (c'est dans les gènes ma brave dame, pas question de vaccins), mains non cela vient d'une meilleure détection (si on en trouve plus c'est que la définition à changé), le lien multi factoriel (c'est pas les vaccins c'est tout : la pollution, l'alimentation, les nano- particules, le climat... - une façon de dire c'est tout et donc rien). Bon, nous avons l'habitude : le tabac et le cancer du poumon c'était pareil, l'amiante aussi, le sang contaminé itou... (et je passe sous silence le médiator, le vioxx, l'hormone de croissance, l'explosion de SEP à la suite de vaccination hépatite B...)

    Maintenant, sans vouloir faire le chafouin, passer d'une prévalence de 1 cas pour 5000 naissance en 1975, à 1 pour 150 en 2002, et à 1 pour 68 en 2012 et 1 sur 45 en 2014, aux US, explose la génétique et la meilleur détection. Il reste... le reste. Lorsque l'on regarde vaxxxed, on apprend que la première étude du CDC montre un octuplement de la prévalence des cas d'autismes pour les enfants vaccinés avec le trivalent MMR (ROR) avant 18 mois par rapport à ceux vaccinées après 18 mois ou vaccinés avec juste la valence rougeole (dans la même population scolaire). Il est vrai qu'avec un autre découpage des classes d'age et en éliminant une partie de la population étudiée, le CDC à réussi à effacer le signal statistique. C'est y pas classe les organes de contrôle ? De mon point de vue, cela occulte le reste, il ne reste que le vaccin comme principal responsable de ces autismes.

    Ce ne serait pas la première fois qu'un scandale arrive dans le domaine du médicament ou des vaccins ( et ce ne sera pas la dernière). Combien de journalistes capables de parler du pandermix, retiré en loucedé du marché ? Facile ZÉRO, parce que les journalistes ne travaillent pas leur sujet et chient du papier en recopiant les éléments de langage qu'on leur donne (pas de travail, de la reconnaissance, des restaux et voyages gratis, tout bénef).

    Le pire est que derrière ces journalistes, il y a une horde de crétins qui n'ont jamais lu une seule publication ou article scientifique sur la vaccination et qui viennent bêler que t'es un abrutis de remettre en cause la doxa de big pharma. Qu'ils vaccinent leurs enfants, cela fera une sorte de darwinislme, mais qu'ils laissent ceux qui ne veulent pas vacciner leurs enfants ne pas le faire.

    Enfin, juste pour remettre les choses en place de manière à aiguiller ceux qui cherchent des réponses : l'association vaccin et autisme se fait pour les cas d'autisme régressif sans pathologie associé. Maintenant que ces brillants journalistes et donneurs de leçons refassent leurs articles et diatribes en parlant uniquement des cas d'autisme régressif sans pathologie associé, ils font tout de suite faire moins les malins.

    Pour les faignants qui ne veulent pas chercher mais tout de même savoir : Le cas typique est un enfant qui se développe normalement, sans montrer de troubles autistiques, qui communique et participe pleinement comme un enfant classique et, d'un seul coup, après un (ou plusieurs) vaccin(s) 'régresse' (à du mal à se déplacer, tombe, ne communique plus, fuit le regard...) Regardez le film vaxXxed et ensuite venez en discuter, mais ne perdez notre temps à venir dégobiller les conneries classiques.

    Féministes, ces animaux si loin de la condition humaine
    Publié par The Troll le 21 07 2017

    Cela faisait longtemps...mais je suis tombé sur un article de Ma... non je vais pas le citer, donc du torchon... sur Emma, une 'féministe' qui se penche sur la place de la femme 'esclave' de la société patriarcale, sexiste, machiste (et probablement facho et homophobe).

    Donc cette grognasse, après la 'charge mentale' (comprendre la femme fait tout et le mec reste sur le canapé à boire de la bière et regarder le foot), si c'était un élève de terminale, il aurait un 4/20 pour le ramassis de clichés, elle revient avec l'attente.

    Alors l'attente c'est quoi ? en gros la femme attend son mari à la maison pour qu'il prenne en charge sa part des taches ménagères. je suppose qu'il doit y avoir les poncifs habituels de la carrière de l'homme et du sacrifice de la femme ; le poncif de la femme qui se 'sacrifie' pour l'enfant, alors que lorsque l'on a un chien, c'est 50-50 (enfin c'est surtout l'homme qui le sort), enfin ce genre de connerie. Il suffit d'avoir un minimum de connaissance en neuroscience et de connaître la notion de 'lien d'attachement' pour se dire que ces bonne femmes ne DOIVENT pas avoir d'enfant (elles n'ont qu'à prendre des chats - parce que les chiens c'est encore trop de responsabilités pour elles.) ce n'est pas un crime de ne pas avoir d'enfant, ce n'est pas une "défaite" ou un reniement de ne pas enfanter, c'est un choix que l'on doit faire si on ne VEUT PAS ASSUMER ce que cela implique.

    Plusieurs remarques :

    • Si ces 'féministes' se plaignent du mec qui fait rien et travaille tard : qu'elles le quittent, ce connard, qu'elles se mettent en couple avec un chômeur qui sera à la maison tout le temps et pourra passer l'aspirateur et faire les courses pendant qu'elles géreront les finances du ménage et assumeront (ou pas) l'équilibre budgétaire. En tant qu'homme, cela me va 10000% d'avoir cette position.
    • Je commence à en avoir plein les couilles de ces meufs qui se mettent avec le bad boy (il est trop ténébreux avec sa moto et ses soirées trash) et se plaignent qu'il n'est pas réglé comme une horloge et ne rentre pas manger à 19h30, et parfois arrive bourré à 3h00 du mat.
    • J'en ai ma claque de ces putes qui se maquent avec le mec qui a une bonne place, et ramasse le max de pèze afin de trouver ou garder un certain standing social, et qui ensuite chouinent qu'il est un brin macho et rentre tard du travail et qu'il n'est pas là pour mettre la vaisselle dans le lave-vaisselle.
    • je ne peut plus supporter ces connasses qui affirment 'les hommes blablabla' pour ne pas dire MON homme blablabla... Qu'elles le quittent, putain, plutôt que de venir baver sur tout le monde et pleurer comme des chialeuses. Ces féministes de bas étage (souvent, d'ailleurs, avec une femme en couple ou célibataires) viennent parler des hommes... autant demander à un prêtre de parler d'orgasme clitoridien.

    Ce que je vois c'est que CHAQUE putain de combat féministe 'gagné' n'est qu'une régression pour tout le monde des droits, et là, comme dans la pièce de Hanns Johst, intitulé Schlageter, je dirais "Quand j'entends le mot "féministe", je défais le cran de sûreté de mon browning"

    ps : ouais je suis vénère.

    Vaccination, acte de foi ?
    Publié par The Troll le 17 06 2017

    juste un petit passage pour poster un commentaire qui a été effacé par 2 fois par le 'médecin' qui tient le blog en question.

    Est-il légitime d'élargir l'obligation vaccinale

    Je suis très perplexe. Le débat sur LA vaccination ou sur LES vaccins est un débat miné, hautement politique et peu scientifique. il est important de se poser des questions (sur TOUT acte médical) mais il semble que sur LES vaccins, à la fin, il faille être pour - parce que ça marche.

    Nous avons bien vu lors de vos nombreuses contributions que les bénéfices, en france, pour une population en bonne santé et dans des conditions décentes de vie ne sont pas si nettes. Nous pouvons nous douter, puisque les autorités sanitaires sont pour le moins peu studieuses sur le suivi et la quantification des risques, que les risques pourraient être sous évalués.

    Partant de ces 2 constats, le rapport bénéfice-risque de cet acte médical est pour le moins problématique à suivre : collectivement, puis individuellement. Ainsi, un enfant ayant des antécédents familiaux ou un terrain atopique serait un bon candidat pour surseoir aux vaccins, mais AUCUN médecin ne veut faire de contre indication pour ne pas passer pour 'antivaccinaliste' ou pour ne pas avoir la tête qui dépasse du lot, de peur qu'elle ne soit coupée, et dans le cas de LA vaccination, le couperet tombe bien vite avec des procès digne de l'époque stalinienne. En effet, puisque nous parlons science comment peut-on 'prouver' qu'un effet secondaire grave VA arriver, et donc tout certificat de contre-indication peut être mis en doute, sur cet évidence, par un médecin de pmi par exemple (même de toute bonne foi). Voila un 3ème point à prendre en compte. Enfin la notion de 'couverture vaccinale' et de 'protection de groupe' sont des notions ou les études scientifiques sérieuses manquent cruellement.

    Un autre point intéressant à mettre sur la balance : AUCUNE étude sur les vaccins n'est faite en double aveugle contre placebo, ce qui est pourtant LA démarche scientifique, de plus AUCUNE étude n'est faite sur la santé des vaccinés vs non vaccinées. Lorsque l'on sort une telle étude (il en existe, je crois, au moins 3 (une américaine, une allemande et une belge) on est balancé dans les cordes parce que c'est un truc d'antivaccinaliste (???) alors qu'aucune étude non antivaccinaliste n'existe. Pourquoi les autorités ne font pas cette étude ? Puisque LES vaccins sont de la prévention pourquoi n'y a t-il pas des études de cohorte pour suivre les effets à long terme ? et montrer à la face du monde les bénéfices.

    Si on regarde du coté des labos qui fabriquent les vaccins, l'histoire montre que des vaccins qu'ils savaient dangereux car provoquant des effets secondaires graves étaient commercialisés de pays en pays au fur et à mesure des retraits. Cela ne donne pas trop confiance, lorsque l'on SAIT qu'ils camouflent les effets secondaires graves.

    Ainsi parler DES vaccins est une choses. Laisser les administrer à nos enfants en est une autre. Si je ne veux pas que mon enfant subisse cet acte médical parce que son terrain personnel me laisse penser qu'il pourrait faire parti des 'pas de chance' avec effet secondaire préoccupant ou grave, suis un antivaccinaliste ? N'ai-je que le droit que de poser des questions et à la fin le faire vacciner (comme un citoyen responsable) ou ai-je le droit de ne pas le vacciner, parce que DANS SON CAS, je pense que c'est une erreur et que je n'ai AUCUNE confiance dans les autorités sanitaires et de contrôles (et donc par ricochet dans le médecin qui suit le mouvement).

    Autant de réponses que nous n'aurons pas. Pas de débat, faut juste être pour (après s'être posé des questions). Voilà pourquoi les gens n'ont plus confiance dans les médecins.

    Lorsque la propagande tourne à fond.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    cela faisait longtemps que je n'avais pas bondi, mais je tombe sur un article de marianne (oui je sais je dois avoir un coté sado-maso, plutôt coté maso d'ailleurs à lire ce truc) ou une 'géographe et économiste, professeure à la sorbonne' nous livre une réflexion d'une grande profondeur : en agriculture faut arrêter de délirer, le bio n'est pas mieux que le conventionnel et, je cite "Croire que la solution viendra de ces aimables jardiniers sur leurs microparcelles que les médias adorent mettre en avant est une utopie dangereuse."

    Bon, rien que lire cette vaste blague permet de ne pas avoir à lire son article de merde. Mais si vous voulez un résumé, imaginez tous les poncifs que l'on nous sorts à propos de l'agriculture intensive, et vous serez bon : elle seul peut nourrir tout le monde, dans les pvd les paysans rêvent de s’acheter de la chimie (bon les suicides des cotonniers en inde à cause de monsanto, elle connaît pas trop, c'est une élite française, imbue d'elle même et distribuant de la propagande de la caste dominante et des lobbys qui financent la presse... et les universités), avant c'était nul mais maintenant promis ont fait attention, l'espérance de vie augmente preuve qu'on mange sainement enfin vous connaissez tous le truc... bon elle n'a jamais du faire un blind test entre une carotte 'industrielle' et celle du jardinier utopiste, preuve qu'elle raconte un peu n'importe quoi.

    Sinon, elle ne se tiens pas trop au courant de ce qui se passe dans la vraie vie et pas dans son rêve de professeur (bon, être économiste ça permet de croire tout et n'importe quoi) : les sols s'épuisent et c'est un danger majeur pour notre survie, les ressources mondiales en potasse aussi... Et pour sa gouverne enfin non, pour la vôtre car elle est à la ramasse totale et à ce point c'est grave qu'une personne comme cela enseigne dans une faculté. elle devrait être journaliste/lobbyiste à la fnsea tellement elle est à coté de la plaque, la ferme du bec hellouin, produit jusqu'à 55 000 euros de légumes sur 1 hectare, sans machines, sans pétrole et sans chimie.

    Pour donner un ordre d'idée, la france produit, en moyenne, un peu plus de 5 tonnes de blé à l'hectare à globalement 200 euros la tonne soit 1 000 euros (et on ne parle pas des intrants et du coût des machines). C'est sur que le jardinier utopiste est un mec dangereux.... mais seulement pour les lobbies et les décérébrés comme les économistes peuvent l'être.

    Il faut mettre les bons mots.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Un petit coup de gueule rapide suite au débat dans je ne sais quelle émission qui explique que "bamboula" c'est pas si grave que ça que c'est acceptable. A la limite entre amis proches, chacun fait ce qu'il veut mais de la part d'un policier, c'est pas la même chose.

    Pas mal pour un représentant syndical policier. Ah et ce monsieur se plaignait de l'insulte 'enculé de flic'. Il a raison, entièrement raison, il faut mettre les bons mots sur les choses. c'est "enculEUR de flic" qu'il faut dire.

    Je me fous de ta gueule pour pas chèr.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je viens de recevoir le journal (la propagande) de la région hauts de france (beurk le nom) (oui je suis grillé, je suis un hautiste).

    Donc en 4ème de couverture, une publicité pour "les promesses,faites promesses tenues", du candidat bertrand je suppose, : l'aide à la mobilité. Un truc de ouf.... un chèque de ... 20 euros par mois pour vous aider à vous rendre à votre lieu de travail (plus de 30 km). Je ne critique pas l'idée en soi chaque centime semble le bienvenu dans cette société de précarisation, dans ce territoire dévasté par la déprise industrielle ou les politiques publiques sont incapables d'impulser une dynamique de développement (hors emploi d'esclaves), tiraillées entre les 2 mamelles que sont :

    • je donne aux copains qui se goinfrent et ne développent pas plus
    • je suis un libéral qui pense que l'état doit en faire le minimum.
    Donc 20 euros c'est mieux que rien. certes.

    MAIS, et là est le mais, ils donnent à penser que les trajets de et vers son lieu de travail ne 'coûtent' pas grand chose, puisque les 20 euros doivent représenter une bonne partie. Effectivement, si on regarde juste son plein d'essence, 20 euros, c'est un demi plein et de l'ordre de 1/4 de ses dépenses essences pour ces trajets (si on juge à la louche à soupe). Or avec un peu plus de réflexion, l'état "rembourse" (permet de déduire) 0,568 centimes du km (6 cv fiscaux). On peut penser que c'est une estimation basse, connaissant les largesses de l'état. En clair l'administration fiscale estime que chaque kilomètre revient à, au moins, 0,568 centimes pour chaque kilomètre parcourus.

    Dès lors les 20 euros par mois (environs 20 jours de travail) représentent 1 euro par jour travaillé et donc 1 kilomètre 76 (aller et retour) soit 880 mètres. En clair si vous garez votre voiture à 880 mètres de chez vous, en direction de votre lieu de travail, vous économisez 20 euros par mois sur vos frais de déplacement. Voila ce que représente cette aide de 20 euros : elle ne sert qu'à en mettre plein la vue à pas chère et SURTOUT ancrer dans la tête des gens que faire 50 km pour aller à son travail (plus 50 au retour) est 'rentable' en étant payé au smic, car il faut être mobile. Alors que ces 50 kilomètres en voiture (plus 50 eu retour) vous coûtent pour 20 jours travaillés 1136 euros. En clair : On travaille juste pour payer les frais de voitures. ah non maintenant on peut manger à macdo 2 fois avec la prime des 20 euros. Faut juste bien planifier ces repas opulents pour tenir le mois entier.

    Et le pire dans tout cela est que l'ensemble des politiques publiques cherchent à 'créer' des concentrations d'entreprises (et donc de créer des longs trajets) plutôt que de jouer sur la dissémination du tissu économique sur tout le territoire. Pour le dire mieux, les maires des grosses villes phagocytent le développement économique de la région, pour le garder chez eux en laissant les gens du territoire faire 50 kilomètres pour aller travailler.

    Petit aparté sympathique : sur le schéma de cohérence territorial de l'agglo soissonnaise à comme objectif de faire aller travailler les gens sur Paris et donc pleure pour le 2x2 voies intégral jusqu'à la capitale. Soit à la louche 110 km et pour un mois de travail (20 jours) 2499 euros et 20 cts de frais de trajets. La classe non ?

    la phrase trop lol
    Publié par The Troll le 16 01 2017

    Je n'ai pu m’empêcher de faire un mini-post pour relayer la phrase d'un journaliste de Marianne qui se moque de l'homme peureux qui a peur de l'avenir et se réfugie dans le passé. Je cite :

    "Mais le drame est que, face à l'angoisse de l'inconnu, l'homme a tendance à se raccrocher à un passé qui ne reviendra plus ("Encore une minute, monsieur le bourreau !"), au lieu de s'atteler à la tâche plus difficile de penser l'avenir ."

    En effet le condamné à mort n'arrive pas à penser à l'avenir... quel con franchement.

    Macron, tête de
    Publié par The Troll le 16 01 2017

    Cela fait un petit bout de temps que je n'avais pas lâché ma logorrhée dans ma blogosphère perso (j'aime bien le rythme de l'expression),mais je suis tombé incidemment sur un article rapportant les propos d’Emmanuelle macrons.

    Oui il y a une faute à son nom, mais c'est pour éviter de lui donner de l'importance sur les moteurs de recherche. Donc ce petit étron se targue de parler vrai, probablement pour récupérer le vote de ceux dont la télé à réussi à faire détester le voisin plus pauvre. Et bien parlons vrai aussi. Macrons c'est juste un con. C'est l'archétype du mec qui a eu de la chance et plutôt que de se servir de sa chance pour aider son prochain (bon ayant travaillé dans une banque, il a plus participé à l'évasion fiscal qu'à la croissance économique), il s'imagine qu'il a un mérite que les autres n'ont pas, qu'il mérite ce petit quelque chose en plus qui lui donne le droit d'insulter les gens. Même pire : d'insulter les gens que SA politique économique à mis ou laissé dans la merde. Parce que ce brave petit soldat de la paresse intellectuelle, il était tout de même au pouvoir. Il a même réussi à faire passer 2 lois précarisant le travail déjà pas glorieux.

    Donc ce minus habens se permet de juger des faignants alcoolos qui ont la malheur d'habiter dans un désert industriel (bassin minier) qu'aucune politique n'a tenté de redresser. Ah pardon si il doit y avoir quelques boite de consulting de potes de politiques qui se sont goinfrer de subsides publiques pour sortir des plans de relances économiques qu'un gamin de 5 ans trouverait con : le numérique, la nouvelle économie, le service aux personnes. De la merde en barre :

    • le numérique et la nouvelle économie sont trustés par quelques gros qui pompent tout et ce n'est pas les 3 start-up qui réussissent (malgré les battons dans les roues de nos thales et consorts qui vont faire un relais de croissance) qui changent la donne.
    • Le service aux personnes c'est une superbe idée.... si les vieux avait de l'argent. Parce que les vieux actuels ne sont pas les baby bommers qui plient sous le fric accumulé des années de travail facile, mais ceux juste d'avant, ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui ne peuvent se permettre de payer 15-20 euros de l'heure (smic + cotisations) une personne, parce qu'ils en gagnent tout juste assez pour vivre (et aider leurs enfants).
      Je les vois arriver le : il y a trop de chââârges. Pourtant ce sont ces cotisations qui permettent de ne pas avoir à payer les médicaments dont ils ont besoin pour vivre un peu plus longtemps. Bon, mais venant d'un banquier dont le métier est de prendre de l'argent à ceux qui n'en ont pas pour le donner à ceux qui en ont, on ne peut pas attendre grande réflexion.

    Tout ça pour dire que macrons, pour parler vrai, c'est juste un con. Et à chaque fois sur les photos, il lève les bras comme un grand homme (hitler y faisait pareil) il ne se rend pas compte du ridicule. Bon, nous vivons une fin de race. Il n'est que voir par exemple MST (oui c'est l'abréviation de marosaul toureine) qui ment devant la représentation nationale. qui ment sans aucune vergogne. Elle avait 'fait' une 'consultation' nationale sur la vaccination : le comité fisher (un immunologiste, on a déjà saisie le résultat attendu), partagé en 2 groupes : les patients et les pro : les 2 ont dit de lever l'obligation, mais le fisher à décidé qu'il fallait obliger encore plus. Et la mst à affirmé que TOUT LE MONDE à demandé d’accroître les obligations. Lorsque l'on peut se permettre de mentir, filmé à la télé, devant les élus de la nation, sur un truc que l'on peut retrouver facilement, c'est qu'il y a une telle morgue de classe que seule la violence peut changer les choses.

    Mensonges + vols + justice de lcasse = violence sociale => violence tout court.

    Pharmachiens.... têtes de ... cons
    Publié par The Troll le 13 12 2016

    Cela fait longtemps que je n'avais pas piqué une gueulante numérique (ça ne fait pas de bruit et tout le monde s'en cogne alors j'ai le droit). Mais je suis tombé par 'sérendipité' sur les propositions de ce 'collectif' de 10 pharmaciens. Oui vous avez bien lu, ils sont 10 et s'imaginent qu'à 10 ils ont assez de reculs et d'intelligence pour avoir une opinion sur LE métier de pharmacien.(je suis encore de bonne humeur, sinon je dirais vendeurs de petits pois)

    Alors moi aussi je me suis dit que je peux avoir des idées qui sont bonnes et avec le collectif de ... moi même, j'ai eu aussi quelques idées.

    Bon, Premier point : ils pensent qu'il faut dérembourser l'homéopathie (tout le monde sait que ça marche pas, enfin à un moment tout le monde savait que le soleil tournait autour de la terre, et encore avant, tout le monde savait que la terre était plate, ce qui relativise un poil ce que tout le monde sait) . Ça commence déjà mal, parce que, que l'on pense que cela marche ou pas, il faut être un peu con pour enlever à une personne à qui cela fait du bien la possibilité de prendre un truc à 2 euros 20 remboursé à 30% moins 50 cts, soit un coût pour la sécu de 16 cts (dont les effets secondaires sont connus : rien) par une molécule chimique vendu 5 euros (prix planché) remboursé à 65% moins 50cts soit 2 euros 75 (17 fois plus) pour un service rendu à la personne en question équivalent. Je ne parle même pas des effets secondaires lorsque l'on sait que l'iatrogénie (maladie causé par le traitement ou l'intervention) représente 40% des malades et à la louche 20 000 morts par an. Putain 5 fois plus que de morts sur les routes et pas un seul fonctionnaire qui se penche sur la question, mis en balance avec les nuées de force de l'ordre, radars en main, qui sont là pour pomper du fric faire diminuer ce fléau. Cela laisse un peu perplexe sur la volonté de nos gouvernants successif de faire ce qui est bon pour nous, ces pharmacons rejoignant la caravane.

    Ce n'est pas une idée à jeter sans réflexion, mais il faut alors, à mon humble avis, prendre en même temps 2 mesures complémentaires :

    • Partant du principe que ça ne marche pas et que ce n'est que du 'sucre', les sortir du champ des médicaments et les mettre en vente dans les grandes surfaces comme toute la parapharmacie. Et demain j'ouvre une boutique de trucs qui marchent pas en granules. on vent bien du 'chocolat' avec si peu de chocolat dedans.
    • Partant du principe que l'on rembourse que ce qui marche, je propose de reprendre les dossiers de tous les médocs (en partant des plus gros chiffres d'affaire en volume) et en vérifiant les études contre placebo et dès qu'un truc marche à moins de 30% (je veux bien discuter du pourcentage) on le retire des médicaments. Et là 2 solutions :
      • soit ça juste marche pas et hop directement grande surface,
      • soit il y a en plus des effets secondaires et hop interdit de production et vente sur le territoire national.

    Mais je crois (euphémisme) que ces pharmachiens veulent juste qu'on les dérembourse et qu'ils continuent à avoir l'exclusivité de vente. Pour avoir un peu d'éléments de réflexion sur le pourquoi, la démarche intellectuelle

    • l’homéopathie est utilisé par 53% de la population française (53% pour les adultes, 45% pour les enfants et 10% pour les animaux). (Enquête ipsos de 2010) (et je n'ai pas l'impression que la moitié de notre pays soit en train de mourir)
    • le prix des médicaments remboursés à augmenté de 5% entre 2000 et 2011 (les prix à la consommation ont augmenté de 20%)
    • le prix des médicaments non remboursés à augmenté de (roulement de tambours) : 40 %

    Et voila nos pharmacons devenus des pharmaputes. Ils ne défendent rien, juste leurs intérêts de petits boutiquiers de province, comme les collabos pendant la guerre.

    Je passe rapidement sur une parti du reste :

    • ils veulent être payé EN PLUS pour vérifier l'ordonnance (les marges sur les médocs ca leur suffit pas ; qui n'a pas vu son pharmachiens arriver à l'officine en vieille R5 de 1982 qu'il n'arrive même plus à entretenir, n'a rien vu)
    • ils veulent avoir le droit de remplacer par un générique (ou ils margent plus ?)
    • ils veulent avoir le droit de remplacer par une autre molécule (un autre médoc qui n'a rien a voir mais qui a le 'même effet') qui ne rêve pas d'avoir du médiator ou du vioxx à la place d'une molécule qui ne fait pas grand chose ?
    • Bon, je veux pas dire, mais nous serions à la libération, je pense qu'on les fusillerait direct. Tout cela pour dire : le pharmachien est une grande surface en plus petit : ils s'en branlent de notre santé et veulent juste notre fric. Pensez y lorsque le collabos des labos essayera de vous vendre un truc contre le rhume.

      Vous trouverez ces élucubrations en copiant-collant le lien suivant :
      https://lacoupedhygie.files.wordpress.com/2016/10/10-propositions-pour-la-pharma9.pdf
      et les infos sur les prix des médocs sur le site de l'insee en suivant ce lien
    Supprimer les violences aux enfants.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Petit texte que j'ai commis en réponse à un article sur un rézosocio et que je garde ici, parce qu'il me semble important de ne pas le perdre dans le brouhahas de l'omniproduction continu.

    L'article parlait d'une maman qui avait frappé violemment à coup de ceinture son adolescent, en direct sur fb, et qui passant devant un juge se voit soutenir par une pétition de plus de 8 000 personnes. Les gens se demandaient comment sortir de ce schéma de violence des parents envers les enfants.

    " Je crois qu'il sera difficile de sortir de ce schéma. Pour plusieurs raisons, l'habitude étant la plus 'simple' à appréhender, mais pas la plus prégnante. Le modèle de société capitalistique que nous vivons et que peu de personnes veulent changer se base sur la notion de propriété illimité (des moyens de production).

    Pour admettre la propriété des moyens de production, il faut admettre la notion même de propriété. c'est à moi vs c'est à toi. Et pour admettre cela il faut que cette notion infuse à tous, dès la naissance, et à tous les niveau de l'expérience de vie. Il suffit qu'une zone de notre existence vive très bien sans cette notion de propriété et TOUT le système se délite dans l'état d'esprit des gens.

    • Par exemple : la monogamie, chaque conjoint 'appartient à l’autre' et malheur à celui qui couche/flirte ailleurs, parce que cette 'appartenance' (tu prends pour époux(se)) est implicite. Si le couple veut avoir d'autres règles, il faut en discuter : l'appartenance est la norme.
    • Par exemple : tous les biens matériels et immobiliers (personne ne peut emprunter votre voiture, téléphone... sinon c'est du vol). Un propriétaire ne peut pas entre dans VOTRE location (c'est chez VOUS), vous ne pouvez pas sous-louer à un autre (c'est A LUI) (sauf accord express).
    • Par exemple dans la non ingérence dans les affaires politique d'un autre pays. Avant de pouvoir aller botter le train à un dictateur qui tue/viole/affame, il faut des milliers de jours de palabres internationaux... et qu'aucune grosse puissance militaire ne soit contre.
    • Par exemple (on y arrive) dans l'éducation des enfants : les parents ont une autorité parentale et la communauté n'a que peu de droits de regard. On commence tout juste sur les violences physiques, cela fait peu de temps que l'on fait attention aux violences sexuelles, et nous sommes à des années lumières de faire attentions aux VEO.

    Vous remarquerez d'ailleurs que l'on commence à faire attention aux violences, quand, au même moment, un grosse partie de la société civile se lève contre le 'libéralisme sauvage' (synonyme de capitalisme). Les gens de gauche sont plus attentifs à ces problématiques et associent violence aux enfants et familles et donc se sont les plus enclins à _obliger_ de séparer les enfants des parents. (pour y substituer la violence sociale - scolaire, mais là c'est pas grave, faut dresser le citoyen).

    De mon point de vu, cette notion ne pourra changer qu'en modifiant profondément la notion de propriété. Cela commence tout doucement, espérons que cela continuera dans le même sens. MAis les gens abreuvés de télé poubelle ne se rendent même pas compte de ces soucis. La pauvreté qui monte sera peut être le moyen de la prise de conscience. Lorsqu'il n'y aura plus assez d'argent pour acheter tout et n'importe quoi, viendra peut être le temps de la réflexion."

    Injonctions paradoxales, entre le fric et... le fric.
    Publié par The Troll le 29 09 2016

    Comme suite à mes nombreuses désactivations de comptes, je pose toujours et encore la meme question : pourquoi ? (petit courrier electronique, je vous donnerais la réponse si j'en ai une qui n'est pas un truc automatique qui tombe à coté de la plaque.

    Bonjour

    Je n'ai toujours pas eu de réponse à ma précédente question : pourquoi mon compte avait été désactivé ? Pour savoir, afin d'éviter de refaire la même erreur. Je peux évidement ne rien faire et rester terré comme un lapin poursuivi par un renard, mais cela limite grandement l'utilité et l'intérêt d'un 'réseau social'.

    Concernant le fait d'envoyer des invitations et des messages qu'aux personnes que je connais personnellement, cela ne me dérange pas du tout, mais d'une part cela contrevient fondamentalement au concept même de ce qu''est un réseau social, et d'autre part, Je n’arrête pas d'avoir dans mon fil de publication des propositions venant de vous, me proposant des personnes à ajouter et demander en amis. Ce sont 2 injonctions paradoxales.

    Soit je ne dois pas contacter les gens que je ne connais pas. Soit je dois demander en amis les amis de mes amis, mais je ne peux pas faire les deux en même temps. Je pense que si trop de gens se plaignent d'être ajoutés par des inconnus, il faudrait que vous arrêtiez de proposer continuellement des nouvelles personnes à ajouter.

    De même lorsq'une personne devient votre ami et qu'elle a peu d'amis, vous proposez même de LUI permettre de trouver de nouveaux amis, en clair de le mettre en relation avec des personnes qu'il ne connaît pas.

    Vous poussez à contrevenir vous même aux règles que vous fixez. Je comprends parfaitement le nœud gordien dans lequel vous êtes : votre business model est de data miner les personnes en les 'scorant' suivant leurs amis , publications et like. Plus elle a d'amis et d'activité, plus vous êtes capable de compléter son profil et, par rebond, celui de ses amis et plus votre 'actif' est important. Mais des gens se plaignent d'être ajoutés par des inconnus et limitent leur présence et donc diminue leur 'rentabilité'.

    Ainsi je pense qu'il faudrait une politique plus transparente et cohérente pour que gens puissent suivre et que ce ne soit pas à la tête du client suivant l'humeur de celui qui appuie sur le bouton.

    De plus en plus de gens demandent aux pages et groupes de créer des forums sur les sites internet. Ce n'est pas un bon signe. Mais je divague (en un seul mot). J'aimerais juste avoir une réponse simple à ma question simple : pourquoi mon compte avait été désactivé ?

    Lettre à Facebook suite à leurs pratiques
    Publié par The Troll le 28 09 2016

    Madame, monsieur

    J'ai crée il y a quelques temps, un profil facebook pour partager avec mes amis et entretenir une page présentant un de mes projets personnel. Ce profil est un profil personnel je n'ai (avais) comme amis (une quinzaine), que des gens que je connais dans la vraie vie. Cette page est accrochée à mon profil. J'ai travaillé sur cette page depuis sa création, créant du contenu afin de l'alimenter. Depuis cette page j'ai rencontré de nouveaux amis qui sont (étaient) intéressés pour participer à ce projet et que je côtoie sur facebook, parce que c'est plus simple pour eux.

    Mon compte a été désactivé trois fois en moins de 15 jours.

    La première fois parce que j'avais posté quelques photos, faisant parti du patrimoine culturel français et disponible à l'I.N.A (archive iconographique de la france), montrant des corps dénudée, pour illustrer le propos des publications concernant l'évolution de la sexualité au sein des civilisation et des époques. Que vous ayez désactivé mon compte pour cela, je ne le comprends pas mais je peux faire avec. Il y a une différence entre montrer des corps dénudés et promouvoir la pornographie, qui se trouve d'ailleurs assez facilement sur fb. Il n'est pas rare de voir des 'spams' de compte de vidéos proposant des contenus franchement pornographiques qui il est vrai n'ont pas leur place et doivent être éliminés. Je ne me suis pas battu contre cette suppression pour atteinte à la liberté d'expression, parce que j'ai d'autre choses à faire, mais qui sait.

    La deuxième fois, je n'en connais pas la raison et même l'échange avec votre assistance n'a fournis aune indication du pourquoi. Mon compte a seulement été réactivé avec un lien vers les "conditions d'utilisations". Pour le réactiver, il a fallu que j'envoie une copie de ma pièce d'identité. Je l'ai fait, de bonne foi, pensant que nous étions entre gens de bonne compagnie et de bonne intelligence. Bien que le contrôle d'identité soit très encadré en France. Je sais que vous pensez pouvoir bénéficier de la législation américaine, très libérale et protectrice des entreprises américaines, malheureusement, la cour d'appel de Paris à confirmé le 12 février 2016 le jugement du tribunal de grande instance de Paris du 5 Mars 2015, jugeant abusive votre clause attributive de compétence à une juridiction californienne. Ainsi c'est bien devant les juges français, et devant la législation française que seront étudiés vos comportements. Vous noterez que vous avez déjà été condamné en Allemagne pour des faits se rapportant à l'identité. Pour demander la pièce d'identité des gens, il faudrait être officier de police judiciaire, ce que vous n'êtes pas. Vous pouvez vérifier l'identité lors de cas très particulier (par exemple l'acceptation d'un chèque), pour protéger l'accès à un lieu physique, pour le sécuriser... Même les responsables de boites de nuits ne peuvent pas contrôler l'age des personnes avant de servir à boire. Alors pour certifier un identifiant sur un compte d'un réseau social nous sommes très éloignés des dispositions légales vous permettant de le faire.

    A l’extrême limite, je pourrais comprendre (bien que ce ne soit pas légal) que vous contrôliez l'identité des comptes de personnages connus, pour éviter l'usurpation d'identité (par exemple quelqu'un se faisant passer pour une personne connue). Bien que la manière légale de le faire est de PROPOSER de certifier le compte de ceux qui le désirent et envoient d'eux même leur pièce d'identité. Ce qui donnerait le même résultat tout en étant légal. Internet n'est pas une zone de non droit et vous n'avez pas une étoile de shérif.

    La troisième fois c'est il y a 2 jours. Pour aucune des raisons que je peux envisager. J'ai effectué 2 publications et partagé une d'entre elle sur un groupe dont je suis membre, qui accepte les partages (j'ai vu d'autres partage sur ce groupe). Dès que ce partage a été fait, mon compte a été désactivé. Pour une raison que je ne peux pas comprendre. Il n'est à ce jour pas réactivé et la tentative de conciliation avec votre assistance semble rester lettre morte. Je suis donc obligé de passer à l'étape suivante, et donc cette première lettre simple.

    Donc pour résumer. Vous considérez que mon profil n'a pas sa place sur facebook, alors que prolifèrent les profils destinés à l'arnaque (certains profils restant très longtemps en ligne), alors que prolifèrent les profils racistes et islamophobes. Je ne trouve pas cela juste. Je puis comprendre que éditorialement vous préfériez les contenus promouvant ce qui se rapproche le plus du WASP, mais cela ne vous donne pas le droit de supprimer mon profil. Je n'ai contrevenu à aucun de vos conditions d'utilisations non considérées comme abusives et vous demande donc, soit de réactiver mon profil le plus rapidement, soit de m'expliquer précisément les raisons objectives qui ont poussé à sa désactivation.

    Si cela vient d'un soucis informatique, je veux bien passer du temps avec vous pour traquer le soucis et le résoudre.

    Le soucis majeur est que ces désactivations répétées portent atteinte à ma réputation auprès de mes amis et des contacts que j'arrive à garder du fait de votre acharnement à désactiver mes profils. La loi le Chatellier (ayant un volet civil et un volet pénal) me protège contre cette atteinte à la réputation. Je vous demande de porter une attention particulière à ce cas particulier afin de résoudre au plus vite ce soucis. Il serait dommage que nous soyons obligé de demander aux juges ce qu'ils pensent de votre comportement. Je sais bien que seul contre vous le combat est déséquilibré (vous comptez la dessus pour vous asseoir sur la loi), mais je pense que je n'aurais aucun mal à trouver d'autres personnes dont les profils sont désactivés ou des publications supprimés par le fait du prince ou qui trouvent votre comportement à leur égards légalement discutable, pour agréger une masse suffisante de plaignants et porter un dossier moins facile à noyer sous votre poids.

    Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires et je pense que la solution la plus simple est de réactivé mon compte qui ne fait rien de mal à personne.

    Je vous prie d'agréer, madame, monsieur l'expression de mon profond respect.

    Copie : CNIL - 3 Place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS CEDEX 07

    Lorsque le journalisme ne fait pas son travail.
    Publié par The Troll le 26 09 2016

    Cela faisait longtemps que je n'avais rien écris car j'étais occupé à autre chose, mais devant le ramassis de lieu de commun de Marianne (ui,ui, encore eux... je vais finir par faire un prix Marianne pour les articles de 'merde' écrits par des journalistes et publiés) donc voila la chose :
    Refus des vaccins : une pathologie politique

    J'ai donc écrit une petite lettre à la rédaction, je vous tiendrais au courant si je reçois une réponse.

    Concernant l'éditorial de Mr Conan sur le refus de vaccination, je me demande comment la rédaction à pu laisser passer une telle chose.

    Peut être que l'objectif est de faire le buzz, peut être que le but est de trouver de nouvelles sources de revenus en élargissant le marché publicitaires aux laboratoires pharmaceutiques, peut être que le but est de faire du remplissage avec le classique marronnier des 'crétins égoïstes' qui ne veulent plus se vacciner. Mais la déontologie journalistique demanderait un minimum d’enquête, de recoupement, avant de pisser de la ligne pour remplir un 'magazine'.

    Par exemple, je ne vois pas une seule donnée épidémiologique venant accréditer la thèse que ce recul,ou défiance, à la vaccination viendrait mettre à mal la santé publique (bien collectif s'il en est). En revanche, pas un seul mot non plus sur le fait que la santé publique se dégrade, car, du fait de mauvais remboursements, les gens repoussent ou refusent les soins (il y a un grand livre blanc sur la santé mais probablement trop de mots pour votre 'journaliste'). Pas un seul mot de la réapparition de maladies (je pense à la tuberculose par exemple) qui vient, non pas de l’arrêt du bcg (vaccins reconnu maintenant comme dangereux), mais de l'accroissement de la pauvreté et de l'insalubrité des logements d'une part toujours plus grande de la population, dans votre indifférence générale.

    Par exemple, je ne vois aucune donnée de pharmacovigilance montrant la 'sûreté' des vaccins, je ne vois aucune donnée pharmacologique montrant que la prolifération des vaccins correspond à un besoin de santé publique, je ne vois ... rien que des idées reçus d'un discours culpabilisant bien main stream, n''hésitant pas à caricaturer ceux qui ne pensent pas comme vous.

    La seule chose qui me console, c'est que l'article montre que plus le niveau culturel est élevé et plus les gens sont méfiants. Ainsi la foi aveugle de votre 'journaliste' ne le place pas dans la catégorie au niveau culturel élevé, ce qui correspond en fait au contenu de l'article : de l'article de gare qui fait passer le temps et n'apporte rien. Une sorte d'épanadiplose narrative.

    À chaque fois que je lis un article de votre 'magazine' sur un sujet que je connais, à chaque fois c'est un summum d’approximation et de désinformation. Soit c'est volontaire et là excusez du dérangement, soit cela ne l'est pas, alors changez une partie de l'équipe avant de décrédibiliser la totalité du contenu éditorial.

    L'engagement associatif vaut-il blanc sein ?
    Publié par The Troll le 01 06 2016
    Le chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions. Il faut distinguer 2 choses :
    1. L'engagement individuel des bénévoles.
    2. Les compétences de chacun.
    3. Les actions qui sont engagées.

    Pour donner un exemple, je ne cracherais jamais sur un bénévole de n'importe quelle association, mais je ne les laisserais pas faire de chirurgie sur moi. Pour faire un parallèle, Si une associations arrive à se laisser berner par un politique ('c'est leur métier de nous berner), même en étant de bonne volonté, elle plombe la totalité des gens concernés et pas juste leurs petites personnes. Concernant les réunions organisées par les ministères, en allant à ces réunions, ils cautionnent la démarche et permettent la rédaction de rapports écrits pour les parlementaires, des hauts fonctionnaires ou des politiques affirmant que cela a été vu avec le tissu associatif et que tout le monde est d'accord. ce qui est FAUX car bien souvent les invités ne sont pas au fait de la langue (chaque mot est important), ne sont pas au fait des implications de changements minimes, ne connaissent pas suffisamment le sujet du point de vue réglementaire pour avoir une opposition intelligente et argumentée.

    Ensuite, il y a le soucis de la proximité. En étant invité par les ministères, on se sent important, on a un dossier avec son nom, une bouteille d'eau, un verre, parfois une collation, on se fait tapper sur l'épaule... on est 'attiré' au dessus de la masse pour se sentir proche de cet interlocuteur qui n'aspire qu'a vous faire avaler des couleuvres. Et ça marche. C'est un processus connu, documenté, étudié. Ainsi si DES associations s’arrogent le droit de négocier pour tout le monde et font barrage aux autres personnes, elles devraient dégager du terrain.

    Enfin, il ne faut pas oublier qu'il y a une différence parfois énorme entre l'action sur le terrain et l'action au sommet. De nombreux présidents ou présidentes d'associations s'en servent et poursuivent un but politique qui est parfois éloigné de celui des bénévoles. Ainsi il n'est pas rare que des associations 'signent' des conventions, prennent des positions qui sont inacceptables du point de vue du terrain mais qui sont vendus comme 'pragmatiques'. si c'est pour faire du pragmatique, pas besoin d'associations, de simples fonctionnaires payés pour cela peuvent très bien le faire. D'ailleurs de nombreuses associations existent parce qu'elle font le travail qui devrait revenir à l'etat : nourrir les pauvres, faire de la recherche contre des maladies... Le rôle de l'association est de faire bouger les lignes, plus que de tenter de limiter les dégâts causés par la société.

    C'est parce que des bénévoles arrondissent les angles (à leurs frais, sur leur temps libre) que la société peut continuer ) produire ces désagréments, en rendant ce service, cela permet de poursuivre sur le même chemin. Il vaux mieux parfois laisser exploser la colère que de prendre sur soi pour que cela continue comme avant.

    Internet et la liberté
    Publié par The Troll le 27 04 2016

    je suis tombé par hasard pas si hasardeux sur un article d'un monsieur : https://www.santenatureinnovation.com/jm-dupuis-bientot-supprime/

    Ce monsieur (je ne parle pas de lui en particulier, je ne le connais pas, mais c'est un propos bien plus général) fait la grande découverte du siècle : Rien n'est gratuit.

    Il faut au moins un ordinateur, une connexion internet, un raccordement électrique, et du temps. Voila pour la partie matériels.

    Pour la partie logiciels, Si ce que vous avez est gratuit, c'est que c'est vous la marchandise. Ainsi tous les grands noms touiteur, fassebouc, gogole, unstagramme et consort vous offrent la possibilité de vous servir sans payer de leurs services mais en échange ils utilisent vos données personnelles (navigation, connexions, recherches, mails, contenus, amis, relations...) pour vous 'scorer' (vous profiler économiquement) afin de vous 'vendre' au mieux à des annonceurs, au pire aux gouvernements, aux partis politiques, à vos employeurs. Ils peuvent (et font) de la censure sur leurs réseaux (ils sont chez eux tout de même) pour des bonnes (mœurs, légalités) ou mauvaises (concurrences, vies alternatives...) raisons. Ils utilisent même votre activité numérique pour scorer vos visiteurs et les vendres aux entreprises les plus offrantes. Ainsi le gentil animateur d'un blog sur les produit naturels hébergé gratuitement, avec des statistiques de visites gratuites, des listes de diffusions gratuites, des adresses et comptes mails gratuits offre sur un plateau ses visiteurs à des groupes (par exemple yves rocher, bjorg, danone...) qui sauront utiliser avec intelligence ces données (qu'elles payent bien volontiers).

    Mais cela ne veut pas que internet est verrouillé (pour le moment), cela veut dire que vous devez ne pas utiliser leurs réseaux, vous devez prendre un hébergement (un vrai) et apprendre à le gérer : site, blog, mails, listes, flux rss... ou prendre un prestataire pour le faire, un prestataire en accord avec vos valeurs pour qu'il ne vous censure pas. Oui c'est payant.

    C'est à ce moment là que les kékés comment à hurler au racket. Lorsque vous achetez(ou louez) une voiture, vous la payez, vous payez votre assurance, votre essence, vous avez même payé le droit de l'utiliser (le permis de conduire), soit vous la réparer vous même, soit vous payez le garagiste et personne ne trouve cela anormal. Par contre, en informatique tout le monde pense pouvoir l'utiliser gratuitement sans aucune contrainte parce que tout le monde à l'impression qu'ouvrir un compte gmail c'est se créer un mail, qu'ouvrir un waurdpresse gratuit sur waurdpresse point com et prendre les stats gogle, c'est gérer un blog que retoucher (j'allais dire saloper) une photo avec un phautoshop piraté c'est être infographiste. Ben non, c'est juste être un 'kéké' en informatique (sans le dire méchamment). Et à chaque fois, lorsque vous tentez de leur expliquer les logiciels libres, comment utiliser quoi, ou apprendre, par quoi commencer, ces gens là vous envoient bouler en vous expliquant qu'ils savent parfaitement ce dont ils ont besoin et ce n'est pas de vous. Dont acte.

    Et puis un jour, pour les plus chanceux, ceux qui vont évoluer suffisamment pour heurter le plafond de verre (le vraie), ils vont s’apercevoir que non ce qu'ils font ce n'est pas de l'informatique et qu'ils sont coincés, ils sont censurés, leurs pages fermées, leurs données perdues, leur phautoshop piraté qui ne fonctionne plus que leur waurdpresse a été piraté et vont pondre un long post dithyrambique sur internet qui est trop pourri. Non il ne l'est pas encore, c'est juste leur internet qui est pourri parce qu'ils n'auront pas voulu ou pas pu apprendre (moi je veux que ca marche épicétou).

    Et le pire de tout c'est que ces gens façonnent cet internet pourri, en désapprenant à leurs visiteurs les bonnes pratiques, en leur faisant croire qu'une page fassebouque c'est ça internet, en leur faisant croire qu'un gogoleplus c'est ça une gestion de contacts, en leur faisant croire que ce minitel 2.0 c'est cela internet. Alors que non. Il est très facile de s'émanciper : apprendre et prendre un hébergement. Toute la doc est gratuite sur le net (sur les bons sites et pas sur les miroirs gogole.)

    ps : vous remarquez que je dis qu'internet n'est pas verrouillé 'pour le moment', c'est parce que les gouvernants voudraient bien le verrouiller pour empêcher les gens qui ne peuvent pas être censurés par gogole et consort puissent l'être par une autorité administrative, pour que les gens qui ne peuvent pas être pistés et contrôlés par gogole puissent l'être par une autorité administrative et lorsque le peu que nous sommes tentons de nous faire entendre pour combattre ces tentatives de flicages et de pistages, ils sont les premiers à nous rétorquer que si on avait rien à se reprocher on n'aurait rien à craindre de toutes ces lois liberticides : ben oui celui qui a un mail gogole n'a rien à craindre de plus, mais le 'rebel' qui aime bien être libre ? La liberté est devenu tellement old school aujourd'hui.

    Si je dois vous donnez un conseil : allez regarder derrière le mur, l'herbe est bien plus verte. Si vous avez du mal : faites-vous aider. La liberté requiert du travail pour s’apprécier. Internet ce n'est pas ce que ces gens là vous disent, vous vendent et vous font utiliser : internet c'est vous au centre.

    Nuit debout et finkielkraut
    Publié par The Troll le 28 04 2016

    Le truc amusant avec les vendeurs de papier (pas les papeteries mais les journalistes) c'est le choix de leurs combats.

    Avec l'expulsion du personnage de leur occupation de la place (comme ils expulsent les politiques) les vendeurs de torchons (y compris marianne, ils aiment bien se fondre dans la masse des torchoneux) leur tombent dessus à bras raccourcis, au cri de mouvement anti-démocratique, voir sectaire qui sait. Parce qu'ils n'ont pas accepté le dit personnage qui ne venait pas incognito comme ceux qui ont tenté la chose précédemment, mais bien dans la lumière de son personnage publique. Comment ne pas l'avoir éjecté ? pourquoi lui aurait-on permis d’accéder au collectif ? Aurait-il eu quelque chose à dire de constructif autre que ce qu'il sort habituellement à l'envie sur les chaînes et chez les vendeurs de papiers ? Si oui, il a eu et aura sans aucun soucis le moyen de le dire, une autre fois, lors de ces interventions. Si non, à quoi bon, on connaît déjà sa vulgate mortifère, imbue de sa supériorité de classe.

    Je pense que nuit debout est un endroit pour faire entendre des pensées dissidentes, qui n'ont pas voix au chapitre de la grand messe médiatique, dès lors les sinistres personnages comme ce monsieur n'ont rien à y faire. Est-ce que l'on accuse l'assemblé nationale d'être sectaire alors qu'elle refuse de laisser venir parler tout un chacun ? ou le sénat ? ou les conseils des ministres ? Non, il n'y a que le peuple qui le pense et tous ces éditocrates le défendent comme démocratique. Alors pourquoi nuit debout n'en aurais pas le droit ?

    Enfin, ces vendeurs de papier même pas bon à allumer la cheminée (le papier fait goudronner), qui ne laissent la parole qu'aux encartés du système, quitte à mentir un peu, travestir la vérité, médire sur le trublion, faire du buzz pour masquer les vrais problèmes ont l'audace de montrer du doigt nuit debout parce qu'elles ne laissent pas tout le monde parler ? c'est un poisson d'avril un peu en retard.

    A moins que l'intelligence financière, qui dirige toute cette presse, imprime elle même le contenu des médias, mais là, j'enfonce des portes ouvertes...

    C'est beau la démocratie à la demande

    Comment le travail évolue
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    L'évolution du monde du travail est inquiétant. Avant on s'investissait dans son travail dans lequel on se réalisait. On devenait compétant avec l'expérience et on était capable d'améliorer son acte de travail en le rendant plus performant. Pour ceux qui savait faire, on pouvait renégocier son salaire pour participer aux gain de cette hausse de productivité.

    Maintenant la doxa est que le travail est normalement précaire (comme tout dans une société de consommation) et que nous ferons 10-15 métiers dans notre 'vie' 'professionnelle'. Pour sauter d'opportunités en opportunités. Cela montre déjà que les entreprises, les 'employeurs', (vous savez ces winner qui dirigent le monde et que l'on paie une fortune pour leurs 'compétences') ne sont même pas capable de mettre en place des activités pérennes. Aujourd'hui plombier, demain plongeur après demain web designer, puis conseiller pole emploi....

    Donc pourquoi les payer si chers s'ils ne savent que sauter d'un truc à l'autre en licenciant les ouvriers. Ne sont-ce pas les ouvriers qui prennent le risque en allant travailler sachant qu'ils peuvent être mis à la porte 3 mois après ? La seule manière de résister mentalement à cela est de ne pas s'impliquer, ne pas s'investir. Car il est difficile de s'impliquer puis recommencer de zéro ailleurs, s'impliquer recommencer de zéro... ad libitum.

    La deuxième point important c'est que nous (la société via ses 'représentants') avons décidé de changer le travail : d'une activité de compétence c'est devenu une activité banale : on peut remplacer une personne par une autre, elle pilotera l'outil de production (le tour électronique, le logiciel, le véhicule) et l'intelligence sera DANS l'outil de production et plus dans la personne. Ainsi après avoir 'formé' (par l'école : pas question d'apprendre la philo ou le français mais à piloter un outil ; lorsqu'il sera obsolète et comme l'entreprise ne vous formera pas : vous serez obsolète aussi) on peut remplace un mec par un autre, un vieux (de 35 ans) par un jeune de 20 (encore chez ses parents qui peut se satisfaire d'un petit smic (que l'on veut faire disparaitre) car c'est son 'argent' de poche). Il ne doit pas faire vivre une famille avec cet argent.

    Mais à la différence de la compétence humaine, l’entreprise ne maîtrise pas son outil de production : elle est incapable de le fabriquer et de plus en plus incapable de le réparer et encore plus incapable de le faire évoluer : elle DÉPEND de son fournisseur qui connait les marges et qui est donc capable (et le fait) de vendre pour qu'il reste juste de quoi survivre en payant l'ouvrier le plus bas possible. C'est ce qui se passe chez les agriculteurs ;: on leur vend les intrants aux prix le plus fort possible pour qu'ils survivent à peine, et si l'année est mauvaise, plein se suicident. C'est la façon dont cela fonctionne.

    Le truc le plus flagrant : il y a des plus en plus de pub, affichées partout, avec des fautes, avec des images floues ou pixelisées. Et je ne parle même pas en informatique, ou tous les site se font avec des cms et ou tout se base sur jquery (en vendant par la même ses visiteurs à google.)

    Nous ne construisons plus rien, nous consommons de l’individu, de la planète et de la consommation. C'est mortifère et le seul qui paie, c'est l'individu car les politiques forgent des lois qui protègent les dominants pour empêcher que l'on puisse ne serait-ce que choisir une autre voie.

    Le revenu universel, une utopie ?
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Ce que je trouve déprimant, c'est la vulgate ambiante (mais qui n'est pas née ex nihilo, elle a été inculquée à une population réceptive à l'endoctrinement, lorsque le métro-boulot-dodo ne laisse pas trop le temps de lire et réfléchir et lorsqu'il vaut mieux regarder une série de merde plutôt que de se cultiver) qui ressort par tous les pores (porcs?) du corps social. Comme quoi cette utopie serait impossible et que ceux qui en parle seraient des crétins (des alpes ?).

    Il y a 2 hypothèses, dont une vérifiée :

    • Le pib en france, c'est en gros 50 000 euros par personne et par an (même le bébé de 1 jour, a ses 50 000 euros.) C'est une certitude.
    • L'objectif d'un gouvernement est avant tout son peuple (là c'est déjà moins vérifié, mais on peut considérer que c'est une hypothèse.)

    Partant de ces 2 hypothèses, peut on penser que la gouvernance qui consiste à esclavager 99 % de sa population pour le confort du 1%. Pensant que les miettes de ce 1% suffirait aux 99%. (hint : la théorie du ruissellement a été démontrée fausse.) ? C'est une vraie question.

    Nous sommes arrivés au bout d'un chemin, dans le labyrinthe du développement nous sommes dans un cul de sac, nous creusons dans la paroi pour avancer mais cela devient de plus en plus difficile. Nous laissons pour compte une partie de plus en plus grande de la population, pensant (la police nous aidera et l'armée s'il le faut) qu'ils crèveront tranquillement dans leur coin. J'ai un affreux doute qui m'habite. Ca pouvait marcher au 15ème siècle lorsque le peuple endoctriné imaginait que Dieu était derrière tout cela et qu'ils gagnaient une vie meilleure (tien ça me fait penser aux terroristes), et qu'ils ne pouvaient pas imaginer une seule seconde que les chiens des gouvernants mangeaient mieux qu'eux.

    Maintenant ils le savent un peu plus. Bon, pas que les animaux des happy few sont mieux soignés qu'eux, cela on ne le sait pas vraiment, mais ils savent globalement que la classe dirigeante (politique et économique) se goberge comme des porcs et que la question qui hante la maîtresse de maison est de savoir si on sert 200 gr de caviar ou 150 gr parce que cela risque de couper l’appétit pour le foi gras et la truffe, alors qu'ils n'ont pas les moyens de manger des légumes régulièrement.

    Nous vivons une société d'information et cela ne va pas s’arrêter. Le numérique et les réseaux permettent cette circulation de l'information. Dans tous les sens. Il ne sera pas possible de pointer, pour ceux qui s'informent, des coupables idéals (les roms, les cheminots, les fonctionnaires, le peuple allemand, les faignants de grecs...) et aller les exterminer, tandis que ceux qui piétinent tout le monde mangent ensemble et jouent au monopoly grandeur nature avec le sang et l'argent des autres. Ils essaient bien de museler les réseaux et de lancer des anathèmes de complotisme, mais dans l'histoire aucun mensonge ne supplante la vérité... longtemps.

    Ainsi la question est : "Est-ce que l'on continue comme cela avant que la révolte violente éclate ?" ou est-ce que l'on tente une nouvelle société. Distribuer du revenu (dans les 2500 euros hein, pas un truc de mendiant) permettra de construire (c'est à dire remplacer, changer de paradigme) une autre société.

    L'alternative c'est la violence. Pas juste jeter des cailloux sur les flics, suppôts des exploiteurs, mais une violence qui entraînera un bain de sang. Sachant que nous sommes en gros 60 millions contre 5 000, on peut assumer pas mal de perte, même s'il faut en perdre 100 pour en tuer 1, on est gagnant largement.

    Le choix est posé.

    La précarité c'est la sécurité
    Publié par The Troll le 08 03 2016

    Je veux un peu réagir sur la loi travail qui serait un peu "en avant dans le passé" et non retour vers le futur. Ce que je lis en défense de cette loi c'est que les entreprises n'embauchent pas en CDI parce que c'est compliqué de licencier. Bon c't'un mensonge, mais imaginons qu'on puisse le croire.

    Donc les jeunes ont des emplois précaires en CDD parce que le CDI est trop contraignant pour les employeurs. Et moi qui pensait que les employeurs étaient rémunérés en partie pour la prise de risque, comment peuvent ils demander de supprimer ce risque ? j'arrive pas à voir. Mais bon passons.

    Donc les jeunes sont précarisés parce que des cdd et donc en assouplissant le cdi (en le rendant précaire, puisqu'on peut licencier sans gros risque) on va libérer les jeunes du cdd précaire pour le faire tomber dans un cdi précaire. Je sais pas si c'est mieux en fait. MAIS et c'est dans ce détails que le loup est : effectivement l'employeur est sécurisé puisque lui peut mettre fin au contrat comme il veut (en payant l'indemnité et sans avoir peur des tribunaux), mais pas le salarié, puisque c'est un cdi.

    Ainsi si tu as un contrat pourri tu peux décider de ne pas renouveler ton CDD et tenter ta chance ailleurs en bénéficiant de l'assurance chômage pour laquelle tu cotises tous les mois (en salaire directe et indirect) et ton employeur est obligé de recruter un autre. Tandis qu'avec le cdi précaire pour toi, tu ne pourras pas : il y a juste l'employeur qui pourra décider de rompre ce cdi

    Je fiche mon billet que pour les prêts, les locations, la projection dans le futur cela va pas aider les salariés à trouver confiance. Cela ne va pas aider les employeurs à trouver des clients. Parce que honnêtement, si vous étiez un entrepreneur, à choisir vous voudriez quoi ? des clients ou pouvoir licencier facilement ? Je vous donne pas la réponse mais je crois que vous pouvez la trouver tout seul

    Et donc les politique économiques pro-cycliques des gouvernements et toute l'europe est la solution, tout le monde le sait (ou pas). Et pourquoi cela marche comme cela ? parce que les très gros employeurs, ceux qui murmurent à l’oreille des ânes (ou des pourris, c'est selon) s'en cognent d'avoir des clients chez nous car soit ils sont captifs (assurances, edf, gaz, eau, concessions automobiles, télécoms....) soit ils vont les chercher sur d'autre marchés à l'international

    Laissant crever les pme et les français... pour le bien de tous (les copains) Et si ça ce n'est pas de la pourritude.

    les rebelles en carton pâte
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Juste un petit court coucou (paloma), pour poser une petite réflexion.

    Je visitais le blog d'un rebelle à la société de consommation, qui est capable de hurler sur pas mal de chose, la voiture, les macdos, les supermarchés... enfin tout ce que la société peut faire d’aliénant. Bon faut relativiser un peu car notre rebelle est parisien intra-périph, et donc il peut se permettre l’absence de voitures, et de tout ce 'confort' indispensable en milieu un peu rural.

    Mais bon ce n'est pas la question, donc ce "rebelle" (en carton) tient un blog, c'est bien ; mais

    • il est hébergé chez un gros fournisseur de blog gratuit (et donc il vend les infos de ses visiteurs)
    • il 'propose' pas moins d'une dizaine de trackers (et donc il vend les infos de ses visiteurs)
    • Et si cela ne suffisait pas, si vous voulez juste _lire_ les commentaires, vous devez vous identifier sur accounts.gogol.com (et donc non seulement il vend vos informations, mais en plus il vous incite à allez vous enchaîner chez le géant des aspirateurs à données personnelles.
    Un vrai rebelle non ? bon faut dire qu'il avait poussé à voter Hollande en 2012 (ca pose la rebellitude) c'est vrai qu'il est un peu déçu, mais je suis persuadé qu'il appellera à voter utile pour le ps en 2017.... parce qu'au moins on a eu le mariage pour tous.

    Je ne suis pas certains que des rebelles comme cela ait un impact positif sur la société.

    Seigneur, gardez moi de mes amis....

    ps : pensez à me faire écrire un petit billet sur le maire de soissons.

    Lorsque le système écrase les pauvres
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Juste un petit paragraphe. Je viens de lire que Total a été condamnée en appel pour "corruption d'argent public étranger" au procès des détournements du programme de l'onu "pétrole contre nourriture". On se dirait que bigre.... une société condamnée, les complotistes se trompent....

    Bon faut relativiser un peu tout de même : 10 ans de procédure pour .... 750 000 €. La claque pour une entreprise qui a fait 9 650 000 000€ de résultat net groupe en 2014. C'est à dire qu'il ne sert à rien de faire la division pour comprendre la proportion, c'est tellement infime qu'on ne peut pas le voir à l'oeil nu. Pour de la corruption d'argent public

    Pour mémoire, un mec qui fait du 56 au lieu de 50 en agglomération, genre sortie de village, pas un péquin, pas une voiture, juste des pandores en planque : c'est 45 euros. Si le mec est au rsa, c'est plus de 10% de revenu mensuel, pour un truc qui ne porte préjudice à personne.

    Si on voulait punir total dans la même proportion, ce serait 80 millions d'euro qu'il faudrait prélever. Ou pour le représenter de façon plus claire, si le mec au rsa était puni aussi fort que total, son amende de 45€ devrait être de 3 centimes et demi.

    On voit tout de suite ce qu'est une justice de classe.

    De la réforme de l'orthographe
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je prends quelques temps pour une petite mise au point (poing ?) sur la réforme de l'orthographie. Il faut être clair, en elle même, elle ne me dérange pas plus que cela, mais comme je suis un affreux complotiste, je vois derrière d'autres choses plus noires qui se dessinent.

    La première chose est l'aveu d'incapacité de l'éducation nationale d'enseigner en 10 ans à des élèves une écriture plus ou moins sans fautes majeures. Et en simplifiant un paquet de mots, on allège la charge de travail. Quel crédit donner à cette EN si elle n'arrive pas au moins à apprendre à lire et à écrire à tous ? Plutôt que de se remettre en cause, on va simplifier de plus en plus la langue en lui faisant perdre son histoire, son étymologie.

    Alors pour nénufar, la guerre existe depuis très longtemps, mais quel dommage de perdre le chapeau de la cime qui tomba dans l'abîme... et s'égara. Parce que en ce cas pourquoi accepter le double m de dommage ? n'est-il pas redondant ? et inutile ?

    Mais bon, inutile de continuer sur ce point, il est peu important d'un point de vue politique. Ce qui va se passer c'est que dans les classes de pauvres on apprendra abime et dans les classe de riches on apprendra abîme. Et lorsque vous ferez un courrier on pourra déterminer avec simplicité votre origine sociale à la manière dont vous écrivez, et ce même si vous êtes un bon élève. Nul doute que les futurs ministres et hauts fonctionnaires sauront accentuer correctement. Ils connaîtront les cimes, tandis que le pecus vulgum ne connaîtra que l'abime.

    Quelle mise en abîme.

    ripoubique démocratique de france
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Il y a des moments charnières dans l'histoire, des moments ou les dindons de la farce se rendent compte de ce qu'ils sont.... des dindons au moment du Noël des riches. C'est le célèbre qu'ils mangent de la brioche pour remonter pas si loin que cela sur l'échelle de l'histoire de l'humanité. Je crois que nous en sommes arrivé là.

    Tout l'indique.

    • Que ce soit la loi sur le travail que quelques vendus vont faire passer, contre le peuple, contre les élus de leur propre camp, contre les études économiques sérieuses, sans aucune étude sur les implications, dans l'indifférence la plus totale sur la paupérisation grandissante d'une population alors que les "riches" thésaurisent de plus en plus, et de manière exponentielle.
    • Que ce soit le "grand débat sur la vaccination" de mst (oui cela s'attrape lorsqu'on couche sans se protéger) ou la dite mst évince le comité crée exprès pour ces problématique de démocratie et santé pour confier la mission à une simple secrétaire nommé Hurel. Lorsque l'on pense que dans le procès de la vaccination hépatite B, on a écarté les conclusions du premier expert Marc Girard, expert auprès des tribunaux en législation sur les médicaments et pharmacovigilance, parce qu'il n'était pas un spécialiste du vaccin, et que l'on confie (j'allais dire confit) cette mission à une simple secrétaire ... d'une amie politique, c'est vrai.
    • Que ce soit dans le dossier Notre Dame Des Landes, ou on s'aperçoit que le préfet qui a signé la déclaration d'intérêt public est maintenant employé, et pas comme balayeur, chez celui qui va en bénéficier. On s’aperçoit également que les chiffres fournis pour cette déclaration d'intérêts publiques sont bidonnés et qu'ils ne résistent pas à un examen approfondis.
    • Que ce soit pour les 150 morts au bataclan qui permettent un état d'urgence permanent qui sert surtout à traquer de l'opposant politique (mais le gouvernement français a toujours traqué l'opposant politique), le militant écolo, l'agriculteur bio, plutôt que d'expliquer au Quatar que maintenant ça suffit, défense de financer les fragiles qui veulent se faire sauter à la gloire d'un dieu qu'en a rien à foutre.
    • Que ce soit les morts sur les routes qui servent surtout à mettre des flics partout et traquer du 51 au lieu de 50 plutôt que d'améliorer les infrastructures routières. Lorsque vous donnez l'habitude à votre population de courber l'échine et fermer sa gueule, c'est toujours un bon moyen d'écraser dans l’œuf tout velléité de contestation. Parce que le but est là. Il suffit d'avoir vécu un de ces contrôles par les cow-boys modernes dont le qi n'est compensé que par le flingue et l'autorité que des pourris leur confère.
    • Que ce soit les maladies iatrogènes (provoqués par les traitements prescrits) qui doivent faire à la louche 20 000 morts. Dans l’indifférence la plus totale des autorités de santé qui préfèrent monter en épingle un cas de rougeole qui s'est mal terminé parce que le médecin a été incapable de le diagnostiquer assez tôt, par manque de compétence ; Que le traitement a été salopé, par manque de compétence, ou juste pour placer les médocs des labos qui vous paient à bouffer de temps en temps.
    • Parce que dans TOUS ces cas, il y a un dénominateur commun : on écrase le peuple pour lui faire fermer sa gueule plutôt que de réguler les salops qui se goinfrent, juste parce que ces salops sont des amis, des amis qui financent les campagnes électorales, qui financent les vacances, les restaurants, qui font le travail à votre place en rédigeant les lois, parce que le politique français ,sauf exception (comme les poissons volants), est juste un animal de cirque qui ne veut que se faire réélire et qui, le reste du temps, se touche à jouer au monopoly grandeur nature sans aucune compétence et sans aucun travail. Et celui qui n'est pas de ce moule et qui a réussi à passer les mailles du filets est mis au pas : soit il obéit, soit on lui supprime sa circonscription. La plus pure des démocraties qu'on vous disait.

      Ensuite on s'étonne de l'explosion de la violence, je trouve que c'est même plutôt calme, et c'est assez inquiétant. C'est le calme avant la tempête.

      ps : et comme je suis sympa, je passe sous silence le comportement des pseudos administrations qui écrasent la gueule de l'usager pour le traiter comme un animal.

    Il y a journalisme et journalisme
    Publié par The Troll le 09 02 2016

    L'ouverture du procès Cahuzac éveille en moi des ondes suite à un article sur mariane parlant de la curée contre médiapart lorsqu'il avait sorti l'affaire, lorsque TOUTES la presse s'empressait de les démonter plutôt que de chercher une confirmation (ou une infirmation). Alors bien entendu, il est de beau jeu de pointer le travail des communicants... qui auraient enfumé les journalistes. Qui ont fait leur travail de communicant en somme.

    Cela rappelle étrangement le cas Denis Robert et l’affaire clearstream. Ou toute la presse lui était tombé dessus pour le pourrir. Sauf que pour Robert, rien a été lâché et l'affaire a fini par s'étouffer toute seule, il n'était pas possible de faire griller un fusible pour éteindre le feu. On touchait au mécanisme qui permet à des milliards de disparaître dans des paradis fiscaux. Personne ne voulait que cela disparaisse, et cela continue. Bien entendu on va traquer l'artisan plombier pour être sur qu'il n'a pas 'oublié' 100 euros de cotisations à l' urssaff qu'on lui fera payer 500, mais personne ne va aller regarder si total n'optimiserait pas quelques milliards.

    Tout simplement parce que le pdg actuel de total, il bouffe avec le ministre et ils se raconte leur vie et il lui raconte comment c'est trop tendu en ce moment avec l'inde ou les ouvriers vont finir par réussir à se faire payer. Et l'autre quiche (le ministre) de se dire qu'on ne va pas enquiquiner un champion national (en concurrence avec d'autres champions nationaux étrangers) pour quelques milliards alors que la plaace de la fraaannce (avec la voix de de gaule) est en jeux. Honnêtement, je m'en foutrais un peu, si le ministre en question n'essayait pas de rattraper ces milliards sur le dos des pauvres, en sucrant à droite à gauche des allocations en induisant des situations humaines indigne d'un pays développé.

    Mais bon, faut ressortir la guillotine, si on ne le fait pas, on ne peut pas trop leur en vouloir de les laisser faire. Le seul truc, c'est que dans l'affaire cahuzac, on a pas été au bout du chemin. Pour quelles raisons il avait cet argent ? J'ai un peu lu quelque part qu'il gagnait cet argent en conseillant les labos pour les AMM. En quoi un politique peut conseiller des labos pour des AMM ? L'Autorisation de Mise sur le Marché est un truc très technique qui répond à des règles bien précises que les avocats des labos connaissent très très bien, puisque c'est leur métier. Dès qu'un politique se mêle de la question, c'est plus que probablement pour contourner des règles. Et c'est MAL. Mais personne n'a voulu enquêté de ce coté là. Trop... je sais pas... sensible ? (on joue avec la santé des gens, pour rappel 40% des maladies sont causé par le traitement) ou trop inintéressant ? j'ai pas d'avis, enfin si mais bon..

    Tout ça pour dire que le journalisme ne peut pas s’accommoder de proximité, car la proximité avec une personne induit une infusion de ses idées et de son mode de pensée dans votre raisonnement. Cela casse la dynamique d'un jugement équilibré et objectif. C'est normal, c'est pour cela que les juges ne jugent pas les gens qu'ils connaissent, C'est ce que l'on peut appeler un conflit d'intérêt : en connaissant on pardonne. Et le journaliste ne doit pas pardonner, il ne doit pas condamner, il doit juste montrer des faits.

    En france le journaliste défend le système contre le peuple, c'est une forme de traitre : normal il est tout le temps fourré avec les gouvernants et leurs amis, il devient comme eux.

    Tout est dans les mots
    Publié par The Troll le 31 01 2016

    D'où m'est venu l'idée de ce billet (et non pas de là)... en fait il chaîne au billet précédent. Qui lui aussi faisait une ellipse, j'ai omis de parler de la réponse universelle des dominants et de leurs idiots utiles (non, pas 42, on parle d'idiots) : le libre arbitre.

    J'y pensais à la lumière de la 'responsabilité' d'un terroriste. Alors il n'est pas faux de dire 'il a le choix'. Mais est-ce juste ? N'est ce pas de ces formules toute faites que l'on nous abreuve à longueur de journée, les 'quand on veut on peut', "l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt", "la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres". D'ailleurs vous remarquerez qu'on ne le sort JAMAIS pour expliquer à un patron que licencier un mec cela nuit un peu (litote) à sa liberté de travailler. Ok, ilaka aller ailleurs, je connais toute cette vulgate nauséeuse. Le patron lui ilapaka trouver un nouveau marché pour garder ce salarié, ilapaka rationaliser les dividendes, lui ilapaka, mais l'ouvrier, ilaka. C'est ça cela que l'on reconnaît qui est un ouvrier et qui est un patron : l'ouvrier c'est celui ilaka et le patron non.

    Donc ilaka est un concept ahurissant celui de rendre responsable la victime.Ainsi si l'ouvrier est au chômage, ilaka vraiment chercher du travail. Peut importe s'ils sont 10 millions comme lui, ilaka. Et s'il y arrive pas, c'est qu'il est responsable

    Voila, en 1 mot on s'est dédouané de notre culpabilité. Parce que le but de la manœuvre n'est pas de culpabiliser l'ouvrier, on s'en moque de sa vie, c'est juste de déculpabiliser celui qui le dit. Je ne suis pas responsable de son sort, c'est de sa faute. Ilaka... Parce que peut être que le politique pour lequel j'ai voté est un peu responsable de la débâcle économique, mais ce n'est pas de sa faute, parce que j'ai pris un travail sous qualifié (et donc pris son travail), mais ce n'est pas de ma faute, ilaka. Y'en a même qui disent qu'il aurait mieux dû travailler à l'école. Gros lol. Si 20% des jeunes à la journée de l'armée ont du mal à comprendre des consignes écrites (et donc ne savent pas lire correctement à 17 ans !) c'est difficilement que l'on peut dire que c'est de LEUR fautes. Naturellement un enfant VEUT apprendre, pour le dégoutter de cela, faut y aller sévère. Mais ce n'est pas le propos.

    Donc le langage qui avec quelques phrases toute faites, employées toujours dans le même sens : la culpabilisation de l'exploité et le dédouanement de l'exploiteur. La liberté de choix, l'égalité des chances sont autant de niaiseries qu'il est compliqué de démonter car c'est devenu un axiome du langage courant. Ainsi, comme disait coluche, le riche et le pauvre auront tous les deux le droit de dormir sous les ponts : égalité stricte. zavévu, patrie des droits de l'homme ? comme on est égalitaire ?

    Pareil, concernant le terroriste, il a le choix de ne pas tuer des gens. Comme l'émir du quatar qui peut, lui aussi, décider de tuer des gens en les mitraillant (parce les pendre ou les torturer, ça il a le droit, c'est juste au bataclan qu'il faut pas.) tous les deux ont le choix, mais hasard, c'est jamais l'émir du quatar que l'on retrouve en terroriste à mitrailler de l’innocent, mais toujours un pauvre type, sans avenir, d'un quartier défavorisé (d'exploités on devrait dire), en déshérence, en rupture scolaire, sans femmes ni enfants. Le hasard

    Ainsi ce langage permet de modeler la société en changeant les liens de causalités entre les choses. Et l'émigré, pauvre, rejeté, sans avenir professionnel, sans argent, devient voleur pas parce qu'il est pauvre et sans argent,miséreux, mais bien parce qu'il est émigré, parce que si on veut on peut n'est ce pas ? enfin seulement le pauvre qui peut s'il veut, le gouvernement et l'emploi par exemple, est-ce qu'on pourrait dire Le gouvernement s'en fout de l'emploi parce que quand on veut on peut ? Non, il ne viendrait à AUCUN journaliste de dire cela, mais par contre le chômeur... c'est bien de sa faute... car quand on veut on peut, non ?

    l'illettrisme en france

    La vérité n'empèche pas de prendre partie
    Publié par The Troll le 31 01 2016

    C'est un peu le drapeau de marianne, attention, pas la vraie, le 'journal' un peu à gauche, mais pas trop. En fait qu'est-ce un journaliste ? normalement une personne qui présente des faits et les éclaire de points de vue, arrive à les remettre en perspective, arrive à lier des choses entre elles pour déconstruire un discours... oh oh oh wait wait...

    Ben non, je journaliste ne déconstruit pas un discours car il est producteur du discours. Donc nous allons arrêter là car nous allons nous fâcher avec tous les journalistes, ce serait si grave ^^

    Donc marianne tire (encore, et ne s'en cache pas), à boulet rouge sur badiou, parce que badiou (à qui je concède un peu plus de réflexions que le journaliste de marianne) explique que dans la tuerie du 13 novembre, le terroriste est pas le premier coupable. Il ne dit pas qu'ils sont innocents, il dit qu'ils sont le résultat d'un système de prédation de l'occident sur le monde, occident qui veut construire un monde qui n’incorpore pas tout le monde dans sa réussite.

    C'est vraie il faut comprendre l'ellipse, et donc avoir un peu de culture.Et plutôt que de compléter pour ceux qui n'ont pas compris (en partant du fait que le journaliste à un peu de culture (je sais, optimisme quand tu nous tiens)), le journaliste balaie le discours. Pas parce qu'il n'a pas compris, parce que ce discours démonte le monde qu'il (le journaliste) défend.

    Parce qu'il démonte le monde que le journaliste défend. Hallucinant (avec la voix de luchini.) Ainsi celui qui ne se coule pas dans le moule ambiant et secoue un peu le cocotier ne mérite pas que l'on réfléchisse à ses propos. Bon, venant de marcel devant un jaune à 20h45 (le 30ième) effectivement, mais venant d'un philosophe (et pas BHL n'est ce pas ?) c'est un peu rapide. Et, mauvaise langue que je suis, si je devais classer le journaliste entre philosophe et marcel ; ce serait vite vu.

    On peut être d'accord, ou pas, mais de là à rayer d'un trait de plume, comme un haussement d'épaule sarkozien, une réflexion sans apporter une meilleur réflexion, c'est un peu court jeune homme. Mais je ne me fais pas d'illusion, le journaliste de marianne n'est pas un ovni, de nombreuses personnes le pense. Mais est-ce qu'elles le pensent parce que c'est LA vérité, ou est-ce qu'elles le pensent parce que des gens comme chez marianne l'assènent à longueur d'année.

    DONC l’ellipse. En fait le système de prédation des trans-nationales occidentales crée de la misère. La hausse de la productivité et la captation du produit de cette hausse de productivité par le capital crée inéluctablement une misère (en france, pib doublé en 20 ans, 10 millions de chômeurs et de sous employés). Quand 1 personne trouve du travail 2 personnes sont éjectées du marché du travail, rapidement on les rend responsables de leur état argg eux aussi ?? mais c'est un mensonge. Je vous propose de trouver sur youtube les conférences de franck Lepage, inculture 1 et 2 qui explique mieux que moi le truc. DONC cette misère qui est créée crée une désespérance et c'est sur cette désespérance que pousse le futur terroriste qui sera tellement dans l'impossibilité d'imaginer une vie décente pour lui que la mort ne lui fera plus peur. Lorsque vous n'avez plus rien à perdre...

    Ensuite cette désespérance est récupérée et instrumentalisée par des individus qui ne sont pas du tout désespérés et utilisent ces armes que nous avons façonnées contre nous. Là c'est du marxisme pur de dire que le capitalisme crée les outils qui vont le détruire, mais ce n'est pas le truc. Je passe rapidement, parce que je n'ai pas d'idée très précise, sur le déséquilibre que certains peuvent ressentir : on peut avoir une kippa, être une bonne sœur avec son voile, être un prêtre en tenue d'église, Mais une jeune musulmane voilée, on peut pas. Bon... pourquoi pas

    Enfin, il y a une telle désinformation grossière, des mensonges tellement gros, que le moindre 'recruteur' peut démonter en 5 phrases le discours ambiant et montrer au 'jeune' qu'on lui ment. Les politiques savent qu'ils mentent; les journalistes savent qu'ils mentent et tous pensent que les gens sont trop cons pour le voir, faut sortir le soir, et pas juste entre vous. Et inutile de sortir les complotistes, poujadistes, populistes. Si cela permet de 'gagner' une passe d'arme à la radio ou à la télé, le 'recruteur' doit faire rire ses terroristes en herbe avec.

    DONC pour conclure, effectivement c'est un crime abject de tuer des innocents (de tuer tout court, même s'il semble que nous ayons le droit de droner des familles (dommage collatéraux) pour faire le bien) MAIS ce n'est pas en disant que c'est abject et que c'est de leur faute que ça va tarir l’approvisionnement en jeunes voulant mourir. C'est en donnant un VRAIE avenir à ses jeunes, une VRAIE place dans la société qui est créée, qu'il ne chercheront pas à détruire ce que nous construisons mais voudront aider à cette construction.

    Parce que pas la peine d'avoir un doctorat en théologie et/ou philosophie pour comprendre que l'homme est une être qui veut construire (bon certains malades mentaux et politiques veulent SE construire même si cela doit détruire les autres) et pour le transformer en destructeur, il faut une sacrée force que notre monde s'ingénie à déployer.

    ps : l'adresse de l'article (pas de lien) copier-coller :

    http://www.marianne.net/tueries-du-13-novembre-adieu-badiou-100239870.html

    hormone de croissance, un scandale de plus, un
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je suis effaré. Chaque jour qui passe amène sont lot de désillusions. Aujourd'hui c'est la toute fin du scandale hormone de croissance.

    Je peux comprendre que condamner, au civil, les 2 lampistes était peut être pas le summum de la justice, mais quand même. 1700 enfants ont été contaminés par un produit défectueux, pour le moment 120 sont morts et il faut en attendre d'autres car l'incubation peut aller jusqu'à 30 ans.

    Mais c'est l'institut pasteur, on ne touche pas à pasteur, un champion national, et comme en plein matérialisme historique marxiste, que valent quelques morts pour la sauvegarde d'un champion national ? En fait, c'est même plus que cela. Nous avons un(des) organisme(s) gouvernés par des gens dont le salaire ferait se pâmer un mec au rsa dont le rôle est le contrôle.Et que faisaient ces organismes ? quelles sont leurs responsabilités ?A quoi servent-ils à part défendre les intérêts des grands labos en temporisant à chaque fois, par "manque de preuves". En maquillant les résultats, on pesant de tout leur poids de clown contre les évidences.

    Parce qu'il faut le dire, lorsqu'un médicament et encore plus un vaccin, vous rend malade, c'est une coïncidence yapadpreuve, c'est évident faudrait être un con moyen-âgeux pour penser le contraire. Mais lorsque vous allez mieux c'est évident que c'est grâce au médicament. Si vous n'attrapez pas le tétanos, c'est que vous êtes vaccinés, et si vous l'attrapez c'est que le médecin à fait un faux, c'est tellement évident.

    Que ce soit le discours des labos (et donc des médecins car les labos forment les médecins) est normal (pas moral, mais normal) mais nous avons un état, à qui nous avons délégué du pouvoir justement pour éviter cela, pour qu'il fasse son travail, et pas un travail de protection des fortunes privées, la protection de sa population. Et lorsque l'état ne fait plus ce travail, de quel droit garde-t-il le pouvoir sur nous ? quel contrat social fait que le flic de vals ou cazeneuve à le droit de m’arrêter dans la rue ? parce qu'ils ont la force ? comme en dictature quoi ?

    Le message que l'état envoie au labo c'est faite ce que bon vous semble, vous êtes protégés. Et dans le même temps, tout le monde se demande comment les complotistes (car se sont forcément des complotistes, poujadistes, populistes...) peuvent ne plus avoir confiance dans les labos et dans l'état. Alors à ceux qui se pose cette question, j'ai une piste pour vous : allez demander aux parents dont les enfants ont été tués par l'institut pasteur et le médecin de famille et à qui ont dit que personne n'est responsable, que personne n'est coupable. Parce que faut bien le dire : oui on a la preuve que des lots ont été contaminés, que la traçabilité c'est un peu la lasagne au cheval, que les prélèvements c'était un peu comme dans un film de la 7ème compagnie, que leurs enfants sont morts, mais est-ce qu'on a la preuve scientifique irréfutable que c'est a cause des injections ? Ben non... bon on cherche pas dans ce sens en même temps... faut pas jouer au révolutionnaire de comptoir (ne pas hésiter à discréditer l'autre, ça marche)

    Pitoyable france, pitoyable pouvoir politique, pitoyable pays aux mains d'une oligarchie ploutocratique qui s'en cogne de faire crever sa populace si elle continue à se goberger comme des porcs.

    Un jour on se demandera pourquoi un mec isolé (ou pas) prendra une arme et tirera dans le tas dans un grand labos pharmaceutique ou à la sortie d'une juridiction, ou à l'assemblé ou au sénat. On l'accusera d'être un terroriste, un déséquilibré, mais à partir du moment ou l'état et la justice ne fait pas son travail, il va falloir le faire soi même.

    On ne se fait pas justice soit même .... s'il y a une justice. Ce verdict ( et TOUS les verdicts des scandales sanitaires) montre qu'il n'y a pas de justice. On peut empoisonner des milliers de gens avec du sang VIH, et être encore ministre. Même pas mal.

    Nous sommes tous charlie, enfin presque.
    Publié par The Troll le 18 01 2016
    Je suis un peu effaré de la société et du chemin qu'elle prend. Je suis un peu dégoûté, pas pour moi, car globalement je ne serais que peu impacté à mon age, on peut se dire que ma vie est surtout derrière. Surtout pour mes enfants et les enfants de mes enfants.

    J'ai taffé pendant des années, pensant construire un monde meilleur, ou à tout le moins pensant que ce que je faisais n'allait pas participer à construire un monde pire, et en regardant certains trucs, je suis désespéré.

    Je suivais hier une conversation fassebouc (oui je sais, une certaine forme de masochisme) sur un papa syrien qui pleurait à cause (???) d'une caricature charlie hebdo. Je ne juge pas si c'est vrai ou pas, ce n'est pas la question ici.

    TOUS les commentaires dessous étaient effarés (effarouchés ?) que l'on puisse RIRE avec la mort d'enfants et que lorsque le dessinateur aurait perdu un des siens, il rigolerait moins. Bon déjà j'évacue le ressort comique de la situation, charlie hebdo... lorsqu'ils auront perdu des proches... comment dire, ca fait tout juste un an qu'ils ont perdu un peu (euphémisme) des leurs. Justement par un mec qui trouvait pas drôle que l'on puisse RIRE avec le prophète. Bon lui il leur à pas souhaité de perdre un proche, il a fait l'affaire lui même. Avec une bonne partie de l'opinion qui expliquait que effectivement c'était pas bien MAIS qu'ils l'avaient quand même un peu cherché.

    Ok, maintenant que ce ressort comique est évacué, parlons du fond de la chose. QUI peut croire, un seul instant que cela fait RIRE le dessinateur. Quelle dose de bêtise il faut accumuler pour le penser. Faut-il vraiment un master en communication pour comprendre que la caricature (ou le dessin satyrique) ne se moque pas de la personne en question, mais pose un regard cru sur la situation ? Et que tous ces idiocrates préfèrent conspuer le dessinateur de charlie qui a dessiné plutôt que leurs représentants qui laissent effectivement mourir des enfants dans une quête de survie après avoir armé, formé et soutenu le dictateur qui les pousse à partir.

    Et ça, cela me fait un peu gerber.
    Et pas de coup de pouce au smic
    Publié par The Troll le 17 12 2015

    On ne parle que de cela, pour faire oublier les élections régionales, le gouvernement ne veut pas donner de coup de pouces sur le smic ... pour ne pas freiner la compétitivité (gros lol) de nos entreprises.

    J'avais cru l'espace d'un instant que nous étions dans une crise de la demande (les gens n'achètent pas) et non dans une crise d'offre (les entreprises ne produisent pas assez). Il est vrai qu'une grande partie des dépenses se font sur des produits made in china (on dit roc maintenant). Et donc payer pour relancer la demande c'est payer pour que les gens achètent chinois

    Cela me fait penser à la chimiothérapie : on balance du produit vraiment toxique en essayant de tuer plus de cellules malades que de cellules en bonne santé en espérant que le malade va y survivre. Le truc c'est que dans notre cas, la cellule c'est le pauvre. On comprime ses dépenses jusqu'à ce qu'il crève pour faire baisser le coût horaire. C'est un choix politique

    L'inconvénient de ce choix politique est de paupériser sa population pour satisfaire la concurrence libre et non faussée d'un marché mondial. Qui lui aussi est un choix politique et non une vérité indépassable. Rassurez-vous, on descend dans la liste, et sans vouloir faire mon chafouin, plus on descend plus on trouve des pays qui sont pas des cadors de l'économie mondiale (hormis la chine qui est une bonne dictature ou règne la corruption à grande échelle). Comparaison des coûts horaires de nombreux pays en usd. Mais ce n'est pas la question, juste pour se donner une idée, la france c'est 21.06; l'allemagne 25.80, la suisse 34.23, le danemark 34.78, la grèce 13.01, le portugal 7.16 et l'inde 1.17

    Donc pour éviter que le coût du travail augmente, le smic n'augmentera que de 0,6% alors même que EDF à augmenté de 2,5% en août (qui fait face à une augmentation constante de gens ayant des problèmes pour payer, qui eut pu le croire ?), la sncf de 2,6%, la ratp à la louche de 3%. On voit bien que l'augmentation du coût de la vie c'est juste 0,6%. Faut prendre les gens pour des cons tout de même, et je ne parle même pas du tabac ou de l'alcool, ou même de la part des médicaments et examens non remboursées, même par les mutuelles (qui ont augmenté à la louche de 2-3%).

    De la fabrique du mouton crétin.
    Publié par The Troll le 08 12 2015

    En cette quinzaine de vendredi tous les jours, post élections régionales sous fond d'état d'urgence, je n'arrête pas de voir fleurir partout un militantisme de canapé (de celui qui ne fait jamais rien sauf à beugler derrière son clavier et seulement le lendemain d'un élection mais jamais en dehors de ces moments là) qui exhorte les abstentionnistes à aller voter pour le moins pire, que les politiques ont compris le message mais que maintenant faut être sérieux et allez voter... en général on ajoute un petit mot gentils du genre bande de cons. Et cela me hérisse pour rester dans la litote.

    depuis 30 putains d'années, ces 'représentants' nous font le coup à CHAQUE putain de fois : on a compris, on a entendu le message, vous allez voir çà va changer et les crétins de moutons se rendorment en pensant 'on a fait notre travail', et pendant l'endormissement des crétins de moutons, abrutis à la télé touiteur et face bouc la vie continue, la société se détricote ; la paupérisation, comme le désert, avance ; la désespérance galope.

    Alors, pour le mouton moyen, encore parfois en perfusion de papa et maman, il peut se payer son abonnement 4G, applis réseaux sociaux intégrées, et ses 3 loisirs mâtinés de piratage à droite à gauche pour vivre 'comme avant'. Et il se dit que la vie est pas si mal. Pendant ce temps, une part grandissante de la population s’enfonce sous le seuil de pauvreté (et même de grande pauvreté) pendant que la classe politique continue de laminer le simple peuple, conspuant les profiteurs (les pauvres à 400 euros hein, pas les entreprises à 20 milliards de CICE qui créent 0 emploi et se le verse en dividendes).

    Et comme le mouton crétin, il zone sur facebouc à faire des posts sur les cons d’abstentionnistes, il a une culture économique, sociale et politique, proche du zéro absolu, il croit dur comme fer lorsque le prétendant à la soupe gratuite sans aucune contrepartie (même si tu a empoisonné des centaines de personnes avec le sang contaminé, c'est pas grave hein..) et il continue à expliquer aux autres que c'est pas si pire que cela. Car lui il est pas trop touché.

    Mais si le crétin donneur de leçon, une fois dans sa vie, il devait vivre la vie de ceux qui en chie vraiment, il serait en train de brûler des voitures au lieu de demander de voter pour un connard fini, estampillé AOC, parce que vous comprenez l'autre c'est pire.

    Personnellement, je pourrais avoir un peu de considération (un peu seulement hein, j'ai du mal avec les crétins volontaires), si le crétin s'était battus sur les 5 dernières années contre les mesures rétrogrades et fascisantes du pouvoir en place. Mais, et c'est pour cela qu'il bêle aujourd’hui, c'est qu’il se réveille après la bataille. Que ce soit martine, javier ou dugland, demain se sera pareil un peu plus ou moins dure pour certains, mais ceux qui ont déjà tout perdu, il n'ont plus rien à perdre. L'ironie c'est que le mouton crétins pleure ce soir car demain il y a une chance qu'il soit touché et là d'un seul coup cela devient grave, tandis qu'il y a de bonnes grosses chances que lorsque ça laminait du pauvre il y a pas si longtemps il pensait que c'était un peu de leurs fautes (aux pauvres) tout de même.

    Et peut être que le mouton crétin il a besoin d'en chier grave un peu pour lui redonner une vraie conscience politique, peut être que "l'apocalypse" serait le renouveau d'une conscience politique et ce serait une bonne chose.

    On n'a rien sans rien.

    état d'urgence mon cul
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Je suis effaré de ce qui se passe en france (oui oui pas de majuscule) en ce moment. Je ne sais pas si c'est l'age ou la dépression des jours courts, mais la meute de moutons bêlants qui réclament des lois plus liberticides les unes que les autres me sidère. Et que le gouvernement embraye, change de braquets et se rue, comme une tique sur chien pouilleux, pour mettre en acte ces fantasmes de dictatures me terrifie.

    Je ne voulais même pas en parler, tellement nous vivions dans un désert d’intelligence ou le moindre crétin sur face de bouc t'insulte parce que tu oses poser la question de la légitimité de telles mesures, mais je suis tombé (sans trop me faire mal, mais quand même) sur un article d'un journaliste qui rapportait les paroles de Rashid bin Abdulla Al Khalifa, ministre de l'Intérieur du Bahreïn qui disait, en substance que son pays "défendait la liberté d'expression et les droits humains qui sont protégés par la constitution, précisant cela dit qu' il est regrettable que certains abusent de cette liberté pour se livrer à des activités en violation de la loi, et que la police de son pays ne faisait pas face à des manifestants, mais à des émeutiers, vandales et terroristes."(ici), Et là ca a fait tilt, on croirait entendre un président, un premier ministre ou un ministre de l'intérieur d'une france version décembre 2015. De quoi faire tourner complotiste, une none vierge.

    Et là ca a fait paff (dans ma gueule), mon pays est devenu peu ou prou la même chose que ces petits pays totalitaires ou la majorité de la population accepte de se faire piétiner, parce que le voisin prend plus cher que lui. Et c'est grave.

    Bien entendu 150 morts c'est grave, et il serait aberrant qu'un gouvernement ne fasse rien.Mais il y a une différence entre ne rien faire et passer des lois liberticides digne des petites dictatures bananières. ET il est aberrant que des personnes surveillées puissent se promener dans Paris armées et en tenues militaires pour commettre leur forfait. Alors à quoi peut bien servir de pouvoir surveiller toute une population alors qu'en surveillant juste les terroristes on n'arrive pas à les empêcher de nuire ? Sauf à ce que le but de soit pas de les empêcher de nuire, mais de juste surveiller la population ?

    Parce que oui, 150 morts faut agir... mais en ce cas, pourquoi ne rien faire pour les maladies iatrogènes (causé par les médicaments et les traitements) qui causent, à la louche 20 000 morts par an.. Peut être que parce que d'un coté on surveille la populace et de l'autre on devrait surveiller les copains ?

    Et le respect ? DTC ?
    Publié par The Troll le 13 02 2018
    un panneau d'affichage assez peu respecteux.

    Je sais que nous sommes en période de crise, je sais que l'argent ne coule pas à flot (pour le peuple, car pour les autres ça va plutôt bien), je sais que les temps sont durs.

    Mais cela m’irrite au plus haut point, ce manque de respect total de l'individu. Je pense que vous avez tous compris que ce n'est pas un panneau apposé chez un médecin, un notaire ou un commerçant. Non c'est un panneau d'une administration d'insertion recevant des individus : vous, moi, le chômeur, le mec au rsa, le tout un chacun.

    Alors je sais bien que nous sommes dans l'Aisne, je sais bien que nous sommes à Soissons, mais cela n’empêche pas de montrer du respect aux personnes, cela ne coûte rien, ni en temps, ni en argent, ni en productivité. D'ailleurs je dirais même, pour une administration d'insertion, que le respect rapporte. Faire se sentir quelqu'un à une personne en limite d'exclusion , c'est le tirer vers soi, vers le bon côté de la ligne, vers le jour et l'espoir.

    Lui manquer de respect c'est le pousser loin de soi, de l'autre côté de cette ligne, vers la nuit et le désespoir. Comment voulez-vous qu'un individu se sente bien et intégré s'il ne se sent pas respecté. C'est encore plus grave venant d'administrations d'insertions dont le rôle est justement d'élever. Je n'ose même pas imaginer comment les personnes de cette structure traitent et estiment les malheureux qui doivent se soumettre à leurs fourches caudines.

    Une gestion "à la schlague" dirait notre matador Valls. En continuant comme cela, ils vont un jour se retrouver avec un "schlass" sous la gorge et comprendrons pas pourquoi : ON NE POUSSE PAS À LA DÉSESPÉRANCE !
    Session_Manager not found and break install
    Publié par The Troll le 30 10 2015

    Lorsque j'ai réinstallé ma machine à la mode warrior, disons en sélectionnant manuellement mes paquets à partir d'une installation sans serveur X, avec openbox. je commence vraiment à ne plus pouvoir m'en passer, léger, léger, léger...

    Enfin ce n'est pas la question, donc je disais que pour installer certains logiciels, dont texmaker, editra, fbreader, gqfview... l'installation ne se terminait pas et plantait avec le joli message suivant :

    
    Paramétrage de install-info (5.2.0.dfsg.1-6) ...
    /usr/sbin/update-info-dir: 1: /etc/environment: SESSION_MANAGER: not found
    dpkg: erreur de traitement du paquet install-info (--configure) :
     le sous-processus script post-installation installé a retourné une erreur de sortie d'état 127
    Des erreurs ont été rencontrées pendant l'exécution :
     install-info
    E: Sub-process /usr/bin/dpkg returned an error code (1)
    

    Après quelques recherches et quelques essais infructueux, j'ai réussi à faire tomber le bouzin en marche en ajoutant cette ligne :

    
    SESSION_MANAGER=openbox
    

    au fichier /etc/environment. Attention, l'absence d'espace avant et après le = est très très important ! ! !

    un peu de considération pour nos vieux
    Publié par The Troll le 10 10 2015

    Je reproduis ici un commentaire d'humeur, en réponse à 2 personnes qui s'offusquaient que les "vioques" puissent aller faire leurs courses également le samedi, ennuyant par la même le bon peuple de travailleur, en les ralentissant en caisse parce qu'en plus ils/elles sont longues à compter la monnaie.

    Comme cet état d'esprit est bien plus répandu qu'on peut le croire et que la société ne s'améliore pas sur ce point, je le reproduis ici pour toucher un public différent.

    Groland avait d'ailleurs trouvé pourquoi : c'est un complot ! ! !.

    http://www.5minutesatuer.com/humour/complot-vieux-groland.html

    ____________m{°|°}m___________________

    non pas du tout, tu n'as strictement rien compris. Alors 2 solutions, t'es un sociopathe (tu peux chercher le diagnostique pour voir si cela correspond) soit tu es un mal comprenant. Je dois avouer, que à distance, j'ai plus l'impression que c'est la deuxième option. Bon pour z., c'est un autre soucis, il est juste contre moi et cherche des arguments à la limite du CP-CE1 avec des trucs tellement inepte que ça doit être encore en dessous du CP.

    Les "VIOQUES" sont des parents et des grands parents, comme les autres. ils sont justes plus vieux. Biologiquement ils "déclinent" : leurs facultés cognitives et sensitives diminuent. C'est normal, personne n'y peut rien. D'ailleurs il y a une certain injustice : les 'pauvres' qui ont du commencer à travailler tôt et qui ont du travailler plus dur déclinent plus vite. Et si on veut faire de la politique, c'est un peu sur leur 'dos' (c'est pour cela qu'ils sont cassés) que la croissance à 2 chiffres s'est faite et que l'accumulation du capital à pu s'effectuer. pour le dire vite : vous vivez une société d'abondance parce qu'ils en ont chié grave.

    Je parle même pas des 2 guerres (même s'il reste pas grand chose de la première), sinon ça va tourner heure sombre, et vous allez vous concentrer sur 3 mots et occulter tout le reste. La loose de la discussion quoi.

    Comme la société est "humaine", humaniste" et "bienveillante", elle accorde à ces "vioques"… une place de choix. Non je me réveille en sursaut. Elle les traite comme des animaux en leur donnant le minimum vieillesse (très largement en dessous du seuil de pauvreté) parce qu'à leur époque, les organismes de contrôle étaient bien moins regardant sur le respect des cotisations et que les femmes étaient souvent sous-employées (répartition différente de l'utilité sociale) et donc vos grand-mères ont en général élevé vos parents. une fois le grand-père mort (statistiquement éprouvé) elle vivent avec le minimum vieillesse car la réversion se fait à minima (et grâce à notre président de gauche elles viennent de perdre la demi-part d'exemption des impôts locaux et se retrouvent parfois à payer plus qu'elle ne le peuvent). Mais c'est une digression. Donc ces VIOQUES sont abandonnés par l'état, et par leurs enfants qui ont d'autres chats à fouetter (occuper à survivre dans la société consumériste). Elles vivent en général seules, avec la visite d'une aide car elle sont dépendante (vous vous souvenez… déclin biologique toussa).

    Elles ne manifestent pas, n'ont pas de revendications, n'ont aucun syndicat pour les défendre et aucun parti politique qui s'intéressent à eux : en clair vos parents et grands parents tout le monde les laissent crever dans leur coin. On ferait la même chose avec des animaux (tu sais le zoo humain) y'aurait la bardo et 30 millions d'amis sur le coup, un buzz facedeboux et touiteur, probablement des photos instagram, ds groupes facebook pour faire fermer marineland ou les zoos, mais ce ne sont que des VIOQUES qui pompent les charges des entreprises.

    Et ces sales VIOQUES ont la goujaterie de ne pas sortir en cachette, lorsque tout le monde travaille. Il est inconvenant qu'elles puissent avoir envie de se sentir appartenant à une société, une communauté humaine, d'avoir envie de voir des parents avec leurs enfants (les leurs ne venant les voir que lorsqu'il n'y a aucune obligation, aucune sortie de prévue, rien à la télé). Ils ont envie de vivre normalement. Cela implique de sortir AUSSI le samedi. Ils ne vont pas se terrer chez eux car des cons veulent gagner 2 minutes en caisse. Moi les VIOQUES je les laisse passer devant moi. En général ils ont un panier avec 4 trucs (dont 2 pour chats). Et le temps qu'ils prennent à compter leur argent (ou tendre le porte-monnaie à la caissière car ils sont un peu perdus : tiens on devrait leur faire payer plus chère : ils donnent plus de travail ces vioques), ne les fait pas plus long en caisse que le caddy plein de saloperie de la petite famille ducon cadre moyen, dont la femme est à mi-temps ou ne travaille pas ou à son mercredi AM pour garder les enfants mais qui continue à venir faire ses courses le samedi après-midi pour faire chier les gens, connasse de cadre moyen montée à l’ancienneté (tu comprends le rapprochement du discours n'est ce pas ?). Mais ils ont le droit de venir, je ne leur en veut pas.

    Pour finir, z., si je vois ta grand mère qui galère un samedi am au super-marché ou à la superette ou sur le marché, qui a probablement du mal à marcher et tenir longtemps debout (actuellement ou a venir), promis je la laisserais passer, j'aurais une parole aimable, je l'aiderais peut être à mettre le truc un peu lourd dans son caddy (le truc de vieille à roulette), je lui laisserais ma place dans les transports. Comme cela tu pourras lui expliquer que c'est une conasse de sortir faire chier les gens le samedi, elle s'en foutra car quelqu'un aura été sympa avec elle. tu pourras la mépriser elle aura eu assez de considération avec moi pour faire équilibre et elle continuera à t'aimer pareil.

    Même pas besoin de me dire merci, c'est KDO. bises.

    _ _ _ _ _ >(')____, >(')____, >(')____, >(')____, >(') ___, (` =~~/ (` =~~/ (` =~~/ (` =~~/ (` =~~/ ~~~~~^~^`---'~^~^~^`---'~^~^~^`---'~^~^~^`---'~^~^~^`---'~^~^~~~~~~
    mails rejettés en utilisant le smtp orange
    Publié par The Troll le 03 12 2015

    Lorsque l'on gère son serveur mail, le premier ennemi que l'on a, c'est le spam. Pas tellement parce qu'on veut en envoyer, enfin lorsqu'on est normal. Mais parce qu'on en reçoit des tonnes (à la limite on peut s'habituer) et surtout parce qu'on a vite fait d'en "relayer" (sans être open relay hein !).

    Rapidement, lorsque vous recevez un mail destiné à une personne qui n'existe pas, vous devez le renvoyer à son destinataire pour lui faire comprendre qu'il s'est trompé dans son adresse mail et qu'il n'est destiné à personne de connu sur ce domaine.

    il y a alors des petits malin qui adressent un mail à une adresse qui n'existe pas en se prétendant être quelqu'un qui lui recevra (en retour de non distribution) ce mail non sollicité, provenant de votre serveur. classe non ?

    Ainsi lorsque vous avez la masochiste volonté de gérer votre serveur de mail, c'est un poil complexe. Mais parce que vous êtes un petit padawan. Alors lorsque cela arrive aux serveurs smtp orange de se faire tagger comme spammeur, c'est lol non ?

    Nous sommes desoles de vous informer que votre message n a pas pu etre remis a un ou plusieurs de ses destinataires. Ceci est un message automatique genere par le serveur mwinf5d44.orange.fr. Merci de ne pas y repondre.

    The mail system

    <floriane@formolibre.com>: host formolibre.com[62.210.75.52] said: 554 5.7.1 Service unavailable; Client host [80.12.242.131] blocked using dnsbl.sorbs.net; Currently Sending Spam See: http://www.sorbs.netlookup.shtml?80.12.242.131
    
    #whois 80.12.242.131
    inetnum:        80.12.242.82 - 80.12.242.135
    netname:        MAIL-ESSENTIALS-FRANCE
    descr:          Mail Essentials Project
    country:        FR
    admin-c:        TDMT1-RIPE
    tech-c:         TDMT1-RIPE
    status:         ASSIGNED PA
    remarks:        for hacking, spamming or security problems send mail to
    remarks:        abuse@orange.fr
    
    http://www.sorbs.net/lookup.shtml?80.12.242.131 :

    Note: Times shown are for the latest entry only! Found 3 network entries and 0 host/domain entries.

    Problem Entries, (listings will cause email problems.)

    • 185 "Spam" entries [21:25:07 03 Oct 2015 GMT+00].
    • 4 "Phishing" entries [01:13:35 02 Apr 2011 GMT+00].
    • 45 "Virus" entries [11:51:24 02 Jun 2014 GMT+00].

    Usage classification (only important if you run your own mailserver.) Note: Active "exDUHL" entries mean that the IP/Network has been unblocked for some or all IPs from the DUHL.

    Problem hostnames/domains (could cause email problems.)

    • 98 "Spamvertised" entries [07:50:49 03 Apr 2015 GMT+00].

    Note:These entries are for URLs or email domains, the IPs that may show up as 'spamvertised' only indicate where the URL/Host was seen being sent from. Listings for IPs that are 'spamvertised' will not usually cause blocking problems unless the email contains the IP address as a URL

    RELOAD du vendredi 30 novembre....
    et paff pastèque, orange encore blacklisté, du coup j'ai whitelisté les smptout de orange, de guerre lasse.

    Faux rèves américains
    Publié par The Troll le 15 09 2015

    le rêvé Américain, porté par l'image du territoire vierge ou ton travail te sortait du lot. ou pas. Car c'était déjà la loi du plus fort, celui qui te sortait de force de ta terre fertile pour t'exiler dans l'aride.

    Mais imaginons que cela puisse marcher tout de même comme cela. Aujourd'hui, point de terre vierge, pour planter une bicoque de 4 planches, faut acheter les planches (tu n'as pas le droit de les couper), faut acheter ou louer le terrain (et faut que la mairie ait décidé qu'il soit constructible, et il faut qu'elle ait décidé que ce soit assez salubre), sinon pas le droit de l'utiliser, et dès que tu gagnes de l'argent, tu passes à la caisse pour un peu tout un tas de taxes en tout genre. Ainsi c'est le rêve américain à l'envers : tu paies pour prendre des risques, et si jamais tu gagnes un peu ta vie (sauf jackpot, mais il y en a moins que des gens qui deviennent millionnaire au loto) l'état sait comment te prendre la majorité pour qu'il ne te reste que juste de quoi vivre.

    C'était ce qui était dénoncé dans le film Time Out : lorsque les "pauvres" ont "gagné" du temps : le prix du travail diminue, le prix des loyers augmentent pour qu'ils continuent à ne pas s'en sortir.

    C'est pareil dans tous les secteurs, les fournisseurs (macro-boites internationales) sont capables de calculer les prix de vos intrants pour vous laisser juste de quoi vivre. Ils ne vendent pas aux prix de revient+marge (la main invisible du marché, lol quoi), ils vendent aux prix qui vous essorent pour ne vous laisser que juste de quoi vivre.

    Et pendant tout ce temps, la moitié des moutons un peu cons qui forment la population pauvre montre du doigt l'autre moitié en l'accusant de tous les maux.

    un peu de réfléxion sur l'europe.
    Publié par The Troll le 08 07 2015
    LE truc avec l'euro et l'europe, c'est que cela à commencé sur un gros mensonge.. enfin plutôt 2 mensonges :
    • Le premier c'est qu'avec une monnaie unique on arriverait à une harmonisation fiscale et sociale (vers le haut hein !), c'était clairement le deal de delors lorsque l'on a signé sous mitrand. Cela a plutôt servi aux pays "riches" de l'europe de se servir des différences fiscales et sociales pour gagner encore plus de fric. la conséquence est un asséchement du travail sur son propre sol et un laminage de fait des conditions de travail et des niveaux de salaires, sans avoir peur ni des risques de change ni des ajustements de parités monétaires pour compenser partiellement ces "dumpings". Parce qu'il ne faut pas oublier une règle de base des marchés monétaires/financiers : le cours de la devise d'un pays suis la balance commerciale : tu exportes plus, ta monnaie augmente et donc freine tes exportations. C'est le mécanisme régulateur du marché entre pays.
    • Deux : on a prévu, comme c'est une monnaie unique, un déficit unique, puisque le déficit public joue sur la parité, plus tu empreintes, plus ta monnaie baisse et plus tu peux exporter, et moins tu as besoin d'emprunter. Comme pas d'ajustement monétaire, pas de déficit. Mais la règle à également oublié de fixer la balance commerciale équilibrée entre zone euro. Ainsi un pays de la zone euro ne devrait PAS avoir une balance commerciale excédentaire sur la zone euro (que les pays euro) car sinon ils créent mécaniquement de la dette chez les autres. En occultant ce point fondamental, on a permis à l'allemagne de se faire du bonus sur le reste de l'europe en se servant du marché intérieur européen sans ajustement monétaire. Pour info les us (parce que monnaie d'échange - voir la théorie des N+1 monnaie) et l'allemagne bénéficient à plein régime de cette exception.
    • 3 ème point bonus : il est impensable de garder au sein d'une même union monétaire des personnes ayant des financements des retraites différentes (capitalisation et répartition) parce que les besoins sont antagonistes. Les pays par répartition ont besoin d'une masse salariale importante pour générer les cotisations des retraités. Les pays par capitalisation ont besoin d'un profit au capital le plus important possible (et donc pas besoin de masses salariales) pour que l'épargne fructifie. Pour faire grossier les capitaliseurs peuvent/doivent sacrifier leur population de jeunes pour que leurs vieux continuent de vivre comme au temps ou la croissance était à deux chiffres alors que nous sommes en récession. D'ailleurs effet bonus, l’étranglement de l'inflation (pour ne pas éroder le capital des petits vieux allemands) étrangle la croissance : nous sommes obligé d'acheter toujours moins cher pour garder un semblant de niveau de vie à charge de travail plus ou moins équivalent.
    • 4ème point un peu à coté et français (je ne connais pas en allemagne, mais la GB(qu'on devrait éjecter de l'europe fissa) est identique)) : on décide d'allonger les durées des crédits immobiliers pour permettre avec une masse salariale nette en diminution de continuer à garder un semblant de marché de l'immobilier un tant soit peu vivant. Parce que les niveaux de retraites (la répartition) dans un monde ou l'on donne eux entreprises le pouvoir politique va diminuant et ainsi il FAUT que les retraités (la masse hein, pas le premier décile) puissent ne pas avoir de loyer à payer une fois à la retraite : moins de charges, donc possiblement moins de revenus. C'était un peu la part répartition à la française. Envoyer ses retraités pauvres à l'étranger (espagne, maroc…) est d'une stupidité sans nom : ils dépensent leur argent la bas et le versement des retraites devient une perte sèche, plutôt que de le voir réinvesti dans l'économie). Sur ce point le raisonnement est équivalent avec l'immigration : il est idiot de laisser la famille d'un travailleur dans son pays pauvre : il va mécaniquement envoyer le plus de fric possible pour qu'ils puissent vivre, plutôt que de leur faire dépenser sur notre sol.
    Donc, mal faite (ou faite sciemment pour cela) l'europe a été un moyen pour les pays riches de piller les pays pauvres, une sorte de relais de croissance, maintenant qu'il n'y a plus de colonies à piller. Je ne parles même pas du luxembourg qui donne des leçons à tout le monde à la présidence de l'europe et qui organise l'évasion fiscale à l'échelle mondiale. Je reprends enfin un bon mot de Euclide Tsakalotos (lu sur marianne.net :

    En tant que gouvernement de gauche, nous pensons qu'un marché du travail régulé est plus juste car cela permet de corriger ses déséquilibres au profit des travailleurs. (…) Ceux qui sont incapables de faire du profit sans imposer des conditions de travail inhumaines et des salaires extrêmement bas : ces gens-là doivent quitter le marché ! »
    L'article complet : eurogroupe ils detestaient varoufakis ils hairont tsakalotos

    Un peu de lecture :
    Mon combat pour installer un inux sur le Asus X205TA
    Publié par The Troll le 04 10 2015

    DISCLAIMER : SI VOUS N'ÊTES PAS À L'AISE AVEC DES INSTALLS UN PEU COMPLEXE, FAITE LE FAIRE

    Pour la faire court, j'ai installé, plus ou moins avec bonheur, un Ubuntu sur cette.... machine. Jolie, y'a pas à dire et sous windows, elle tient assez longtemps (on dit 8 heures...). Mais cela implique d'avoir un UEFI en 32 bits ET un windows en 32 bits sur une machine 64 bits pour probablement économiser de la batterie. Moi péquin de base j'aurais fait pareil, mais de la part de asus/intel/microsoft, ca laisse rêveur de la compétence de ces gens là.

    Oui vous pouvez vous moquer, car c'est un uBuntu et pas un Debian, mais la copine en question travaille avec, je ne vais pas lui imposer mes choix et je n'ai rien contre ubuntu. Comme dit mon plus jeune fils : uBuntu ce sont des copains, même si on ne mange pas à la même table.

    Avant tout chose, il faut bien vérifier la partition de démarrage et cette du boot (ses numéros). On en aura bien besoin lors du redémarrage sur le vrai disque.

    J'ai choisi de l'installer à coté de windows car uBuntu le permet sans se prendre la tête. Il sera toujours temps de supprimer la partie winwin et agrandir l'espace réserve à uBuntu le jour on a décidé de faire sans.

    Comme ce n'est pas ma machine et que j'ai une obligation de donner une machine fonctionnelle, s'il y a quoi que ce soit de problématique, il restera toujours un winwin pour travailler.

    En suivant la procédure d'installation à partir du live cd fournis, ubuntu a installé le système sur p6 et le swap sur P7. C'est la partie dont il faut se souvenir pour le lancement à la main et la finalisation

    l'installation est particulièrement longue. Je ne sais pas trop pourquoi, on est sur du SSD, ca devrait filer mais bon.
    J'avais vu qu'il y avait une device /dev/mmcblk0rpmb (souvenez vous de cette chose qui va vous pourrir la vie) qui était en time out, mais comme je suis partie de installation directe(l'autre plantait) je n'ai pas la main pour le supprimer. Je ne sais pas si c'est le coupable, mais comme j'ai du temps (façon de parler) je prend mon mal en patience.

    C'est assez bien expliqué sur les liens suivant : J'ai utilise ce kernel là :
    
    #!/bin/sh
    wget http://kernel.ubuntu.com/~kernel-ppa/mainline/v4.0-vivid/\
    linux-headers-4.0.0-040000-generic_4.0.0-040000.201504121935_amd64.deb
    
    wget http://kernel.ubuntu.com/~kernel-ppa/mainline/v4.0-vivid/\
    linux-image-4.0.0-040000-generic_4.0.0-040000.201504121935_amd64.deb
    
    wget http://kernel.ubuntu.com/~kernel-ppa/mainline/v4.0-vivid/\
    linux-headers-4.0.0-040000_4.0.0-040000.201504121935_all.deb
    
    Mais vous pouvez en trouver un plus récent ici : En sachant qu'à l'époque, seulement les ubuntu 64 bits s'installaient sur des machines UEFI.

    Ensuite je l'ai refait avec le kernel 4.1-rc2, car il manquait la prise en charge du wifi et de la carte SD

    Certaines choses ne sont pas fonctionnelles, comme le son, certains 'fonctions', et surtout, surtout un PUT* de time out au démarrage d'environs 50 secondes sur le fameux device /dev/mmcblk0rpmb. Ce qui fait que cette bous.. machine démarre en 50 secondes au lieu de 2. C'est con pour du SSD.

    Le soucis vient du fait que systemD le traite comme un périphérique bloc (un disque dur ou une carte SD) alors que c'est l'antémémoire du SSD (un truc dont l'accès n'est pas autorisé au système)

    C'est une régression de systemd car cela eu fonctionné avec un version plus vieille, mais plus maintenant, au moment ou la machine fut installée. Pas la peine d'aller voir dans les règles de udev, elles sont bien là, mais elles ne trapent pas la chose, je ne sais pas pourquoi et je n'ai pas trouvé ailleurs sur le net un moyen de résoudre le soucis à l'époque des faits. Enfin si, il y a un vilain hack qui consiste à recompiler le noyau en lui faisant pas exposer ce périphérique, mais ce n'est pas pérenne, il faut le refaire à chaque mise à jour de noyau... ce qui est noyen.

    En mode Race, les étapes :
    1. Faire un usb disk bootable avec l'iso ubuntu
    2. Copier le fichier bootia32.efi (le boot EFI)* dans le dossier /EFI/BOOT de la dite clé.
    3. désactiver le secure boot
    4. booter de l'usb
    5. Installer sur le disque
    6. Redémarrer sur la clé usb (F2)
    7. une fois sous grub, faites c pour avoir la ligne de commande(ui ui ca pique un peu)
    8. Une fois au prompt de grub (grub>) taper :
      • linux (hd1,gpt6)/boot/vmlinuz-xxx root=/dev/mmcblk0p2 reboot=pci,force
        - ui ui le 6 de la partition 6 lors de l'install (je vous avait dit de le noter )
        - normalement tab permet l'autocomplétion pour ne pas avoir à taper tout le chemin (d'ou mes xxx)
      • initrd (hd1,gpt6)/boot/initrd-xxxx
        - idem pour l'autocompletion par tab
      • boot
    9. TADAAAA.. boot sur le disque
    10. Et pour finir, la création du boot uefi (en root hein ! ou avec sudo)
      • apt-get install git bison libopts25 libselinux1-dev autogen m4 autoconf \
        help2man libopts25-dev flex libfont-freetype-perl automake autotools-dev \
        libfreetype6-dev texinfo

        plus forcément en root
      • mkdir git
      • cd git
      • git clone git://git.savannah.gnu.org/grub.git
      • cd grub
      • ./autogen.sh
      • ./configure --with-platform=efi --target=i386 --program-prefix=""
      • make
      • cd grub-core
        maintenant ca va re-être en root (ou avec sudo)
      • grub-install -d . --efi-directory /boot/efi/ --target=i386
      • cp /boot/efi/EFI/grub/grubia32.efi /boot/efi/EFI/ubuntu/
      • update-grub2
    11. Et maintenant vous pouvez démarrer sans la clé, directement sur le disque
      - Et non je ne vous proposerais pas le mien de fichier, car je pense qu'un fichier qui est installé à vie sur une machine (pas un fichier transitoire comme celui pour l'install usb) doit être fournis par la distribution ou compilé soit même.
      - C'est pas parce que je suis paranoïaque que je n'ai pas raison de penser que les gens me veulent du mal.
    * J'ai confiance dans ce fichier parce que c'est moi qui l'ai fait, mais si vous êtes parano, voici les instructions pour le faire :
    
    apt-get install git bison libopts25 libselinux1-dev autogen m4 autoconf \
    help2man libopts25-dev flex libfont-freetype-perl automake autotools-dev \
    libfreetype6-dev texinfo
    
    # from http://www.gnu.org/software/grub/grub-download.html
    git clone git://git.savannah.gnu.org/grub.git
    
    cd grub
    
    ./autogen.sh
    
    ./configure --with-platform=efi --target=i386 --program-prefix=''
    
    make
    
    cd grub-core
    
    ../grub-mkimage -d . -o bootia32.efi -O i386-efi -p /boot/grub ntfs hfs \
    appleldr boot cat efi_gop efi_uga elf fat hfsplus iso9660 linux keylayouts \
    memdisk minicmd part_apple ext2 extcmd xfs xnu part_bsd part_gpt search \
    search_fs_file chain btrfs loadbios loadenv lvm minix minix2 reiserfs memrw \
    mmap msdospart scsi loopback normal configfile gzio all_video efi_gop efi_uga \
    gfxterm gettext echo boot chain eval
    
    Présentation du matériel de base
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Il est temps de vous présenter le matériel que nous allons utiliser. Il y a d'autres modules et d'autres méthodes. Notre arbitrage fonctionnalités/prix nous a conduit à ces choix.

    Les trois modules basiques fournis

    Comme on peut le voir, Nous avons un arduino uno (ou plutôt un funduino) qui est un arduino italien, comme il est entièrement libre, il est fabriqué également sous d'autres marques. !Nous avons donc le arduino uno, une carte d'extension, permettant de bénéficier des connecteurs arduino sur une carte "vide", et une petite breadboard en plastique blanc. La breadboard est une petite carte permettant de faire des montages simples sans soudure.

    On colle la breadboard sur la carte d'extension et on accouple la carte d'extension sur l'arduino uno. Nous obtenons alors la bête terminée.

    la plateforme de travail montée

    Il reste juste à présenter comment fonctionne une breadboard. Chaque demie-partie présente des continuités verticales. Comme le montre la photo ci-dessous, chacun des trous d'une même ligne sont reliés entre eux : le courant passe entre tous les trous de la même ligne.

    le schéma de droite représente un petit circuit : Nous relions une résistance à la pin 9 de l'arduino avec un câble sans soudure (le câble et la résistance sont branchés sur la même ligne verticale). Puis nous relions la résistance à une led (les 2 sont sur la même ligne verticale. puis la led à un câble sans soudure (les 2 sont sur la même ligne verticale) qui est relié à la masse. Sur l'image les continuités entre les composants sont représentées par les lignes rouges.

    Breadboard, comment ca marche ?
    Prêts pour devenir le nouveau Turing :-)
    Premier pas avec un arduino : l'installation des outils
    Publié par The Troll le 01 05 2015

    Puisque nous sommes à nous raconter notre vie, j'ai commencé à tater un peu de l’électronique pour en faire avec mon gamin. Après des recherches un peu fastidieuses, j'ai opté pour un arduino, car il me semblait bien adapté pour ce que je voulais faire :

    • Facilement mis en œuvre
    • De l’électronique simple
    • De la programmation accessible
    • Tout plein de tutoriels sur le net

    De plus, cerise sur le gâteau, ce que l'on apprends est directement utilisable autant en électronique qu'en programmation ( c'est du c). Dans ce premier billet, je vais aborder ce que nous avons fait pour mettre en place la plateforme pour que tout fonctionne.

    Disclaimer : J'ai toujours cherché à avoir des outils qui fonctionnent en ligne de commande pour ne pas avoir besoin d'un machine dont la puissance sert uniquement à faire tourner un ide. J'ai l'impression également que cela te permet d'être plus proche de ce que tu fais en ayant besoin de plus de connaissance et que donc tu comprends un peu pus ce que tu fais.

    Disclaimer 2 : mon système d'exploitation est debian linux, ainsi toute les étapes d'installation sont centrées sur cette plateforme.

    Donc, première étape, installons les outils nécessaires pour l'arduino (ces manœuvres se font en étant Super Utilisateur - root) :
    
    apt-get install arduino-core
    
    

    Ce paquet va également installer le nécessaire de compilation et les outils pour obtenir un "fichier" binaire utilisable sur l'arduino. On peut également installer arduino (tout court) qui fournit un IDE qui à besoin de java pour fonctionner. arduino-core fournis tout un tas de fichier nécessaire à compiler pour l'arduino, des bibliothèques, des fichiers de définitions des différents modèles...

    Pour parler avec l'arduino branché en usb, j'ai choisi ino, écrit en python, il s'installe facilement (si vous avez le paquet python-setuptools, qui fournit easy_install. Donc :

    
    apt-get install python-setuptools
    
    
    Une fois installé, il reste à installer ino
    
    easy_install ino
    
    

    ino à besoin de picocom pour parler avec la carte, et de make pour compiler c'est facilement fait :

    
    apt-get install picocom
    apt-get install make
    
    

    Ensuite, il vous reste à brancher votre carte et vous la verrez apparaître sous le poétique nom de /dev/ttyACM0

    crw-rw--- 1 root dialout 4, 67 mai    1 11:57 /dev/ttyACM0                                                                                                                     
    

    Comme on peut le voir, vous en tant que simple utilisateur, vous n'avez pas le droit de faire quoi que ce soit avec lui, seul le propriétaire (root) et le groupe (dialout) ont le droit de lire et écrire (rw-) sur ce fichier (car sous linux tout est fichier). Ainsi il y a 2 moyens de contourner le problème :

    • Crée une règle udev pour que le périphérique vous appartienne
    • Vous faire appartenir au groupe dialout

    J'ai choisi cette deuxième solution. Cela se fait facilement avec une simple commande (il faut être Super utilisateur (root)) :

    
    usermod -a -G dialout votre_utilisateur
    
    

    Votre utilisateur est le login que vous employez pour vous connecter, si vous ne le connaissez pas (auto-login par exemple), il est disponible avec la commande :

    
    whoami
    
    

    Une fois ajouté au groupe, il faut vous reconnecter et vous reconnecter pour que votre appartenance soit effective. Dernière manœuvre pour se faciliter la tache (car nous avons décider d'utiliser nano comme éditeur de code : installé d'office et très très light. D'autant plus que pour le moment le code que l'on fera sera tout simple et plutôt court. Les fichiers que produit ino se nomment xxx.ino. Comme nous désirons avoir la coloration syntaxique du C, je modifie le fichier de coloration syntaxique de nano pour le langage c qui se trouve à cette place /usr/share/nano/c.nanorc et modifie la première ligne pour qu'elle deviennent :

    
    syntax "c" "\.(c(c|pp|xx)?|C|ino)$" "\.(h(h|pp|xx)?|H)$" "\.ii?$"
    
    

    Vous êtes maintenant prêts pour la grande aventure.

    BOITE À OUTILS : Postfix et Dovecot
    Publié par The Troll le 01 05 2015

    Et bien, j'avais promis la chose, la voila... C'est le truc qui m'avait pris le plus de temps à comprendre et mettre en place. C'est le genre de truc pas aussi courant qu'un virtualhost apache et qui a besoin de pas mal de configuration pour fonctionner.

    Comme à chaque fois, c'est un truc qui marche chez moi, mais je ne peux pas vous certifier qu'il marchera chez vous. De plus je vous conseille de lire l'introduction à tous mes billets "boite à outils pour gestion de serveur".

    Donc passons aux choses sérieuses. j'utilise postfix et dovecot-pop3d de la manière qui me semble la plus simple, il y a des milliers d'autres manières de faire, peut être même plus intelligentes mais celle-ci me convient. TOUS les mails sont indépendants des utilisateurs du système.

    1 - d'abord quelques réglages dans le fichier /etc/postfix/main.cf

    
    virtual_mailbox_domains = /etc/postfix/domains
    virtual_mailbox_base = /var/vmail/
    virtual_mailbox_maps = hash:/etc/postfix/vmailbox
    virtual_alias_maps = hash:/etc/postfix/virtual
    virtual_minimum_uid = 5000
    virtual_uid_maps = static:5000
    virtual_gid_maps = static:5000
    virtual_transport = virtual
    
    

    Le reste du fichier n'est pas concerné par la configuration que nous faisons.

    Comme vous le voyez, vous devez créer les fichiers /etc/postfix/domains /etc/postfix/vmailbox et /etc/postfix/virtual (ce sont des noms que j'ai choisis tout seul et qui sont utilisés dans le script_de_la_mort_qui_tue), vous pouvez tout à fait les changer. Pas besoin de les remplir, le script d'en chargera.

    Pour résumer, le fichier domains contiendra les noms de domaines que votre serveur gère, le fichier virtual contiendra les mails redirigés et le fichier vmailbox contiendra les mails avec une boite pop dispo sur votre serveur.

    Comme vous le voyez j'ai un utilisateur 5000, pour le créer :

    
    groupadd -g 5000 vmail
    useradd -s /usr/sbin/nologin -g vmail -u 5000 vmail -d /var/vmail -m
    
    

    J'ai choisi de mettre les boites mails dans /var/vmail/ le script en tient compte, si vous voulez changer vous devez également le faire dans le script.

    2 - Passons à dovecot.

    J'ai décidé d'utiliser un seul fichier pour gérer les identifiants et mots de passe que l'on peut créer ou l'on veut, par exemple /etc/dovecot/fichier_user

    On doit modifier /etc/dovecot/conf.d/10-master.conf, dans service auth {

    
    # Postfix smtp-auth
    unix_listener /var/spool/postfix/private/auth {
      mode = 0666
      user = postfix
      group = postfix
    }
    
    
    (on a ajouté le user et le group.)

    puis on modifie : /etc/dovecot/conf.d/10-auth.conf

    
    #!include auth-deny.conf.ext
    #!include auth-master.conf.ext
    #!include auth-system.conf.ext
    #!include auth-sql.conf.ext
    #!include auth-ldap.conf.ext
    !include auth-passwdfile.conf.ext
    #!include auth-checkpassword.conf.ext
    #!include auth-vpopmail.conf.ext
    #!include auth-static.conf.ext
    
    

    (on désactive tous les protocoles et laisse auth-passwdfile.conf.ext)

    ce qui amène à modifier le fichier : /etc/dovecot/conf.d/auth-passwdfile.conf.ext

    
    passdb {
      driver = passwd-file
      args = scheme=CRYPT username_format=%u /etc/dovecot/fichier_user
    }
    
    userdb {
      driver = passwd-file
      args = username_format=%u /etc/dovecot/fichier_user
    }
    
    

    Comme vous le voyez, on retrouve ici le fichier que l'on a créé pour les utilisateurs : /etc/dovecot/fichier_user

    Il reste ensuite à modifier le fichier /etc/dovecot/conf.d/10-mail.conf pour y ajouter la ligne suivante :

    
    mail_location = maildir:/var/vmail/%d/%n/
    
    

    Ici le chemin /var/vmail/ est le chemin choisi ET dans le fichier /etc/postfix/main.cf ET lors de la création de l'utilisateur virtuel vmail.

    Normalement vous redémarrez postifx et dovecot et vous êtes près à commencer.

    Maintenant le morceaux de choix : le fameux (fumeux?) script. Je l'ai appelé manage_mail. Comme pour le reste je le pose dans un dossier, le rend exécutable et ./manage_mail pour l'appeler.

    
    #!/bin/sh
    
    [ "$1" = "" ] && echo "$0 help pour de l aide" && exit
    
    # conf postfix
    virtual_alias_file=/etc/postfix/virtual
    virtual_mailbox_file=/etc/postfix/vmailbox
    virtual_domains=/etc/postfix/domains
    
    # conf dovecot
    dovecot_passwd="/usr/bin/doveadm pw"
    dovecot_make_dir=/usr/bin/maildirmake.dovecot
    directory_mail=/var/vmail
    dovecot_id=5000
    dovecot_users=/etc/dovecot/users
    
    # conf sauvegarde
    file_to_save="$virtual_alias_file $virtual_mailbox_file $virtual_domains $dovecot_users"
    save_dir=/home/herve
    
    
    action=$1
    data=$2
    la_date=`date +"%Y-%m-%d"`
    its_done="     ....... fait"
    already="     ...... existait déjà"
    
    get_stats(){
            echo "#####################"
            [ "$data" != "" ] && echo "# Recherche sur $data" || echo "# liste générale"
            echo "#####################\n"
    
            echo "## domaines gérés  ##############"
            [ "$data" != "" ] && grep $data $virtual_domains || cat $virtual_domains |tr "\n" " "
            echo $domains
    
            echo "## adresses box ##############"
            [ "$data" != "" ] && grep $data $virtual_mailbox_file | cut -f1-2 --output-delimiter " ->[*]" || cut $virtual_mailbox_file -f1-2 --output-delimiter " ->[*]"
            echo "\n"
    
            echo "## adresses alias ##############"
            [ "$data" != "" ] && grep $data $virtual_alias_file | cut -f1-2 --output-delimiter " -> " || cut $virtual_alias_file -f1-2 --output-delimiter " -> "
            echo "\n"
    }
    
    re_start_all(){
            echo -n "Redemarrage du service"
            postmap $virtual_alias_file
            postmap $virtual_mailbox_file
            postfix reload
            /etc/init.d/postfix restart
            echo "$its_done"
    
    }
    
    add_domains(){
            if (grep -q $data $virtual_domains )
            then
                    echo "domaine $data déja présent"
            else
                    echo "$data" >> $virtual_domains
                    echo "#$data" >> $virtual_alias_file
                    echo "#$data" >> $virtual_mailbox_file
                    echo "#$data" >> $dovecot_users
                    echo "Domaine $data ajouté."
            fi
    }
    
    del_domains(){
            [ "$data" != "" ] && sed -i '/'"$data"'/d' $virtual_domains && echo "Domain $data effacé"
            read -p "Effacer toutes les adresses mails afférentes ? [o/n]" del_mails
            if [ $del_mails = "o" ]
            then
                    sed -i '/'"$data"'/d' $virtual_alias_file
                    sed -i '/'"$data"'/d' $virtual_mailbox_file
                    sed -i '/'"$data"'/d' $dovecot_users
                    rm -rf $directory_mail/$data/
                    echo "$its_done"
            fi
    }
    
    
    add_aliass(){
            if (grep -q $data $virtual_alias_file )
            then
                    echo "Alias $data déja présent"
            else
                    sed -i 's/#'"$domain"'/#'"$domain"'\n'"$data"'  '"$redir"'/' $virtual_alias_file
                    echo "Alias $data -> $redir  ajouté."
            fi
    }
    
    del_aliass(){
            sed -i '/'"$data"'/d' $virtual_alias_file
            echo "$its_done"
    
    }
    
    del_boxes(){
            read -p "Effacer l'adresse $data  [o/n]? " del_box
    
            if [ $del_box = "o" ]
            then
                    sed -i '/'"$data"'/d' $virtual_mailbox_file
                    sed -i '/'"$data"'/d' $dovecot_users
                    rm -rf $directory_mail/$domain/$user
                    echo "$its_done"
            fi
    }
    
    add_boxes(){
            echo "Ajout de la boite mail  $data..."
            read -p "Mot de passe pour l'utilisateur:  " the_pass
            the_passwd=`$dovecot_passwd -p $the_pass`
    
            if (grep  -q $data $dovecot_users)
            then
                    sed -i '/'"$data"'/d' $dovecot_users
            fi
    
            echo -n "Ajout de l utilisateur  $user@$domain au fichier $dovecot_users"
            sed -i 's|#'$domain'|#'$domain'\n'$data':'$the_passwd':5000:5000::'$directory_mail'\/'$domain'\/'$user'\/:\/bin\/false::|' $dovecot_users && echo "$its_done"
    
            echo -n "Creation du répertoire $directory_mail/$domain/$user"
    
            if [ ! -d $directory_mail/$domain ]
            then
                    mkdir $directory_mail/$domain
                    chown $dovecot_id:$dovecot_id $directory_mail/$domain
                    chmod 700 $directory_mail/$domain
                    echo "$its_done"
            else
                    echo "$already"
            fi
    
            $dovecot_make_dir $directory_mail/$domain/$user $dovecot_id:$dovecot_id
            for i in Drafts Sent Junk Trash
              do
              $dovecot_make_dir $directory_mail/$domain/$user/.$i $dovecot_id:$dovecot_id
            done
    
            echo -n "Ajout de l utilisateur au fichier $virtual_mailbox_file"
    
            if (grep  -q $data $virtual_mailbox_file)
            then
                    echo "$already";
            else
                    sed -i 's/#'"$domain"'/#'"$domain"'\n'"$data"'  '"$domain\/$user\/"'/' $virtual_mailbox_file
                    echo "$its_done";
            fi
    
            #################### pour garder les informations dans un fichier ##################################
            echo "======================"
            echo "$user@$domain -> $the_pass"
            echo "======================"
            ####################################################################################################
    
    }
    
    save_conf(){
            for i in $file_to_save
            do
            cp $i $save_dir/"$la_date"_"$i".bak
            done
            echo "$its_done"
    
    }
    case $action in
            stats)
                    get_stats;;
    
            add_domain)
                    add_domains;;
    
            del_domain)
                    del_domains;;
    
            add_alias)
                    user=`echo "$data" | cut -f1 -d "@"`
                    domain=`echo "$data" | cut -s -f2 -d "@"`
                    if !(grep  -q $domain $virtual_domains);then echo "le domaine $domain n est pas géré, il faut le créer avant"; exit;fi
                    [ "$3" = "" ] && echo "il manque l adresse de redirection. add_alias user@domain.tld redir@domain.tld" && exit
                    redir=$3
                    [ "$data" != "" ] && add_aliass;;
    
    
            del_alias)
                    [ "$data" != "" ] && del_aliass;;
    
            add_box)
                    user=`echo "$data" | cut -f1 -d "@"`
                    domain=`echo "$data" | cut -s -f2 -d "@"`
                    if !(grep  -q $domain $virtual_domains);then echo "le domaine $domain n est pas géré, il faut le créer avant"; exit;fi
                    [ "$data" = "" ] && echo "il manque l adresse à créer. add_box user@domain.tld" && exit
                    add_boxes;;
    
            del_box)
                    [ "$data" = "" ] && echo "il manque l adresse à supprimer. del_box user@domain.tld" && exit
                    user=`echo "$data" | cut -f1 -d "@"`
                    domain=`echo "$data" | cut -s -f2 -d "@"`
                    del_boxes;;
    
            restart)
                    re_start_all;;
    
            save)
                    save_conf;;
    
            help)
                    echo "###############################"
                    echo "Usage $0 action data"
                    echo "----------------"
                    echo " action:  stats -> listes de tout ( stats | stats motif_de_recherche) "
                    echo "          add_domain -> ajoute un domaine à gerer (add_domain domain.ltd)"
                    echo "          del_domain -> supprime un domaine à gerer (del_domain domain.ltd)"
                    echo "          add_alias -> ajoute une adresse redirigée (add_alias from_mail@domain.tld to_mail@anotherdomain.tld)"
                    echo "          del_alias -> supprime une adresse redirigée (del_alias from_mail@domain.tld )"
                    echo "          add_box -> ajoute une adresse pop (add_box mail@domain.tld )"
                    echo "          del_box -> supprime une adresse pop (del_box mail@domain.tld )"
                    echo "          restart -> redemmare le serveur et remet à jour les hash des fichiers (restart)"
                    echo "          save -> sauvegarde les fichiers de config en .bak (save)"
    
    esac
    
    

    comment il marche : l'aide dit :

    Usage ./manage_mail action data
    ----------------
    action:
    stats -> listes de tout ( stats ou stats motif-de-recherche)
    add_domain -> ajoute un domaine à gerer (add_domain domain.ltd)
    del_domain -> supprime un domaine à gerer (del_domain domain.ltd)
    add_alias -> ajoute une adresse redirigée (add_alias from_mail@domain.tld to_mail@anotherdomain.tld)
    del_alias -> supprime une adresse redirigée (del_alias from_mail@domain.tld )
    add_box -> ajoute une adresse pop (add_box mail@domain.tld )
    del_box -> supprime une adresse pop (del_box mail@domain.tld )
    restart -> redemmare le serveur et remet à jour les hash des fichiers (restart)
    save -> sauvegarde les fichiers de config en .bak (save)

    L'aide est assez claire.

    il y a juste à configurer les variables en début de fichier


    # conf postfix
    virtual_alias_file=/etc/postfix/virtual (fichier défini dans /etc/postfix/main.cf)
    virtual_mailbox_file=/etc/postfix/vmailbox (fichier défini dans /etc/postfix/main.cf)
    virtual_domains=/etc/postfix/domains (fichier défini dans /etc/postfix/main.cf)

    # conf dovecot
    dovecot_passwd="/usr/bin/doveadm pw" (normalement inchangé dans debian 7)
    dovecot_make_dir=/usr/bin/maildirmake.dovecot (normalement inchangé dans debian 7)
    directory_mail=/var/vmail (fichier défini dans /etc/postfix/main.cf, /etc/dovecot/conf.d/10-mail.conf et home de l'utilisateur vmail )
    dovecot_id=5000 (id de l'utilisateur vmail)
    dovecot_users=/etc/dovecot/fichier_user (fichier défini dans /etc/dovecot/conf.d/auth-passwdfile.conf.ext)

    # conf sauvegarde
    file_to_save="$virtual_alias_file $virtual_mailbox_file $virtual_domains $dovecot_users"
    save_dir=/rertoire/ou/vous/sauvegarder (doit exister)

    le fichier /etc/dovecot/fichier_user sera sous la forme :

    
    user@domaine.ltd:{CRAM-MD5}mot_de_passe_hash_md5:5000:5000::/var/vmail/domaine.ltd/user/:/bin/false::
    
    

    Vous pouvez tout à fait faire vos test avant de le mettre en production, en donnant des fichiers "factices" (que vous avez créés dans votre home) ainsi qu'un sous répertoire de test (pour les mails) dans votre home.

    Normalement cela fonctionne, il ne reste qu'à faite un test :

    
    ./manage_mail add_domain domaine_que_vous_gerez.com
    ./manage_mail add_box mon_user@domain_que_vous_gerez.com (vous donnez le mot de passe et il fait tout le travail).
    ./manage_mail restart (pour que tout soit pris en compte)
    
    

    Enfin plus qu'à tester en ligne de commande :

    
    mail user@domain_que_vous_gerez.com
    
    

    vous renseignez le sujet, puis tappez le corps du message, vous terminez par une ligne avec juste un . (puis entrer) et vous devez voir passez dans vos logs

    Nov 22 09:48:27 votre_server postfix/qmgr[6034]: 87F9A564670B: from=, size=292, nrcpt=1 (queue active)
    Nov 22 09:48:28 votre_server postfix/virtual[8508]: 87F9A564670B: to=, relay=virtual, delay=0.77, 
        delays=0.49/0.09/0/0.19, dsn=2.0.0, status=sent (delivered to maildir)
    Nov 22 09:48:28 votre_server postfix/qmgr[6034]: 87F9A564670B: removed
    

    pffff. bon voila qui est fait, comme promis. Et le mot de la fin n]'oubliez pas de mettre à jour redémarrer votre serveur sinon cela n'est pas pris en compte.

    
    ./manage_mail restart
    
    
    BOITE À OUTILS BIND
    Publié par The Troll le 26 04 2015

    Puisqu'avoir un serveur virtuel ça ne sert pas à grand chose si on ne peut pas le visiter, il faut y associer une résolution de noms pour que les femelles en chaleur puisse le trouver (Oui c'est sexiste, mais à mon crédit, lorsque les femelles en chaleur peuvent le trouver, les mâles en rut également.) Ok, çà n'améliore pas mon coté sexiste, j'irais me fouetter avec des orties fraîches.

    Donc je disais : la résolution des noms avec bind. La encore, même technique que pour apache, un fichier de zone modèle, un script qui le remplit à la demande. Vous DEVEZ remplir les fichiers modèle et script avec VOS bonnes informations, sinon ça marchera pas.

    ================ zone_modele==============
        
    $ttl 38400
    DOMAIN.        IN    SOA    SERVER.    user.mail.com.    (
                NUMERO
                28800
                14400
                1209600
                38400    )
    DOMAIN.        IN    NS    SERVER.
    DOMAIN.        IN    NS    DNSSLAVE.
            IN    MX    10 Mail
    mail        IN    A    IP
    DOMAIN.        IN    TXT    "v=spf1 mx a ip4:IP/32 ~all"
    DOMAIN.        IN    A    IP
    www.DOMAIN.    IN    A    IP
    
    

    Dans ce fichier, il faut juste personnaliser en mettant votre adresse mail. il est sous la forme username@domain.com. en remplaçant le @ par un point. SI dans votre username il y a aussi un point, il s'échappe avec un \ exemple : prenom\.nom.domain.com. Remarquez bien le point final, il est important.

    Ensuite un fichier pour faire le travail

    =============== do_dns===============
    
    #!/bin/sh
    echo "vérifier les infos de base : serveur dns secondaire et nom de machine"
    
    LIP=88.888.77.877
    SERVER=domain.com
    DNSSLAVE=ns-slave.server.tld
    STAMP=`date "+%Y%m%d01"`
    DEST="/etc/bind/zones/"
    
    sed -e 's/IP/'$LIP'/g' zone_modele > $1.hosts
    sed -i -e 's/DNSSLAVE/'$DNSSLAVE'/g'  $1.hosts
    sed -i -e 's/SERVER/'$SERVER'/g'  $1.hosts
    sed -i -e 's/NUMERO/'$STAMP'/g'  $1.hosts
    sed -i -e 's/DOMAIN/'$1'/g'  $1.hosts
    echo "======================="
    more  $1.hosts
    echo "======================="
    read -p "Config ok [o/n]]?" reponse
    
    if [ $reponse = "o" ]; then
    
    mv $1.hosts $DEST$1.hosts && echo "fichier copié $DEST$1.hosts"
    echo "verif fichier ======================="
    named-checkzone $1 $DEST$1.hosts
    echo "======================="
    
    echo "modifier aussi le fichier named.conf.local et y ajouter :"
    echo "======================="
    echo 'zone "'$1'" {'
    echo "        type master;"
    echo '        file "'$DEST$1.hosts'";'
    echo "        };"
    echo "======================="
    named-checkconf
    read -p "redemarrer le serveur ? [o/n]]?" reponse
    
    if [ $reponse = "o" ]; then
    rdnc reload
    service bind9 restart
    fi
    fi
    
    

    Il faut absolument personnaliser les lignes suivantes :
    LIP=L'adresse IP de votre serveur
    SERVER=Le nom de domaine de votre serveur (donc qui fait dns primaire)
    DNSSLAVE=le nom de votre serveur dns secondaire *
    DEST="/etc/bind/zones/" -je mets mes fichiers zone à cet endroit (il faut créer le répertoire)

    * ne pas oublier que le serveur secondaire doit avoir le droit de transférer les infos : on l'ajoute donc dans le fichier named.conf.options dans allow-transfert, allow-recursion et allow-query-cache

    Donc comme pour apache, les 2 fichiers dans un répertoire, exécutable pour do_dns et on l'appelle simplement

    
    ./do_dns mondomaine.tld
    
    

    il crée le fichier mondomaine.tld.hosts que vous pouvez éditer dans un autre shell, pour vérifier. En cliquant sur o à la réponse "config ok ?", il le copie à la bonne place, vous propose les informations à copier dans le fichier named.conf.local (vous devez le faire, un copier-coller marche très bien) , un truc du style :

    
    zone "toto.com" {
                    type master;
                    file "/etc/bind/zones/toto.com.hosts";
                    };
    
    

    Oui, je sais, je pourrais l'ajouter directement avec un echo >>, mais je ne l'ai pas encore fait.. un jour je le mettrais à jour.

    Redémarre le serveur bind.

    YAPU qu'a attendre le car de femelles en chaleurs\w\w\w\w mâle en rut

    BOITE À OUTILS : VSFTPD (serveur ftp)
    Publié par The Troll le 21 04 2015

    Ce soir dans la série je gère mon site sans panel, un truc pas si compliqué et pas forcément nécessaire : la création de compte ftp pour permettre à des utilisateurs d'accéder aux dossiers.

    Présupposés :
    • je n'utilise pas d'utilisateurs ayant un compte sur la machine (donc que des utilisateurs virtuels).
    • je veux un petit serveur ftp et pas une usine à gaz, même si cela me restreint dans la gestion du bousin (mais avec mes petits besoins, je n'ai pas eu ce soucis).
    • je veux pouvoir librement choisir le répertoire de chacun d'eux.
    • je veux que les fichiers sur le serveur appartiennent au même utilisateur système,
    • je veux pouvoir gérer les identifiant et pass avec un fichier texte.

    vsftpd me permettait tout cela, je l'ai donc naturellement choisi. Bonus : il est pensé sécurité avant tout et performance. Et il est tout petit (Installed-Size: 464) et semble avoir une toute petite empreinte mémoire.

    Une fois installé, quelques modifs dans le fichier : /etc/vsftpd.conf

    
    listen=YES
    anonymous_enable=NO
    local_enable=YES
    write_enable=YES
    chroot_local_user=YES
    guest_enable=YES
    guest_username=user
    user_config_dir=/etc/vsftpd-virtual-user/
    virtual_use_local_privs=YES
    pam_service_name=vsftpd
    
    

    Il y a d'autres options, mais celles-ci permettent au bousin de tomber en marche. Comme on peut le voir nous avons besoin d'un répertoire pour y mettre les fichiers de configuration des utilisateurs (car vous pouvez avoir des configurations différentes pour chaque utilisateur.) ici, c'est /etc/vsftpd-virtual-user/ (vous devez le créer). Les fichiers qui arriveront sur le serveur appartiendront à l'utilisateur user (un "vrai" utilisateur système). On peut voir également que pam se charge de l'authentification,

    donc modification du fichier /etc/pam.d/vsftpd

    
    auth    required        pam_userdb.so db=/etc/virtual_users
    account required        pam_userdb.so db=/etc/virtual_users
    
    

    Il n'y a rien d'autre dans le fichier en question.Comme vous pouvez le voir, il s'attend à trouver une base de donnée : /etc/virtual_users, nous y viendrons plus tard. C'est un nom que j'ai choisi, vous pouvez en choisir un autre sans aucun soucis.

    ATTENTION, il n'y a pas de .db à la fin, c'est normal.

    Notre fichier modèle utilisateur /root/ftp_user_model

    
    local_root=DIRECTORY
    cmds_allowed=USER,PASS,SYST,FEAT,OPTS,PWD,TYPE,PASV,LIST,STOR,DELE,CWD,MKD,SIZE,MDTM,CDUP,RETR,RNFR,RNTO
    local_umask=022
    write_enable=YES
    
    

    La liste des commandes utilisées semble classique, vous pouvez la personnaliser. Liste des commandes FTP sur wikipedia

    c'est maintenant que ça va shazammer : le script de la mort qui tue (bon, pas tellement en fait) do_ftp

    
    #!/bin/sh
    USER_CONF_DIR=/etc/vsftpd-virtual-user/
    USER_CONF_MODEl=/root/ftp_user_model
    USERS_FILE=/etc/users_ftp
    USERS_DB=/etc/virtual_users.db
    did=" effectué"
    action=$1
    user=$2
    pass=$3
    the_directory=$4
     usage(){
        echo "Usage :$0 ACTION var(s)"
        echo "Action : add_user nom_user password /directory"
        echo "    del_user nom_user"
        echo "    list_user"
        echo "    list_pass"
        exit
    }
     [ "$1" = "" ] && usage;
     add_user(){
        echo "création utilisateur $user avec le pass $pass pour le répertoire $the_directory"
        sed -e 's,DIRECTORY,'$the_directory',g' $USER_CONF_MODEl > user_$user
        more user_$user
        read -p "Config ok [o/n] ?" reponse
    
        if [ $reponse = "o" ]; then
            mv user_$user $USER_CONF_DIR/$user && echo "mise en place du fichier utilisateur$did"
            sed -i '1i'$user'\n'$pass'' $USERS_FILE && echo "inscription dans la base des mots de passe$did"
            /usr/bin/db_load -T -thash -f $USERS_FILE $USERS_DB && echo "re-hash de la base$did"
        fi
    exit
    }
    
    del_users(){
        read -p "Voulez vous vraiment effacer l'utilisateur $user [o/n] ?" reponse
           
        if [ $reponse = "o" ]; then
            sed -i '/'$user'/{N;d}' $USERS_FILE
            echo "Utiliateur $user effacé"
            rm $USER_CONF_DIR/$user
            /usr/bin/db_load -T -thash -f $USERS_FILE $USERS_DB && echo "re-hash de la base$did"
         fi
    }
    
    
    list_userss(){
        find $USER_CONF_DIR -type f -printf "%f\n" | sort
    }
    
    list_passs(){
        echo "Liste des mots de passe ===="
        < users sed "N;s/\n/ -> /"
    }
    
    
    case $action in
            add_user)
                  [ "$the_directory" = "" ] && usage;
    
                  if ( [ -f "$USER_CONF_DIR/$user" ] );then
                        echo "l'utilisateur $user existe déja"
                        exit
                  fi
    
                  if !( [ -d "$the_directory" ] );then
                        echo "$the_directory doit être un répertoire existant";exit
                  fi
    
                  add_user;;
    
        list_users)
            list_userss;;
    
        list_pass)
            list_passs;;
    
        del_user)
            del_users;;
    
    esac
    
    

    Comme on peut le voir dans le code, il permet d'ajouter, supprimer, lister utilisateurs et mots de passe

    Usage :./do_ftp ACTION var(s)
    Action :
    • add_user nom_user password /directory
    • del_user nom_user
    • list_user
    • list_pass

    C'est presque fini : il vous faut configurer le script :

    USER_CONF_DIR=/etc/vsftpd-virtual-user/ (répertoire créé pour /etc/vsftpd.conf)
    USER_CONF_MODEl=/root/ftp_user_model (le modèle de fichier utilisateur)
    USERS_FILE=/etc/users_ftp (le fichier texte des utilisateurs)
    USERS_DB=/etc/virtual_users.db (la base de donnée, même chose que dans le fichier /etc/pam.d/vsftpd - avec le .db en plus, c'est normal)

    enfin il faut créer le fichier /etc/users_ftp avec une ligne vide, par exemple

    
    touch /etc/users_ftp && echo "" > /etc/users_ftp && chmod 600  /etc/users_ftp 
    
    

    et voila.

    le fichier /etc/users_ftp est un fichier texte en clair sous la forme :
    ident1
    pass_ident1
    ident2
    pass_ident2
    ident3
    pass_ident3

    Ce qui peut en rebuter plus d'un. J'ai choisi de le laisser sur mon système en le rendant en lecture uniquement par root (si un personne devient root sur la machine, ce sera le moindre de vos soucis).

    • Vous pouvez le déplacer dans un autre endroit de la machine (en changeant son nom) et le remettre lorsque vous en avez besoin,
    • vous pouvez le garder en local sur votre machine et le ssh-er lorsque vous en avez besoin. Ce sont des contournements à cette problématique.

    Comme d'hab, le script(doit être exécutable) et le fichier de conf dans le bon répertoire et pour créer votre premier utilisateur :

    
    ./do_ftp nom_user pass_user /rept/de/utilisateur
    
    

    on vous demande si la configuration est bonne. Avant de continuer, vous pouvez à ce moment là, depuis un autre terminal (shell) modifier les commandes pour par exemple supprimer l'upload de fichier et la personne ne pourra que télécharger, ou pas de droit de créer des répertoires...

    Note : Le répertoire utilisateur doit exister AVANT de créer l'utilisateur, il doit appartenir à l'utilisateur user (défini dans /etc/vsftpd.conf)

    Note 2:La version que j'utilise ne permet à l'utilisateur d'écrire dans son répertoire de premier niveau, j'ai ajusté ma structure de répertoires pour pallier cet inconvénient

    Et voila... suite au prochain épisode.

    BOITE À OUTILS APACHE
    Publié par The Troll le 19 04 2015

    Bon c'est plutôt le truc basique, facile à faire, la base de la base, et donc le plus simple à mettre en place. L'dée est d'avoir un fichier générique (les génériques c'est automatique). que l'on personnalise au moment de la création du serveur virtuel.


    ============== default_virtual_host ====================
    
    <VirtualHost *:80>
        ServerAdmin webmaster@localhost
        ServerName DOMAIN
        ServerAlias www.DOMAIN
        DocumentRoot /var/www/DIRECTORY
        <Directory />
            Options FollowSymLinks
            AllowOverride None
        </Directory>
        <Directory /var/www/DIRECTORY/>
            Options Indexes FollowSymLinks MultiViews
            AllowOverride None
            Order allow,deny
            allow from all
        </Directory>
    
         ErrorLog ${APACHE_LOG_DIR}/error.log
         # Possible values include: debug, info, notice, warn, error, crit,
         # alert, emerg.
         LogLevel warn
    
        CustomLog ${APACHE_LOG_DIR}/access.log combined
        #CustomLog ${APACHE_LOG_DIR}/stats/DOMAIN.log combined
    </VirtualHost>
    

    Comme vous pouvez le voir, j'ai supprimé le répertoire cgi que je n'utilise pas, et j'ai préparé un endroit particulier pour les logs que je désire analyser par un logiciel tiers. Le répertoire /var/log/apache2/stats doit exister dans ce cas (il faut le créer avec autorisation d'écriture pour www-data.)

    Ensuite un fichier tout simple pour faire le taff

    ============== do_apache_server ====================
    
    # Pour créer les fichiers site de apache2 : do_apache_server DOMAIN DIRECTORY
    #!/bin/sh
    sed -e 's/DOMAIN/'$1'/g' default_virtual_host > site_$1
    sed -i "s/DIRECTORY/"$2"/g"  site_$1
    sed -i "s/§/\//g"  site_$1
    echo "======================="
    more  site_$1
    echo "======================="
    read -p "Config ok [o/n]]?" reponse
      
    if [[ $reponse == "o" ]];then
    mv site_$1 /etc/apache2/sites-available/site_$1
    ln -s /etc/apache2/sites-available/site_$1 /etc/apache2/sites-enabled/site_$1
    service apache2 reload
    fi
    

    Il suffit de placer les 2 fichiers dans un répertoire, de rendre do_apache_server exécutable et de l'appeler ainsi (il faut être root):

    
    $./do_apache_server mon_domaine.com repertoire§sousrepertoire 
    

    et cela créera le virtualhost pointant sur /var/www/repertoire/sousrepertoire/ (ca marche aussi avec juste

    
    $./do_apache_server mon_domaine.com repertoire)
    
    On visualise alors le fichier créé que l'on peut modifier dans un autre shell si on veut ajouter ou modifier des options (c'est le fichier site_domaine), cliquer sur o le place dans les bons répertoires apache et redémarre le serveur.

    GÉRER SON SERVEUR
    Publié par The Troll le 28 04 2015

    Avec le temps j'ai pris l'habitude de ne pas utiliser de panel pour gérer mes serveurs. Le premier panel que j'ai utilisé était un AlternC,. Il m'avait semblé comprendre qu'il réécrivait à la volé toutes les requêtes car il ne fabriquait pas les fichiers de config mais répondait à la demande.

    Bien plus tard j'ai connu Webmin qui était plus complet (et complexe) mais j'ai fini par prendre en horreur les panels web, car souvent avec ma connexion pas top, je devais attendre trop longtemps entre 2 validations de pages et il fallait refaire les mêmes opérations pour chaque domaine. Et c'était long. J'ai donc commencé à le faire "à la mano" comme on dit. Et pour être honnête, cela me protégeais des failles de sécurités des outils car je ne prenais pas le temps de suivre les mises à jour.

    Mais cela implique de prendre le temps d'apprendre (c'est bénéfique) et surtout de se souvenir régulièrement comment on fait les choses. Car les configs ca ne se fait pas tous les jours. Pour la dernière migration, pour la première fois plutôt que de faire à la main j'ai écrit des scripts pour ne pas avoir à me souvenir à chaque fois des opérations nécessaires et pour gagner du temps.

    Je vais donc dévoiler mes scripts pour que ceux qui en ont envie, puisse les utiliser. Ils ne sont pas parfaits et peuvent probablement être améliorés. Ils sont en bash (enfin dash plus exactement) pour qu'ils puissent fonctionner sur mes machines Debian sans avoir de nouveau trucs à installer. Ils fonctionnent chez moi. Si vous voyez des imperfections, vous pouvez sans aucun problème les corriger dans les réponses.

    Je ferais donc un nouveau post avec les scripts pour chaque type de service géré.

    ATTENTION : si vous ne connaissez pas un minimum comment un serveur marche, je vous déconseille vivement de les utiliser sans comprendre. Ils ne sont destiné qu'a servir à ceux qui savent plus ou moins faire (ou qui cherchent à savoir comment faire), juste pour automatiser la/les procédure(s).

    PS : je pensais les garder pour moi devenir maître du monde MOUAAAAHHAAAAHAAA, mais ma maman elle veut pas.
    Un petit jeux pour android
    Publié par The Troll le 21 04 2015

    Réalisé avec bennuGD pour m'amuser avec mon gamin. Sans prétention il permet de passer un peu de temps.

    splashscreen du jeux space shooter

    Il se joue avec le doigt, le vaisseau suivant le doigt. Il tire lorsqu'il touche le doigt. C'est plus un essai de gameplay qu'un jeu qui va me/nous rendre riche.
    En action :

    screen du jeux action

    Il est disponible dans l'espace téléchargement et également au bout de ce lien : space.apk

    Captures écrans de Yamm (map maker)
    Publié par The Troll le 19 04 2015

    les choix de configurations

    choix de configuration

    En action

    screen de yamm
    First release of the map maker
    Publié par The Troll le 19 04 2015

    This is the first release of the map maker, easy to use with simple xml file to save the map

    Here is an exemple of the saved map. It can be read with a single text editor or an xml editor : map_exemple.hmp

    the zip file for the 0.1 version : Yam_01.zip

    It will be used for the rpg maker i am thinking of

    fichier de configuration pour un rpg
    Publié par The Troll le 19 04 2015

    What do you think about this ?

    Qu'en pensez-vous ?

    <config config_version="0.1">
    <persos>
    <abilitie name="HP" display="HP" def="Health Points" min="0" max="999" battle_screen="1" screen_type="bar"/>
    <abilitie name="MP" display="MP" def="magic Points" min="0" max="999" battle_screen="1" screen_type="bar" />
    <abilitie name="LV" display="Level" def="Level of the perso" min="1" max="99" battle_screen="1" screen_type="value"/>
    </persos>
    </config >
    Il y a prestataire technique et ...... prestataire technique.
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Cela fait quelques temps que je dois poster un journal en forme d'interrogation.

    C'est quoi un prestataire technique ?
    Je vais vous conter une histoire qui m'est arrivé il y a quelques temps, disons moins de 4 semaines. Comme quoi il faut bien choisir ses prestataires.

    J'ai construit au fil des 10 dernières années un extranet de gestion pour expert forestier. Rien de ben fabuleux, mais cela gère le répertoire, les contrats de gestions, les informations sur les forets, les parcelles, les coupes et travaux, les reporting financiers, permet de cuber les inventaires, … Aujourd'hui, de nombreuse fonctionnalités de gestion courante qui ont été construites existent nativement sous différents framework, mais voilà, en 1998 lorsqu'on a commencé à réfléchir la dessus, il existait que tchi. Mais bon,ce n'est pas ce qui nous intéresse ici. Donc, voila, la crise aidant, notre principal client dans le milieux forestier décide de se passer de nos services pour dépenser moins. C'est son droit et son choix. Le coup est dure, mais c'est le coup. Passons. Lors de notre dernière entrevue, il ne savait pas si il allait continuer à utiliser l'outil, afin d'éviter de payer l'abonnement. Fin févier, je coupe donc ses accès, jusque là tout est normal. (Déjà 2 mois gratuits).

    Fin de l'histoire, sauf que je reçois de chez Gandi le mail suivant 17/03 :

    « Bonjour,
    Nous avons reçu une demande de changement de l'adresse email de contact associée à votre identifiant : C2001-GANDI Vous recevez cet email, par mesure de sécurité, afin de vous prévenir de toute demande frauduleuse. »

    cet identifiant est un identifiant que nous avons crée en 2001 lorsque nous avons déposé le nom de domaine de cet extranet de gestion, ma réponse est immédiate :

    « Non, cette demande de modification est frauduleuse
    hervé Couvelard »

    ils ont essayés, pourquoi pas, l'affaire devait se terminer là, dans mon esprit. Mais non, le « prestataire technique » entre en scène, réponse de gandi :

    « Dans ce cas, veuillez nous faire parvenir dans un délai de 24H les documents suivants (comprenez que sans récéption des documents ci-dessous, la modification de l'email sera effectuée sans autreavertissement) :
    - Lettre de contestation remplie et signée par M hervé Couvelard
    - Copie pièce d'identité de M. hervé Couvelard
    - Extrait KBIS ou document équivalent au nom de la société : "CEGEB" et mentionnant impérativement le nom de : M. hervé Couvelard»

    ma réponse un peu dubitative

    « Bonjour, Je vais faire parvenir la lettre de contestation et la pièce d'identité, toutefois cegeb n'est pas une entreprise mais une marque qui a été mise sur internet par la société patrimoine pour demain, en 2001. Cette marque n'est pas une marque déposé, juste une "identitée commerciale" que la société patrimoine pour demain exploite depuis la date de paiement de ce domaine. Comment résoudre alors cette épineuse question ? hervé Couvelard »

    Et là attention le tour de magie, réponse de gandi :

    « Quelle est votre relation avec M. Jean Marc Peneau ? Ce dernier nous a communiqué un document officiel concernant la marque CEGEB indiquant son nom et prénom. Merci de nous faire parvenir des documents concernant votre identifié selon nos indications, Dans le cas contraire votre réclamation ne sera pas prise en compte. Le rôle de Gandi est celui d'un intermédiaire technique et non d'un tribunal. »

    Alors si je comprends bien, je dépose et paie un domaine depuis 10 ans sur internet, et quelqu'un vient réclamer la propriété de l'identifiant qui en est propriétaire. Pour me défendre, je dois fournir un kbis au nom de la société cegeb (société qui n'existe pas, en plus ce n'est même pas un .fr, mais un .com) alors que le demandeur montre juste un dépôt de marque qui date de 3 mois.

    Voilà le dépôt de la marque :
    http://www.patrimoine-pour-demain.com/inpi_cegeb.pdf

    Je suis très surpris de la situation et m'en ouvre au « prestataire technique » :

    « Jean Marc Péneau est avec moi et mon père associé dans la société patrimoine pour demain. Nous travaillions ensemble sur le concept cegeb.com comme outils de gestion informatique pour les experts forestier depuis plus de 10 ans. Nous avons d'ailleurs un "article de 3 pages à nos 2 noms dans le magazine foret entreprise de ce mois. Vous pouvez en avoir preuve ici :
    http://www.foretpriveefrancaise.com/foret-entreprise-n-191-777073.html
    dans l'onglet Sommaire et extraits en bas de la liste.
    Il apparaît à lire votre mail que Jean Marc Peneau à déposé récemment la marque cegeb.com par devers nous. La législation et la jurisprudence nous autoriserait à l'obliger à nous céder cette marque car elle est postérieure au dépot du nom de domaine, voir par exemple ici :
    http://www.legalis.net/breves-article.php3?id_article=305
    Je comprends votre position de "neutralité" et je suis surpris de cette demande de transfert. La demande de Jean Marc Peneau n'est pas justifié et cette marque "cegeb.com" est une marque que nous utilisons (utilisions?) conjointement au sein de la société patrimoine pour demain, il n'est pas légalement possible de "voler" cette marque par une simple demande de transfert de l'adresse de contact. Il est exact que vous n'êtes pas un tribunal, en ce sens, il me parait impossible que vous puissiez faire un transfert de propriété sur une simple demande. Seul un tribunal peut ordonner un transfert de propriété. »

    Et là la réponse qui tue, à mon sens toute empreinte de mauvaise fois :

    « Monsieur Couvelard, Gandi ne va pas effectuer aucun changement de propriétaire mais va permettre au propriétaire du domaine cegeb.com qui a fourni des documents officiels de mettre à jour ses informations personnelles notamment pour plus de précision son adresse email de contact associée au compte Gandi C2001-GANDI car c'est un droit pour le propriétaire d'un domaine et une obligation pour le bureau d'enregistrement.

    Pour rappel : Le propriétaire actuel de cegeb.com est selon le whois :
    http://www.gandi.net/whois/

    Résultat whois pour cegeb.com
    domain: cegeb.com
    reg_created: 2001-06-20 03:37:18
    expires: 2010-06-20 07:37:18
    created: 2001-06-20 09:37:19
    changed: 2010-03-16 19:17:51
    transfer-prohibited: yes
    ns0: vserver-ppdemain.nexen.net/>
    ns1: ns1.nexen.net
    owner-c:
    nic-hdl: C2001-GANDI
    owner-name: CEGEB
    organisation: CEGEB
    person: CEGEB
    address: 68 rue du centre
    zipcode: 60350
    city: Berneuil sur Aisne
    country: France
    phone: ~
    fax: ~
    email: herve.couvelard@viva-vous.net
    lastupdated: 2010-03-16 19:08:24

    Nous constatons que Monsieur PENEAU nous a fourni une attestation du dépôt de la marque CEGEB propriétaire du domaine cegeb.com qui est a son nom ainsi que la copie de sa pièce d'identité accompagné du formulaire de changement d'adresse email.

    Et pour revenir sur votre remarque :
    > > Seul un tribunal peut ordonner un transfert de propriété.

    Nous vous informons qu'en application de l’article 7 des principes UDRP, GANDI ne peut modifier « le statut de l’enregistrement d’un nom de domaine » et y apporter toutes modifications que dans les conditions limitativement prévues par l’article 3 de ces principes UDRP, à savoir :
    - sur demande du titulaire (3 a) (changement de propriétaire),
    - sur ordonnance à cet effet d’un tribunal ou d’une instance arbitrale, selon le cas d’espèce (3 b),
    - ou à réception d’une décision de commission administrative ordonnant une telle mesure dans toute procédure administrative à laquelle le titulaire a été partie et qui a été conduite en vertu de ces principes directeurs (3 c).

    Et voilà comment se prendre tout seul les pieds dans le plat, Gandi a contrevenu, à mon sens aux principe UDRP, car le titulaire du domaine, c'est moi, je suis celui qui a crée l'identifiant C2001 en 2001, avec mon adresse mail, qui paie depuis 10 ans avec ma carte bleu personnelle. Gandi a de lui même et sur simple demande transféré cet identifiant à une autre personne. En inscrivant son adresse mail à la place du mien, il est possible de changer les mots de passe d'accès, puis de transférer le domaine, ce qui a été fait. De fait, gandi a opérer un transfert de propriété du domaine gérer par l'identifiant C2001-gandi. Je n'évoque même pas le fait que pour gandi être propriétaire de la marque cegeb donne propriété du domaine cegeb.com : gandi le supra tribunal du net.

    D'un autre coté voici ce qui s'est passé avec un autre de mes « prestataire technique », toujours pour la même histoire :

    Demande de l'impétrant :

    Un hbergement t pris pour hberger le site www.cegeb.com le nom de domaine t pris chez Gandi et nous avons tous les droits sur ce dernier. L'informaticien qui grait le site quitter l'entreprise et nous n'avons pas retrouv les codes d'accs pour grer ce dernier.
    Quelles dmarches devons nous faire pour rcuprer l'hbergement du site www.cegeb.com ?
    Pour Gandi nous avons du envoyer pice d'identit et informations de l'entreprise cegeb, dsirez-vous ces documents ?En vous remerciant par avance.
    SARL INFO2D3D
    Tristan Sesbo-Dupetitpr
    32 rue de Soissons
    60350 Jaulzy

    En clair, le bougre voulait tout simplement récupérer les passes de l'hébergement pour se mettre à gérer notre site, celui que son client utilisait avant, avec nous. La société qui gère le site et gérait le domaine existe toujours, c'est juste qu'elle ne travaille plus avec son client à lui. Mensonges et demi-vérités .

    Réponse de nexenservices :

    Nous ne sommes pas directement gestionnaires de la machine sur laquelle est hébergé votre site. Nous ne pouvons donc vous donner d'informations directement. Le contact technique de cette machine est herve.couvelard@viva-vous.net . Il faut d'abord prendre contact avec lui pour qu'il puisse vous accompagner dans cette démarche.


    Bien évidemment, pour moi, c'est comme Capri, gandi c'est fini. Nous avons réglé IRL , dans le cadre d'une transaction le cas du nom de domaine. Mais je tenais à vous faire part de cette histoire afin de vous montrer pourquoi il faut être très « rigoureux » dans la gestion de vos comptes chez les registrar. Et peut être d'éviter les prestataires techniques pas assez prestataires techniques. C'est en ce sens que la neutralité des réseaux est importante pour qu'un prestataire technique qui est « maître » sur vos machines ne puisse pas de lui même faire des opérations que vous n'approuvez pas et dont le seul recours est juridique.

    Soissons : Mort sur le Libre
    Publié par The Troll le 13 02 2018

    Il est des jours où l'on a envie de tout laisser tomber et retourner à son existence égoïste sans se soucier des autres, il y en a d'autres où le sentiment d'être trompé est trop fort et que l'on désire se libérer : c'est un jour comme cela aujourd'hui.

    Je m'inscris dans l'univers du libre depuis bientôt 10 ans, tout doucement d'abord, en me libérant de Access pour utiliser Mysql et Php, en sensibilisant mon entourage professionnel sur l'importance de la maîtrise effective de ses outils, en répondant à un article de ZDNET pour la communauté PHP en France [1], en faisant migrer petit à petit mon entourage familial et professionnel, en faisant une conférence à L'Engref sur l'importance des formats ouverts dans la conservation à long terme des données [2]. Il arrive un moment où ces actions individuelles ne suffisent plus. Je me suis alors investi dans le monde associatif. D'abord au Cétril, triste et sinistre décision [3] lorsque l'on sait que le président du Cétril disait que "l'informatique libre n'est qu'un prétexte pour le développement économique du Soissonnais". Je m'étais ouvert de l'aspect fumeux de Cétril à M. Jean Marie Paulin, président de la communauté d'agglomération du soissonnais financeur de Cétril, sous la forme d'une lettre ouverte. Il avait, lors de l'assemblée mémorable du Cétril, balayé mes interrogations d'un simple revers de manche : les faits du prince.

    Donc attendre le salut du libre grâce à Cétril, c'est mort.

    Qu'a cela ne tienne, je trouve une autre association dans le soissonnais, Psil, qui semble correspondre à mes besoins d'agir concrètement, 3 fois hélas, je tombe de Charybde en Scylla. Tant que l'on suit un train train, pas de vague, pas de question, tout va bien. Les "ennuis" commencent réellement novembre-décembre 2007 lorsque Mrs Alain Jezequel et Pierre Jarret décident de mettre en oeuvre la création d'un consortium d'entreprise autour du logiciel libre avec comme personnage central Mr Alain Crémont, président de 2SI, grosse SSII dans le soissonnais [4]. Dans l'absolu, pourquoi pas, qu'une grosse entreprise se penche sur le libre est toujours une bonne chose. Maintenant, la question est pourquoi avoir créé un consortium d'entreprise autour de 2SI alors qu'existait déjà depuis un an un tel consortium [5]. Pourquoi 2SI ? à la page de "leurs solutions", on y trouve de grand noms certes, mais pas ceux du libre : Sap, Sage,Trend micro, Lotus, windows system server, Alcatel etc. On peut s'interroger alors sur ce choix pour le moins étonnant. On peut également réfléchir sur le pourquoi M. Pierre Jarret décide seul d'engager l'association Psil dans cette démarche, alors que la question posée aux membres sur la mailling liste récolte 5 "non" et 2 abstentions.

    En fait, si l'on se penche plus avant sur la question, il apparaît que M. Alain Jezequel (société Beten Consultant, CA de Cétril, CA de Psil, Ex Consortium Free Aisne Valley) a été payé plus de 15 000 euros pour faire ce montage (et moi qui pense encore en terme de bénévolat!). Normal, tout travail mérite salaire. Mais ce qui est étonnant c'est que cette décision de création de consortium, occultant celui qui existe déjà depuis bientôt un an, est financé par ... M. Jean Marie Paulin, président de la Communauté d'Agglomération du soissonais (oui, oui, le même), dans le cadre de la délégation qu'il possède du bureau de la communauté d'agglomération.(c'est une décision qui n'a pas été soumis au vote des élus). Dans le même temps, toujours dans le cadre de cette délégation, M. Jean Marie paulin, à la veille des élections, renouvelle le contrat de prestation pour 3 ans avec 2SI (oui oui, le même 2SI) [entre 100 000 et 200 000 euros sur 3 ans.] Les mauvaises langues susurrent déjà.

    Passé le premier dégoût, on peut se dire que nous ne voyons que le doigt malgré la volonté des sages de nous montrer la lune et nous pouvons imaginer que les collectivités locales agissent avec sérieux et compétence. Mais un rapport du Sénat montre que justement non.

    "[Les symptômes cumulés d'une reconversion inopérante : le bassin d'emploi de Soissons] [6]
    morceau choisi : [....] La commande d'un concept architectural à l'architecte Wilmotte traduit l'inexpérience du maître d'ouvrage local : en effet, seule une équipe réunissant architecte-commercialisateur-investisseur pourrait soulager la collectivité du portage financier de l'opération. De plus, les sommes dépensées pour la réhabilitation d'un seul bâtiment aurait pu être apportées dans un partenariat public-privé sur l'ensemble du site (8 hectares) ; [...]".
    Ce rapport est un florilège d'une lecture rafraîchissante (qui fait froid dans le dos) lorsque l'on voit les sommes dépensées pour si peu d'effets : il faut effectivement rayer beaucoup de chômeurs et rmiste pour équilibrer les budgets.

    Nous sommes allés voir, en tant que consortium d'entreprise Free Aisne Valley, le directeur économique de la Communauté d'Agglomération, en décembre dernier, pour présenter le projet LLSOLL (laboratoire de langue entièrement numérique uniquement logiciel libre). On ne demandait rien, on proposait à la collectivité de soutenir la création d'activité économique autour de ce produit innovant, sans concurrence sérieuse, avec un véritable marché. Nous avons été ignoré, gentillement certes, avec les mots habituels (nous comprenons [.... blabla ...] projet intéressant [... blabla ...] souhaitons longue vie [... blabla ...]). Je me demandais à l'époque comment le département développement économique d'une collectivité territoriale pouvait écarter, sans même les étudier, des possibilités de croissance locale, maintenant je sais : nous n'étions pas dans les projets du prince.

    Donc attendre le salut venant de la collectivité territoriale, c'est mort.

    Pierre Jarret à l'avantage de cumuler les postes de président de Psil, président de Mutualibre, trésorier de l'Addulact, et secrétaire général de Intelli'aisne (la nouvelle association créée à 3 mois des élections qui va révolutionner le libre à soissons - rien que le nom m'amuse). Depuis que Pierre Jarret souhaitait transformer Psil en structure commerciale, voila un joli terrain de jeux en forme d'atelier protégé pour lui. En effet, Psil répond aux appels d'offres de réalisation technique,[7] (oui, c'est un .doc : on ne se refuse rien chez Psil et oui, c'est contraire à ses statuts[8]). Lorsque l'on en fait remarque à son président/Dieu_le_père la réponse de M. Jarret est :"Nous avons aussi des charges comme les sociétés de service. Sauf si quelqu'un veut payer nos URSAFF et Assédic ...Mais là je sens d'avance le joker !".

    Dans un matérialisme historique qui n'hésite pas à sacrifier ses enfants pour le bien de certains, Pierre Jarret décide tout seul en comité restreint et écarte de son chemin ceux qui ne sont pas d'accord. Peu associatif comme comportement mais tellement "Realpolitik", on se croirait au Cétril. Je ne parlerais pas de mon éjection (je n'étais vraiment pas d'accord avec la participation à ce consortium) car je serais juge et partie, mais je ferais référence à ceux qui sont partis car ils trouvaient le comportement de Pierre Jarret indécent : le co-fondateur de EOLLE [12] (une association du libre à Laon), le président de ubuntu-fr [13], et April[14] à propos de l'Addulact dont Pierre Jarret est trésorier.

    Pour finir puisqu'en dernier ressort, on ne doit juger que sur les actes : Les déclaration d'Intelli'aisne [9] :

    "Et l'équipe travaille déjà sur des projets comme un logiciel de gestion des cimetières ou un parapheur électronique."

    - le logiciel de gestion des cimetières existe déjà : opencimetierre (il y a d'ailleurs un groupe de travail Addulact sur le sujet.) [10] - Le parapheur électronique existe déjà : S2low, cofinancement de la scic Addulact.[11]

    Intelli'aisne semble récupérer le travail des autres en le présentant comme sien, avec une bonne dose de communication, les faveurs du prince et la bénédiction du pouvoir central. Que dire de personnes qui travestissent la réalité pour donner un semblant de légitimité à ce projet scélérat.

    Sur ce sujet bien particulier, Psil n'est pas en reste car il présente le logiciel LLSOLL sur sa carte de voeu alors que c'est un projet du consortium d'entreprise de Free Aisne Valley et pas du tout de Psil.

    Si l'objectif de la création d'Intelli'aisne est de partir à la chasse aux subventions, nous porterons à l'attention des administrations compétentes cette manoeuvre qui consiste, pour une collectivité locale, à créer une associaton d'entreprise en imposant des intervenants de 'leur réseau relationnel' pour ensuite soutenir des demandes de subventionnement. Je ne suis pas certain que les finances nationales voient d'un bon oeil cette gestion toute kolkosienne décomplexée de l'économie locale.

    Si pour Le Cétril le libre était un prétexte, pour Pierre Jarret c'est différent : "Ethiquement, on pense que le libre est la voie à prendre mais il y a une réalité du marché et il ne faut pas être sectaire" [c'en est presque du pragmatisme prostitutif] : dure reconversion pour un professeur de l'enseignement public à l'orée de la retraite.

    Le pouvoir politique corrompt tout ce qu'il touche. Le libre est mort à Soissons et l'argent du libre profitera aux entreprises du monde propriétaire qui l'utilise. Cette réalité "de marché" est économiquement compréhensible, mais elle est éthiquement et moralement inacceptable lorsque les collectivités financent cet état de fait dans l'ombre et le flou et lorsque certaines associations "dite du libre" soutiennent cette démarche en bon petits soldats du pouvoir central en pleine pré-campagne électorale.




    [1] - la réponse de la communaté PHP en France à ZD-NET 2001
    http://www.sam-mag.com/archives/php1.htm (article php)
    [2] - La conférence à l'Engref sur les formats pérennes. - 2004
    http://www.cegeb.com/evolution-informatique.php (conférence engref)
    [3] - Le libre à Soisson - Acte 1 : le Cétril - 2007
    http://linuxfr.org/~herve_02/24092.html (Cétril acte 1)
    [4] - la SSII 2SI système
    http://www.2si-systemes.fr
    [5] - Le consortium Free Aisne Valley
    http://Psil.fr/wiki/index.php?title=Charte_du_consortium
    [5 bis ] Pré-version du nouveau site Free Aisne Valley
    http://freeaisnevalley.com/
    [6] - le rapport du sénat sur le bassin Soissonnais - Rapport d'information n° 374 (2003-2004) de M. Francis GRIGNON,
    http://www.senat.fr/rap/r03-374/r03-37460.html
    [7] - La réponse Psil à l'appel d'offre Cétril
    http://www.patrimoine-pour-demain.com/cetril_cahier_des_charges_Psil.doc [8] - les statuts de Psil
    http://Psil.fr/spip.php?article4
    [9] - Article de L'union su La création d'Intelli'Aisne
    http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/93159/Intelli_Aisne_nouvelle_venue_dans_l_informatique_libre
    [10] - Le logiciel OpenCimetière sur la Forge Addulact
    http://adullact.net/projects/opencimetiere/
    [10 bis] - La création du groupe de travail cimetière chez Addulact
    http://www.adullact.org/article.php3?id_article=446
    [11] - La faq Addulact sur S2Low, le parapheur électronique.
    http://faq.adullact.org/



    [12] Le cofondateur D'Eolle quitte Psil

    Bonjour,
    En tant que co-fondateur de EOLLLE (morte-née) et après avoir suivi
    les discussions de la liste : [...]

    - je me désabonne de la liste.

    Je n'étais pas très chaud pour le rapprochement de l'ex-EOLLLE et
    de PSIL, mais j'ai laissé faire. De la manière dont cela s'est fait,
    mon opposition n'aurait pas eu beaucoup d'effet, il est vrai.
    Mais cela m'a apporté un éclairage sur le mode de fonctionnement
    que je soupçonnais au PSIL

    Ayant eu brièvement des contacts avec le CIL-CETRIL il y a 2 ou 3
    ans, j'avais quelques réserves vis à vis de PSIL. Je pense désormais
    qu'il est temps pour moi de partir.
    Le Soissonnais n'est pas le Laonnois, visiblement.
    Je suis contre le manque de transparence.
    Je suis contre la gouvernance "opaque".
    Je suis contre le fait d'être "obligé" de venir aux "brainstorming"
    pour avoir de vraies informations, alors que cela m'est impossible.

    ... Je pense que créer des emplois pérennes est important. Mais j'ai des
    doutes sur la méthode utilisée.(...)

    Les montages bancals "économico-asociativo-politico-administratifs",
    ça coûte cher, ça marche pas bien. C'est très peu efficace."

    Laurent Bertaud



    [13] Le président de Ubuntu-fr quitte Psil.

    "J'apprend avec désarroi la création du collectif Intelli-Aisne, malgré le vote sur cette mailing list qui s’était soldé par 2 abstentions et 5 voix contres.

    Je constate également l'irrespect manifeste du président de l'association au vote des membres qu'il a lui même proposé, au vu du bannissement de deux personnes ayant osé exprimer un avis contraire à celui exprimé par le président. Je constate également le licenciement des permanents (a confirmer?) dont le sujet n'a même pas été évoqué ici.

    Je condamne le recours systématique de Pierre pour se justifier à la "majorité silencieuse" et "aux gens qui me contactent par telephone le soir" que Pierre fait systématiquement intervenir. Dans un vote, les coups de téléphone le soir, Pierre, ca ne compte pas.

    Je m'étais inscrit pour essayer d'aider à garder un "certain esprit du libre", qui, semblerait-il, est maintenant loin, dû aux manipulations, à la mauvaise foi, et à l'irrespect de certains (pas ceux qu'on pensent).

    Je présente donc également ma démission de PSIL et demande à être supprimé de cette mailing list, si ce n'est pas déjà fait.

    Cordialement,
    Yann Hamon



    [14] April quitte le CA Addulcact

    "[....] Ayant constaté plusieurs problèmes et ne pouvant y remédier, l'APRIL
    n'a plus la volonté de se maintenir au conseil d'administration de
    l'ADULLACT (et ne candidatera donc pas lors de la prochaine assemblée
    générale) [....] alors que le _trésorier_ précisait que « la dernière AG
    a validé la démarche d'obtention de la reconnaissance d'intérêt public pour
    l'Adullact et que cette obtention requiert des règles précises en terme
    de comptabilité », l'APRIL a dû demander par six fois un accès
    aux informations comptables, pour n'obtenir qu'une consultation limitée. [...]"
    Lettre ouvert pour la survie du Logiciel Libre dans le Soissonnais.
    Publié par The Troll le 30 07 2007

    Destiné au Conseil Régional de Picardie, Conseil Général de l’Aisne, à la Communauté d’agglomération du Soissonnais.

    On ne tombe pas dans le libre par hasard, comme lors d'un faux pas, ou d'une rencontre fortuite.

    On entre dans le libre, comme en sacerdoce ou en résistance, par foi, par conscience politique et souvent par altruisme, parce que l'on pense que l'individu, le service qu'il peut fournir, sa compétence, sont bien plus importants que l'outil qu'il peut vendre ou proposer. Parce qu'on accorde à son travail bien plus d'importance qu'à son capital. Parce que le partage avec les autres semble naturel et la pérennisation un impératif.

    C'est avec cet engagement fort que le libre m'a saisi il y a bientôt 8 ans, pas de manière ostentatoire ni racoleuse mais dans la mission humble, presque domestique, de partager, aider, convertir et former durablement. Avec le temps, du travail, de la recherche personnelle, l'aide des autres, j'ai acquis certaines compétences que j'aime partager. Lorsque il m'a été proposé de faire partie du comité technique du Cetril fin été 2006, c'est avec plaisir que j'ai accepté, non pour la gloire ou pour le networking, mais bien dans cet esprit d'entraide, de partage, de développement durable.

    • J'ai assisté à une présentation de Ruby on Rails (environnement de développement libre) . J'avais fait parvenir, à l'époque, à M. Loire et au Cetril une proposition pour une action économique locale, créatrice d'emploi dans le Soissonnais, à base de libre et de formation à cycle court : je n'ai eu aucun retour de leur part.
    • J'ai participé aux 3 réunions du comité technique. J'ai assisté aux Trophées du Libre. Malgré toutes mes présences actives je n'ai pas saisi quels étaient les objectifs tangibles de Cetril, quelles étaient les actions locales destinées à promouvoir le libre et son esprit vers les acteurs économiques et institutionnels.
    • Plusieurs fois, j'ai posé la question lors des réunions et je n'ai jamais obtenu une réponse, comme si l'expression "action locale réelle" était une monstruosité.
    • Mr Bloquet, Directeur de la pépinière du parc Gouraud, faisait remarquer avec verve lors d'une réunion, qu'ils faisaient des forums et des conférences en Europe mais que personne dans le tissu économique Soissonnais ne connaissait le Cetril ou ses activités.
    • Pire encore, lors des fameux Trophées du Libre, les solutions choisies pour la vidéo-conférence avec Mark Shuttleworth ou le film de présentation des actions de Cetril étaient mis en oeuvre avec des solutions non libres.

    Si on regarde le projet d'orientation stratégique de Cetril 2006-2007, présenté lors d'une allocution de J.-M. Loire, son actuel président, en juin 2006, on note, outre l'aspect communication, le pôle recherche (maintenance des sites clients fins, site Anisy-le-Château, Informathèque du Lycée Gérard de Nerval), transfert de technologie et formation.

    Hors pour 2006-2007 aucune des actions tangibles techniques prévues n'a été réalisée (abandon des clients fins, friche et déshérence des abonnements Gepi pour les collèges, non réalisation du site expérimental d'Anisy-le-Château, certains vont même jusqu'à parler de torpillage volontaire de l'installation de l'Informathèque au Lycée Gérard de Nerval...) Pourtant, c'est avec ce projet d'orientation que les subventions de la Communauté d'Agglomération du Soissonnais, du Conseil Général et du Conseil Régional, ont été obtenues, faisant un budget global de plus de 500 000 euros pour 2006.

    • Pourquoi le Cetril n'a-t-il pas inscrit les institutionnels de Picardie à l'Adullact (Association pour la mutualisation des logiciels libres pour les institutionnels) ?
    • Pourquoi le Conseil régional de Picardie et l'Académie d'Amiens finance le développement d'un environnement numérique de travail non libre alors qu'il existe déjà des solutions disponible en libre ?
    • N'est-ce-pas dans la mission même du Cetril de proposer ses solutions libres ?
    • Il se murmure même que le Cetril a perdu son agrément comme organisme formateur (ce que confirme la DRTEFP), trahissant ceux qui leur avait fait confiance pour aborder leur reconversion professionnelle. Il se dit que certaines communes de l'agglomération ne désirent plus participer au financement.

    Il est toujours délicat de juger du travail des autres, mais il est important de comprendre les raisons du décalage entre la théorie et la pratique.

    Sur le portail internet de la préfecture de Picardie, on peut lire, en date du 26-05-2003 à Sil-Cetril:

    "OBJECTIFS L'objectif de l'association SIL / CETRIL située à Soissons est de contribuer au développement de ces logiciels libres, d'aider à la diffusion d'applications informatiques utilisant ces technologies. La connaissance par les entreprises ou collectivités publiques, des possibilités technologiques des logiciels libres vont permettre l'émergence de compétences et d'entreprises spécialisées sur ce sujet au niveau régional. Elles pourront plus particulièrement se développer dans le contexte du pôle technologique du Soissonnais et bénéficier d'une synergie accompagnée par l'association"

    Si on lit maintenant l'allocution de l'actuel président de Cétril, Jean-Marc Loire, dans son intervention du 3 juin 2006 :

    " [...] Charge à nous et à nos partenaires de constater que la réelle valeur ajouté de Cetril est sa fonction de référent, d'architecte. Cetril doit avant tout être développé pour "structurer" le marché du logiciel libre. [....]Plus ça va, plus je me pose la question de savoir si la structure associative qui fut certes nécessaire au début de Sil est la mieux adaptée pour la poursuite des objectifs de Cetril [...]. Peut être une solution de pérennisation efficace serait de travailler ensemble au passage de Cetril en structure institutionnelle".

    Nous assistions, en direct, à l'évolution minimaliste, le choix de la voie sans issue et sans vision d'avenir : le rétrécissement du cétril vers de la communication structurelle.

    • On comprend mieux le turn-over important dans les 'travaillants' du Cetril (300% sur 2006).
    • On comprend mieux que les postes du Cetril sont des postes de communicants et pas de technicien.
    • On comprend qu'aucune réalisation technique concrète ne peut avoir lieu car il n'y a aucune compétence technique au Cétril et parce que son président actuel définit comme objectif la communication structurelle.
    Les querelles digne de cours d'écoles (sur les changements de serrures de locaux pour évincer des participants par exemple, sur la disparition ou le vol des ordinateurs donnés par l'Afnet pour les reconvertir en machines équipés de logiciels libres) ne sont que la partie émergée de l'iceberg : le malaise structurel bien plus grave.

    Il existe une guerre pour la 'maîtrise décisionnelle', avec les évictions fratricides qui vont avec. Les 'membres' de l'assocation Cétril ne sont pas des véritables membres au sens associatif : ils n'interviennent pas, ne font pas de bénévolat, n'apporte pas leur concours, ne participent pas, mais justifient le statut associatif permettant d'obtenir des financements.

    La résistance s'organise. Une association s'est formée pour pallier aux carences du Cetril. Il a été demandé à plusieurs reprises à Monsieur Paulin, Président de la Communauté d'Agglomération du Soissonnais, d'intervenir. Sans résultat.

    Aujourd'hui, il n'est plus possible de crier "appeasement" à la manière d'un Daladier en 1938, il ne pourra être fait économie d'une décision politique courageuse. Personne ne pourra se cacher derrière un "nous ne savions pas". Les carences répétées du comité directeur et de l'équipe dirigeante doivent entraîner une révocation de ceux-ci. les rumeurs naissent, les esprits s'échauffent. Au détour d'une conversation, des notions de dilapidation de fonds publics apparaissent.

    Ne vous rendez pas coupable de complicité par omission. La copie à la va-vite des projets initiés et défrichés par le Psil (recyclerie, Consortium d'entreprises, agrégats de compétences en logiciels libres, soutien à la migration de collectivités) n'est qu'un ultime réflexe de survie dans une opération de la dernière chance. Le mur n'est pas loin. Ne laissez pas mourir la flamme du libre à Soissons. Donnez au libre et à ses acteurs une réelle chance de prouver techniquement ce qu'il peut apporter. Amener aux commandes de Cetril des techniciens compétents, il n'est pas trop tard. Il en va de la crédibilité des élus et des collectivités et surtout du libre.